Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Recettes

  • Des truffes à l'Armagnac ou whisky

    J'en fais toutes les fins d'années! Incontournable chez moi…

    Cuisson au bain marie: 5 min

    Repos frigo: 4 h

    Pour 50 truffes environ :

    200 g de chocolat amer (noir) (choisissez celui qui a le plus de concentré de chocolat)

    3 cuillères à soupe (40 g) de beurre doux, 4 cuillères à soupe (30 g) de sucre glace/en poudre; si votre chocolat est trop sucré, pas de sucre

    1 jaune d'œuf; 65 ml de crème à fouetter 35% MG

    4 cuillères à soupe (60 ml) de whisky ou Armagnac, 5 cuillères à soupe de cacao en poudre

    Coupez le chocolat en morceaux et le chauffer avec le beurre dans la partie supérieure d'un bain-marie. Mélangez à la spatule jusqu'à ce que le chocolat soit fondu.

    Ajoutez le sucre et le jaune d'œuf au bain-marie. Mélangez avec un batteur électrique jusqu'à l'obtention d'un mélange lisse. Retirez alors de votre bain-marie.

    Ajoutez alors la crème lentement puis, bien mélanger avec un batteur électrique. Ajoutez le whisky en mélangent lentement à la spatule. Laissez refroidir environ 3 h au réfrigérateur.

    Quand la pâte a suffisamment durci (assez ferme mais pas trop dure), la sortir du réfrigérateur. Saupoudrez une petite quantité de poudre de cacao sur une planche, pour éviter que les truffes ne collent sur la plaque.

    Pour façonner les truffes, prélevez une petite cuillère à thé  ou à café de pâte, la rouler en boule et déposer sur la plaque chocolatée. Mettre ensuite la plaque avec les truffes au réfrigérateur 1 h.

    Mettre la poudre de cacao restante dans une assiette creuse en verre et faites rouler les truffes dans le cacao. Gardez, bien sûr, les truffes au froid dans un contenant hermétique en verre, jusqu'au moment de les servir.

     

  • Crêpes délicieuses

    Les crêpes? à consommer toute l'année!

    Ingrédients pour 4

    20 cl de lait; 2 cuillères à soupe de beurre fondu;

    2 cuillères à soupe de sucre vanillé; 2 cuillères à soupe de cacao non sucré

    150 g de framboises; 40 g de cranberries (ou myrtilles) déshydratées, 1 orange bio

    50 g de sucre de canne; 3 feuilles de gélatine

    200 g de mascarpone, 200 g de fromage blanc; 12 cl de crème fleurette

    1 œuf, 100 g de farine

    Préparez la pâte à crêpe au chocolat en mélangeant la farine, le lait, l'œuf, le sucre vanillé et le cacao. Laisser reposer 30 minutes puis incorporer le beurre fondu.

    Faire chauffer la poêle, graissez légèrement, et y cuire 4 crêpes puis laissez refroidir.

    Pressez le jus de l'orange, le porter à frémissements dans une petite casserole, coupez le feu, plongez les cranberries (ou myrtilles) dans le jus, couvrir et laisser reposer 30 minutes. Pressez légèrement les cranberries (ou myrtilles) pour les écraser un peu et égoutter.

    Placez la gélatine dans un bol d'eau bien froide. Mélangez le mascarpone avec le fromage blanc et le sucre de canne. Lorsque la gélatine a ramolli, l'égoutter en la pressant entre les doigts et la faire fondre dans 5 cl de crème fraîche chauffée. Incorporez tout de suite la gélatine fondue dans la crème au mélange mascarpone/fromage blanc

    Battre la crème fleurette restante en chantilly et l'incorporer délicatement au mélange précédant. Formez une belle ligne de crème mascarpone au centre de chaque crêpe au chocolat. Répartir les cranberries (ou myrtilles) égouttées ainsi que les framboises.

