Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Recettes

  • Spaghettis à la crème et à la cansalade

    Un de mes plats préférés

    Pour 3 ou 4

    250 g ou plus de spaghettis; 150 g de cansalade ou 150 g de saucisse de Toulouse grillée

    1 oignon jaune; 20 cl de crème liquide, (de la vraie crème liquide, attention aux produits chimiques rajoutés!)

    2 jaunes d’œufs battus

    120 g de fromage râpé,

    1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée,  Du sel et du poivre.

    Commencez par faire cuire les spaghettis  dans une casserole d'eau bouillante salée au gros sel de mer de Guérande. Gardez le sel fin de table, justement pour la table! Dans mon eau, je rajoute des plantes en poudre: curcuma, basilic que vous achèterez sur mon site:

    www.biotine-sep.com

    (Té, vous n'avez pas essayé de saupoudrer -dans l'assiette- vos pâtes avec un peu de cannelle? essayez, cela donne un goût extra à vos pâtes, un goût d'en remettre chaque fois!).

    Dans une grande poêle, faites revenir l'oignon en cubes dans un peu d'huile ou graisse de canard, puis ajoutez vos lardons jusqu'à ce que tout soit bien brun. (on fait toujours brunir les oignons pour qu'ils donnent une belle couleur aux préparations… les laisser à peine brunis et une totale hérésie qui fait que, vos enfants, n'aiment pas votre plat. Au moins, bien brunis, ils arrivent à les manger car ils ont un goût caramélisé).

    Ajoutez ensuite votre crème liquide, laissez chauffer le tout, en remuant de temps en temps. Oui, bon, si cela bout, ce n'est pas grave, la crème fraîche, épaisse ou liquide, (la vraie pas les végétales ou les crèmes légères) peuvent bouillir sans problème).

    Ajoutez les spaghettis cuits, puis ajoutez votre fromage râpé sur le tout.

    Ajoutez les jaunes d'œufs, mélangez bien le tout et finissez avec de la ciboulette ciselée ou du persil ciselé.

    Pour les grosses faims, rajoutez de la saucisse de Toulouse, grilléeet  coupée en rondelles épaisses. Pour plus diététique, ajoutez des petits pois surgelés dans la crème, ou des champignons à rissoler bien sûr ou des morceaux d'avocats pour de la fraîcheur.

     

  • Aubergines farcies

    Recette diététique. Sinon, farci à la saucisse de Toulouse

    Pour 4 personnes :

    4 grosses aubergines, 2 jaunes d'œufs,

    4 gousses d'ail, sel et poivre, persil.

    Préchauffer le four (thermostat 5 ou 150 °C).

    Coupez les aubergines en deux dans le sens de la longueur.

    Otez la pulpe intérieure, hachez-la avec l'ail et le persil, salez, poivrez, et liez avec les jaunes d'œufs.

    Garnissez les demi-aubergines de cette farce.

    Déposez-les dans un plat allant au four, dans un fond d'eau ou de bouillon maison. Laissez cuire à four moyen pendant 30 min environ.

    Vous pouvez saupoudrer les aubergines de fromage râpé et/ou de chapelure pour un meilleur “cracra“ (le cracra est la croûte qui se forme à la cuisson).

     

  • Les haricots verts

    Le haricot vert se distingue de la moyenne des autres légumes par une teneur plus faible en glucides (3 g /100 g), en lipides (0,17 g /100 g) et en protéines (2 g/ 100 g). En revanche, avec 4 g de fibres/100 g il est plus riche en fibres que les autres.

    Les fibres sont importantes pour la santé digestive et en prévention des maladies cardiovasculaires. Elles participent aussi au contrôle du poids et de la glycémie.

    Côté vitamines, c’est surtout pour ses folates (vitamine B9) et sa vitamine C que le haricot vert se distingue, même si les quantités ne sont pas exceptionnelles. Il est une source de fer pour l’homme et de magnésium pour la femme (les besoins étant différents selon le sexe).

    Il existe assez peu d’études sur les vertus santé du haricot vert en lui-même mais celles qui existent sont surtout orientées vers le cancer et la santé des os. Voyons cela maintenant plus en détail.

    Des effets anticancer ?

