Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actualité

  • Y'en a un max qui vont déménager!!!

     

    Vous n'imaginez pas combien de profiteurs occupent des logements en rez-de-chaussée ou adaptés “personnes handicapées“!!! tellement que c'est indécent!

    La Mairie de Toulouse et la métropole lancent enfin le recensement du logement accessible : succès du CIAH 31

    Les associations du CIAH 31, emmenées par Odile Maurin et le Dr Catherine Cousergue, réclamaient depuis de longues années le respect par les communes et intercommunalités ayant une Commission d'accessibilité de leurs obligations: 1ère victoire contrela métropole toulousaine

    Pour rappel, selon l'article L. 2143-3 du Code général des collectivités territoriales, les commissions communales et intercommunales d'accessibilité, sous  responsabilité des communes et des  intercommunalités, ont l'obligation depuis 2005 d'organiser un système de recensement de l'offre de logements accessibles aux personnes handicapées et aux personnes âgées.

    En effet, comment proposer à une personne en situation de handicap ou une personne âgée qui devient dépendante, un logement accessible et/ou adapté, si on ne répertorie pas les caractéristiques des logements en matière d'accessibilité et d'adaptation des logements proposés tant dans le parc public que dans le parc privé ?

    Malheureusement, cette obligation n'est toujours pas respectée, et ceci dans la très grande majorité des communes et intercommunalités.

    C'est pourquoi, le CIAH 31, représenté par Odile MAURIN, et le Docteur Catherine Cousergue, n'ont eu de cesse d'interpeller les  collectivités et de leur proposer des solutions depuis plusieurs années. Lassées de ne rien voir venir, nos associations ont mis  en demeure les 3 plus gros intercommunalités de la Haute-Garonne, Toulouse Métropole, la communauté  d'agglomération du Muretain, le Sicoval de respecter leurs obligations.

    Au début, les intercommunalités ont proposé de contractualiser avec Soliha 31 qui venait d'acquérir le dispositif ADALOGIS dont la grille d'analyse paraissait pertinente à nos associations, d'autant qu'elle prenait en compte plusieurs forme de handicap et incluait pas mal de paramètres d'analyse du niveau d'accessibilité d'un logement. Mais Soliha a voulu se limiter à proposer de recenser 100 logements par an ce qui était ridicule au vu du retard existant. Nous avons alors averti que nous allions saisir les tribunaux si rien ne bougeait et nous nous préparions à cela après plusieurs mises en demeure.

    Finalement, la mairie de Toulouse et Toulouse Métropole nous ont annoncé avant l'été 2018 qu'ils prenaient l'engagement de réaliser sur une période de 2 ans le recensement de 10 000 logements sur la métropole, et sur le territoire de plusieurs communes, ceci en partenariat avec 6 des plus importants bailleurs de la  métropole sur 6 communes de la métropole dont Toulouse. Pour cela, la mairie de Toulouse a recruté une dizaine d'agents pour réaliser ce recensement qui a commencé cet été. Odile Maurin a pu ces jours-ci avoir une présentation assez fine de la grille d'analyse de ce recensement pour s'assurer qu'elle est conforme à nos attentes et qu'elle permettra ainsi de rapprocher réellement l'offre de la demande.A terme la grille devrait permettre des requetes affinées permettant de chercher un type de logement précis sur un secteur limité.

    Il y avait urgence car la demande non satisfaite devient de plus en plus importante.

    Les dernières études de la CIL, Conférence intercommunale du logement, où l'association HANDI-SOCIAL représente les associations de personnes handicapées, on fait ressortir les points suivants :

    - le 1er motif de demande de mutation dans le parc social est à 17% le handicap ou problème de santé, avec une surreprésentation de ce public parmi les demandeurs de mutations de plus de 3 ans

    Une nouvelle victoire pour le CIAH 31, victoire qui nous rappelle, que malheureusement, rien ne bouge tant qu'on n'instaure pas un rapport de force, ce qui est vraiment dommage.

    Yanous actualité du handicap : https://www.yanous.com/news/actualite/actualite1810.html

     

    Mardi 23 octobre - Logement - Toulouse va recenser, pas les autres.

