Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

OCCITANIE

  • Les arènes de Toulouse, la corrida

    Il y a eu des arènes à Toulouse. Et des corridas. Les arènes toulousaines étaient de propriété privée. Les propriétaires n'eurent pas les moyens de les entretenir.

    On laissa mourir la tradition toulousaine.

    Je me souviens d'avoir vu de mes yeux enfantins les arènes lorsque le bus passait à proximité. Leur dernière utilisation fut un match gala des Harlem Globe Troters...

    Sur leur démolition on a construit le Lycée des Arènes. Les jeunes qui s'y pressent savent-ils seulement cela?

    J'avoue que j'aurais aimé assister au moins à une féria... n'en déplaisent aux crétin-es anticorridas. Ce sont les mêmes qui dégustent une entrecôte le dimanche ou un poulet fermier ou du foie gras de chez nous, lors de leurs fêtes familiales...

    Ceux qui ne mangent pas de viande, de volaille, de poisson, d’œufs, ne sont pas bienvenus chez moi!

    Ces abruti-es privent les vers de terre d'un bon repas lorsqu'ils vont claquer et c'est pas gentil, ça!

    La pauvre maman ver de terre ne pourra pas nourrir convenablement ses petits vermisseaux. Méchant-es va!

     

    À cause d’un ministre qui a eu la mauvaise idée d’assister à une corrida, nous avons eu droit à des débats passionnés sur toutes les chaînes de télévision de France et de Navarre.

    De "beaux parleurs" se sont montrés "horrifié " par les tortures infligées à ce noble animal qu’est le taureau de combat.

    Je ne suis pas un fan de la corrida mais le taureau affronte l’homme, il se défend, attaque et succombe certes mais, quelquefois, c’est lui qui encorne le matador.

    J’ai assisté quelquefois à des corridas et il est vrai que le spectacle de ces picadors à cheval, brisant l’échine du taureau avec leur lance, est loin d’être plaisant, notamment quand le cheval est lui-même éventré.

    Mais le reste du spectacle, ce ballet entre le toréador et le taureau, ces passes virevoltantes, à quelques centimètres des cornes puissantes et dangereuses, c’est envoûtant!

    Cet homme à genoux, offrant sa poitrine devant les naseaux fumants de l’animal coléreux, et on le comprend, cela atteint le sublime!

    Et puis arrive l’instant de la mise à mort et c’est à ce moment que le sublime peut devenir "écœurant".

    Ou le matador, du premier coup de son épée sacrifie l’animal, qui succombe aussitôt, avec, mais il s’agit là, sans doute, de mon imagination, un regard reconnaissant vers celui qui l’a vaincu, et que lui n’a pu vaincre.

    Ou, celui que l’on ne peut plus appeler un " matador ", martyrise et torture son noble adversaire sans parvenir à le sublimer dans la mort et l’on assiste à ce spectacle révoltant de ce combattant qui ne paraît pas comprendre qu’on le fasse souffrir autant, après qu’il se soit battu avec fougue et dignité sous un soleil brûlant.

    Voilà pour la corrida!

    Or, je n’ai pas entendu un seul de ces "beaux parleurs", ces défenseurs des animaux, réclamer l’interdiction de l’Aïd el-Kébir parce qu’on égorgeait vivants des millions de moutons de par le monde!

    Ces moutons ne peuvent ni se défendre, ni attaquer. Ils subissent leur massacre en silence, dans l’ombre.

    Les moutons doivent être égorgés "avec dextérité" par le sacrificateur. (Selon la législation française) mais c’est bien loin d’être le cas partout dans le monde musulman où l’on assiste à des tueries sanguinaires, dans la fête et la joie, quand le couteau tranche la gorge de l’animal sans défense.

    N’est-ce pas également "avec dextérité" que le toréador doit mettre à mort le taureau? Avec, en plus, le respect dû à un adversaire qui lui a opposé une brillante résistance?

    A-t-on assisté une seule fois à l’attaque d’un sacrificateur par un mouton?

    Il faut un courage certain pour se placer debout face à un taureau de 600 kilos qui pénètre dans l’arène et fonce sur son adversaire.

    Est-ce que le sacrificateur du mouton aurait ce courage d’affronter un taureau?

    Il aurait fallu aussi un certain courage pour oser s’opposer publiquement à ces rites religieux qui imposent leur bestialité, leur violence et leur goût pour le sang répandu, dans ses lois et même dans ses "fêtes"!

    Il ne s’agit pas de criminaliser uniquement cette religion, bon nombre d’entre nous, quelle que soit leur religion, et même s’ils n’en ont pas, font preuve d’autant de sauvagerie.

    Ce courage, pas l’un d’entre vous, messieurs les "beaux-parleurs", ne l’avez présenté.

