Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Occitan

  • Le parlé toulousain... celui des natifs de Toulouse - 1

    A

    A bisto de nas: au pifomètre. De l'occitan "a vista de nas", "à vue de nez"

    Abattis: expression: je vais te caresser les abattis! battre quelqu'un

    Adieu! ou Adiou! (se prononce: a di ou!): interj. "Salut !" De l'occitan "adiu", usitée aussi bien pour aborder quelqu'un que pour en prendre congé

    Antchoubi! ou antchouli!: exclamation, expression de surprise (comme boudu!)

    Arranquer: arracher

    Astiaou: emmerdeur

    Atal: permet d'indiquer une mesure approximative en l'accompagnant d'un geste de mains évoquant la dimension. De l'occitan atal, ainsi. "Il a pesqué un poisson, il était atal, té!" (Pesqué: péché)

    Atcher: regarder (déformation de l'occitan agachar, regarder) “atche le drolo“ (regarde ce gosse insupportable)

    Atchouler (s'), atchouffer (s'): tomber sur le cul. De l'occitan cuol (prononcer tchoul: cul)

    Avé: avec

     

    B

    Ba pla: va plan, "ça va bien" souvent on rajoute un bruit de lèvres, genre “hooo“ les “o“ diminuent et disparaissent sous les lèvres closes

    Peut être aussi posé sous la forme interrogative Bas pla? "tu vas bien?"

    Bader: de l'occitan badar – t'a pas fini de me bader!?

    1. regarder avec curiosité ou intérêt et fascination

    2. être dans les nuages, demeurer sans rien faire – arrête de bader, fais ton boulot!

    Baderne: niais, nigaud; veilles badernes “vieux co…."

    Baloche: fête populaire de village ou de quartier avec bal, qui revient tous les ans.

    Barjaque: un peu fou ou “complètement barjaque, té“!

    Barjot: fou – Barjotte: folle

    “Tous les fous ne sont pas à Baraqueville!" Baraqueville: hôpital des fous.

    Bartas: buissons qui bordent les fossés au bord de la route

    Bay: "va ", n'affecte pas le locuteur. "Bay, advienne que pourra" ou Vay – l'y“ se prononce “ï“

    Bé: é oh bé! -  éh bé, selon l'intonation, marque l'hésitation, l'étonnement, la réprobation.

    “Bé un (le “u“ se dit “ou“) cop“: expression parlé: bois un coup-

    Bèbe: faire la bèbe, bouder

    Bedel: un veau

    Bèï caga: pour renvoyer quelqu'un l'envoyer promener. De l'occitan "vèi cagar", "va chier"

    Bernard-pudént, bernat-pudént: punaise (la bestiole !)

    Bestiasse: abruti(e), fou

    Bestiou, bestioulet: nigaud

    Bicouse: mèche de cheveux rebelle

    Birouléger: virevolter – le “u“ se dit “ou“

    Bombasse: jeune fille, femme (utilisé lorsqu'on n'a pas les mots pour décrire une femme magnifique)

    Bon peu (un ~): une certaine quantité, assez importante. Traduction littérale de l'occitan "un bon pauc" - le u se dit ou

    Boudu!: exclamation et expression de surprise ou d'agacement. "Boudu que calou aujourd'hui" approximativement "bon Dieu qu'il fait chaud aujourd'hui" - souvent renforcé par le célèbre "boudu con" ! - De l'occitan "bou Diu" (le “u“ se dit “ou“) = "bon Dieu"

    Boudoufle: bébé joufflu

    Bouillave: boue; mais aussi: faire trop l'amour “ça bouillave sec“

    Bouffarel (l'ange): nom donné à une personne joufflue. "Regarde-le, on dirait l'ange Bouffarel!"

    Bouffe: baffe, gifle

    Bougne, bugne : bosse au front, grosseur, enflure. Coup, choc.