    Selon une étude chinoise, une forte consommation (1-2 fois par semaine) de légumes crucifères mais aussi de haricots verts est associée à un risque plus faible de cancer de l’estomac et de l’œsophage (1). Une autre étude chinoise, de 2016, a montré qu’un extrait aqueux de haricot vert avait des actions antioxydantes et antiprolifératives sur des cellules cancéreuses du foie (2). Ces effets seraient dus essentiellement à des flavonoïdes (polyphénols antioxydants) et des triterpernoïdes (les composés de la plante responsables notamment de ses qualités aromatiques).

    Pour des os solides

    Chez le rat, le haricot vert semble jouer un rôle important dans la santé osseuse. En effet, une étude suisse a montré qu’il permet d’inhiber la résorption osseuse (quand l’os se résorbe plus vite qu’il ne se renouvelle, il se fragilise) (3). Une autre étude menée sur des rates dont on a enlevé les ovaires pour induire une ostéopénie a montré que le haricot vert permettait d’améliorer la densité osseuse (4). Des résultats à confirmer chez l’homme mais qui encouragent déjà à augmenter sa consommation de haricots verts en cas de fragilité osseuse.

    Légume ou légumineuse ?

    Le haricot que l’on mange entier (cosse et graines) est considéré et apprêté comme un légume. Ce sont les graines séchées des haricots (haricot blanc, rouge, noir, etc.) qui sont des légumineuses, comptant alors parmi les meilleures sources de protéines végétales.

    Références

    (1) Gao CM, Takezaki T, Ding JH, Li MS, Tajima K. : Protective effect of allium vegetables against both esophageal and stomach cancer: a simultaneous case-referent study of a high-epidemic area in Jiangsu Province, China. Jpn J Cancer Res. 1999 Jun;90(6):614-21.

     (2) Yue Zhou, Ya Li, Tong Zhou, Jie Zheng, Sha Li, Hua-Bin Li : Dietary Natural Products for Prevention and Treatment of Liver Cancer. Nutrients. 2016 Mar; 8(3): 156.

     (3) Mühlbauer RC, Lozano A, Reinli A, Wetli H. : Various selected vegetables, fruits, mushrooms and red wine residue inhibit bone resorption in rats. J Nutr. 2003 Nov;133(11):3592-7.

     (4) Shirke SS, Jadhav SR, Jagtap AG. : Osteoprotective effect of Phaseolus vulgaris L in ovariectomy-induced osteopenia in rats. Menopause. 2009 May-Jun;16(3):589-96. doi: 10.1097/gme.0b013e31818e64c4.

    Comment l'acheter

    Fin, long et ferme de préférence, un haricot frais doit se rompre immédiatement quand vous le pliez. Une goutte d’eau doit perler à l’endroit où la gousse a été cassée. Attention: plus le haricot a un gros diamètre et plus il risque de comporter de fils.

    Il faut privilégier les haricots sans taches avec une couleur uniforme. Les haricots beurre doivent être d’un beau jaune.

    Les haricots verts se conservent au frais ou dans le bac à légumes du réfrigérateur pendant 3-4 jours. En les humidifiant légèrement, vous pourrez les garder un peu plus longtemps.

    Hors mange-tout et haricots beurre, les haricots s’équeutent avant cuisson: il faut supprimer chaque pédoncule à la main ou au couteau.

    Si la cuisson vapeur est recommandée pour préserver ses nutriments, le haricot vert peut aussi être blanchi à l’eau avant d’être rissolé à la poêle. Quelques repères de cuisson:

    • entre 15 et 20 minutes dans une grande quantité d’eau salée.

    Astuce: plonger les haricots dans de l’eau très froide ou glacée dès la fin de la cuisson afin de leur faire conserver leur belle couleur vert tendre.

    • entre 10 et 15 minutes à la vapeur dans une cocotte-minute ou un autocuiseur.

    Le haricot vert se marie avec tous les plats, des plus doux aux plus épicés. En salade, en accompagnement, en tajine comme en purée, vous pouvez très facilement l’accommoder. Quelques exemples:

    • En entrée, avec une vinaigrette et des herbes aromatiques (persil, coriandre, cerfeuil, basilic, ciboulette, etc.).
    • Avec des crudités: carottes, tomates, concombres ou céleri-branche…
    • Avec des œufs: en accompagnement d’une omelette, ou trempé dans un œuf à la coque.
    • Froids ou tièdes, avec des pommes de terre, en salade.
    • En accompagnement de poisson, de veau en sauce ou de volaille rôtie, avec de l'ail ou des oignons.

