Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

DANGERS

  • Mon coup de gueule!

    La gélatine? super aliment excellent pour la santé

    Il y a quelques jours, quelques tarés intégristes nous ont bassinés avec le fait que, d'après leur deux neurones dans la cervelle, la gélatine serait mauvaise pour la santé.

    Menteurs! Fraudeurs de la réalité!

    On vous montre des barils contenant du gras, des os et de la couenne dans les abattoirs: c'est censé être peu ragoûtant et dangereux pour votre santé.

    Faux! Archifaux!

    Ces reliquats de viande sont placés dans des bidons alimentaires propres, bien nettoyés. C'est la base de la gélatine alimentaire qui est ainsi fabriquée.

    Quand vous préparez une bonne blanquette MAISON, vous utilisez des viandes grasses (poitrine de veau, par ex.) avec os, qui seront très moelleuses une fois cuites et votre plat sera tellement d'anthologie qu'il figure dans le patrimoine gastronomique français que le monde entier nous envie tant que 88 millions d'entre eux, ne viennent en vacances chez nous, que pour -presque- cela. Vous savez ainsi, en choisissant ce genre de viande que vous aurez la garantie d'un bouillon moelleux, “charnu“, épais et si savoureux!

    Quant vous faites un ragoût de poulet, vous ne désossez pas les morceaux de poulet. Quand vous faite une daube, vous ne désossez pas les morceaux de viande, quand vous faites un pot-au-feu, vous prenez une bonne viande “gélatineuse“, (poitrine de bœuf) et vous rajoutez un os à moelle qui rend votre bouillon plus savoureux.

    Quand vous préparez, le dimanche, votre poulet grillé, vous faites du vermicelle avec les abats: cou, pattes, gésier etc.

    Les os de la viande utilisée, à la fin de la cuisson, ont rendu de la gélatine, celle qui provient de la moelle des os.

    La gélatine alimentaire contient tous les acides aminés essentiels au corps. C'est totalement idiot de réfrigérer un plat mijoté pour retirer la graisse… vous retirerez la gélatine du bouillon, tout ce qui fait sa saveur et les bonnes propriétés thérapeutiques du bouillon.

    Regardez la tête des gens qui se plaignent: des cadavres ambulants, blancs de peau transparente.. des zombies!

    Quand vous êtes enrhumé-e, quand vous êtes grippé-e, quand vous êtes raplapla à cause des virus de l'hiver qui viennent attaquer votre organisme, vous devez faire un bouillon de poulet (qui est fait avec les os et abats de l'oiseau!). Mais, enfin, vous n'avez jamais vu de feuilletons ou de films américains où la mère de famille prépare un bon bouillon de poulet lorsque l'enfant ou l'ado est enrhumé-e?

    Les crétins qui sont contre la gélatine de porc veulent à tout prix faire plier les sociétés agro-alimentaires pour qu'elles retirent la gélatine (de porc, le plus souvent) des aliments préparés: idiotie totale pour utiliser de l'agar-agar, gélifiant naturel qui vaut 10 fois plus cher! Etes-vous prêt-es à payer dix fois plus cher le paquet de bonbons donné à vos enfants?

    Croyez-vous que la gélatine alimentaire industrielle réalisée avec les os et couennes des bœufs n'est pas réalisée avec toutes les précautions de propreté et d'hygiène? croyez-vous que les process alimentaires -utilisés pour cela- ne sont par surveillés attentivement par les DGCCRF? parce que, au cas où vous ne le sauriez pas, le principe de précaution est inscrit dans la Constitution française….

    Si certains étrangers ne sont pas contents avec nos bonbons  ou autre produits utilisant de la gélatine, qu'ils ouvrent une usine à bonbons et fabriquent les leurs, ou fabriquent leur nourriture gélatineuse eux-mêmes! Qui les en empêche? Où alors, qu'ils partent dans les pays où cela est interdit: qui s'assemble se ressemble et les vaches seront bien gardées!

    Les agro-industriels sont bien idiots de se plier aux désidératas de quelques crétins à la peau du ventre bien tendue; qu'ils attrapent tous la sclérose en plaques, la parkinson et l'Alzheimer, ils auront de quoi se  s'occuper la cervelle durant chaque seconde où ils tenteront de vivre et respirer…. croyez-moi, cela  les obligera à revoir leur priorités…

    Je parle des végétariens, végétaliens et autres végans qui doivent secouer le neurone qui roule dans leur cervelle pour s'entendre exister.