    Boulard : grosse bille à jouer

    Bouléguer: remuer, mélanger. De l'occitan bolegar (prononcer " boulega ")

    Bourmal (mettre un): mettre un coup de poing

    Bournich: maladroit : expr. petit et degourdich, gran estala bournich = petit et dégourdi, grand et maladroit

    Bourmélous, -ouse: morveux, au propre et au figuré

    Braguer: rajuster le pan de chemise dans le pantalon

    Brandouiller: branler, bouger

    Branque, Branquignol: fou

    Brave: un peu bête, idiot.

    Brêle: bon à rien, nul ou nulle

    Bringue (à toute): très vite, à toute allure. Syn; : à toute blinde.

    Bringaïre: fêtard

    Bringuer: faire la fête, (on dira aussi faire la bringue)

    Bufadou ou bouffadou: soufflet, bâton percé en longueur pour attiser le feu

    Buffe: sexe féminin

    La blague: quand est-ce qu'une femme ressemble le plus à un cow-boy?

    quand elle est sur son bidet et qu'elle a la buffe à l'eau!

    Buffer: souffler, souffle court; le vent d'autan souffle fort: buffo bén! buffo bio!

    Bugne: un coup

    Bugné: qui a reçu ou qui s'est donné un coup: "je me suis bugné"

     

    C

    Cabourd: brute, dingue, une personne qui agit de façon brutale et irréfléchie: cabourde

    Cagade: (vulg.) chiure; échec; rater quelque chose, action très maladroite… "Il a fait une cagade"

    Cagadou ou cagatou: wc

    Cagagne:

    1. diarrhée

    2. blues, cafard, manque de chance

    Cagaïre: emmerdeur ou emmerdeuse

    Cagasse, cagagne  (vulg.) diarrhée, chiasse

    Caganes (les), cabèches: Les toilettes

    Cagnard, cagnàs: grosse chaleur, canicule

    Cagne: flemme

    Caguette: bébé chieur, petit nom de bébé

    Caguer:

    1. chier

    2. s'en moquer: j'en ai rien à caguer!

    Canaillou, -ne: fripon, -ne

    Caner: crever "je suis cané"

    Cansalade, ventrêche: lard de la poitrine et du ventre du cochon. De l'occitan cansalada

    Caouèc, -èque: idiot, fou

    Cap d'ase: tête d'âne

    Cap de mul: tête de mule

    Cap de porc: tête de porc

    Capèl, capèu, capet, capelut: chapeau

    Carbonade: grillade de cochon. De l'occitan carbonada

    Care: honte, "j'ai pris la care devant tout le monde"

    Cascant: sale

    Casquer: recevoir des coups

    2.: payer cher!

    Castagne (châtaigne): bagarre

    Cepe: couillon, "dis pas n'importe quoi, grand cepe va "

    Chichourle (fan de): Exclamation. Grosse surprise : " Oh, fan de chichourle! "

    Chocolatine: pain au chocolat

    Churluper ou churluquer: faire du bruit en absorbant un liquide comme la soupe avec la cuillère; on ajoute parfois tchu devant: tchurluper

    Cligner, clugner: compter (à cache-cache)

    Clos: crâne: "je me suis fait mal au clos!" Prononcer "closs". Occitan clòsc, coquille, crâne.

    Cluques: les lunettes

    Coucougne: petit nom de bébé

    Coucougner, coucouner, coucounéjer: dorloter, cajoler

    Couffe, couffade, couffignolerie: erreur, gaffe

    Couffle: être couffle: avoir trop mangé

    Couillonnét ou "couillounous": petit couillon

    Couillonner: rouler, arnaquer

    Coustelous: morceaux de côtes de porc

    Cramer: brûler, peur être aussi employé lorsqu'une personne a perdu contre un adversaire: "il s'est fait cramer"

    Craque: mensonge, "raconter des craques" = "raconter des histoires"

    Croustade: gâteau de recettes diverses suivant les lieux, le plus souvent: tarte aux pommes

    Croustet: le quignon, l'extrémité de la baguette, morceau de pain comportant de la croûte, c'est aussi le petit bout de pain qui traîne après le repas. “malfiso! (attention): Tu sortiras pas de table tant que tu laisse des croustets!"

