Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité

  • Danger pour bébé

    L'Organisation mondiale de la santé alerte sur les aliments trop sucrés qui sont proposés aux bébés. Il y aurait, selon elle, trop d'étiquettes trompeuses.

    Quelques semaines après que l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a publié des recommandations avisant de ne pas introduire trop tôt des "aliments riches en sucres" dans l'alimentation des tout-petits, c'est au tour de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) d'alerter sur l'alimentation trop sucrée des bébés. Le lundi 15 juillet, elle a publié un rapport après avoir étudié près de 8000 produits dans plus de 500 magasins de sa zone Europe, entre novembre 2017 et janvier 2018.

     

    IDEES

    Evitez les mixer: cela fait “bouillir“ le contenu; utilisez les bons vieux moulins à légumes d'autre fois. (moulinette inox, bien sûr)

    LEGUMES

    Faire bouillir dans une casserole une pomme de terre petite coupée en cubes et une carotte pelée. Les écraser avec un peu de beurre et une goutte de sel

    Dans la purée, rajoutez un peu de fromage râpé. Attention, cela sale la purée. N'habituez pas votre enfant au goût salé.

    Ouvrir un pot en verre de haricots blancs cuits à la tomate ou pois chiches ou petits pois-carottes; rincez trois cuillères à soupe sous l'eau courante, mettre dans une casserole avec un verre d'eau minérale (bouchon rose) faites chauffer doucement, retirez, écrasez. Pas la peine de trop saler, les légumes mis en pots de verre sont cuits en saumure (eau salée). N'habituez pas votre enfant au goût salé.

    VIANDE:

    Achetez de la viande hachée en vrac, faites la revenir 10 minutes dans la poêle avec un peu de beurre; salez et défaites-là bien à la fourchette pour faire manger à bébé

    Passez à la moulinette du poulet cuit pour la famille: un poulet label rouge, ou fermier… un que vous avez cuit vous-même.

    Pomme de terre écrasée en purée avec un œuf dur passé à la moulinette-râpe à fromage (un vieil objet que vous pouvez encore trouver dans des quincailleries de village

    Pomme de terre écrasée en purée avec jambon d'York passé à la moulinette-râpe à fromage…

    Les légumes du repas de la famille dont vous avez mis de côté une petite quantité avant de mettre des sauces bizarroïdes, vendues sous platique

    POISSON

    Faites cuire un filet de poisson blanc au court-bouillon, défaites-le à la fourchette, servez avec les légumes écrasés ci-dessus.

    DESSERTS

    Pomme cuite au four avec une toute petite pointe de cannelle en poudre

    Marmelades maison: pelez un fruit, coupez-le en petits cubes, rajouter un demi-verre d'eau, une pointe de vanille ou cannelle en poudre selon le fruit, faites cuire jusqu'à ce que les morceaux soit transparents, feu moyen, en remuant souvent, fouet inox, dans les 6 à 8 mn de cuisson; mixez.

    Rajoutez une ou deux cuillères de votre compote maison dans du yaourt NATURE, du fromage blanc NATURE, de la faisselle NATURE, des petits suisses NATURE, du caillé de brebis NATURE et sans sucrer bien sûr: n'habituez pas votre enfant au goût du sucre.

    Une banane écrasée avec une fourchette dans un bol EN VERRE, avec du fromage blanc NATURE, des petits suisses NATURE, etc…

    Cela ne va pas demander des heures et des heures de préparation…

    Je n'ai JAMAIS nourri ma fille avec des petits pots … merdiques. Oui, les petits pots existent depuis les années 68-69… j'aurais pu en acheter si je voulais. Mais, c'est de la m… et c'est trop cher. Si vous vous soignez le “corgnolon“, pourquoi ne pas soigner celui de vos enfants?

     

  • Il parait que l'armée française cherche des futurologues…

    Y'a moi!

     

    Publié le samedi 10 janvier 2009

    https://www.dailymotion.com/video/x7zo20

     

    et aussi:

    Vos descendants de l'an 3000- 5e sur le même compte

     

    On y arrive petit à petit mais je l'avais vu il y a 10 ans!