    HARICOTS VERTS A LA TOULOUSAINE

    Pour 3

    1 kg de haricots verts frais; 120 g d'oignons jaune; autant de cansalade en lardons; 5 ou 6 tomates fraîches ultra-mures. Sel, poivre du moulin et branchette de thym frais.

    Un peu d'huile d'olive ou graisse de canard (si vous insistez)

    Dans une cocotte, faites revenir les lardons et les oignons coupés en cubes -sans graisse, ce sont les cubes de cansalade qui doivent perdre leur graisse. Une fois bien brun, versez les haricots verts auparavant blanchis 8 mn dans de l'eau bouillante puis les tomates en gros cubes. Ajoutez les branchettes de thym.

    Faites cuire jusqu'à presque disparition du jus de tomate. Salez, poivrez et servir.

    Selon le goût vous pouvez saupoudrer de persil frais ou d'ail pressé.

    Pas pressé d'arriver, l'ail, mais découpé en brunoise dans un pres'ail du commerce.

    Préparez de la même façon les haricots verts plats ou les haricots jaunes.

     

  • Indispensable à la piperade toulousaine: l'aubergine

    Comment conserver les aubergines?

    Au quotidien

    Elle est très périssable. Il est nécessaire d’entreposer l’aubergine dans un endroit frais et sec, et de l’employer en moins de deux jours. Ensuite, les aubergines se conservent une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Mais elles ne doivent jamais être enveloppées d’une pellicule de plastique : afin de toujours respirer. Conservée trop longtemps, l’aubergine devient terne, sa peau se plisse, et surtout sa chair se ramollit et devient moins digeste.

    Une fois blanchie ou cuite à la vapeur, l’aubergine se conserve au congélateur pendant 6 à 8 mois.

    A l’italienne

    Une autre méthode, italienne, pour conserver les aubergines consiste à les faire confire : les épaisses rondelles du légume cuisent dans du jus de citron et du miel puis macèrent, 4 à 6 semaines minimum, dans de l’huile d’olive avec de l’ail, des feuilles de basilic et des épices (coriandre, piment...).

    Autre possibilité pour les épris de tradition italienne, la conserve en bocal dans de l'huile d'olive avec une bonne dose d'ail, d'épices et de basilic.

    Attention aux bactéries

    La chair d'aubergine présente un gîte particulier pour certaines bactéries, notamment du genre Clostidium. L'une d'elle, effectue une percée majeure en Europe ces dernières années, la Clostridium Botulinum, responsable du terrible botulisme. Dans le cadre de conservation en bocaux des aubergines, il faut donc porter un soin tout particulier à la stérilisation des bocaux.

     

    Quelques désagréments dus à l’aubergine

    Une toxine en interdit les cures

    L’aubergine est une solanacée, comme la pomme de terre et elle renferme donc comme cette dernière la fameuse toxine solanine dans ses fruits immatures. La solanine en quantité restreinte est inoffensive pour les adultes. Mais il vaut mieux éviter d’en donner trop aux nourrissons et aux jeunes enfants.

    Seule la maturité des chairs permet la dégradation de la solanine dans le fruit, la présence de celle-ci étant liée à la présence et à l'activité de la chlorophylle. Il faut donc consommer le fruit (presque) mur (à pleine maturité, le goût de l’aubergine est désagréable).

    Achetez uniquement des aubergines bio FRANÇAISES

    Si vous ne pouvez faire autrement, les mettre à tremper dans de l'eau bicarbonatée. Mettre quelques gouttes d'eau dans du bicarbonate; avec ce magma et un tampon de papier, frottez l'aubergine sur sa peau, en tournant en rond. Rincez bien et refaire tremper dans l'eau bicarbonaté.

    Si vous avez procédé ainsi tout le long du légume, vous pourrez l'utilisez sans le peler.

    Recette de la piperade toulousaine dans ce blog.

     

  • Fruit rouge top de l'été: la framboise

    Avec les fruits rouges, on combat le vieillissement

    Une haute densité nutritionnelle

    La framboise possède l'une des densités minérales les plus élevées pour un fruit frais: elle fournit en effet plus de 1300 mg de minéraux pour 100 kcalories. Et ses densités en magnésium (53 mg/100 kcalories), en calcium (58 mg/100 kcalories) et en fer (1,8 mg/100 kcalories) sont tout à fait remarquables.

