Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

occitanie - Page 3

  • Les meilleurs aliments pour le cerveau

    La sardine

    La sardine est un poisson gras riche en oméga-3, plus précisément en DHA (acide docosahexaénoïque). Cet acide gras polyinsaturé est très important pour le bon fonctionnement du cerveau car il est très présent dans la structure des membranes des cellules… dont les neurones.

    Rillettes de sardines

    Du fromage frais (genre Boursin ou autres), 1 boîte de sardines (prenez-les au piment si vous aimez), des herbes aromatiques…

    Ecrasez les sardines dans leur huile (elle contient beaucoup d'oméga-3), mélangez avec le fromage frais. Aromatisez à votre goût: herbes, poivre, etc.

    Proposez des petits pains grillés maison pour la tartinade.

    L’ail

    Souvent considéré comme un "super aliment", l’ail contient de nombreux composés chimiques naturels qui ont des effets protecteurs sur la santé. En ce qui concerne le cerveau, l’ail aiderait à prévenir son vieillissement ainsi que certaines maladies neurodégénératives comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.

    Aîgo boulido (recette toulousaine)

    Faites bouillir une tête d'ail dans de l'eau. Versez sur des croutons de pain rassis;

    Ajoutez un ou deux jaunes d'œufs, du fromage râpé, un peu de crème fraîche ou de lait entier, etc.

    L’épinard

    Les épinards sont riches en de nombreux composés bénéfiques comme les vitamines A, B9, C et K mais aussi en pigments antioxydants comme la lutéine et la zéaxanthine. Des études ont montré que ce légume pouvait limiter le déclin cognitif. Vous n’aimez par les épinards? Pas de problème, ce sont tous les légumes verts à feuilles comme les salades, les choux ou encore les blettes qui ont cette propriété.

    Je les lave, les fait cuire 10 mn dans une cocotte et j'ajoute de la crème fraîche, du sel, du poivre, de la coriandre, du curcuma, des croûtons de pain aillés…

    Les noix

    La noix de Grenoble présente un grand intérêt pour le bon fonctionnement du cerveau. Riche en oméga-3, vitamine E, antioxydants, elle permettrait de prévenir le déclin cognitif. J'en consomme au moins une fois par jour, une bonne dizaine.

    Coupez une noix en deux: il semble un cerveau!

    L’œuf

    L’œuf, et plus précisément son jaune, contient une vitamine souvent oubliée, la choline. Cette vitamine est essentielle pour la synthèse d’acétylcholine, un neurotransmetteur associé à la mémoire.

    Un plat complet, rapide, préparé en un rien de temps, j'en fais d'une à trois mois/mois.

    Omelette au fromage de chèvre et croûtons

    Pour deux: battre 5 œufs en omelette; rajoutez 200 gr de fromage râpé de chèvre ou brisez une buche achetée la moins chère dans les œufs et battre à nouveau.

    Coupez le pain en petits cubes (je prends des petits pains grillés au froment), mettre dans la poêle noire avec un peu d'huile. Faites-les bien roussir. Ciselez du persil frais.

    Versez le mélange œuf-fromage et faites cuire l'omelette. Ne pas la retourner (d'abord, elle est trop lourde pour cela, elle doit rester assez baveuse).

    Le thé vert

    Le thé vert fait partie des " super-aliments ". Riche en antioxydants très puissants, il permet de neutraliser les radicaux libres qui sont à l’origine du vieillissement cellulaire. Il aide ainsi à protéger le cerveau des lésions et améliore le flux sanguin cérébral.

    Boisson d'hiver

    Faites bouillir deux cuillères ou petites poignées de cannelle brisée durant dix mn; au moment d'éteindre, versez une bonne poignée de thé vert et couvrez pour laisser infuser. Versez une fois refroidi à travers une passoire à confiture associée à une passette dans une bouteille qui se referme. Versez la moitié d'un pot de miel d'agriculteur bio et mélangez soigneusement. Secouez avant de vous servir un demi-verre par jour de cette boisson protectrice des frimas de l'hiver.

