Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

société

  • Gratin de courgettes

    Pas besoin de préchauffer le four

    Pour 4 personnes:

    4-5 courgettes; 2 cuillères à s. d’huile d’olive

    2 œufs; 170 g de crème fraîche entière

    60 g de comté râpé, Sel et poivre

    Une pincée de noix de muscade ou quelques pluches de safran ou une demi-cuillère de curcuma en poudre

    Lavez les courgettes et faites les tremper 10 mn' dans de l'eau bicarbonatée… ou achetez des courgettes bio qu'il faut tout de même laver soigneusement; essuyez-les et coupez les en rondelles peu épaisses.

    Dans un plat à gratin en verre, huilez-le légèrement et déposez les rondelles de courgette.

    Dans un bol, battre en omelette les œufs puis rajoutez la crème épaisse et battez à nouveau. Si vous n'avez pas de fouet en inox, prendre deux fourchettes et séparez les entre vos doigts. Ajoutez sel, poivre et muscade ou autres épices.

    Mettre cette préparation sur les courgettes, puis le comté râpé. Pour gratiner, saupoudrez de chapelure.

    Mettre 35 min au four à 180 ° (th. 6 ou 7)

    Vous pouvez préparer ainsi des brocolis, des blettes, des épinards ou des salsifis.

     

  • Ben oui: les clafoutis!

    C’est bientôt la saison des abricots!

    LE CLAFOUTIS À L’ABRICOT

    Bien entendu, achetez des abricots français (même qu'on dit: des (espace) abricots et pas dèzabricots!)...

    350 g d’abricots bien mûrs; 4 œufs.

    30 g de beurre fondu. 80 g de farine.

    100 g de sucre en poudre ou du vrai steevia (et pas celui qu'on achète qui est raffiné avec des produits chimiques!)

    1 cuillère à café de levure chimique. 1 cuillère à café du sucre vanillé fait maison

    25 cl de lait.

    Préchauffez votre four à 180°c.

    Dans un saladier en verre, battez à la main, vos œufs avec le sucre en poudre et le sucre vanillé jusqu’à “blanchiment“ des œufs.

    Incorporez la maïzena, la farine, la levure chimique et mélangez de nouveau.

    Ensuite versez le lait et le beurre fondu: mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

    Lavez et faire tremper 10 mn dans de l'eau bicarbonatée vos abricots et coupez-les en deux.

    Répartissez les abricots dans le moule, bien chemisé (beurre et sucre) côté ouvert, et recouvrez-les de votre pâte.

    Laissez cuire pendant 35-40 min. Se mange tiède ou froid

     

  • Sandwiches à la viande

    Fabrication maison… rien à voir avec les préparations industrielles molles, sans odeur et sans saveurs, pleines de conservateur que vous avalez vite fait avec mauvaise conscience de celui ou celle qui sait que sa santé est en danger.

    Pour 2 sandwiches

    2 pains à sandwiches nature, noix ou céréales ou les pains ronds américains qui sont si à la mode mais le vrai sandwiche français, il n'y a que cela de vrai. Le vrai bon pain français et pas ces pains tout mous dont on vous fait croire que c'est hype.

    2 steaks hachés ou 300 g de viande hachée en vrac

    300 g de champignons de Paris, 1 échalote

    1 gousse ou 2 d’ail; 1 peu d'huile d’olive

    Ciboulette ou cébettes

    2 tranches de fromages selon votre goût

    Salade amère: roquette, cresson, pissenlit…

    Fates griller les pains burger 5 minutes au four à 180°C (ou 1 minute au grille-pain) ou des pains sandwiches ouverts en deux

    Faites fondre l’échalote et l’ail hachés dans une poêle à feu doux jusqu’à ce que le mélange soit bien doré. Ajoutez les champignons coupés en quatre et la ciboulette ou cébettes. Salez et poivrez. Laissez mijoter pendant 5 minutes. Réservez au chaud.

    Dans une poêle, faites cuire vos steaks à votre convenance (saignant, à point, etc.) ou partagez la viande hachée en vrac en deux parties. Salez et poivrez.

    Sur le pain grillé, posez le steak, la tranche de fromage puis la salade. Ajoutez la poêlée de champignons avant de refermer le pain avec l'autre moitié.

    Ne vous précipitez pas sur de l'aluminium pour rouler votre sandwiche. Utilisez un torchon propre, en coton… l'alu, ce n'est pas bon pour la santé… même si vous devrez, peut-être, laver chaque jour votre torchon.