    Toulouse Métropole va entreprendre le recensement des appartements accessibles parmi 10.000 du parc social de six organismes HLM de son territoire. Pour cela, il aura fallu que le Collectif Inter-Associatif du Handicap 31 la mette en demeure préalablement à une action en justice, de même que deux autres collectivités locales. "Au début, explique le CIAH 31, les intercommunalités ont proposé de contractualiser avec Soliha 31 qui venait d'acquérir le dispositif ADALOGIS dont la grille d'analyse paraissait pertinente à nos associations, d'autant qu'elle prenait en compte plusieurs formes de handicap et incluait pas mal de paramètres d'analyse du niveau d'accessibilité d'un logement. Mais Soliha a voulu se limiter à proposer de recenser 100 logements par an ce qui était ridicule au vu du retard existant. Nous avons alors averti que nous allions saisir les tribunaux si rien ne bougeait et nous nous préparions à cela après plusieurs mises en demeure." La loi du 11 février 2005 a confié aux Commissions communales ou intercommunales d'accessibilité l'organisation d'un "système de recensement de l'offre de logements accessibles aux personnes handicapées et aux personnes âgées", mais peu de municipalités et intercommunalités l'ont effectué. Les deux autres communautés d'agglomération mises en demeure, le Muretain (26 communes au sud-ouest de Toulouse) et le Sicoval, qui regroupe 36 communes du Lauragais, n'ont pas fait part de leurs intentions

     

  • DANGER!

    Le sud de la France est confronté à une épidémie sans précédent du " virus du Nil ", originaire d’Ouganda

     [..] Le pourtour méditerranéen connaît depuis début juillet une épidémie sans précédent d’infections par le virus du Nil occidental: 24 cas recensés dans trois régions (Paca, Corse et Occitanie), selon le dernier bilan de Santé publique France. La maladie est transmise par le moustique du genre Culex. On dénombre 550 cas en Italie et plus de 300 en Grèce.

    Connu depuis 1937, le virus du Nil occidental – ou virus West Nile – sévit chaque année entre juin et novembre en Europe du Sud. Il a été décelé en France pour la première fois en 1962. "L’épidémie de 2018 est la plus importante jamais constatée dans notre pays", souligne le Dr Marie-Claire Paty, épidémiologiste à Santé publique France. Une situation conforme à ce qui est observé en Europe du Sud, où la circulation du virus est plus précoce et plus importante que d’habitude: 550 cas ont été enregistrés en Italie et 302 en Grèce. Selon le Dr Paty, "les années chaudes sont favorables au virus, qui est désormais probablement installé à demeure dans le sud de la France".

    Les oiseaux constituent le réservoir principal du virus West Nile. Le moustique s’infecte en piquant un oiseau contaminé, puis transmet le virus lors d’une nouvelle piqûre à un autre oiseau ou à un hôte accidentel, comme l’homme ou le cheval. Mais ces derniers ne peuvent servir de réservoir et infecter à leur tour d’autres moustiques. Il n’y a donc aucune transmission possible du cheval à l’homme, ni de l’homme à l’homme. […]

     

    "Les personnes âgées de plus de 50 ans sont plus à risque de présenter des symptômes sévères", indique le Dr Samer Aboukais, médecin à l’agence régionale de santé Paca. À ce jour, six personnes ont été atteintes d’une forme neuro-invasive nécessitant une hospitalisation. Elles sont en voie de guérison, selon l’ARS. Quatre-vingt cinq personnes sont mortes en Italie et en Grèce depuis le début de l’épidémie, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

    En raison du risque de transmission de la maladie, l’exposition au virus du Nil occidental est une contre-indication au don de sang. Dans les six départements touchés par l’épidémie, l’Établissement français du sang a mis en place début août un test de dépistage sur tous les prélèvements. "La mesure a déjà été mise en place en 2015 et 2017, mais c’est la première fois qu’elle est en vigueur pour une durée aussi longue", précise le Dr Christophe Besiers, directeur médical adjoint à l’EFS. Ce dépistage systématique devrait s’arrêter fin novembre, période prévue pour la fin de l’épidémie. Ailleurs en France, la maladie est recherchée par questionnaire: toutes les personnes ayant séjourné dans un département français ou un pays étranger touché (principalement les pays du pourtour méditerranéen, mais aussi les États-Unis et le Canada) sont invitées à le signaler. Le prélèvement sera alors reporté de 28 jours ou orienté vers un don non thérapeutique.