    Choisir de préférence un miel de thym ou de lavande.

    Références:

    M.F. Muldoon, CUILLÈREM. Ryan, L. Sheu, J.K. Yao, S.M. Conklin, S.B. Manuck ; “Serum Phospholipid Docosahexaenonic Acid Is Associated with Cognitive Functioning during Middle Adulthood”. Journal of Nutrition

    2Z.S. Tan et al. Red blood cell omega-3 fatty acid levels and markers of accelerated brain aging Neurology February 28, 2012 78:658-664.

    Lauritzen L, Brambilla P Mazzocchi A, Harsløf LB, Ciappolino V, Agostoni CUILLÈRE DHA Effects in Brain Development and Function. Nutrients. 2016 Jan 4;8(1). pii: E6. doi: 10.3390/nu8010006.

    Mukherjee D, Banerjee S. Learning and memory promoting effects of crude garlic extract. Indian J Exp Biol. 2013 Dec;51(12):1094-100.

    Zhou H, Qu Z, Mossine VV, Nknolise DL, Li J, Chen Z, Cheng J, Greenlief CM, Mawhinney TP, Brown PN, Fritsche KL, Hannink M, Lubahn DB, Sun GY, Gu Z. Proteomic analysis of the effects of aged garlic extract and its FruArg component on lipopolysaccharide-induced neuroinflammatory response in microglial cells. PLoS One. 2014 Nov 24;9(11):e113531. doi: 10.1371/journal.pone.0113531.

    http://www.cocoapro.com/cnhy/choc_health/cyh315.jsp

    O'Brien J, Okereke O, Devore E, Rosner B, Breteler M, Grodstein F. Long-term intake of nuts in relation to cognitive function in older women. J Nutr Health Aging. 2014 May;18(5):496-502. doi: 10.1007/s12603-014-0014-6.

    Pribis P, Bailey RN, Russell AA, Kilsby MA, Hernandez M, Craig WJ, Grajales T, Shavlik DJ, Sabatè J. Effects of walnut consumption on cognitive performance in young adults. Br J Nutr. 2012 May;107(9):1393-401. doi: 10.1017/S0007114511004302.

    Knott V, de la Salle S, Choueiry J, Impey D, Smith D, Smith M, Beaudry E, Saghir S, Ilivitsky V, Labelle A. Neurocognitive effects of acute choline supplementation in low, medium and high performer healthy volunteers. Pharmacol Biochem Behav. 2015 Apr;131:119-29. doi: 10.1016/j.pbb.2015.02.004. Epub 2015 Feb 12.

    Poly C, Massaro JM, Seshadri S, Wolf PA, Cho E, Krall E, Jacques PF, Au R. The relation of dietary choline to cognitive performance and white-matter hyperintensity in the Framingham Offspring Cohort. Am J Clin Nutr. 2011 Dec;94(6):1584-91. doi: 10.3945/ajcn.110.008938. Epub 2011 Nov 9.

    Kang JH, Ascherio A, Grodstein F. Fruit and vegetable consumption and cognitive decline in aging women. Ann Neurol 2005;57:713–720.

    Morris MC, Evans DA, Tangney CC, Bienias JL, Wilson RS. Associations of vegetable and fruit consumption with age-related cognitive change. Neurology 2006;67: 1370–1376.

  • Astuces pour les herbes aromatiques

    Traitez les fines herbes comme des fleurs

    Si vous cherchez à consommer moins de sel ou à relever le goût de vos plats, pensez aux herbes aromatiques, mais ne vous contentez pas de les mettre au réfrigérateur. Conservez-les comme si elles étaient des fleurs fraîchement coupées.

    Si elles viennent du jardin, lavez-les avec de l'eau avec deux gouttes de vinaigre, puis, posez-les sur du papier absorbant pour les sécher un peu.