    Votre santé future mérite bien un petit effort, non? La vieillesse en bonne santé, (sauf la faute à pas de chance d'une susceptibilité génétique, par ex.), cela se prépare dès la jeunesse et l'extra forme physique…

     

  • Baguette à la cansalade (ou à la saucisse de Toulouse grillée)

    (ou à la saucisse de Toulouse grillée)

    S'il vous reste de la saucisse de Toulouse cuite de la veille

    J'ai toujours au congèle de la cansalade de Toulouse. Demandez à votre boucher de la poitrine de porc salée ou de la cansalade roulée, 400 g à plus. Demandez qu'il la coupe en tranches épaisses. De retour à la maison, coupez les tranches en lardons et gardez en 180 g pour cette recette, mettre le reste dans un bol en verre, au frigo pour une dizaine de jours, ou au congèle pour le temps qui vous convient.

    Si vous suivez régulièrement mes conseils, vous savez que JAMAIS DE CHEZ JAMAIS on achète de la charcuterie fumée (avec une potion chimique… pour avoir de la charcuterie fumée au vrai bois, il faudra vous lever de bonne heure et partir des mois en expédition pour en trouver). Si vous êtes trop faignant-e pour couper la cansalade, sachez que vous risquez de vous retrouver avec de la coppa italienne vendue à prix d'or; soyez vigilant-e). Vos fins de mois vous remercieront. Si vous achetez des “lardons“ en sachets plastocs, je vous dis pas la bouillie dans votre poêle et au bisphénol de plus!).

    2 demi-baguettes du pain que vous aimez, 3 œufs, 15 cl de crème fraîche liquide

    125 g de fromage râpé comté ou chèvre (hé! laissez tomber pour les bobos zécolos-mondialistes, le fromage italien; on mange italien quand on est en vacances en Italie, point barre).

    50 g de roquette, pissenlit ou autre salade, amère ou pas

    1 cuillère à soupe de ciboulette ou persil frais ou coriandre fraîche

    Sel & poivre et, si vous aimez “piquante“, des flocons de piment d'Espelette.

    Faites revenir rapidement les lardons de cansalade dans une poêle en tôle: perso, je ne mets pas d'huile, jetez vos lardons dans une poêle très chaude, c'est eux qui vont rendre de la graisse. Laissez-les refroidir.

    Dans un saladier en verre, mélangez les œufs en zomelette (c'est du français “beaucoup d'ignares“, en vrai Français on dit: omelette, la crème fraîche liquide et battez à l'aide d'un fouet. Salez et poivrez.

    Préchauffez le four à 180°. Découpez un trou dans les baguettes en enlevant délicatement la mie à l’aide de vos doigts, sans percer la croûte.

    Garnissez les baguettes de lardons et du mélange crème et œuf. Saupoudrez-les de fromage râpé. Enfournez pour 25 minutes.

    Parsemez les baguettes de salade verte avant de servir.

    Comme j'ai déjà indiqué, remplacez les lardons par des morceaux de saucisse grillée de Toulouse qui reste du précédent repas. Sinon, les deux, c'est un peu gras.

    Vous pourrez aussi utiliser du chorizo, après l'avoir fait fondre à sec, dans une poêle.

     

     

  • Attention, risque de cancer avec… du thé brûlant.

     Voici les températures de consommation recommandées

    Des recherches ont permis de mettre en évidence, pour les boissons chaudes, la température à partir de laquelle les risques d’apparition d’un cancer de l’œsophage augmentent.

    La possibilité de contraction d’un cancer à cause de boissons trop chaudes avait déjà été décrite en 2016 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cependant, la température à risque n’avait jamais été exactement déterminée. Une équipe internationale de chercheurs s’est réunie dans l’objectif de la définir.

    "Beaucoup de gens aiment boire du thé, du café ou d’autres boissons chaudes", déclare Fahrad Islami, de l’American Cancer Society. "Cependant, selon notre rapport, boire du thé très chaud peut augmenter le risque de cancer de l’œsophage, il est donc conseillé d’attendre que les boissons chaudes se refroidissent un peu avant de boire".

    Dans les précédentes études sur le sujet, les participants étaient questionnés sur leur manière de boire du thé et comment ils le préfèrent. Mais ces interrogations n’étaient pas d’une grande précision (les affirmations des participants n’étaient pas toujours sûres). L’OMS s’était surtout fiée aux résultats des expériences effectuées sur des animaux, qui ont permis d’estimer une température limite d’environ 65°C.

