Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

occitanie

  • 2 recettes de pois chiches, DEUX!

    Pois chiches grillés pour l'apéro

    Préchauffez le four à 190° C.

    Pour 2 personnes

    120 g de pois chiche sec (ou 265 g de pois chiche en bocal égouttés)

    1 cuillère à soupe d’huile d’olive; 1 pincée de sel

    1 pincée de piment, 1 pincée d’ail en poudre

    1 cuillère à café de paprika ou de curcuma;

    La veille, faire tremper les pois chiches dans un saladier d'eau froide.

    Le jour même, les mettre dans une grande casserole et les recouvrir largement d'eau non salée. Les cuire ensuite pendant 1 h, jusqu'à ce qu'ils soient fondants. Sinon utiliser des pois chiches en bocal. Bien égoutter.

    Faites égoutter les pois chiches, les rincer et bien les sécher.

    Mettre les pois chiches dans un saladier, ajouter l’huile d’olive, le sel, le piment, l'ail en poudre, le paprika ou curcuma et bmélanger.

    Disposez les pois chiches sur une plaque allant au four huilée et faire cuire 20 minutes à 190°C. Surveillez, les pois chiches doivent être bien dorés.

    TOAST DE PATATE AUX POIS CHICHES GRILLES A LA PURÉE D'AVOCAT

    Pour 2 personnes

    2 ou plus de  grosses pommes de terre; Quelques gouttes de jus de citron

    1 petit oignon nouveau; 1/2 tomate

    1 cuillère à café de coriandre fraîche; 1 avocat

    Sel, poivre; 1 pincée de piment d'Espelette

    1 filet d'huile d'olive, 40 g de pois chiche grillés (VOIR RECETTE)

    Lavez soigneusement les grosses patates, puis coupez de grandes tranches sur toute la longueur. Faire griller les rondelles au grille-pain avant de les disposer sur une grande assiette.

    Pressez le citron. Épluchez et ciseler l'oignon nouveau.

    Épluchez et épépinez la tomate, puis les couper en petits cubes. Lavez, effeuillez et ciselez la coriandre.

    Dénoyautez l'avocat et récupérez la chair à l'aide d'une cuillère. Dans un bol, écrasez la chair d'avocat à l'aide d'une fourchette et ajoutez immédiatement le jus de citron pour éviter qu'elle ne s'oxyde.

    Incorporez les oignons, les dés de tomates, la coriandre, le sel, le piment et l'huile d'olive. Mélangez soigneusement le tout.

    Garnir les toasts de grosses pommes de terre grillés de guacamole, ajoutez des pois chiches grillés par-dessus.

     

  • Les signes précoces d’un AVC

    Un mois avant qu’il ne se produise, un AVC peut se manifester précocement par une paralysie ou un engourdissement du visage et des membres (notamment du bras), qui touche uniquement une seule partie du corps. Une impossibilité à sourire peut également aussi indiquer un futur infarctus cérébral. Autre signe alarmant : un trouble la parole, soit en raison d’une difficulté à articuler ou à trouver ses mots, soit à cause de l’utilisation de mots incompréhensibles ou de difficultés à comprendre ce que l’on entend.

    Les patients peuvent aussi avoir du mal à comprendre leur interlocuteur. Avant l’arrivée d’une attaque, on peut également faire face à un problème de vision (une perte de la vue d’un œil ou une vision double) et une perte soudaine de l’équilibre et de la coordination avec une instabilité à marcher. Quelques semaines avant un AVC, il est également possible d’être essoufflé sans aucune raison et de souffrir d’un mal de tête intense, brutal et inhabituel, d’après l’Assurance maladie.

    Consulter un professionnel de santé

    Si ces signes se présentent, il est conseillé de contacter et de consulter un professionnel de santé afin de prévenir l’apparition d’un accident vasculaire cérébral.

  • Consommer une bière par jour serait très bénéfique au microbiote intestinal

     

    Notre microbiote intestinal se compose de milliards de bactéries, de virus, de parasites et autres champignons. Ces micro-organismes jouent non seulement un rôle dans les fonctions digestives et métaboliques, mais sont également impliqués dans le fonctionnement des systèmes immunitaire et neurologique. C’est pourquoi une altération du microbiote (ce que l’on appelle une « dysbiose intestinale ») est parfois à l’origine de certaines maladies inflammatoires ou auto-immunes, telles que les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI).

    Le microbiote, en tant que potentielle cible thérapeutique, fait donc aujourd’hui l’objet de nombreuses recherches. L’objectif étant d’aider les patients à retrouver un microbiote équilibré et fonctionnel. De précédents travaux de recherche ont montré que lorsque des hommes et des femmes consommaient de la bière blonde sans alcool pendant 30 jours, la diversité de leurs micro-organismes intestinaux augmentait. À partir de ce constat, une équipe de l’Université nouvelle de Lisbonne a souhaité examiner les effets de la consommation de bière sur le microbiote.

    La bière est principalement composée d’eau, mais elle est également riche en nutriments (glucides, acides aminés, minéraux, vitamines et polyphénols), issus d’un processus de brassage et de fermentation en plusieurs étapes. Les fleurs de houblon, utilisées comme agent amer et aromatisant, contiennent des composés phénoliques, qui ont différentes activités biologiques antioxydantes, anticarcinogènes, anti-inflammatoires, œstrogéniques et antivirales. Toutefois, il est particulièrement difficile de déterminer la quantité précise de bière nécessaire pour obtenir ces bienfaits sans augmenter par ailleurs les risques liés à la consommation d’alcool.

    Cette nouvelle étude suggère ainsi qu’une consommation modérée de bière peut avoir des effets bénéfiques sur le microbiote intestinal. Mais l’équipe souligne que ces effets sont indépendants de l’alcool — la bière sans alcool entraînant les mêmes résultats. Par conséquent, les scientifiques rappellent qu’il vaut mieux opter pour la version sans alcool si l’on souhaite prendre soin de son microbiote. « Nous espérons que les gens réaliseront que la consommation modérée de bière dans le cadre d’une alimentation équilibrée peut être utilisée comme une stratégie pour améliorer leur microbiote. En particulier via le choix responsable de la bière sans alcool », a déclaré à Inverse, Ana Faria, auteure correspondante de l’étude.

    La consommation d’alcool est généralement associée à de nombreux risques pour la santé (hépatites, hypertension artérielle, maladies cardiaques, etc.). Plusieurs travaux de recherche, dont une récente étude génétique à grande échelle, ont même établi un lien de causalité direct entre l’alcool et plusieurs types de cancers. Certains scientifiques demeurent sceptiques quant aux résultats obtenus par Faria et ses collègues et estiment nécessaire de réaliser cette étude sur un échantillon beaucoup plus large, incluant des centaines ou des milliers d’individus.

    Source : C. Marques et al., Journal of Agricultural and Food Chemistry

    Bien connu: deux verres, ça va….