    Cufelle: épluchures, ce qu'on peut mettre dans une poubelle de table

    Cul de guêpe: quelqu'un de maigre

    Cuque: nom que l'on donne à toute sorte d'insectes indéterminés.

    2. Personne petite et fluette.

    Cuquet: larve de phrygane qui sert d'appât à la pêche. Diminutif du précédent

    Currou: croupion de volaille

    Cussou: 1. vrillette ou ver du bois

    2. au figuré: individu avare

     

    Voyelles

    i -  Le i se prononce comme en français : un nis (un nid).

    u - Le u se prononce aussi comme en français (et non "ou" comme en espagnol !) : la luna (la lune).

    a - Le a tonique garde la même prononciation qu’en français: un pastre (un berger).

     Il se prononce " o " en majorité, lorsqu’il est en fin de mot (ou suivi d’un s) : trenta cadièras (trente chaises).

    è Le è se prononce " ouvert ", tout comme en français : un castèl (un château).

    e En revanche, le e qui ne comporte pas d’accent se prononce " é " comme dans été : negre (noir).

    o - Le o se prononce "ou": un ostau (une maison).

    ò -  Avec un accent grave, il reste prononcé "o" : un estilò, un bòsc (un stylo, un bois).

    Groupes de voyelles

    Diphtongues Lorsque deux voyelles se suivent à l’écrit, on prononcera les deux à l’oral selon la prononciation indiquée plus haut: una glèisa, un peis, lo coide (une église, un poisson, le coude).

    Le u dans une diphtongue va se transformer en " ou " exceptionnellement: una taula, lo teulat (une table, le toit).

    Triphtongues Lorsqu’il y a trois voyelles qui se suivent, on prononce les trois successivement: nuèit (nuit), fiau (fil), ieu (je, moi).

    Consonnes particulières

    lh Le groupe de consonnes lh se prononce comme dans le français de " escalier " : una fuèlha (une feuille).

    nh Le groupe de consonnes nh est l’équivalent du " gn " en français : una castanha (une châtaigne).

    Selon les régions et les variantes, on trouvera différentes expressions et traductions d’une même idée.

    À vous de reconnaître ou de choisir celle qui vous convient ou que l’on dit chez vous.

  • Mangez sain, mangez français

    Le régime méditerranéen, également appelé régime crétois ou diète méditerranéenne est une pratique alimentaire caractérisée par la consommation en abondance de fruits, légumes, légumineuses, céréales, herbes aromatiques et d'huile d'olive, une consommation modérée de produits laitiers d'origine variée (chèvre et brebis essentiellement et issus de la vache dans une moindre mesure), d'œufs et de vin, une consommation limitée de poisson et une consommation occasionnnelle de viande.

    Plusieurs études montrent que le régime méditerranéen permet:

        de diminuer la mortalité et la morbidité par maladies cardiovasculaires;

        de diminuer le risque de maladie d'Alzheimer et de maladie de Parkinson;

        d'améliorer les chances de grossesse lors d'une fécondation assistée.

    Tous les jours

        une consommation importante et quotidienne de fruits, dont les fruits à coque;

        une consommation importante et quotidienne de légumes;

        une consommation importante et quotidienne de légumineuses;

        une consommation importante et quotidienne de céréales;

        une consommation importante et quotidienne d'eau;

        une consommation quotidienne d'huile olive;

        une consommation quotidienne d'herbes aromatiques;

        une consommation modérée et diversifiée de produits laitiers (produits issus principalement de laits de brebis et de chèvre et dans une moindre mesure de lait de vache) variant d'une consommation quotidienne à hebdomadaire;

        une consommation modérée d'œufs variant d'une consommation tous les deux jours à une consommation hebdomadaire;

        une consommation modérée de vin rouge durant les repas et d'infusions;

        une consommation limitée de poisson environ deux fois par semaine ;

        une consommation faible de viande, particulièrement en ce qui concerne la viande rouge.