    Non mais, les végans, je vous jure: ne pas tuer les animaux. Ben voyons. Laissons vivre et se multiplier les bœufs, veaux, cochons, sangliers, éléphants, rhinocéros, caïmans et autres croco et lions et tigres sans les importuner, ces pauvres chou! qui ont le droit de vivre… dans moins de dix ans, quelle place restera-t-il alors pour l'humanité sur cette terre?

    Si, comme il faut s'y attendre dans très peu de temps, certains viennent nous casser la tête pour nous imposer leur façon de vivre en créant des émeutes qui mettront la France à genoux pendant plusieurs mois et années, détruisant les filières des fruits, légumes; bref, empêchant la société de leur proposer de la nourriture bonne, facile à trouver et saine car surveillées par les fonctionnaire de la répression des fraudes, alors: qui sera obligé de manger les chats et rats qu'ils auront peine à se mettre sous la dent car ils deviendront de plus en plus rares….

    Végétariens, végétaliens, vegans et autres abrutis du même genre, foutez la paix à touts les Français et retournez à la maternelle: y a du boulot pour reprendre votre éducation et le savoir vivre ensemble!

    Vivent les bouchers, charcutiers, poissonniers, fromagers et L'ART DE VIVRE A LA FRANCAISE!

    En vous comportant ainsi, vous mettez de drôles d'idées assassines dans la tronche de ceux qui ne vivent pas comme nous mais aiment bien nos allocs et autres aides financières largement dispensées -soi-disant- pour respecter l'honneur de la France qui accueille, n'est-ce pas, mélanchonnistes de mierda?

  • Eclairage leds, danger

    Depuis le 1er septembre 2018, les ampoules halogènes sont interdites à la vente dans l’Union européenne et les consommateurs sont invités à se tourner vers les LED. Voici les différents moyens de s'éclairer :

    • les éclairages avec un filament qui chauffe: ce sont les lampes à incandescence (interdites depuis 2013), dont font partie les halogènes,
    • les lampes fluorescentes, qui s’allument grâce à une décharge électrique dans un gaz : ce sont les ampoules fluocompactes et les tubes néons par exemple.
    • les LED qui utilisent le passage d’électrons dans un semiconducteur. Ces ampoules à bas voltage permettent de faire des économies d’énergie.

    Les LED sont souvent scintillantes: l’émission de lumière par la LED ne se fait pas en continu. Les Angliches utilisent le terme de "flicker" pour parler de cette "lumière papillonnante". Ce scintillement n’est pas forcément perçu par l’utilisateur. Or, le "flicker" peut être nocif à la santé : il favorise les migraines et la fatigue oculaire.

    En effet, une recherche à prouvé que le ballast magnétique -qui contrôle l’éclairage fluorescent- produit un flicker avec une fréquence de 100 par seconde. Des ballasts électroniques plus efficaces et meilleurs pour la santé sont ensuite arrivés sur le marché. Pour les LED, certains circuits électriques sont mieux conçus que d’autres, et les lampes plus ou moins scintillantes. Mais les consommateurs, quand ils achètent leurs ampoules, n’ont aucun moyen de savoir si elles seront très scintillantes. Or, d’après le chercheur, le flicker des LED est parfois plus important que celui des pires éclairages fluorescents.

    Le flicker n’est pas le seul problème avec les LED.  En janvier 2017, l’Inserm a dévoilé une étude sur les effets de la lumière bleue sur la rétine, suggérant qu’elle favorise la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Pour ce travail, les chercheurs ont travaillé sur des rats dont la pupille était dilatée. Ils ont d’abord montré que toutes les ampoules sont nocives à la rétine à une intensité élevée : en 24 h d’exposition à 6000 lux, les photorécepteurs sont sujets à l’apoptose (mort cellulaire). Mais en utilisant des intensités correspondant à un usage habituel (500 lux), il est apparu que seul l’éclairage LED était nocif à la rétine, même si les dégâts étaient moins importants qu’avec une intensité élevée. Il reste à savoir si ces résultats sont transposables à l’Homme.

    Cette toxicité des LED serait due à la lumière bleue qu'elles émettent. Pour faire une lumière blanche, les LED combinent en effet une lumière bleue et une lumière jaune. Or la lumière bleue est plus énergétique et plus dangereuse que la jaune, à intensité équivalente. En août 2018, une autre étude, venant de l’université de Toledo, a confirmé que la lumière bleue faisait courir un risque pour la vision. Pour Ajith Karunarathne, chercheur à l’université de Toledo, " Ce n’est un secret pour personne que la lumière bleue nuit à notre vision en endommageant la rétine de l’œil ". Son laboratoire a trouvé que l’exposition à la lumière bleue favorise des réactions qui génèrent des molécules toxiques pour les cellules photoréceptrices. Or ces cellules de la rétine ne sont pas capables de se régénérer; si elles meurent, elles sont définitivement perdues. Les lumières verte, jaune ou rouge ne sont pas nocives comme la lumière bleue.