    Roulez les crêpes en serrant autant que possible. Piquez si nécessaire avec cure-dent en bois pour bien maintenir

    Entreposez le tout au réfrigérateur pendant -au moins- 2 heures

    Vous pouvez couper chaque crêpe en tronçons avant de servir, genre sushi.

     

  • Du vert sur la patate: danger!

    Il faut savoir que les pommes de terre contiennent des composés toxiques nommés alcaloïdes (solanine et chaconine). Ceux-ci leur procurent une protection contre différents pathogènes que l’on retrouve dans la nature.

    Dans notre organisme, la consommation d’alcaloïdes peut être causer différents symptômes (malaises gastro-intestinaux, sudation, bronchospasme, etc.).

    Lorsqu'ils sont consommés en grande quantité, les alcaloïdes peuvent entraîner de graves intoxications pouvant affecter le système nerveux central. La concentration en alcaloïdes de la pomme de terre s’accroît lorsque celle-ci est entreposée à température élevée ou à la lumière. Lorsque leur teneur en alcaloïdes est élevée, les pommes de terre peuvent avoir une teinte verte ou présenter des taches vertes.

    Amères ou pas, elles peuvent aussi provoquer une sensation de picotement dans la bouche. La cuisson de la pomme de terre ne détruit pas les alcaloïdes. Il est donc important de conserver les pommes de terre à l’abri de l’humidité et de la lumière, de bien retirer les taches vertes ou encore de jeter la pomme de terre complète s’il y a trop de ces taches.

    Et en cuisine.

    Cuite en robe des champs

    C’est le seul mode de cuisson qui confère à la pomme de terre un index glycémique modérée. La pomme de terre en purée à un IG particulièrement élevé et les frites et chips apportent beaucoup de matières grasses ainsi que des produits de glycation avancée à éviter.

    Cuisinez-là avec la peau pour faire le plein de fibres

    À poids équivalent, la pelure bio de préférence, contient de deux à trois fois plus de fibres que la chair de la pomme de terre. Après l’avoir bien nettoyée et faite tremper un bon quart d'heure dans de l'eau bicarbonaté (1 cuillère à soupe pour 750ml) il est avantageux de conserver la pelure de la pomme de terre. La pelure bio peut se frire et se consommer à l'apéritif.

    A la vapeur avec la peau puis au beurre et persil

    On conservera au maximum la vitamine C de la pomme de terre primeur, en la cuisant à la vapeur dans sa peau. La vitamine C est un antioxydant qui favorise l'absorption du fer. La pomme de terre est l’un des légumes les plus riches en vitamine C. Sa teneur est de l'ordre de 10 à 15 mg pour 100 g de pommes de terre de conservation.

    Une noix de beurre frais apportera un peu de vitamine A, une persillade un peu plus de vitamines C, B9 et carotène.

    La pomme de terre primeur est un délicieux complément de vitamine C (antifatigue, stimulant des défenses immunitaires). C'est un plat de la catégorie “féculents“ que l'on pourra régulièrement servir avec le vert d'un autre légume différent à chaque fois: salade, fondue d'épinards, blancs de poireaux….

     

    On débutera la cuisson dans de l’eau froide salée; Pour une cuisson homogène, choisir des pommes de terre de même calibre. Si vous conservez la pomme de terre entière pour la cuisson, transpercez-là d'une aiguille à tricoter de part en part afin d'éviter qu'elle n'éclate à la cuisson (en cas de très, très grosses pommes de terre du jardin, ce trou aidera à une cuisson plus rapide.

    Personnellement, après avoir lavé et fait tremper les pommes de terre, je les coupe en très gros cubes; je le fais cuire dans la cocotte minute avec un peu d'eau; je baisse le feu à chuchotement de la soupape et fait cuire 5 minutes. Je ne retire pas la soupape une fois le feu éteint, ainsi les pommes de terre finissent de cuire dans la vapeur qui reste dans le récipient. Il faut savoir que la cuisson en cocote-vapeur s'élève à environ 180°: cela peut détruire certaines vitamines mais vous compensez avec des herbes fraiches finement ciselées.