    Un autre bénéfice probable de ce régime est lié à la façon de manger, au plaisir de manger, à la convivialité des repas, moments importants de sociabilité. Le “temps de manger“ est pris, ce qui contribue aussi à une bonne mastication et à une meilleure digestion.

    Quelques caractéristiques de ce régime se retrouvent dans certaines régions du sud de la France, et pourraient selon certains auteurs contribuer à expliquer le paradoxe français“.

    Enfin, le régime méditerranéen répond à la première recommandation du "Programme National Nutrition Santé" (PNNS) de l'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé): Manger 5 fruits et légumes par jour. Cependant le PNNS s'éloigne beaucoup du régime méditerranéen en ce qui concerne les recommandations de consommation de viande et de produits laitiers.

    Le paradoxe français (French Paradox en angliche) désigne l'étude épidémiologique d'une importante et étonnante contradiction entre la richesse en matières grasses et en vins français de la cuisine française, en particulier de la cuisine du Sud-Ouest et de la cuisine de la Provence méditerranéenne riche en huile d'olive, et la relative bonne santé publique des Français en matière de maladie cardio-vasculaire ou de cancer, en comparaison avec les mauvais résultats sur la santé publique et mondiale en rapport avec l'industrie agroalimentaire moderne américaine et britannique, souvent qualifiée d'importante source de “malbouffe“.

    L'expression “paradoxe français“ est créée -en 1981- par les Français Richard, Cambien et Ducimetière après avoir comparé les niveaux de maladie cardio-vasculaire et de consommation de matières grasses en France.

    Les plus faibles taux statistiques d'infarctus sont obtenus avec la cuisine méditerranéenne avec seulement 38 cas pour 100 000 habitants (8 fois moins que les 315 cas pour 100 000 habitants des États-Unis et du Royaume-Uni), avec une espérance de vie humaine de 10 ans plus élevée que dans le nord-est de la France, et 80 cas pour 100 000 habitant pour la cuisine française du Sud-Ouest (4 fois moins que les Américains/Britanniques), tout en ayant un taux de cholestérol sanguin équivalent ou plus élevé que ceux-ci, ce qui contredit la théorie communément admise mettant en corrélation directe le taux de cholestérol sanguin avec le risque de maladie cardio-vasculaire (l'infarctus est la première cause de décès prématuré, et les AVC la troisième, avec des taux importants d'hypertension artérielle, diabète, dépression, maladie d'Alzheimer et cancers…).

    Perso, en sus du vin rouge, je dis que la graisse de canard y contribue largement, la preuve

    RAPPEL

    Graisse de canard

    Principes actifs et propriétés

    Il est à noter que les bienfaits reliés à la consommation d’aliments riches en acides gras monoinsaturés proviennent de données obtenues avec des aliments d’origine végétale comme l’huile d’olive ou le beurre d’arachide. Actuellement, il n’existe pas d’études portant sur l’effet d’aliments riches en acides gras monoinsaturés d’origine animale tel le canard. Le canard est une viande grasse; sa teneur en gras atteint 50 % de son contenu en énergie (calories), dont un tiers sont des acides gras monoinsaturés et un peu plus d’un tiers sont des acides gras saturés. Consommé avec modération, le canard peut très bien s’intégrer à une alimentation saine qui mise sur la variété et un plus grand apport en acides gras monoinsaturés.

    Les données ci-dessous proviennent donc d’études ayant évalué les effets des acides gras monoinsaturés en général, et non les effets spécifiques de la consommation de canard.