    Les chercheurs ont aussi trouvé que l’alpha-tocophérol, une forme de vitamine E,  permet d'arrêter la mort des cellules grâce à ses propriétés antioxydantes. On trouve de l'alpha-tocophérol dans des huiles (tournesol, pépins de raisins, colza, olive...), les noisettes, l'avocat, l'œuf...

    Quoi qu'il en soit, pour réduire votre exposition à la lumière bleue, vous pouvez équiper votre écran d'ordinateur d'un filtre spécial. Ou utiliser sur votre ordinateur, votre tablette et votre smartphone des applications comme f.lux ou Twilight qui filtrent la lumière bleue. Evitez de regarder votre smartphone ou votre tablette dans le noir. En été, portez des lunettes de soleil avec un filtre contre les UV et la lumière bleue, car le soleil en émet aussi.

    Pensez à protéger votre rétine avec une alimentation riche en vitamine E et en lutéine et zéaxanthine, des antioxydants connus pour réduire le risque de DMLA, présents comme la vitamine E dans le jaune d'œuf mais aussi dans les légumes verts à feuilles comme l'épinard.

    Voir aussi mon site: www.on2nocives.com

     

  • Café: bon pour la santé!

    Un anti-inflammatoire naturel dans votre petit noir

    La caféine de votre café agirait contre l'inflammation et lutterait contre de nombreuses maladies chroniques (diabète, maladies cardiovasculaires…).

    Dans une nouvelle étude parue dans Nature Medicine des chercheurs ont montré que les personnes âgées présentant de faibles niveaux d’inflammation ont un point commun : elles consomment toutes de la caféine. Les chercheurs ont en effet trouvé une connexion entre le vieillissement, l’inflammation systémique, les maladies cardiovasculaires et le….café !

    Les maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension, les problèmes cardiaques, les troubles articulaires et la maladie d’Alzheimer ont toutes le phénomène d’inflammation en commun.

    Dans cette étude, les chercheurs ont analysé des échantillons de sang de 100 participants jeunes (20-30 ans) et plus âgés (plus de 60 ans) ainsi que des données sur les antécédents médicaux et familiaux. Les chercheurs ont regardé quels gènes avaient tendance à être plus activés chez les personnes plus âgées. Ils se sont notamment concentrés sur deux groupes de gènes dont l’activité est associée à la production d’une puissante protéine inflammatoire (IL-1-beta).

    Leurs résultats ont révélé un mécanisme inflammatoire fondamental associé au vieillissement humain et aux maladies chroniques qui l’accompagnent. Les personnes âgées ont tendance à avoir une activité de certains gènes liés à l’inflammation plus importante que les personnes plus jeunes, ce qui n’est pas surprenant car le vieillissement s’accompagne d’une augmentation de l’inflammation dans tout le corps. Plus ces gènes sont actifs, plus les personnes sont susceptibles de souffrir d’hypertension et d’athérosclérose. Cependant, toutes les personnes âgées ne présentent pas un niveau d’inflammation élevé. Selon les résultats de l'étude, cela dépend de leur consommation de café.

    Plus de café, moins d'inflammation

    Les personnes qui consomment le plus de caféine sont en effet protégées de l’inflammation. Les résultats montrent notamment que les participants qui consomment plus de 5 tasses de café par jour présentent des niveaux d’inflammation extrêmement bas. " La caféine inhibe la voie inflammatoire " disent les chercheurs. En fait, l’étude montre que des métabolites des acides nucléiques – les entités de construction de nos gènes- qui circulent dans le sang peuvent déclencher le processus inflammatoire. Et la caféine et ses propres métabolites sont capables de contrer l’action des métabolites des acides nucléiques.

    " Nos résultats montrent qu’un processus inflammatoire sous-jacent n’est pas seulement la cause de maladies cardiovasculaires mais est lui-même provoqué par des processus moléculaires que nous pouvons cibler et combattre ".

    " Le but n’est pas de faire disparaitre toute trace d’inflammation " soulignent les chercheurs. L’inflammation est une fonction nécessaire du système immunitaire qui l’utilise pour combattre les infections et éliminer les composés potentiellement toxiques. Mais avec le vieillissement, ce processus n’est plus aussi bien régulé que dans un organisme plus jeune. " Il serait intéressant de déterminer quand la réponse inflammatoire devient hors de contrôle ". C’est ce que les chercheurs souhaitent déterminer dans une prochaine étude afin d’identifier les personnes à risque de développer une pathologie chronique impliquant l’inflammation.

