Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nutrition news

  • Danger pour bébé

    L'Organisation mondiale de la santé alerte sur les aliments trop sucrés qui sont proposés aux bébés. Il y aurait, selon elle, trop d'étiquettes trompeuses.

    Quelques semaines après que l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a publié des recommandations avisant de ne pas introduire trop tôt des "aliments riches en sucres" dans l'alimentation des tout-petits, c'est au tour de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) d'alerter sur l'alimentation trop sucrée des bébés. Le lundi 15 juillet, elle a publié un rapport après avoir étudié près de 8000 produits dans plus de 500 magasins de sa zone Europe, entre novembre 2017 et janvier 2018.

     

    IDEES

    Evitez les mixer: cela fait “bouillir“ le contenu; utilisez les bons vieux moulins à légumes d'autre fois. (moulinette inox, bien sûr)

    LEGUMES

    Faire bouillir dans une casserole une pomme de terre petite coupée en cubes et une carotte pelée. Les écraser avec un peu de beurre et une goutte de sel

    Dans la purée, rajoutez un peu de fromage râpé. Attention, cela sale la purée. N'habituez pas votre enfant au goût salé.

    Ouvrir un pot en verre de haricots blancs cuits à la tomate ou pois chiches ou petits pois-carottes; rincez trois cuillères à soupe sous l'eau courante, mettre dans une casserole avec un verre d'eau minérale (bouchon rose) faites chauffer doucement, retirez, écrasez. Pas la peine de trop saler, les légumes mis en pots de verre sont cuits en saumure (eau salée). N'habituez pas votre enfant au goût salé.

    VIANDE:

    Achetez de la viande hachée en vrac, faites la revenir 10 minutes dans la poêle avec un peu de beurre; salez et défaites-là bien à la fourchette pour faire manger à bébé

    Passez à la moulinette du poulet cuit pour la famille: un poulet label rouge, ou fermier… un que vous avez cuit vous-même.

    Pomme de terre écrasée en purée avec un œuf dur passé à la moulinette-râpe à fromage (un vieil objet que vous pouvez encore trouver dans des quincailleries de village

    Pomme de terre écrasée en purée avec jambon d'York passé à la moulinette-râpe à fromage…

    Les légumes du repas de la famille dont vous avez mis de côté une petite quantité avant de mettre des sauces bizarroïdes, vendues sous platique

    POISSON

    Faites cuire un filet de poisson blanc au court-bouillon, défaites-le à la fourchette, servez avec les légumes écrasés ci-dessus.

    DESSERTS

    Pomme cuite au four avec une toute petite pointe de cannelle en poudre

    Marmelades maison: pelez un fruit, coupez-le en petits cubes, rajouter un demi-verre d'eau, une pointe de vanille ou cannelle en poudre selon le fruit, faites cuire jusqu'à ce que les morceaux soit transparents, feu moyen, en remuant souvent, fouet inox, dans les 6 à 8 mn de cuisson; mixez.

    Rajoutez une ou deux cuillères de votre compote maison dans du yaourt NATURE, du fromage blanc NATURE, de la faisselle NATURE, des petits suisses NATURE, du caillé de brebis NATURE et sans sucrer bien sûr: n'habituez pas votre enfant au goût du sucre.

    Une banane écrasée avec une fourchette dans un bol EN VERRE, avec du fromage blanc NATURE, des petits suisses NATURE, etc…

    Cela ne va pas demander des heures et des heures de préparation…

    Je n'ai JAMAIS nourri ma fille avec des petits pots … merdiques. Oui, les petits pots existent depuis les années 68-69… j'aurais pu en acheter si je voulais. Mais, c'est de la m… et c'est trop cher. Si vous vous soignez le “corgnolon“, pourquoi ne pas soigner celui de vos enfants?

     

  • Intoxication à la salmonelle dans des lots de coppa

    Photo: cansalade plate

     

    Deux nouveaux cas en Haute-Garonne, 15 dans le Gers

    Dans le Gers, une quinzaine de personnes ont été victimes d'une intoxication alimentaire liée à la salmonelle, après avoir mangé de la coppa. Deux personnes ont été hospitalisées à Bouloc en Haute-Garonne.