    Santé cardiovasculaire. La tendance actuelle est de favoriser la consommation d’aliments riches en gras monoinsaturés afin de prévenir les maladies cardiovasculaires. Une alimentation riche en ces gras améliorerait, en effet, le profil lipidique en diminuant les concentrations sanguines de cholestérol total et de triglycérides. Lors d’une étude effectuée chez des hommes en santé, mais qui présentaient des antécédents familiaux de troubles cardiovasculaires, la substitution partielle des acides gras saturés par 13 % d’acides gras monoinsaturés a permis de réduire significativement les concentrations sanguines de cholestérol total et de cholestérol-LDL (mauvais cholestérol).

    Il est à souligner que certaines études ont démontré qu’un régime riche en acides gras monoinsaturés permettait d’obtenir des effets bénéfiques sur le profil de risque cardiovasculaire qui étaient comparables et parfois même supérieurs à ceux habituellement observés avec une alimentation beaucoup plus faible en matières grasses4. De plus, un régime riche en acides gras monoinsaturés pourrait être plus facile à suivre à long terme, comparativement à un régime très faible en matières grasses qui est souvent perçu comme étant trop restrictif.

    La consommation de gras monoinsaturés agit aussi sur d’autres facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Cela contribuerait, entre autres, à une diminution du stress oxydatif dans les lipides sanguins. Dans une étude d’intervention menée auprès de jeunes adultes5, il a été démontré qu’une alimentation riche en acides gras monoinsaturés réduisait l’oxydation du cholestérol-LDL (mauvais cholestérol). Une équipe de chercheurs a aussi noté cette résistance accrue à l’oxydation lors d’études effectuées in vitro. La consommation de ces gras permet aussi de diminuer l’agrégation plaquettaire qui est associée au risque de thrombose.

    Canard, dinde ou poulet?

    Environ 50% des calories de la viande de canard rôti sans la peau proviennent des gras. Ce qui est bien plus élevé que les 16 % et 33 % habituellement retrouvés dans la dinde et le poulet. Toutefois, le canard peut être consommé avec modération dans le cadre d’une alimentation santé puisque qu’il fournit de précieux gras monoinsaturés.

    Diabète. Les acides gras monoinsaturés pourraient diminuer la résistance à l’insuline qui est associée à plusieurs maladies comme l’obésité, le diabète de type 2 ou le syndrome métabolique (syndrome X). Une étude d’intervention a démontré une amélioration de 8 % de la sensibilité à l’insuline chez des sujets en santé qui consommaient 37% de leur énergie sous forme de lipides, dont plus de la moitié provenait des gras monoinsaturés8. Une autre étude effectuée chez des patients souffrant de diabète de type 2 a démontré une amélioration de la glycémie à jeun dans le cadre d’un régime riche en acides gras monoinsaturés9. À la lumière de ces résultats, il serait intéressant de vérifier si la consommation de chair de canard modifie de façon positive certains facteurs de risque du diabète en comparaison avec d’autres viandes.

    Nutriments les plus importants

      Phosphore.

    Le canard est une excellente source de phosphore Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. De plus, il participe, entre autres, à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang. Il est l’un des constituants des membranes cellulaires.

      Fer.

    Le canard est une excellente source de fer pour l’homme et une bonne source de fer pour la femme, car leurs besoins respectifs en ce minéral sont différents. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, hormones et neurotransmetteurs.

      Zinc.

    Le canard est une excellente source de zinc pour la femme, mais seulement une bonne source de zinc pour l’homme, étant donné leurs besoins différents. Le zinc participe notamment aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies et au développement du fœtus. Le zinc interagit également avec les hormones sexuelles et thyroïdiennes. Dans le pancréas, il participe à la synthèse (fabrication), à la mise en réserve et à la libération de l’insuline.

      Cuivre.

    Le canard est une excellente source de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

      Sélénium.

    Le canard est une excellente source de sélénium. Ce minéral travaille avec l’une des principales enzymes antioxydantes, prévenant ainsi la formation de radicaux libres dans l’organisme. Il contribue aussi à convertir les hormones thyroïdiennes en leur forme active.

      Vitamine B2.