    Le Figaro

  • Booster vos défenses immunitaires pour l'hiver

    Certains aliments pourraient renforcer le système immunitaire afin de lui donner toutes les armes nécessaires contre virus et bactéries. Voici ceux à privilégier contre les infections saisonnières.

    Dans les transports en commun, en famille ou au travail, nous sommes entourés de microbes qui, si notre système immunitaire s’affaiblit, ne demandent qu’à s’exprimer avec force symptômes en nous.

    Les maladies saisonnières comme la grippe, la gastro-entérite peuvent sembler incontrôlable, cependant le contenu de nos assiettes peut nous aider à éviter de les attraper ou en atténuer les symptômes.

    Notez cependant que le système immunitaire n’est pas juste un paramètre sur lequel jouer, mais tout un système, comme le nom l’indique. Pour qu’il fonctionne le mieux possible, c’est tout le mode de vie qui doit être équilibré et pas seulement l’alimentation.

    Par ailleurs, s’il existe des études qui évaluent les effets de l’alimentation, l’exercice, l’âge, le stress psychologique, etc. sur la réponse immunitaire, aucun lien direct n’a pu encore être prouvé entre le mode de vie et l’amélioration de la fonction immunitaire.

    La santé de la flore intestinale est intimement liée à celle du système immunitaire, c’est donc a priori la première barrière à chouchouter afin d’éviter de tomber malade.

    La flore intestinale (ou microbiote) est composée de bactéries non pathogènes qui protègent les intestins. Ce sont elles qui empêchent les "mauvaises" bactéries de se faufiler dans la circulation sanguine ou de proliférer dans les intestins.

    Le microbiote représenterait 70 % de l’efficacité du système immunitaire. Donc pour que ces bactéries vous aident à lutter contre celles qui sont pathogènes, il faut leur fournir un environnement favorable.

    Les prébiotiques sont la "nourriture" des bonnes bactéries (ou probiotiques). Ils se trouvent essentiellement sous forme de fibres non digestibles. Il est fortement recommandé de consommer au minimum 2 à 3 aliments sources de prébiotiques chaque jour.

    Voici les aliments les plus riches en prébiotiques:

    • Ail
    • Asperge
    • Oignon
    • Poireau
    • Orge
    • Avoine
    • Agrumes
    • Kiwi
    • Graines de lin
    • Graines de chia

    Chouchouter ses probiotiques c’est bien, mais parfois les bonnes bactéries ne sont pas assez nombreuses dans le microbiote du fait d’une mauvaise alimentation (avec trop d’aliments ultra-transformés, trop de sucre…), ou suite à un traitement antibiotique. On peut y remédier en consommant des probiotiques, soit sous forme de compléments alimentaires, soit par l’alimentation.

    Les aliments les plus riches en probiotiques:

    • Yaourt
    • Lait fermenté (Kefir)
    • Cornichons et légumes lacto-fermentés
    • Choucroute
    • Miso
    • Tempeh

    Les vitamines A, E et C: Elles sont de puissants anti-oxydants:

    La vitamine A lutte contre les infections virales et bactériennes. Elle se trouve surtout dans le beurre et les produits laitiers non écrémés. Cette vitamine stimule la production des globules blancs ainsi que celle des anticorps.

    Privilégiez les aliments les plus riches en vitamine A ou bêta-carotène (précurseur de la vitamine A), au sein des groupes d’aliments suivants:

    - produits laitiers: fromage non allégé, laitage et lait non écrémé,

     - viandes: foie,

     - produits de la mer: foie de poisson, sardine, anguille, Huile de foie de morue

    - œufs: jaune,

    - légumes: carotte, potiron, épinard, choux, brocoli, cresson, pissenlit, salade verte,

    - fruits: abricot, melon, pêche, mangue.