      

    Une nouvelle technique permettrait de faire léviter et propulser des objets uniquement avec la lumière

    Au cours des dernières années, la manipulation d’objets microscopiques grâce à la lumière a donné lieu au développement de nouvelles technologies comme la lévitation photonique nanométrique et les pincettes optiques. Récemment, une équipe de physiciens a proposé une nouvelle technologie permettant une lévitation et une propulsion photonique d’objets de toute taille, de l’échelle d’une molécule à celle d’un vaisseau spatial.

    Des chercheurs du California Institute of Technology (Caltech) affirment avoir trouvé un moyen de faire léviter et de propulser des objets en n’utilisant que de la lumière — bien que, pour le moment, le travail reste théorique. Ils espèrent que cette technique pourrait être utilisée pour " le contrôle de trajectoire d’engins spatiaux ultra-légers et même de voiles lumineuses (ou solaires) à propulsion laser pour l’exploration de l’espace ", selon l’article publié dans la revue Nature Photonics.

    Cela signifie qu’aucun carburant n’est nécessaire — il suffit d’un puissant laser tiré sur un vaisseau spatial depuis la Terre. Les chercheur de Caltech ont mis au point le système de " lévitation et propulsion photoniques " en concevant un motif complexe pouvant être gravé à la surface de l’objet.

    levitation photonique objet

    La façon dont le faisceau lumineux concentré est réfléchi par la gravure provoque la stabilisation autonome, alors qu’il tente de rester à l’intérieur du faisceau laser focalisé. La première avancée qui a jeté les bases de cette nouvelle recherche a été la mise au point de pincettes optiques, des instruments scientifiques utilisant un puissant faisceau laser pour attirer ou repousser des objets microscopiques.

    Dans leur article, les chercheurs de Caltech affirment que leur manipulation de la lumière pourrait théoriquement fonctionner avec un objet de toute taille, du micromètre à la taille d’un vaisseau spatial.

    Bien que la théorie n’ait pas encore été expérimentalement testée, les chercheurs pensent que si elle se développe suffisamment, elle pourrait permettre d’envoyer un vaisseau spatial à l’étoile la plus proche en dehors de notre système solaire en seulement 20 ans.

    "Il existe une application audacieusement intéressante pour utiliser cette technique comme moyen de propulsion d’une nouvelle génération d’engins spatiaux. Nous sommes loin de cela, mais nous sommes en train de tester les principes" conclut Harry Atwater, physicien au Caltech.

    Sources : Nature Photonics

    Si quelqu'un connait un gradé de l'armée qui pourrait être intéressé...

     

     

  • Un produit qu’il ne faut jamais acheter tout prêt.

    A ne jamais acheter au supermarché car trop souvent source d'épaississants, d'émulsifiants, d'arômes, et autres agents cosmétiques et économiques (ACE).

    Les vinaigrettes prêtes à l'emploi

    La mode de l’allégé a eu raison de la totalité des vinaigrettes vendues dans le commerce: une partie de l’huile a ainsi été remplacée par de l’eau.

    Problème: cela laisse la place à pléthore d’additifs et d’épaississants afin qu'elles conservent leur consistance. Vous avez donc tout intérêt à préparer vous-même vos vinaigrettes d'autant que c’est très rapide et demande peu d’ingrédients (huile d’olive (vitamine E) et/ou colza, et/ou huile de noix ou de noisettes (oméga3) vinaigre de vin vieux en bouteille de verre et moutarde pour une vinaigrette classique).

    Deux idées de mélange

    • Vinaigrette au pomélo: coupez en brunoise la chair du fruit après avoir récupéré le jus du pamplemousse
    •  
    • Vinaigrette à l'avocat: coupez des morceaux avec une cuillère à café, écrasez à la fourchette, rajoutez la moutarde en mélangeant bien puis le vinaigre; battez bien le tout.

