Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2017

L'Escarbille

Hier soir, ma fille et moi avons mangé à L'Escarbille, un bon restaurant qui se trouve RN 113 à Montgiscard. Cela fait environ trois ans que nous n'allons qu'à cet endroit. Pourquoi? parce que la cuisine y est faite maison, tout simplement. Ce n'est pas de la manipulation de sachets plastiques (pleins de bisphénols) avec lesquels on mélange un peu de ci et un peu de ça pour faire un plat. C'est la honte de la cuisine française. Non mais, vous vous rendez compte: le pays de la gastronomie mondiale!

En général, lorsque nous allons dans les restaurants nous avons le même menu: perso c'est foie gras, cassoulet et glace café chantilly (je prends aussi des profiteroles parfois quand il me “reste de la place“). Ce menu, je le réclame même en été. Quand vous voyez quelqu'un manger un cassoulet en plein été, ou bien c'est un touriste étranger, ou bien…. c'est moi!

Ma fille c'est plutôt grillade: entrecôte ou confit de canard et glace au café. Parfois, cassoulet, mais c'est en hiver.

Il arrive, de temps en temps, que je déroge. Hier soir par exemple. J'ai choisi une salade d'encornets aux poivrons et des gambas au pastis. Les encornets épais étaient un peu durs…. dommage! Les morceaux plus fins, cela allait bien. Dans cette salade de la verdure, of course mais de petits morceaux de poivrons rouge: c'est à cela que j'ai reconnu le fait maison…. ils avaient le goût qu'ont les miens quand je les prépare.

Bonne vinaigrette… pas trop. En fait, les poivrons étaient encore chauds et bien sûr, posés sur une salade verte, elle cuit. Les encornets étaient durs parfois je l'ai déjà dit mais bien sautés à l'huile. Nonobstant les trois-quatre morceaux un peu durs, il manquait toutefois un peu d'oignon cru. C'était assez bon dans l'ensemble, bonne recette de salade.

Pour les gambas, rien à dire. Déjà décortiquées, pas besoin de s'arracher les ongles pour les consommer, la tête sobrement mise à leur côté. Servies avec des linguines… un peu beaucoup “chiche“ les linguines. Ce plat n'est pas à choisir si vous êtes travailleur de force  et de retour de votre usine.

Le goût anis ne se sentait nullement, à mon avis. Et pourtant, j'ai crains ce goût car je ne l'apprécie pas, ni en apéritif ni en plat. Vous allez dire, il faut être fou pour commander un plat à l'anis lorsque l'on n'aime pas l'anis. Premièrement je l'ai choisi parce que je ne peux jamais cuisiner des gambas car ma fille ne les aime pas en dehors des fêtes de fin d'année ou invitée chez des amis gourmands. En fait, elle n'aime pas se salir le bout des doigts. Jamais. Ce, depuis toujours.

Même si le goût ne lui déplait pas, elle évite puisqu'il faut décortiquer avec les doigts. Les seuls fruits de mer pour lesquels elle se “sali“ les doigts, les huitres et les crevettes crues. Je ne dis pas “crevettes fraîches“ que les journaleux en manque d'idée accoquinent immanquablement au mot “crevette“. Les crevettes pas fraîches, on n'en trouve pas dans les restaurants… le chef de la gargote verraient passer ses clients en mode fusée devant lui, s'il lui prenait l'envie d'en servir!

Or, peu de gens savent que les crevettes sont le seul aliment qui, dès qu'il est sorti de son milieu naturel, est déjà “passé“ et bon à jeter. Vous ne le savez pas non plus: les crevettes sont les seuls aliments obligatoirement “irradiés“ (comme les épices) avant la mise sur le marché.

Comme tout repas qui se respecte, j'ai gardé “pour la bonne bouche“ (mais bon, quand on mange pour “la mauvaise bouche“, c'est que l'on est dans de sales draps!) le dessert: j'ai donc choisi des profiteroles. Alors là: musique! Grand opéra, dois-je dire….

J'ai déjà choisi ce dessert à l'Escarbille. Chaque fois je dis: mais que c'est bon! et ma fille me répond: “tu dis toujours cela quand tu en mange, ici“.

Il faut dire que lorsque j'en ai pris la première fois cela faisait à peu près 40 ans que je n'avais goûté de vraies profiteroles. Celles qui ont du goût. Pas de ces choux durs comme du bois servis avec une sauce chocolatée pleine de trucs chimiques, déjà prête en flacon de plastique lui-même plein de bisphénol!

Là non! Une sauce chocolat faite maison encore tiède bien sûr et si douce et au bon goût du chocolat fondu sans “merde“ chimique de conservateur ou agglo ou anti ni agrégat d'aucune sortes! des choux tendres et goûteux (je n'ai pas le palais assez fin pour dire s'ils sont fait maison ou par le pâtissier du village comme le ferait Louis de Funes dans L'aile ou la cuisse), mais au moins, ce ne sont pas des coquilles dures et sèches qu'on vous colle dans les fast, les cafètes et autres restaurateurs fumistes. 

Et ce contraste délicieux entre la chaleur de la sauce, la douceur croquante du choux et la glace emprisonnée…. mais, que c'est bon, c'est BON, C'EST BON!

Il faudrait décorer le propriétaire-chef de la médaille du Courage Civique, du plus haut grade de la Légion d'Honneur, des Palmes Académiques de la Restauration Française (oui, cela n'existe pas mais on l'invente), de la Toque d'Or de Bocuse et d'une Médaille Extraordinaire de l'UNESCO, patrimoine mondial (ça n'existe pas, mais on invente, VITE!).

En un mot: tous à l'Escarbille pour manger des Profiteroles, avec un grand P, s'il vous plait! Ne vous occupez pas des commentaires qui sont faits sur plein de sites divers et avariés… Pour faire un commentaire négatif, il faut être rasoir et c…

Pour le service, pas de souci… tout le monde est bien sympa. Accessibilité: si vous avez un fauteuil roulant, il vous faut quelqu'un pour pousser pour entrer, ou de bons biscoteaux…. cela monte doucement mais fortement du parking à l'entrée. Après, c'est du gâteau. Et ceux qui ont trop chauds peuvent choisir: il y a deux terrasses.

Ferme Lauragaise, c'est bien joli à l'extérieur, bien entretenu. Pour dedans, rien à redire si ce n'est les tables... Vous constaterez vous mêmes...

Et le prix est raisonnable... pour cette qualité.

L'Escarbille - 31540 Montgiscard

 

Les commentaires sont fermés.