    Dans le Gers, les personnes intoxiquées sont adhérentes de la fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA). Après un repas collectif, elles ont été prises de diarrhées et de vomissements, elles ont passé la semaine au lit, certaines ont dû être hospitalisées. Une personne est toujours sous surveillance à l'hôpital.

    Selon les derniers éléments de l'enquête, les convives avaient mangé de la coppa contaminée par des salmonelles.

    Selon France Bleu Occitanie, deux autres personnes, originaires de Bouloc en haute-Garonne, auraient été hospitalisées. Elles ont participé à un repas dans une école où deux autres personnes ont eut les mêmes symptômes sans pour autant être hospitalisées.

    Les lots retirés de la vente

     

    Et oui: la coppa, c'est pas de chez nous…. et en plus, c'est plus cher!

    Chez nous, on fait nos lardons avec la cansalade…. et, en plus, c'est moins cher!

    De plus, vous avez le choix: cansalade roulée (en forme de très gros saucissons) cansalade plate (dont on peu se servir de garnissage de cassole… mais bon, je n'ai jamais fais cela… chez nous, tout est cuit ensemble… l'entoilage à la cansalade, c'est un truc des toqués de la toque!

    La cansalade me sert de... sel pour mes plats... en effet, ayant été piquouzée durant des années à doses importantes de cortisone (ma fille aussi, a du l'avaler en quantité importantes en 91) nous avions -peine perdue pour le tour de taille- été obligée de supprimer le sel... ce qui fait que je ne sale pratiquement pas mes plats et donc, la cansalade me rend ce bon service.

    Si vous êtes comme nous, parfois, offrez-vous des œufs au plat avec du bacon (c'est britich) et c'est presque pareil que la cansalade, en moins salé!

     

  • Un produit qu’il ne faut jamais acheter tout prêt.

    A ne jamais acheter au supermarché car trop souvent source d'épaississants, d'émulsifiants, d'arômes, et autres agents cosmétiques et économiques (ACE).

    Les vinaigrettes prêtes à l'emploi

    La mode de l’allégé a eu raison de la totalité des vinaigrettes vendues dans le commerce: une partie de l’huile a ainsi été remplacée par de l’eau.

    Problème: cela laisse la place à pléthore d’additifs et d’épaississants afin qu'elles conservent leur consistance. Vous avez donc tout intérêt à préparer vous-même vos vinaigrettes d'autant que c’est très rapide et demande peu d’ingrédients (huile d’olive (vitamine E) et/ou colza, et/ou huile de noix ou de noisettes (oméga3) vinaigre de vin vieux en bouteille de verre et moutarde pour une vinaigrette classique).

    Deux idées de mélange

    • Vinaigrette au pomélo: coupez en brunoise la chair du fruit après avoir récupéré le jus du pamplemousse
    •  
    • Vinaigrette à l'avocat: coupez des morceaux avec une cuillère à café, écrasez à la fourchette, rajoutez la moutarde en mélangeant bien puis le vinaigre; battez bien le tout.

    En règle générale il ne vous faut que trois huiles dans la cuisine: de l'huile de pépins de raisin pour cuire les poissons; de l'huile d'olive tout venant pour la cuisine à griller et mijoter, de l'huile de noix ou de noisettes pour la salade (pour augmenter leur petit goût de noisette, je saupoudre ma salade de germes de blé, à conserver au frigo pour éviter leur rancississement): sauf si vous êtes très gourmet en huile d'olive et que vous achetez de l'huile de très haut niveau assez onéreuse.

    Quand au vinaigre balsamique, pitié, à jeter vite! Ils sont tous faux ceux que vous trouvez au supermarché… vous n'êtes pas prêts d'aller en épicerie surfine et à payer 2 ou trois cents euros le petit flacon de 30 cl!