    D'autres études ont trouvé des résultats contrastés

    Les études conduites à ce jour sur café et marqueurs de l'inflammation ont donné des résultats contrastés. Dans certains cas, la consommation de café était associée à plus d'inflammation, ou était neutre, ou, comme dans ce cas, était liée à moins d'inflammation. Cela pourrait indiquer que les effets du café sur l'inflammation dépendent d'autres facteurs : sexe, âge, mode de vie, peut-être hérédité.

    En attendant, il ne paraît pas risqué de consommer une ou deux tasses de café par jour, et des bénéfices sont possibles. La consommation de thé vert a été associée à des taux bas de protéine C-réactive, un marqueur inflammatoire.

    Source

    Furman D, Chang J, Lartigue L, Bolen CR, Haddad F, Gaudilliere B, Ganio EA, Fragiadakis GK, Spitzer MH, Douchet I, Daburon S, Moreau JF, Nolan GP, Blanco P, Déchanet-Merville J, Dekker CL, Jojic V, Kuo CJ, Davis MM, Faustin B. Expression of specific inflammasome gene modules stratifies older individuals into two extreme clinical and immunological states. Nat Med. 2017 Jan 16. doi: 10.1038/nm.4267. [Epub ahead of print]

     

    Cela fait 27 ans maintenant que je fais mon café (et mes soupes) avec de l'eau en bouteille. Vous feriez bien d'en faire autant si vous ne voulez pas avaler les molécules pharmaceutiques de l'eau du robinet….

    Cela fait 12 ans maintenant que je fais mon café à la verseuse: je fais chauffer mon eau minérale dans une casserole et je passe mon café au fur et à mesure sur ma cafetière en émail: j'évite ainsi que l'eau chaude des machines à café ne relargue des molécules plastiques dans mon café. Hé oui!

    Et cela fait perlimpinpin que je ne bois par de café décaféiné ou soluble: ils sont travaillés avec des solvants chimiques….

    Quand j'ai besoin d'extrait de café pour mes gâteaux ou entremets, je le fais moi-même

    Il faut ½ paquet de café en poudre, un demi-litre d'eau de bouteille, du sucre au goût mais, perso, je ne rajoute pas de sucre (que j'ai supprimé en 1972)… je n'avale que le minimum du minimum….

    Faites bouillir votre eau avec la moitié de la poudre; versez sur un papier filtre (non blanchi car plus le papier est blanc, plus il est rincé avec des solvants chimiques); verser cette eau au café sur un filtre qui contre l'autre moitié de poudre… bien sûr, cela va durer un bon moment tant le mélange est épais… laissez faire, il finira par passer. Mettre dans un flacon bouché et au réfrigérateur… se conserve au moins deux mois.

    Si vous rajoutez du sucre, mettez le avec la première moitié du café, dans l'eau à bouillir. Cela devrait permettre de conserver l'extrait réalisé quelques jours de plus, au réfrigérateur, bien sûr.

  • Ouaip! ATTENTION:

    le mois de décembre risque d'être très, très frisquet!

    Une petite idée, comme cela! L'année de ma naissance (un scarabée est mort… Johnny), en 1950, il a fait partout en France 40° le 10 août surtout, mon jour d'arrivée et lorsque l'enfant paraît, ce jour-là, on a plus transpiré que tremblé… brèfle… sauf que, l'hiver suivant… brrrr… d'ailleurs, les 6 ou 8 années suivantes… brr… et re-brrrr…. rappelez-vous l'appel du curé… c'était en hiver 54… pi, quand j'ai eu 6 ans… il faisait dans les moins 12 à moins 15 à Toulouse… en février 1956… et que c'était très dur… et que je m'en rappelle… et que j'aurais des tas de trucs à vous raconter, si je ne l'avais déjà point fait.

    Bon… le volcan qui a sauté à Honolulu (il me semble)… il a envoyé des tonnes et des tonnes de poussières dans l'atmosphère et que croyez-vous qu'elle fera… elle formera un chapeau qui nous protègera du soleil et donc, sous le chapio, on aura plutôt froid.

    Pour être sur-e de ce que j'avance, vérifier la chute des feuilles en automne: s'il vous semble qu'elles tombent plus tôt, rentrez du mazout et du bois pour  l'hiver….

    Ceci dit, cet après-midi, je dois balayer devant ma porte car mes jasmins ont perdus une quantité astronomique de feuilles…. ça craque sous ma semelle… bon, j'aime entendre ce bruit, d'accord

    sur ma chaîne Youtube, regardez le film-textes qui parle de l'ASMR, l'orgasme cérébral (vi).