    Vous pouvez déjà remplacer l'eau par de la crème fraîche liquide; il ne vous restera plus qu'à l'assaisonner à votre goût et saupoudrer le tout de persil fin ciselé. C'est d'une rapidité!

     

  • Vite fait, bien fait et bien bon

    Pâtes au crabe

    Pour 4 personnes: 400g de spaghettis, 400g de miettes de crabe (2 grandes boîtes), 250g de champignons de Paris, 200g de carottes, 2 gousses d'ail, 4 ciboules ou petits oignons verts, 2 cuilètes à soupe de coriandre ou de ciboulette hachée, 2 cuillère à soupe de sauce soja ou autres, 100 ml de bouillon (maison de préférence)

    Faites cuire les spaghettis al'dente et réservez-les au chaud: en effet, les pâte refroidissent très vite.

    Coupez les légumes en lanières. Dans une poêle noire bien culottée (ou dans un wok), faites revenir l’ail haché. Ajoutez les miettes de crabe et les légumes émincés et faites cuire 5 min à feux doux.

    Ajoutez la sauce, le bouillon (c'est mieux de volailles) les spaghettis, et laisser cuire pendant 2 min. Saupoudrez avec les herbes hachées avant de servir chaud ou sur assiettes chaudes

    Perso, je termine toujours par un filet d'huile de noix ou noisette: pour les oméga-3...

    IDEE MAGGNIFAIQUE: remplacez le crabe par du thon entier ou émietté en conserve nature….

    BIS REPETITAS

    Pour avoir du bouillon de volailles: conserver tous les abats: tête, gésiers, ailes, gras et cou du bestiau et faire bouillir une demi-heure dans de l'eau en bouteille plate. Passez (filtrez), mettre dans un pot de verre qui se visse et congeler. Pensez à décongeler au moins trois heures à l'avance pour utilisation.

    Pour d'autres bouillons; lorsque vous préparez du confit aux lentilles, de la blanquette, du pot au feu, etc… prévoyez de mettre beaucoup d'eau… une fois la cuisson du plat terminée, récupérez du bouillon dans des pots en verres avec couvercle et congelez. Et bien sûr, pensez à décongeler….

     

  • Volailles en confit

    Récupérez le plus possible la graisse des animaux et mettre de côté.

    La veille, découpez les volailles en morceaux plus ou moins gros, oies ou canards, et mettez-les dans une bassine propre, réservée à cela, avec une bonne quantité de gros sel. Retournez bien dans ce gros sel pour que la viande soit toute salée. Laissez reposer cette préparation pendant toute la nuit. Couvrez d'un linge propre.

    Le lendemain, faîtes fondre la graisse et les petits morceaux dans une marmite. Lorsqu'elle frémit, ajoutez les morceaux de volailles débarrassés du sel.

    Faites cuire à feu très doux (2h30 pour le canard et 3h pour l'oie).

    Mettez ensuite les morceaux dans un pot en grès et recouvrez de la graisse encore chaude, que vous filtrerez au chinois.

    Laissez reposer jusqu'à ce que la graisse soit bien dure. Vous pouvez alors consommer ces volailles confites de suite ou les stériliser (une bonne heure de stérilisation sera nécessaire).

    Autrefois, on pouvait conserver ces confits tout l'hiver dans la graisse. De nos jours l'alimentation de ces derniers laissant à désirer, il vaut mieux ne pas laisser les morceaux dans la graisse et les laisser à la cave au frais.

    Stérilisez ou congelez.

    Conservez les petits morceaux de viande de la graisse et passez-les dans du sel; cela vous donnera quelques fritons!

    Et, ça, mes amis c'est du pur bonheur.... les fritons: à se damner...