    Mais pour améliorer les résultats, les chercheurs ont commencé leur étude en Iran, dans la province du Golestan. Ses habitants sont réputés pour consommer régulièrement du thé. Des scientifiques avaient déjà reporté un nombre important de cas de cancer de l’œsophage dans cette région, alors qu’elle possède l’un des taux les plus bas de tabagisme et d’alcoolisme du pays.

    Les collectes de données sur plus de 50’000 habitants de la province, comme la moyenne de consommation de thé par jour ou encore leur statut socioéconomique ainsi que d’autres habitudes comme la consommation d’alcool, avaient débuté en 2004. Ces mêmes volontaires étaient régulièrement contactés les années suivantes sur leur état de santé.

    Pour connaître leur température favorite, les chercheurs leur avaient fait siroter durant leur premier interview, une boisson à exactement 75 degrés. Si c’était trop chaud pour eux, ils baissaient à chaque fois la température de 5 °C, jusqu’à ce qu’elle leur convienne.

    Après l’analyse des données, ils en sont arrivés à la conclusion que les individus qui boivent moins que 700ml de thé (environ 3 tasses) à plus de 60°C, doublaient leurs chances de contracter un cancer de l’œsophage.

    Cependant, il faut prendre en compte que cette forme de cancer n’est pas des plus rares. En effet, elle est placée en huitième position, dans les formes les plus courantes. La prévalence est encore plus grande dans les pays à forte consommation de thé comme la Chine ou l’Iran, mais il ne faut pas négliger d’autres facteurs dans ces pays, comme le tabagisme ou la diète.

    Fort heureusement, les boissons à "seulement " 50°C sont déjà désagréables pour certains individus, il y a donc peu de chances que vous supportiez plusieurs gorgées d’une boisson à 10 degrés de plus.

    Les scientifiques n’ont toujours pas trouvé d’explication exacte quant à l’augmentation du risque de cancer. Mais ils pensent que des dégâts sur les cellules après le passage des boissons sur ces dernières, en seraient la cause.

    Certains thés sont réputés pour diminuer les risques de cancers, un bienfait qui, malgré le manque d’évidence, ne doit pas être oublié après les affirmations de cette étude. Pensez seulement à laisser refroidir un peu votre boisson si elle vous semble trop chaude.

    Source : International Journal of Cancer

    Vous trouverez du thé bio ici, dans le catalogue

    www.biotine-sep.com

    Personnellement, j'ai horreur des boissons bouillantes: la preuve, en hiver, je bois mon café tiède et en été, je le bois froid.

    Pour les autres boissons, je ne les mets JAMAIS au frigo lorsque je veux les boire; je les sors de trois à quatre heures avant… sauf la bière que je ne bois qu'en été, lorsque la température est de plus de 35° dehors….

    Je suis toujours abasourdie lorsque je vois dans des films ou feuilletons des personnes qui ouvrent la porte de leur réfrigérateur et “s'enfilent“ de l'eau ou du lait glacé!

    Les boissons froides, c'est prouvé mais je n'ais pas les références, causent un choc thermiques sur les dents qui, à la longue, abîment vos dents…

    Et glaçant l'estomac, elles peuvent causer des problèmes digestifs et des douleurs intestinales. Il faut, vraiment, qu'il fasse canicule pour boire très froid, croyez-moi!

    Bien sûr, comme je ne cesse de l'indiquer, c'est plus cher, mais il faut boire des boissons en bouteilles (hélas, plastique) si vous voulez ne pas avaler les molécules pharmaceutiques de l'eau du robinet qui, à l'heure actuelle, est impossible de traiter dans les eaux usées. Enfin, si, il existe un système qui est beaucoup trop onéreux et qui utilise une place importante: il s'agit de plantes dépolluantes à installer dans des bassins de décantation et que l'on doit décanter des jours et des jours et faire passer par de très nombreux bassins successifs. Trop cher.

    Par contre, un autre rappel: ne jamais boire l'eau de bouteilles, même si le bouchon est d'origine, qui aurait été embouteillées plus de neuf mois. De plus, n'utilisez pas cette même bouteille pour y remettre de l'eau plus d'une semaine; votre flore buccale vous dira merci.

    Donc, vous comprenez que si vous avez un herpes labial, vous ne devez pas boire à la bouteille mais dans un verre que vous laverez très soigneusement, avant utilisation.