    La vitamine E participe au mécanisme de la désintoxication de l’organisme. Elle se trouve surtout dans certaines huiles.

    Privilégiez les aliments riches en vitamine E, sachant que dans chaque groupe ci-dessous, les aliments sont classés du plus riche au moins riche en cette vitamine:

    - matières grasses: huiles (germes de blé, mélangée équilibrée, soja, tournesol, pépins de raisin, maïs, arachide, colza, olive vierge, noix), margarines au tournesol, au maïs, allégée et beurre,

    - fruits oléagineux: graines de tournesol, noisette, amande, cacahuète, noix du Brésil, pistache, noix, graine de sésame,

    - céréales: müesli, céréales au son, blé soufflé,

     - fruits secs: abricot, pruneau,

    - fruits frais: mûre,

    - légumes verts: salsifis,

     - salades: pissenlit,

    - féculents: blé tendre, semoule,

     - poissons maigres et fruits de mer: poulpe, roussette,

    - poisson gras: anguille, sardine sauce tomate, thon à l'huile.

     Remarque: l'huile de foie de morue est très riche en vitamine E mais ne fait pas partie des assaisonnements habituels sauf après l'avoir récupérée de la boîte de foie, vous la passez très finement et vous la rajoutez à une salade de tomate ou betterave dans laquelle vous avez vidé une boîte de thon naturel égouttée. Vous pouvez également faire une salade de pates et de riz et ajoutez les miettes de thon avec une vinaigrette à l'huile de foie de morue récupérée.

    La vitamine C est un puissant anti-infectieux. Elle se trouve surtout dans les fruits et légumes crus. De plus elle favorise l’absorption du fer.

    Augmentez votre consommation d’aliments apportant de la vitamine C, sachant que dans chaque groupe ci-dessous, les aliments sont classés du plus riche au moins riche en cette vitamine:

    - fruits frais: cassis, kiwi, fraise, litchi, orange, citron, mangue, groseille, citron vert, clémentine, mandarine, groseille à maquereau, pamplemousse, mûre, melon, framboise, fruit de la passion, myrtille, nectarine,

    - légumes verts: poivron rouge, poivron vert, radis noir, oseille, épinard, chou-fleur, chou de Bruxelles, chou rouge, brocoli, radis, chou vert, courgette,

    - salades: cresson, mâche, laitue,

    - viandes et abats maigres: ris de veau, foie de veau, foie de génisse.

    Préférez les crudités et les fruits frais aux légumes cuits et aux fruits cuits ou compote. En effet, la cuisson peut provoquer une perte de 30 à 50 % de vitamine C.

    Pensez à agrémenter vos plats de persil, ciboulette, cerfeuil, ail qui sont riches en vitamine C.

    Vous pouvez également consommer un jus de citron frais, pour:

     . assaisonner vos salades et crudités, en remplacement du vinaigre,

     . agrémenter votre poisson,

     . parfumer votre eau de boisson,

     . en guise d’apéritif sous forme de citron pressé.

    Attention, la vitamine C est très sensible à l’oxydation, il faut donc consommer le jus d’agrume (citron, orange ou pamplemousse) immédiatement après l’avoir pressé.

    Les anti-oxydants pour lutter contre les radicaux libres: sélénium, zinc, cuivre…

    Les radicaux libres diminuent vos défenses immunitaires. Ils sont le produit d’une mauvaise alimentation (excès d’alcool, de graisses saturées…) mais aussi de facteurs extérieurs comme la cigarette, la pollution, l’exposition trop importante au soleil…

    Les "antidotes" des radicaux libres sont les anti-oxydants suivants:

    Le sélénium permet de freiner l’oxydation des graisses qui est souvent un facteur de maladies cardio-vasculaires. Il est surtout présent dans les noix du Brésil, céréales complètes (surtout l’orge), ail, graines de tournesol, germes de blé, oignons, brocolis…

    Le zinc joue un rôle important dans l’immunité: un déficit en zinc provoquerait un dérèglement de la réponse immunitaire et un phénomène d’inflammation.

