Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

OCCITANIE

  • Petites crêpes pour l'apéritif

    200 g de fromage blanc

    200 g de farine; 2 c. à café de levure

    1 œuf, 50 g de lait

    1 pincée de sel

    Mélangez le fromage blanc avec la farine, la levure, le sel et l'oeuf.

    Versez le lait progressivement et bien mélanger pour éliminer les grumeaux.

    Une fois la pâte lisse et homogène, versez une cuillère à soupe dans une poêle bien chaude (légèrement graissée) et faire cuire une minute par côté environ. Ces supports doivent être bien dorés.

    Tartinez ensuite vos crépêtes de fromage frais piquant, tranche saumon, œufs de caviar, rillettes maison, foie gras, etc…

     

  • Crème dessert au café

    J'adore cette crème au goût incroyable!

    Pour 6 personnes

    2 œufs; 75 g de sucre roux ou cassonade

    20 g de fécule de maïs; 2 C A S de café soluble

    500 g de lait; 4 carrés de chocolat noir 85% (+1 barre pour la décoration)

    20 cl de crème liquide entière 30% MG bien froide

    20 g de sucre glace;

    Battre les œufs, le sucre, la fécule de maïs et le café soluble jusqu'à l'obtention d'une préparation homogène. Ajoutez le lait et mélanger.

    Versez la préparation dans une casserole et faire épaissir à feu doux.

    Une fois que la crème arrive à ébullition, ajoutez les morceaux de chocolat, bien mélanger et versez dans des verres. Laissez prendre au frais pendant 2 heures.

    Battre la crème liquide avec le sucre glace jusqu'à l'obtention d'une consistance de crème chantilly.

    Pochez la chantilly sur les crèmes au café refroidies et râpez des copeaux de chocolat par-dessus pour encore plus de gourmandise.

    A déguster bien frais

  • Danger!

    Les Français se jettent sur les salades en sachet, pourtant pas très saines

    Elles ne seraient pas bonnes pour la santé : des traces de chlorates ont été décelées. Quant à l’environnement lui non plus n’est pas épargné puisque pour un kilogramme de salade, l’industrie utilise entre 20 et 30 litres d’eau.

    Selon les derniers chiffres du Syndicat des fabricants de produits végétaux frais prêts à l’emploi, l’engouement des Français pour les salades en sachet ne faiblit pas : 274 millions ont été vendues par la grande distribution en 2018.

    Si le vrac gagne du terrain en France, cet engouement ne concerne pas les salades : 274 millions de salades en sachet ont été vendues par la grande distribution en 2018, selon le Syndicat des fabricants de produits végétaux frais prêts à l’emploi, qui s’appuie sur des données du cabinet Nielsen(1). Un chiffre en hausse de 1,4 % par rapport à 2017.

     Au total, les Français ont ainsi dépensé plus de 466,6 millions d’euros (+2,3 % par rapport à 2017) en salades ensachées.

    Ce succès serait expliqué par le mode drive lui aussi plébiscité par les Français puisque les ventes ont augmenté de 12,7% entre 2017 et 2018. Parmi les préférences tricolores, on trouve la laitue, 16,9 % des parts de marché, juste devant la mâche (16,2 %). L’iceberg complète le podium (9,9 %).

    Et les gammes bio de salades en sachet profitent de cet engouement, avec des ventes qui ont doublé, représentant plus de 9,8 millions de sachets écoulés.

    Un côté pratique qui fait gagner du temps

     

    Selon une enquête réalisée en juin 2017, les Français expliquent leur choix en premier par l‘aspect pratique et prêt à l’usage (68 %) de ces salades en sachet, devant le gain de temps (64 %), le fait de pouvoir trouver leurs salades préférées tout au long de l’année (40 %) et, enfin, de bénéficier d’une association de plusieurs variétés dans un seul et même sachet (40 %)(2).

    Les salades en sachet séduisent donc les Français et on comprend facilement pourquoi : déjà coupées, lavées, rincées et essorées, elles font partie de ces aliments tout prêts qui représentent un gain de temps certain, en moyenne dix minutes selon le syndicat des fabricants. Mais est-ce que cela en vaut la peine si l’on met sa santé en danger ?

    DES TRACES DE CHLORATES

    En effet, en 2016, une étude de l’UFC-Que Choisir avait analysé 28 salades en sachet de différentes marques vendues dans la grande distribution(3). Elle ont toutes été testées en termes de qualité microbiologique, pesticides, nitrates, résidus de chlore et défauts divers. Le constat était alarmant : 24 salades sur 28 révélaient des traces de chlorates.

    Et pour cause, les salades, avant le rinçage, sont lavées à l’aide d’une solution chlorée de type eau de javel, lors du processus de fabrication, afin d’éliminer tout risque de prolifération de bactéries. Certains experts conseillent donc de les rincer une nouvelle fois après ouverture du sachet.

    À noter aussi que les salades en sachet peuvent contenir de la salmonelle.

    Références :

        Source Nielsen, achats en hypers, supermarchés, magasins de proximité et drive, du 1er janvier 2018 au 30 décembre 2018

        https://les-salades.fr/faits-et-chiffres

        Source:

  • Bon à savoir

    Le Smic est revalorisé chaque année au 1er janvier.

    Il est indexé sur l’inflation mesurée pour les 20 % des ménages ayant les revenus les plus faibles. La revalorisation du Smic est effectuée sur la base de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés.

    Repères 

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2300

    https://www.urssaf.fr/portail/home/taux-et-baremes/smic.html

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/1375188

     

    À compter du 1er août 2022, le montant mensuel du Smic brut est de 1 678,95 euros sur la base de 35 heures hebdomadaires avec un Smic brut horaire de 11,07 euros.

    Le montant du Smic net mensuel est de 1 329,05 euros avec un Smic net horaire de 8,76 euros.

    Le Smic, instauré en France depuis la loi du 2 janvier 1970, est le salaire minimum légal pour les salariés âgés de 18 ans et plus. Cela assure aux travailleurs une rémunération pour leur garantir un niveau de vie minimum. Pour respecter cet objectif, le montant du Smic est déterminé chaque année selon des indicateurs liés à l’inflation et au pouvoir d’achat.

    Smic veut dire: Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance

    Il existe des exceptions à ce salaire minimum pour les salariés. Des abattements sont applicables pour les personnes mineures et les salariés en contrat d’apprentissage. Leur rémunération est par conséquent moins élevée que le Smic “classique”… https://www.aide-sociale.fr/smic-horaire-brut-net/

     

    Avant 1970, on l'appelait: Smig ou Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti