Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

occitanie

  • Rillettes de saumon cru-cuit

    - 400 g de saumon frais

    - Un cube de bouillon

    - 200 g de saumon fumé

    - 80 g de crème fraîche

    - 1 yaourt bulgare

    - Sel, poivre

    - 1 C à soupe d’aneth ciselé

    1. Faites cuire le saumon frais au court-bouillon pendant 10 minutes. Pendant ce temps, hachez finement le saumon fumé.
    2. Disposez le saumon fumé, le saumon cuit et émietté dans un saladier. Ajoutez la crème fraîche, les 2/3 du yaourt, le jus de 1/2 citron l’aneth, le poivre et mélanger bien le tout. Vous pouvez ajouter le reste du yaourt dans le cas où les rillettes ne vous semblent pas assez crémeuses.

    3. Laisser reposer 4 heures au réfrigérateur avant de déguster.

  • Conseils sur la sécurité des aliments et les sacs réutilisables

    Conseils sur la sécurité des aliments et les sacs réutilisables", source de la Food Standards Agency.

    Bien évidemment, chez nous, à Toulouse, on dit: les poches!

    Les bonnes pratiques d’hygiène s’appliquent non seulement à la maison, mais aussi lorsque vous allez faire vos courses alimentaires.

    Suivez mes conseils pour réduire le risque de contamination croisée lors de l’utilisation de sacs à provisions réutilisables, tels que des sacs en plastique standard et des sacs échangeables à vie.

    Les aliments crus (viande crue, poisson cru et crustacés*, végétaux ayant des salissures et œufs) peuvent contenir des germes ou avoir des germes sur leur surface qui provoquent une intoxication alimentaire.

    Même les aliments crus emballés tels que le poulet réfrigéré pré-emballé, le poisson, etc, peuvent avoir des traces de microbes dangereux à l’extérieur de l’emballage. Pour minimiser les chances d’intoxication alimentaire, prenez ces mesures de bon sens pour réduire le risque de contamination croisée lors de l’achat de nourriture:

    Mettez toujours dans des sacs séparés les produits alimentaires crus et les produits prêts à être consommés

    Lavez-vous les mains lorsque vous arrivez à la maison

    *Cela concerne spécifiquement les poissons crus et crustacés destinés à être cuits avant d’être consommés. Les poissons crus prêts à être consommés, tels que sushis, sashimis et saumon fumé, destinés à être consommés crus, devraient idéalement être stockés séparément du reste de vos achats.

    Utilisez des sacs séparés pour les aliments crus et les aliments prêts à consommés

    Choisir votre sac de course

    Étiquetez vos sacs

    Utilisez en été des sacs de congélation

    Vérifiez les fuites et la propreté de vos sacs

    Remplacer les anciens sacs

     

  • Ma vie de courgette

    Comment cuisiner les courgettes?

    Pour bénéficier des effets bénéfiques des composés phénoliques de façon optimale, il faut cuire les courgettes dans de petites quantités d’eau. Ceci amène de moins grandes pertes en composés phénoliques que la cuisson dans de grandes quantités d’eau.

    Et c’est encore mieux à la vapeur ou à l'étuvée

    La courgette est un légume frais dont la densité minérale est très élevée: elle dépasse 4,5g pour 100 kcal et contribue très efficacement à améliorer la qualité nutritionnelle de l’ensemble de l’alimentation, puisqu’elle renforce l’apport minéral de la ration, sans aucun risque de surcharge énergétique.

    Ainsi, une portion de 100g de courgette cuite à la vapeur ou à l'étuvée pour éviter les pertes, apporte jusqu'à 700mg de ces précieux nutriments, et notamment du potassium (230 mg), du phosphore, du magnésium et du calcium. La richesse de la courgette en potassium (230mg aux 100g, soit une densité de 1,5g aux 100 kcalories) est intéressante pour la santé cardiovasculaire : une alimentation riche en potassium possède des effets anti-hypertenseurs reconnus. Par ailleurs, il faut remarquer que grâce à sa très faible teneur en sodium (3mg aux 100g), la courgette peut parfaitement s’intégrer au régime hyposodé (sans sel).

    Mais le mieux est de les manger crues ou légèrement cuites, notamment les minuscules du jardin: elles sont croquantes, un vrai délice!

    Crues ou légèrement cuites les courgettes garderont leur forte densité en minéraux, comme en composés phénoliques antioxydants.