     

    Le zinc lutte contre l'effet de certains toxiques tels que les métaux lourds ou autres polluants. Il est surtout présent dans les aliments d'origine animale: viandes, abats, poissons, fruits de mer, jaune d'œuf, volailles. L’huître est l'aliment le plus riche en zinc.

    Le cuivre est surtout présent dans les foies d'animaux, coquillages et crustacés, légumes secs, champignons, fruits oléagineux, la plupart des viandes et des poissons. On en trouve aussi dans les légumes verts et les fruits frais.

     En revanche, les produits laitiers et le pain blanc en fournissent très peu.

    Les polyphénols sont présents en quantité importante dans les légumes à feuilles (choux, épinards, poireaux, laitues…), les oignons, les fruits (cassis, cerises, prunes, pommes…), les jus de fruits, le vin, le thé…

    Remarque: le vin est une boisson tannique, contenant des polyphénols, ce qui n'est pas le cas des autres boissons alcoolisées.

    Les flavonoïdes se trouvent dans une grande variété de légumes (persil, chou, laitue, endive, poireau…) et de fruits (orange, pamplemousse, cerise, myrtille, raisin …), huile de pépins de raisin, thé, chocolat…

    Le lycopène est surtout présent dans les tomates et le jus de tomate et en plus petite quantité dans la papaye, l’abricot, le pamplemousse rose, la goyave et le melon d’eau.

    Le coenzyme Q10 est présent dans les céréales complètes, les noisettes, les épinards, les huiles végétales, les algues, le sésame et le soja.

    En plus d’une alimentation suffisante (en calories) et bien équilibrée, faites le plein de vitamines et minéraux que vous trouvez dans les fruits, jus de fruits, jus de légumes, crudités et légumes cuits.

    Optez pour les aliments de saison, soit:

    - les potages de légumes qui contribuent à une bonne hydratation, un apport en vitamines et minéraux…,

    - les oléagineux: les noix, noisettes…, riches en Oméga 3,

    - parmi les légumes: le potiron pour sa richesse en vitamines A, D, E…

    - parmi les fruits: l’orange, le kiwi… particulièrement riche en vitamine C,

    - parmi les féculents: la châtaigne pour sa richesse en magnésium...

    Un dernier aliment qui booste le système immunitaire: le champignon qui possède des effets bénéfiques sur la flore intestinale et pourrait aussi moduler l’immunité en augmentant la prolifération des lymphocytes T, en améliorant le fonctionnement des cellules immunitaires et en diminuant l’inflammation.

     

  • Appel à témoins:

    une amnésique, retrouvée à Perpignan, recherche son identité

    France Bleu Hérault,  France Bleu Roussillon et  France Bleu

    Retrouvée inconsciente dans une rue de Perpignan en février 2018, une septuagénaire a totalement oublié son passé et son identité. Aujourd'hui elle recherche des personnes susceptibles de la reconnaître pour rassembler le puzzle de sa vie.

    © Radio France - Baptiste Guiet

    Elle a choisi de s’appeler Marie Bonheur. Comme un pied de nez à l'écran noir qui bloque sa mémoire depuis maintenant sept mois. En février dernier, des passants la retrouvent inconsciente et couverte d'ecchymoses près de la gare de Perpignan. À son réveil aux urgences, elle a tout oublié. Jusqu'à son propre nom. "Je me suis retrouvé devant le problème suivant : qui suis-je ? J'étais dans une espèce de brouillard." Ce brouillard ne s'est toujours pas levé depuis.

    "Je suis comme un chien perdu sans collier."

    L'enquête de police n'a rien donné et aucun indice n'a permis de retrouver son identité. Aucun signalement de personnes disparues ne correspond. Elle ne semble pas non plus être originaire de Perpignan. "Je suis comme un chien perdu sans collier" dit Marie qui vit aujourd'hui à contrecœur dans une unité médicale. "Je n'ai pas besoin d'être dans cette structure. Je ne suis pas malade. Je ne prends aucun médicament. Je suis en pleine forme".

