Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toulousain

  • Les atouts santé de la figue

    SVP achetez des figues françaises!

    Une bonne qualité nutritionnelle

    Fruit méditerranéen par excellence, la figue peut jouer un rôle équilibrant dans l'alimentation, grâce en particulier à sa densité élevée en minéraux. Elle assure également un complément non négligeable en vitamines du groupe B (souvent déficitaires dans l'alimentation), ainsi qu'en substances anthocya­niques ayant des propriétés "vitamine P" (précieuses pour la santé des petits vaisseaux sanguins).

    Son apport énergétique se révèle finalement raisonnable, puisqu'une figue (pesant environ 45 g en moyenne) représente moins de 25 kcalories... Indulgente pour la ligne, elle peut constituer un dessert gourmand et raffiné, parfaitement adapté à une alimentation - minceur. De quoi inciter, en saison, à placer des figues aussi souvent que possible dans la corbeille à fruits !

    Des fibres abondantes

    Ses fibres se montrent très efficaces pour stimuler les intestins. De ce fait, la figue est particulièrement indiquée en cas de tendance à la constipation. Pour une meilleure digestibilité, il est conseillée de la choisir bien mûre : elle est alors moelleuse et tendre. Cependant, les personnes souffrant de diverticulose colique doivent impérativement écarter la figue de leurs menus : ses petits "grains" risqueraient de s'accumuler dans les diverticules de l'intestin, et de provoquer des troubles.

    Pour consommer la figue, il est préférable de la peler au voisinage de la queue. En effet, dans cette zone du fruit, la peau est assez épaisse. Et surtout, il peut s'y trouver des traces du "latex" présent dans les feuilles et les rameaux de la plante. Ce suc d'apparence laiteuse renferme des enzymes (des lipases, et surtout des protéases, capables notamment de faire cailler les protéines du lait). Son contact avec les lèvres ou la muqueuse de la bouche pourrait provoquer des irritations.puis la plus haute antiquité, on connaissait les vertus laxatives de la figue : elle était conseillée pour "libérer le ventre". On en faisait aussi des cataplasmes, notamment pour soigner les ulcères des membres. Enfin, on utilisait son suc (ou "latex") pour la préparation des caillés destinés à confectionner le fromage, ainsi que pour attendrir les viandes.

     

    Certaines personnes utilisent ce lastex pour faire partir des verrues

     

     

  • Conseils aux touristes de la Ville Rose (et du département)

    Toulouse a ses petites spécificités...

    Expressions, habitudes du quotidien, mode de vie, gastronomie… Voici les choses que l'on voit ou entend à Toulouse et (quasiment) nulle part ailleurs, boudu!

    Quelle image se fait-on de Toulouse lorsque l’on ne connait que très peu la ville? On pense à la Ville rose (mais on ne sait pas pourquoi), au Capitole, à Claude Nougaro, au rugby, au cassoulet, (un peu) au TéFéCé…

    Et après? Ça donne quoi lorsque l’on y met les pieds? Lorsqu’on s’y installe pour de bon?

    Petit tour d’horizon des choses que l’on voit ou entend à Toulouse et (quasiment) nulle part ailleurs.

    #1. Chocolatine, poche, ratchou…?!

    Méfiance à l’heure du petit-déjeuner… Tout le monde le sait, absolument tout le monde. Mais un mauvais réflexe est tellement vite arrivé…

    Alors, lorsque l’on rentre dans une boulangerie et que l’on demande un pain au chocolat ou pire, un petit pain au chocolat, la catastrophe n’est pas jamais bien loin.

    "Quoi? Vous voulez quoi?!"

    "Un pain au ch… Euh, une chocolatine! " et l’ambiance redevient cordiale… Mais c’était moins une.

    A deux doigts de déclencher un conflit interrégional… pour un pain au chocolat.

    Mieux vaut faire tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant d’aller faire des courses également. Tout est une histoire de réflexe, encore une fois. Une plaquette de beurre, du dentifrice et trois patates, ça rentre dans un sac? A Toulouse, non. Par contre, ça rentre dans une poche. Deuxième conflit interrégional évité!

    Et lorsque le soir on vous demande de payer la première tournée et que vous n’avez plus un rond, on vous balance que vous êtes un ratchou! Et là, c’est le pompon… Bref, toujours réfléchir avant de l’ouvrir, boudu!

    #2. Une histoire de politesse

    Prendre le bus à Toulouse, c’est un peu comme affronter le boss final de la politesse. Celui qui te prend par surprise, mais qui te laisse quand même plusieurs choix. On monte dans le bus, le trajet avance, les arrêts passent et la fin du voyage approche (trop?) rapidement.

    Le bouton rouge est activé, le moment de descendre n’est plus très loin. Le stress monte, une goutte de sueur apparait sur le front… Le moment fatidique est là.

    Un passager descend: "Au revoir, merci!",

    un second lui emboîte le pas: "Au revoir, merci!", puis un groupe d’amis, en chœur: "Au revoir, merciii!".

    Une politesse remarquable et "suspecte" lorsqu’elle est étrangère à l’oreille. Que doit-on faire? Ne rien dire et prendre le risque de passer pour "un gars de la capitale" ou s’adapter et se faire trahir par son absence d’accent? Dans le doute, on murmure un discret "merci, bonne journée", mais c’est loin d’être convaincant. Passable, on fera mieux au prochain trajet.

    Actu Toulouse

  • La FRANCE qui gagne!

    Heureusement, le sport français brille et nos athlètes se sont distingués ce week-end. Kevin Mayer, le décathlonien montpelliérain, a remporté le championnat du monde pour la deuxième fois et ajoute un nouveau titre à son très prestigieux palmarès.

    "J’aimerais être une légende un jour", déclare-t-il à l’AFP. Tu y es presque, Kevin. Ce week-end de juillet se conclut également par la dernière étape d’un Tour de France de légende. Le Danois Jonas Vingegaard remporte l’édition 2022.

     

    Mais les Français David Gaudu, Valentin Madouas, Romain Bardet, Thibaut Pinot sont dans les vingt premiers. Haut les cœurs. Collectivement, la France épate toujours. Les volleyeurs, champions olympiques à Tokyo l’été dernier, ont remporté la Ligue des nations face aux États-Unis, dimanche à Bologne, en Italie.

     

    L’équipe féminine de football poursuit son excellent parcours lors de ce championnat d’Europe. Nos Bleues affronteront nos meilleures ennemies allemandes en demi-finale ce mercredi. On ajoute à cela l’impressionnante série de victoires du XV de France lors de la tournée d’été au Japon.

     

    La bande de Dupont et de Ntamack reste invaincue depuis un an et n’en finit plus d’éblouir le monde de l’Ovalie.

    Vive le Capitaine toulousain!

  • Avec les bons produits de chez nous!

    Cake aux pruneaux et lardons de cansalade

    idéal en apéritif.

    Pour 6 personnes

    150 g de farine; 3 œufs, 15cl de lait

    80g de lardons; 80g de gruyère; 80g de pruneaux

    1 sachet de levure chimique; Moutarde; Thym

    Paprika; Huile de Tournesol

     Mélangez la farine, la levure et le paprika. Ajoutez les œufs et une cuillère de moutarde. Versez le lait et l’huile.

    Intégrez les pruneaux et le sel, puis la cansalade bien rôtie et le gruyère. Mettez le thym.

    Versez la pâte dans un moule à cake. Enfournez 45 minutes à 180°C.