    On ne peut que s’en désoler!

    Il est vrai que vous préféreriez tous affronter un mouton bêlant qu’un taureau de combat!

    Manuel Gomez

    https://ripostelaique.com/les-militants-anti-corridas-sont-bien-silencieux-quand-il-sagit-de-laid-el-kebir.html

  • Spaghettis à la crème et à la cansalade

    Un de mes plats préférés

    Pour 3 ou 4

    250 g ou plus de spaghettis; 150 g de cansalade ou 150 g de saucisse de Toulouse grillée

    1 oignon jaune; 20 cl de crème liquide, (de la vraie crème liquide, attention aux produits chimiques rajoutés!)

    2 jaunes d’œufs battus

    120 g de fromage râpé,

    1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée,  Du sel et du poivre.

    Commencez par faire cuire les spaghettis  dans une casserole d'eau bouillante salée au gros sel de mer de Guérande. Gardez le sel fin de table, justement pour la table! Dans mon eau, je rajoute des plantes en poudre: curcuma, basilic que vous achèterez sur mon site:

    www.biotine-sep.com

    (Té, vous n'avez pas essayé de saupoudrer -dans l'assiette- vos pâtes avec un peu de cannelle? essayez, cela donne un goût extra à vos pâtes, un goût d'en remettre chaque fois!).

    Dans une grande poêle, faites revenir l'oignon en cubes dans un peu d'huile ou graisse de canard, puis ajoutez vos lardons jusqu'à ce que tout soit bien brun. (on fait toujours brunir les oignons pour qu'ils donnent une belle couleur aux préparations… les laisser à peine brunis et une totale hérésie qui fait que, vos enfants, n'aiment pas votre plat. Au moins, bien brunis, ils arrivent à les manger car ils ont un goût caramélisé).

    Ajoutez ensuite votre crème liquide, laissez chauffer le tout, en remuant de temps en temps. Oui, bon, si cela bout, ce n'est pas grave, la crème fraîche, épaisse ou liquide, (la vraie pas les végétales ou les crèmes légères) peuvent bouillir sans problème).

    Ajoutez les spaghettis cuits, puis ajoutez votre fromage râpé sur le tout.

    Ajoutez les jaunes d'œufs, mélangez bien le tout et finissez avec de la ciboulette ciselée ou du persil ciselé.

    Pour les grosses faims, rajoutez de la saucisse de Toulouse, grilléeet  coupée en rondelles épaisses. Pour plus diététique, ajoutez des petits pois surgelés dans la crème, ou des champignons à rissoler bien sûr ou des morceaux d'avocats pour de la fraîcheur.

     

  • Aubergines farcies

    Recette diététique. Sinon, farci à la saucisse de Toulouse

    Pour 4 personnes :

    4 grosses aubergines, 2 jaunes d'œufs,

    4 gousses d'ail, sel et poivre, persil.

    Préchauffer le four (thermostat 5 ou 150 °C).

    Coupez les aubergines en deux dans le sens de la longueur.

    Otez la pulpe intérieure, hachez-la avec l'ail et le persil, salez, poivrez, et liez avec les jaunes d'œufs.

    Garnissez les demi-aubergines de cette farce.

    Déposez-les dans un plat allant au four, dans un fond d'eau ou de bouillon maison. Laissez cuire à four moyen pendant 30 min environ.

    Vous pouvez saupoudrer les aubergines de fromage râpé et/ou de chapelure pour un meilleur “cracra“ (le cracra est la croûte qui se forme à la cuisson).

     

  • Produits trafiqués

    Un produit qu’il ne faut jamais acheter tout prêt.

    A ne jamais acheter au supermarché car trop souvent source d'épaississants, d'émulsifiants, d'arômes, et autres agents cosmétiques et économiques (ACE).

    Les crèmes allégées

    On pourrait penser que la crème fraîche est un produit simple, que l'on peut acheter les yeux fermés. Erreur! Même dans la crème, on trouve des additifs.

    La seule crème fraîche que l'on peut acheter sans se poser de questions est la crème entière épaisse. En revanche, c'est du côté des crèmes allégées (ou légères) que l'on retrouve le plus d'ACE, destinés à stabiliser, homogénéiser et donner de la texture.

    Pour les crèmes liquides ouvrez l'œil et lisez les étiquettes. il y a très peu de crèmes fraîches liquides qui contiennent des additifs.

    D'ailleurs, vous verrez qu'au réfrigérateur, plus la date se rapproche de la fin de consommation, plus votre crème liquide semble…. épaisse!

    Pour la crème fouettée, il n’existe aucune marque correcte au supermarché: elles renferment trop de sucre et d’ACE,  mais des recettes simples de chantilly maison existent.