    Le canard est une excellente source de vitamine B2. La vitamine B2 est aussi connue sous le nom de riboflavine. Elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.

      Vitamine B3.

    Le canard est une excellente source de vitamine B3. Appelée aussi niacine, la vitamine B3 participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d'énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l'alcool que nous ingérons. Elle participe aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.

      Acide pantothénique.

    Le canard est une excellente source d’acide pantothénique. Aussi appelée vitamine B5, l’acide pantothénique fait partie d’un coenzyme clé nous permettant d’utiliser de façon adéquate l’énergie présente dans les aliments que nous consommons. Il participe aussi à plusieurs étapes de la synthèse des hormones stéroïdiennes, des neurotransmetteurs et de l’hémoglobine.

      Vitamine B1.

    Le canard est une bonne source de vitamine B1. Appelée aussi thiamine, la vitamine B1 fait partie d'une coenzyme nécessaire à la production d'énergie à partir des glucides que nous ingérons. Elle participe aussi à la transmission de l'influx nerveux et favorise une croissance normale.

      Vitamine B6.

    Le canard est une bonne source de vitamine B6. La vitamine B6, aussi appelée pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la synthèse (fabrication) des neurotransmetteurs (messagers dans l’influx nerveux). Elle contribue également à la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.

      Vitamine B12.

    Le canard est une bonne source de vitamine B12. Cette vitamine travaille de concert avec l’acide folique (vitamine B9) pour la fabrication des globules rouges dans le sang. Elle travaille aussi à l’entretien des cellules nerveuses et des cellules fabriquant le tissu osseux.

      Vitamine E.

    Le gras de canard est une bonne source de vitamine E. Antioxydant majeur, la vitamine E protège la membrane qui entoure les cellules du corps, en particulier les globules rouges et les globules blancs (cellules du système immunitaire).

    Recherche: Sonia Pomerleau, Dt.P., M.Sc., Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), Université Laval

    Rédaction : Lucie Fillion, Dt.P. M.Sc., nutritionniste

    Révision scientifique : Sophie Desroches, Dt.P., M.Sc., candidate au doctorat, Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), Université Laval

    Collaboration: Louise Corneau, Dt.P., M.Sc., nutritionniste, Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), Université Laval et Hélène Gagnon, étudiante en nutrition, Université Laval

    (décembre 2005)

  • Tine et Catinou

    Allo, Catinou

    Allo, Tine

    Ça va??

    Oui, fraîchement, il fait frisquet

    Et bé, Tine, t'as pas allumé la cheminée ???

    Bé si, mais je suis sortie prendre, quelques bûches, dans le garage, et je me suis gelée

    Dis Catinou, j'ai trouvé quoi faire, comme pâtisserie, pour la Ninou de Lucas

    Ça s'appelle, un Christmas pudding

    Un quoi???

    Et bé un pudding de Noël, si tu préfères

    C'est la tradition, là bas, à ce qu'y paraît

    Un pudding Tine!!!

    Mais quel estouffadou, macarel après les huîtres le foie gras, l'oie de Guinée farcie, et tout ce qui va l'accompagner, où elle va mettre ton chris, euh ton machin pudding...

    Elle est épaisse comme une aiguille à coudre, je t'ai fait montrer sa photo, elle va s'escaner, la pauvre

    Catinou, elle en goûtera un peu, et elle en gardera pour déjeuner le matin

    C'est une petite attention, manière de marquer le coup

    C'est vrai, Tine, on va faire comme tu dis, j'espère que ça lui fera plaisir

    Eh, mais tu sais ce que j'ai fait, cet après midi, j'ai regardé Internet, pour l'anglais

    J'avais une de ces cagnes, après manger, pas envie de trafiquer, alors, je suis allée voir un peu...