    Ensuite, coupez le bout des tiges et placez les herbes debout (comme vous feriez pour un bouquet de fleurs) dans une tasse ou un pot avec de l’eau. La plupart des fines herbes se conservent bien de cette façon au réfrigérateur pendant deux semaines. Ou bien, à conserver sur le comptoir, le pot posé sous une fenêtre pour que les herbes voient le soleil. L'eau est à jeter chaque jour: remplacez-la avec de l'eau fraîche mais pas glacée. Au bout d'une semaine, vous pouvez recouper un peu la tige.

    Si vous préférez les congeler, coupez-les finement, les disposer sur une assiette en verre et placer au congélateur. Attention: elles se décongèlent très vite, ne sortez que la poignée nécessaire en plongeant la main dans l'assiette, ne sortez jamais l'assiette. Vous pouvez congeler dans un bol en verre (cela prend moins de place) en plusieurs fois; faites-des couches successives.

    Pour sa part, le basilic préfère rester à température ambiante, toujours dans un pot rempli d’eau près de la lumière.

    Pour le thym, posez-le sur du papier absorbant mouillé au réfrigérateur. Il peut se conserve sans sécher une bonne semaine si vous prenez la peine de maintenir le papier un peu mouillé.

  • Chichoulet à la basquaise

    Un autre façon de faire le cassoulet

    Recette très rapide mais très piquante; vous pouvez utiliser uniquement du chorizo non piquant et ne pas mettre de piment en brunoise si vous n'aimez pas piquant. Vous remplacerez le piment par un ou deux poivrons rouges, grillés sur le gaz et pelés.

    pour 4: 2 bocaux en verre de pois chiche cuits; 4 cuisses de canards confites; 130 g de chorizo piquant; 300 g de saucisse de Toulouse (la vraie de vraie); 3 carottes; un piment d'Espelette; 3 tomates bien mûres; 5 ou 6 petites tomates confites; 300 g de d'échine de porc; 1,5 litre de bouillon maison

    Prévoir une très grande marmite et faites chauffer le bouillon.

    Faites rissoler les cuisses de canard dans votre poêle en tôle noire pour qu'elles rejettent la graisse de canard, plongez-les dans la marmite avec le bouillon. Rajoutez l'échine de porc coupée en morceaux de 4 à 5 cm carrés et les tomates fraîches émondées, les carottes pelées et coupées en rondelle et laissez cuire à moyen bouillon durant 40 mn. Ajoutez aussi le piment coupé en brunoise ou le poivron rouge coupé en gros cubes. Coupez le chorizo en rondelles et faites griller dans la poêle, sans rajouter de graisse de canard.

    Faites cuire dans la graisse de la poêle, la saucisse de Toulouse coupée en morceaux de 5 à 6 cm. Rajoutez dans la marmite. Ajoutez le chorizo et les tomates confites,

    Dix minutes avant la fin de la cuisson, ouvrez les deux bocaux et passez-les sous l'eau courante de façon abondante; les verser dans la marmite en inox et rajoutez du bouillon ou d'eau de bouteille si nécessaire.

    Plus vous laisserez cuire, meilleur ce sera. C'est meilleur quand c'est réchauffé de la veille.

    Si vous faites avec des pois chiches secs, laissez-les tremper toute la nuit, rincez-les et mettez à cuire dès le début de la recette.

  • Dessert vite fait!

    Mendiants au chocolat

    Sans cuisson au four

    Pour 6 personnes

    200 g de chocolat pâtissier à 70%; un mélange de noix et de fruits secs (amandes, noix, noisettes, pistaches, raisins blonds et bruns, quelques cranberries, noix de coco râpée, goji et autres)

    Faites fondre le chocolat aux deux tiers au bain-marie. Coupez le feu et mélanger le chocolat pour finir de le faire fondre.

    Sur une plaque du four saupoudrée de sucre, déposez une cuillère de chocolat, puis l'étaler avec le dos de la cuillère en faisant un rond, déposez tout de suite les fruits secs et les noix.

    Faites pareil jusqu’à épuisement du chocolat. Laissez durcir à l'air libre. Décollez délicatement avec une spatule en prenant soin de ne pas trop toucher le chocolat avec les doigts afin de ne pas le marquer.