     

    Les crèmes végétales pour les tordu-es de l'allégé végétalisme

    Avec le développement du végétalisme, de nouveaux produits ont fait leur apparition: les crèmes végétales.

    Présentées comme saines (végétal oblige), elles entrent pourtant presque toutes dans la catégorie des aliments ultra-transformés avec leur longue liste d’ACE (additifs, matière grasse et sucre ajoutés, épaississants, émulsifiants, arômes). À éviter donc.

    Dirigez-vous vers des alternatives réellement saines: les crèmes à base de coco (non allégées), les yaourts Sojade (magasin bio), les purées d’oléagineux (mélangées avec du lait de soja et de l’huile), le tofu soyeux ou encore la crème épaisse de soja lacto-fermentée de la marque Sojami.

    Se nourrir de ces dernières conn.. c'est se préparer à des lendemains qui déchantent. Les produits cultivés par nos ancêtres font que, 50 000 après, les humains sont toujours là.

    Ne tombez pas dans les délires d'abruti-es écervelé-es!

     

     

  • Totalement idiot

    L'eau Luchon retirée de la vente à cause de ses étiquettes

    Depuis une semaine, la marque n’est plus distribuée dans les magasins français. En cause : son appellation "eau minérale naturelle".

    L’eau en bouteille Luchon a disparu des rayons des supermarchés français. Le 29 juillet dernier, cette marque a en effet été retirée des rayons des magasins Intermarché, après un contrôle de la répression des fraudes. En cause: des "fluctuations constatées dans sa composition", explique France bleu Occitanie. En clair, ce qui est écrit sur les étiquettes des bouteilles d’eau ne correspond pas au contenu de la bouteille.

    Pas d’inquiétude cependant. Si l’eau n’est plus commercialisée, vous pouvez consommer les bouteilles que vous détenez. La qualité de l’eau n’est pas en cause et aucune alerte sanitaire n’a été lancée par les autorités: tout le monde peut consommer cette eau en bouteille, y compris les nourrissons.

    C’est simplement l’appellation "eau minérale naturelle de Luchon" qui est en cause. En effet, la composition de cette eau fluctue, notamment concernant ses taux de sodium, et elle ne peut plus s’appeler "eau minérale". D’après des interlocuteurs du numéro vert mis en place par Intermarché, et joint par France bleu Occitanie: "S’il y a un contrôle, le fabricant risque gros parce qu’il a donné une appellation qui est fausse".

    Une eau commercialisée depuis 1994

    En réalité, l’eau Luchon pourrait être davantage une eau de source qu’une eau minérale. C’est cette différence qui a conduit au retrait des bouteilles des supermarchés. Pour le moment, impossible de savoir combien de temps cette situation va durer. En effet, le système de captage et les étiquettes du produit doivent être changés pour faire mention du nouveau nom et de la nouvelle composition.

    Sollicitée par France bleue Occitanie, la direction de la Société des Eaux Minérales de Luchon n’a pas souhaité répondre. Cette eau est commercialisée depuis 1994 et chaque année, l’usine Luchon produit 70 millions de bouteilles vendues dans le réseau des Intermarché en France et en Europe.

    Ceci dit, si vous avez du poids en trop ou de l'hypertension artérielle, attention au sel. Vous devez choisir La Salvetat qui n'est pas salée.

    De plus, c'est une des rares eaux qui contient de la silice, un minéral que l'on trouve partout sur la terre et qui aide contre les rhumatismes et autres douleurs articulaires.

    De même, si en 2003 on avait donné de l'eau suffisamment salée aux personnes âgées, l'eau serait restée plus longtemps dans leurs cellules et elles n'auraient pas été déshydratées jusqu'à la mort (le sel fixe l'eau dans les cellules... bon d'accord, en plus de boire une eau suffisamment salée, il faut rafraichir l'organisme: on mouille ses avant-bras et on passe un ventilateur devant les bras jusqu'à ce que l'eau soit sèche... et, alors-là, on est bien refroidi -doit on dire- plus que rafraîchi).

    Bien évidemment, je ne suis pas sponsorisée par Salvetat. Je consomme cette eau depuis.... ad vitam...

    A l'an 1997 ou 98, j'ai envoyé un courriel à la société pour indiquer ce qui précède. Depuis, elle a changé l'étiquette pour dire que c'est la moins salée des eaux....

    Elle n'a pas parlé de la silice... mais, bon, ils auraient pu me donner 0,01 cts sur chaque bouteille vendues pour les avoir avertis de cet excellent argument publicitaire qu'ils utilisent depuis si longtemps! Voilà pourquoi je suis là avec vous, au lieu d'être sous les cocotiers à me faire servir des cocktails!

    Oui, c'est moi qui les ai avertis: je persiste et signe! Josyane JOYCE

    "faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages"....