    Ah, maintenant, voilà, que tu veux te mettre, à parler anglais Catinou

    Atal, ça va être quelque chose, si tu y mets du patois avec

    Bestiasse, que tu es, Tine, quelques mots, pour pas avoir l'air trop couillonne

    Des politesses quoi, pour mieux l'accueillir, et qu'elle se sente à l'aise, et en plus, ça fera plaisir à Lucas

    Vu, comme ça, Catinou, évidemment, c'est une bonne idée

    Je te me suis, marqué des phrases, faciles hé, pasque, boudiou, je serais pas capaple de te lui faire toute une conversation

    J'ai l'impression, d'avoir des moungetos, dans la bouche, quand je tchare

    C'est normal, Catinou, leur parlé, il est pas comme le notre, té, pardine

    Et le r, Tine, ça milodits, j'arrive pas, j'ai le râtelier ,qui se décolle, quand j'essaie de le dire comme eusss

    Ça raï, Catinou, tu parleras comme tu peux, elle t'en voudra pas, la petite va, et puis elle comprendra qu'à l'âge que tu as, c'est dur de se mettre à une langue étrangère.

    Lucas, a du lui enseigner le français..

    Sûrement Tine, quoique tu sais bien, que les amoureux, ils parlent plutôt avec les mains, tu te rappelles, avec nos hommes, les bavardages, on s'en carrait

    Ahhh, Catinou, tu me fais bien rire té

    Dis moi, Tine, tu passes demain à la maison, tu viens manger, et si ça t'enquiquines pastrop, tu pourras me faire répéter

    D'accord, Catinou, je te ferai la leçon

    Et bé comme ça, toi aussi Tine, tu pourras apprendre

    Ouhhh, macarel, on a pas fini, de s'esclaffer de rire

    Peut-être, Tine, mais au moins, on passera pas pour deux vieilles piottes, qui sont jamais sorties, de leur campagne

    Eh, Tine je t'en connais une, qui va te faire une de ces figures, quand elle va nous entendre

    Et qui ça, Catinou???

    Ma belle fille té, Madame a des études, alors elle s'en croit

    D'ailleurs elle doit m'appeler tout à l'heure, je vais te lui dire bonsoir en anglais, per bézé, elle va pas t'en revenir

    Elle se prend, pour une pimparelle, je vais te lui montrer que je suis pas si pègue, qu'elle croit

    Catinou, tu es insupportaple, pire qu'une gaffette

    Garde donc, la surprise pour Noël, que tout le monde en profite

    Ah tu vois, Tine tu es aussi moqueuse que moi, tu as bien envie, de voir ma belle fille qui va te faire une de ces figures, comme pour dire, ya quicom, que truco

    Elle va te nous faire sa bouche en cul de clouque

    Je pense oui Catinou, et ton fils aussi

    Bah mon fils, il est habitué à mes fantaisies, il t'y fait plus attention

    Macaniche, on va pas s'ennuyer, je sens Catinou, et d'ici que tu nous inventes pas encore autre chose

    Non, ça suffit avec l'anglais

    Bon allez Tine je raccroche, on se voit demain alors

    Et bé à demain Catinou

    Patricia JULIA

  • Tine et Catinou

    Boudu, boudu, Tine, j'ai du mal à réviser

    Pardine, té tu m'étonnes Catinou, avec ce qu'on a tchapé,

    C'est qu'elles étaient bonnes tes lentilles avec les coustelousss

    Hé je te les ai bien réussi

    Bon Catinou, on reprend, comment tu dis bonjour en anglais

    Hello

    Comment allez vous

    Ho areyou

    How pas ho, Catinou

    Moi je te lis ho, Tine

    Et bé non le w à la fin, tu dois le prononcer, comment tu dis water??

    Moi je dis vater

    Non, Catinou, c'est ouater qu'on dit, tiens je te l'ecris, oua ter

    Et y faut mettre la bouche en cul de poule, pour le dire, Tine???

    D'abord moi je dis jamais vater, euh water, je dis cabinet

    Allez, Catinou, fais un effort, pense à Lucas, comme il sera fier de sa grand mère

    Y pouvait pas se choisir, une petite, d'ici, celui là ???