    En règle générale il ne vous faut que trois huiles dans la cuisine: de l'huile de pépins de raisin pour cuire les poissons; de l'huile d'olive tout venant pour la cuisine à griller et mijoter, de l'huile de noix ou de noisettes pour la salade (pour augmenter leur petit goût de noisette, je saupoudre ma salade de germes de blé, à conserver au frigo pour éviter leur rancississement): sauf si vous êtes très gourmet en huile d'olive et que vous achetez de l'huile de très haut niveau assez onéreuse.

    Quand au vinaigre balsamique, pitié, à jeter vite! Ils sont tous faux ceux que vous trouvez au supermarché… vous n'êtes pas prêts d'aller en épicerie surfine et à payer 2 ou trois cents euros le petit flacon de 30 cl!

    Toutes les huiles précitées à n'acheter que si conditionnées en bouteille de verre, bien sûr!

     

  • Homard m'a tuer.......

    Lui-là, c'est un homard!

    Par la faute de Mediapart, nous voilà avec un François de Rugy sur les bras, bien embarrassé pour justifier ces dîners fastueux qu’il donnait du temps où il était président de l’Assemblée nationale. Le ministre tente la technique du "J’assume". Un grand classique macronien. Comprenons-le, il s’agissait de "dîners informels liés à l’exercice de ses fonctions avec des personnalités issues de la société civile". Sur ce point, tout le monde est d’accord: à moins de 500 euros la bouteille, les personnalités issues de la société civile ne se déplacent pas.

    Les divers responsables censés avoir pris part aux festivités seraient partis face à un plat de homards trop petits.

    Quant à des crevettes, n’en parlons pas: il y aurait eu outrage. Vexation générale s’il avait été avéré que le festin n’était pas aux frais du contribuable.

    Léger retard à l’assumage dans le couple de Rugy. Tandis que monsieur affirme qu’il n’y avait là que peu d’amis, de son côté, madame déclare à Mediapart que les invités appartenaient dans leur majorité au cercle amical. L’enquête pourrait déterminer que François de Rugy parlait des homards. Et il est vrai qu’il ne les connaissait pas.

    Très conscient du caractère exceptionnel de ces agapes, François de Rugy posait assis à la table pour une photo-souvenir. Seul, avant l’arrivée des convives si exigeants. Madame à côté d’une bouteille de pommard, les homards, la table somptueusement décorée, étaient également immortalisés.

    Il fallait garder une trace de cette débauche de luxe. Montrer le chef-d’œuvre aux enfants, aux collègues et surtout aux amis qui n’avaient pas pu venir. Comme une manière de les inciter à ne pas rater la prochaine ripaille. En aucune manière, le ministre ne semblait trouver matière à scandale dans cet étalage de mets et de breuvages dispendieux mis sur l’ardoise des finances publiques. Un petit plaisir dans la dure vie d’un agent de l’État.

    L’un des arguments de François de Rugy pour expliquer cette dizaine de soirées de gala vaut le détour: "On reproche souvent aux hommes et aux femmes politiques d’être coupés, j’ai toujours souhaité que l’Assemblée nationale soit ouverte“.

    Le retour au réel n’est pas pour demain. Ne pas se couper du quotidien des Français à coups de petites cuillères en or et de homards XXL est une curiosité. De l’ésotérisme parlementaire. Faisaient-ils tourner les tables pour entrer en contact avec les esprits des smicards? Gilet jaune, es-tu là?".

    La table se soulevait, les sauces étaient renversées… L’Assemblée nationale s’ouvrait enfin au petit peuple. Frais de détachant non compris.

    Après examen sérieux de la photographie des crustacés, il apparaît, sauf erreur de ma part, qu’il s’agit non pas de homards mais de langoustes. Un site connaisseur de la question informe qu’elles sont encore plus chères que le homard.

    Ah zut… Edwy Plenel va tomber sous le coup de la loi anti-"fake news". Accusé de haine envers les fruits de mer. De discrimination, d’amalgame, de racisme anti-langouste… Ce rebondissement de l’affaire fera l’objet d’un dîner avec des représentants de la société civile. Frites à volonté.

    https://www.bvoltaire.fr/les-agapes-somptueuses-de-francois-de-rugy