    Elle contribue donc efficacement à la couverture des besoins en minéraux de l'organisme.

    Même intérêt en ce qui concerne l'apport en vitamine C: une portion de 100 g de framboises en apporte 25 mg, soit plus de 30 % de l'apport quotidien recommandé ! On sait que le taux de la vitamine C diminue rapidement après la récolte. Mais la framboise est un fruit fragile, qu'on ne peut garder plus de 2 ou 3 jours au maximum. Et sa richesse en acides organiques protège la vitamine C de la destruction par l'oxygène de l'air. C'est pourquoi quand on consomme des framboises, on bénéficie toujours d'une teneur maximale en vitamine C !

    Les framboises contiennent un bon nombre d’antioxydants -qui nous veulent du bien- sous forme d’anthocyanines, d’acide gallique et d’acide ellagique. Grâce à ces molécules les framboises ont une action préventive contre certains cancers (côlon, sein, foie, prostate, œsophage, bouche, col de l’utérus), les maladies cardiovasculaires, et les maladies dites de civilisation.

    Les fibres de la framboise ont une action marquée sur le fonctionnement des intestins. Ses petits "grains" riches en cellulose accélèrent le transit, et permettent de lutter efficacement contre une tendance à la constipation. Mais en cas de fragilité de la muqueuse intestinale, ou de présence de diverticules, il est préférable de consommer les framboises sous forme de coulis passé au tamis fin : on élimine ainsi les grains qui seraient trop irritants (tout en conservant néanmoins le bénéfice des autres fibres solubles du fruit, en particulier de la pectine aux propriétés régulatrices et adoucissantes).

    La framboise permet de diversifier agréablement les menus-minceur, dans lesquels elle apporte tous ses atouts gustatifs et nutritionnels, sans aucun risque d'excès énergétique : une portion de 100 g de framboises n'apporte que 38 kcal, et représente moins de 2 % du total calorique quotidien.

    A noter également: la framboise fait partie aussi des fruits les moins riches en glucides, et qu’elle peut donc intégrer un régime low carb ou cétogène.

    Aide pour contrôler sa glycémie et prévenir le diabète

    Une étude parue en 2019 dans la revue Obesity rapporte l’effet bénéfique de la consommation de framboises pour les personnes en pré-diabète et présentant une résistance à l’insuline. Les personnes en pré-diabète ont un risque plus élevé de souffrir de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et de maladie d’Alzheimer.

    Parmi les 32 participants de l’étude, âgés de 20 à 60 ans, 21 présentaient un pré-diabète et les 11 autres étaient en bonne santé métabolique et ont constitué un groupe de contrôle. Les participants ont consommé trois petits déjeuners (différants uniquement par la quantité de framboises) sur 3 jours distincts: le premier ne contenait pas de framboises, le deuxième contenait 65 g de framboises et le troisième contenait 130 g de framboises.

    Des prises de sang ont été réalisées sur une période de 24 h suivant chaque petit déjeuner. Avec 130 g de framboises au petit déjeuner, la glycémie des participants est plus faible que lorsqu’ils ne mangeaient pas de framboises. Ces résultats suggèrent que la simple introduction des fruits rouges dans le repas abaisse la glycémie. Ces effets sont particulièrement importants pour les personnes en surpoids ou obèses et en pré-diabète.

     

    Gratin de framboises

    Un bol (à four) de framboises par personne

    De la crème fraîche liquide pour couvrir les framboises dans le bol

    2 œufs, battus en omelette

    De la vanille en poudre VÉRITABLE

    Battre les œufs en omelette, ajoutez la crème fraîche, rajoutez de la vanille en poudre véritable, mélangez bien.

    Couvrir largement votre bol en terre à four. Mettre au four à 170° durant 15 à 20 mn.

    Consommez bien refroidi.

    Pour les fadorles de sucre, vous pouvez en rajouter... mais bon, les poignées d'amour autour de la ceinture.... habituez-vous à manger peu sucré et sans sel si possible.

    Sans sucre, vous éviterez le diabète, sans sel, l'hypertension....

    Si vous ne comprenez pas ce que j'écris, le dico toulousain est fait pour comprendre!