    Catinou, tu sais que le coeur, y se moque des pays, il a pas de frontières

    Je sais bien Tine, mais bon, eh encore heureux qu'y soit pas allé en Russie ou en Chine

    Ouhhhh macaniche, là ma pauvre Catinou, ça aurait été plus difficile

    Allez on continue

    Comment tu dis quel est votre nom

    Vat iss yiour name

    Catinou!!!!

    Ouate iz yor neime voilà comment tu dois dire

    Hil de puto, Tine, j'en ai plein la bouche de la ouate

    Mais, tu as fini de rouméguer oui, encore 2 phrases, Catinou

    Enchantée de vous rencontrer

    Nice to..o met iou

    C'est presque ça, le i de Nice tu le prononces comme si tu disais aïe, to, ça se dit comme si c'était écrit tout , et meet comme mite, mais sans e à la fin

    Milodits, Tine, les mites, je vais les avoir dans le cerveau à force

    Mais non, Catinou, tu vas y arriver

    On répète la dernière

    Quel âge avez vous

    Ah c'est celle avec le r, je te me décolle le râtelier, quand j'essaie, de le dire

    Ho ol arrrre iou

    Pas tout à fait, Catinou

    Je t'esplique

    Haow old et tu dis bien le d à la fin,

     aeeee iou

    Et y'a besoin d'ouvrir le bec comme ça, pour dire le how???

    On dirait que tu bailles à t'en décrocher la mâchoire

    Et bé oui, c'est comme ça, Catinou

    Atal, je préfère le parlé d'ici

    Ohhh Tine, on a oublié bonne nuit et Joyeux Noël

    Alors vas y Catinou

    God nit

    Catinou, tu fais ta cap de mulo !!!

    Quand y a 2 oo on dit ou, et c'est pas nit c'est naït, donc goud naït

    Va pour goude naït, a visto de nas, c'est ça non Tine????

    Oui ça va

    Maintenant Joyeux Noël

    Meuri christe mas

    Pas meuri Méri Christmeuss

    Y'a de quoi s'escagasser la cafetière, mais quelle idée que je t'ai eu de vouloir, te me mettre à l'anglais!!!

    Bay, Catinou, l'essentiel, c'est de lui dire quelques mots, même si tu lui dis que Joyeux Noël, je suis sûre que ça lui fera drôlement, plaisir à cette pitchoune, tu verras

    Tu as regardé, comment on disait Bonne Année, Catinou

    Ohhh ba pla, pour aujourd'hui, Tine, je t'en ai déjà, un sadoul, on verra plus tard, il faut que je digère déjà tout ça !!!

    Tu as le temps, Catinou, de tout bien apprendre, je suis sûre,que tu vas nous espanter

    Diou biban, en tous les cas, j'espère que je vais pas, me prendre la care, devant tout le monde, et que je vais pas faire de couffes

    Mais non Catinou, on répétera, plusieurs fois, et tu te feras un petit papier où tu te marqueras ce que tu veux lui dire, à la petite, avé la prononciation

    C'est pas bête, ça té, un tust comme à l'école

    Voilà, un peu pareil Catinou

    Mais, au fait, Tine, tu en sais des choses, en anglais, toi, comment ça se fait

    Et bé tu te rappelles pas, les voisins que j'avais dans l'autre maison, où j'habitais avant, c'était des anglais, je gardais leur petite des fois, alors elle m'avait enseigné quelques mots, ça m'avait un peu aidé quand ma fille était au collège

    Ah oui c'est vrai, j'avais oublié, ça fait un bail tout ça

    Bé té, pour se remettre de ces émotionnements, on va se boire un peu de visky, pardon de ouisky, t'as vu Tine, ça y est je te l'ai chopé le double v

    Allez tchin tchin ma vieille amie

    Santé Catinou

    Et comment on dit ça en anglais ?????

    Patricia Julia