    Le problème, c'est que pour la société, Marie Bonheur n'existe pas. "Sans identité vous n'avez aucun droits" explique Xavière Lethuillier, mandataire judiciaire à la protection des majeurs. "Marie n'a pas de couverture sociale, elle a besoin de refaire ses lunettes, elle ne peut pas. Elle n'a pas non plus accès à l'aide juridictionnelle. Elle n'a pas d'argent. Le plaisir d'un café ou d'une tablette de chocolat c'est quand on veut bien lui offrir !"

    "Il y a forcément des gens qui me connaissent."

    Seule solution pour sortir de l'impasse : un appel à témoins. "Il y a forcément des gens qui me connaissent" espère Marie. La retraité reconnait malgré tout une certaine appréhension : "j'ai vécu quelque chose de traumatisant et j'ai dû mettre des barrières. J'ai peur de retomber sur les images de ce que j'ai subi. Je me demande s'il est possible de reprendre ma vie... Est-ce que je vais y arriver ?"

    Si vous pensez reconnaître Marie, vous pouvez appeler le 06.38.13.77.37 ou envoyer un mail à appel.temoin.marie@gmail.com

     

  • Votre sac en coton

    Allez-vous vraiment réutiliser votre sac en coton bio 20 000 fois?

    L’interdiction des sacs en plastique pourrait bien déboucher sur l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre: car un sac en coton bio doit être utilisé 20 000 fois pour laisser une empreinte inférieure à celle des sacs en plastique à usage unique.

    Un article de Being Libertarian

    Récemment, la Nouvelle-Zélande a suivi le mouvement général dans la croisade contre les déchets en plastique. Le ministère de l’Environnement a publié les termes de sa consultation publique sur l’interdiction progressive des sacs plastiques à usage unique.

    De son côté, le Premier ministre britannique Theresa May affirmait avant le sommet sur le changement climatique qui s’est tenu à Paris l’an dernier qu’il y avait un "impératif moral" à s’attaquer au changement climatique et à ses effets sur les pays pauvres. Depuis, elle a annoncé une interdiction de tous les sacs en plastique à usage unique, mesure qui permet au parti conservateur de se donner un petit coup bienvenu de greenwashing.

    Néanmoins, l’interdiction des sacs en plastique pourrait bien déboucher sur l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre et produire des effets globalement indésirables sur l’environnement au sens large. Si vous devez acheter un sac en coton bio, vous devrez l’utiliser 20 000 fois pour laisser une empreinte inférieure à celle des sacs en plastique à usage unique.

    Dans un paragraphe particulièrement déprimant des nouvelles dispositions, on pouvait lire que:

    Les commerçants trouveront profit à ne plus être obligés de fournir des sacs gratuits et à vendre des emballages alternatifs. Ils sont de plus en excellente situation pour aider leurs clients à franchir le pas de cette transition écologique.

    On ne voit guère de réflexion économique dans ces propos. Si le ministère a raison, les clients choisiront leurs fournisseurs en fonction de la possibilité d’obtenir des sacs ou non. Si cela est vrai, le préjudice causé aux commerçants par l’interdiction sera substantiel.

    Cette mesure constitue manifestement encore un exemple d’une politique publique poussée par les Conservateurs britanniques pour se donner bonne conscience bien qu’elle rende finalement les choses pires qu’elles ne sont.

    Traduction pour Contrepoints par Nathalie MP de: "Plastic Bag Alternatives, Will You Reuse Them 20,000 Times?"

     

    Blablabla... incompétente!

    Le mieux encore est de le fabriquer soi-même avec de la récupération de drap usagé. Si vous souhaitez un sac “isotherme“, cousez le tissu avec un morceau de plastique d'une vieille nappe ou un rideau de douche. Demandez autour de vous, il y a beaucoup de ménagères qui possèdent une machine  coudre et vous réaliserez en réunion entre copines.

    Té: si vous faites un sac “isotherme“ peu large, vous pourrez y mettre votre pain quotidien. Il faut que le plastique soit à l'extérieur, bien sûr.

    D'autres astuces couture?