    Toutes les huiles précitées à n'acheter que si conditionnées en bouteille de verre, bien sûr!

     

  • La chantilly maison, c'est facile et très sain...

    Cessez d'acheter de la chantilly toute prêt, en bombe... on vous trompe sur les étiquettes; toutes les crèmes dites allégées sont des bombes à retardement de produits chimiques divers... souvent, les conservateurs sont dans les boîtes plastiques, le contenant de la crème...

    Pour faire votre chantilly maison, très vite, pas plus de 10 mn à la main

    Achetez du mascarpone, (existe-t-il en pot de verre?) versez-en la moitié dans un saladier

    Rajoutez de la crème fraîche épaisse (c'est celle qui est la moins trafiquée) par moitié ou un peu moins de la moitié du mascarpone.

    Rajoutez de l'eau glacée ou du lait entier ou demi-écrémé glacé. Commencez par un petit demi-verre.  Battez doucement pour commencer au fouet puis plus fort pour faire monter la chantilly.

    Plus c'est fouetté, plus la chantilly est épaisse, donc, si vous avez eu la main lourde pour l'eau ou le lait, ne vous inquiétez pas, continuez à fouetter.

    Si vous voulez, vous pouvez la monter avec un robot pâtisser... j'ai dit: un robot pâtissier.

    Vous pouvez ou non mettre du sucre, de la vanille liquide ou en poudre, du sirop de grenadine, de menthe ou autres.

    Dernière astuce: si nous n'avez pas du tout de crème mascarpone et/ou fraîche, fouettez du lait concentré non sucré glacé. Cela mon en chantilly mais pas trop dure. Donc inutile de fouettez des heures!

    Mes conseils gratuits sont sur:

    www.tradi-cuisine.com

     

  • Topinambour: pourquoi et comment le manger

    Le topinambour est un légume racine de la même famille que la laitue ou la chicorée. Comme l'artichaut, le topinambour est riche en inuline, un prébiotique qui nourrit les bonnes bactéries de l'intestin, et plus généralement en fibres (3 g/100 g). Prudence en cas de troubles digestifs chroniques toutefois car il peut être mal toléré. Ses fibres permettent une meilleure assimilation des nutriments et protègent contre certains cancers (côlon, sein).

    Si sa composition est proche de celle de la pomme de terre, son index glycémique est lui plus bas (48), ce qui le rend apte à être consommé par les personnes en surpoids ou diabétiques.

    Frais, il se mange comme un radis ou râpé dans les salades. Il se cuisine comme la pomme de terre et est délicieux en purée. Contrairement à la pomme de terre, il se conserve très mal, et doit être rapidement consommé après cueillette. Il est possible de le conserver plus longtemps en l'enfouissant dans du sable humide et en le gardant dans un endroit frais, à l'abri de la lumière.

     

    Poêlée de topinambours et pommes de terre

    Pour deux-trois personnes

    750 g de pommes de terre et 500 g de topinambour

    100 g de comté râpé, poivre, sel, trois cuillères à soupe huile olive

    35 cl de crème fraîche liquide, du thym et du romarin frais; 1 cuillère café de curcuma ou de coriandre moulue

    Faire tremper les légumes dans de l'eau bicarbonatée durant dix minutes. Sortez les légumes et pelez-les; replongez les dans de l'eau propre (on doit toujours laver les légumes après les avoir pelés). Ne les laissez pas à l'air libre sinon, ils s'oxydent… on laisse toujours tremper pommes de terre dans de l'eau avant quelconque utilisation.. les topinambours aussi.

    Coupez en gros cubes; faites-les cuire dans 1l et demi d'eau bouillante salée durant dix minutes, retirez, mettre dans une sauteuse avec du beurre ou de l'huile d'olive. Faites sauter à feux moyen durant 5 mn puis arrosez de crème fraîche, salez, poivrez, ajouter les herbes aromatiques et le curcuma ou coriandre en poudre.

    Faites cuire jusqu'à presque disparition de la crème fraîche.