    Les vitamines sont toutes présentes, mais en quantités assez modérées: 7mg aux 100g en moyenne pour la vitamine C (et seulement 3 à 5 mg après cuisson), 0,12 mg pour la provitamine A ou carotène (mais si l’on considère la courgette avec la peau, cette teneur peut s’élever jusqu’à 0,35 mg), 0,01 mg pour la vitamine E, et des taux variant entre 0,03 mg et 0,4mg pour les vitamines du groupe B (à noter cependant la teneur appréciable en vitamine B9 ou acide folique, qui atteint 0,050mg aux 100g, alors que dans beaucoup de légumes frais, elle ne dépasse pas 0,010 ou 0,020mg).

    Si l’on souhaite déguster la courgette crue, en salade, il faut veiller à la choisir très jeune, afin qu’elle ne renferme pas de traces d’amidon ou d’autres glucides complexes qui nécessitent une cuisson pour être assimilés.

    Comment conserver les courgettes?

    Au frais, au sec et à l’ombre

    Pour profiter pleinement de leur goût et surtout de leurs vitamines, les courgettes ne doivent pas être conservées plus de cinq jours. Elles doivent être stockées dans un endroit sec et frais et bien sûr à l’abri de la lumière.

    Au frigidaire, on gagne 2 jours

    Enveloppée dans un sachet de plastique perforé et placée dans le tiroir à légumes du frigidaire la courgette se conserve deux ou trois jours de plus. Mais, bien que très riche en eau de constitution -près de 95 %- et bien pourvue en minéraux et oligo-éléments (700mg aux 100g), le temps aura vite fait d’amoindrir ces propriétés.

    Il est conseillé de les laver juste au moment de les apprêter.

    Blanchies et congelées, celles du jardin… et aussi les autres.

    Coupées en tranches ou en dés, les courgettes blanchies quelques minutes dans un peu d'eau bouillante peuvent se mettre au congélateur. dans un saladier de verre, terre ou inox.

    On peut aussi les intégrer dans une piperade toulousaine, ratatouille ou autres plats que l'on congèlera ensuite dans des contenants hermétiques, de préférence en inox ou verre.

    Si elle est bio ou du jardin, inutile de la peler.

    COURGETTES A LA CRÈME DORÉE

    1 ou deux courgettes par personne, selon la faim ou la grosseur

    50 cl de crème fraîche, 20 g de moutarde en graine, sel, poivre, une cuillère à café de curcuma et deux de hachis de persil frais (et pas congelé)

    Lavez les courgettes sous l'eau courante; essuyez-les avec un torchon propre. Sortez votre sautoir en inox ou émaillé et posez-le sur la gazinière et faites sauter les graines de moutarde à feu moyen, en secouant le sautoir ou la sauteuse; puis, ajoutez un peu d'huile d'olive.

    Coupez les courgettes en rondelles fines et mettez-les dans la sauteuse.

    Recouvrez de crème fraiche liquide, saupoudrez du curcuma, de sel, de poivre. Faites cuire à feu bas et dès que les rondelles sont cuites, retirez du feu; saupoudrez de persil haché.

    Accompagnez des viandes ou mélanger à du riz ou des pâtes, genre nouilles, nouilles de riz, petites coquillettes, etc.

    Quand je fais cuire à la cocotte-minute, je fais tourner juste 8 mn' (bon, je n'utilise que la cocotte-minute pour toutes mes recettes, hormis le cassoulet, bien sûr!

     

  • DES OMÉGA-9? OUI !

    L’huile d’olive est composée à 99 % de matières grasses. Il reste 1 % pour le squalène (un isoprénoïde), des alcools (triterpéniques), des stérols, des phénols et des dérivés de vitamine E (tocophérol).

    L’huile d’olive est la principale source d'oméga-9 (un acide gras monoinsaturé). Elle en contient environ 75 %. Les noix de macadamia contiennent autant sinon plus d’oméga-9 avec environ 77 %.

    Voici la composition approximative de l’huile d’olive:

        % d’omega-9 = 75 %

        % d’omega-6 = 9 %

        % d’omega-3 = 1 %

        % gras saturé = 15 %

    Autres bonnes sources d’acides gras monoinsaturés oméga-9:

        Noisettes

        Amandes

        Avocat

        Pacanes

        Huile de canola

        Noix d’acajou

        Pistaches

        Arachides

    DES OMÉGA-3?

    Il y a 9 fois plus d’oméga-6 que d'oméga-3 dans l’huile d’olive. Dans 1 c. à soupe, on retrouve moins que 1 g d’oméga-3. Ce n’est pas beaucoup.

    C'est pour cela que, pour mes salades et crudités, j'utilise de l'huile de noix ou de noisettes!