Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2017

Petit, c'est mignon, gros c'est meilleur en daube!

 


22/02/2017

Ouye!

 


19/04/2016

Pub pour ma voisine!

 

 

 

 

 

 

26/12/2015

L'histoire secrète du célèbre Petit papa Noël de Tino Rossi

Le Figaro lève le voile sur les origines de cet inoubliable chant, vendu à plus de 30 millions d'exemplaires, et que chaque année la voix corse reprenait pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

"Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel..."Tout le monde connaît ces paroles par cœur, et pourtant, peu savent la véritable origine de la chanson de Tino Rossi. Vendu à plus de 30 millions d'exemplaires depuis sa sortie en 1946, ce titre devenu un hymne de Noël a immortalisé la voix de miel du crooner.

À l'instar de Napoléon et de Pascal Paoli, Tino Rossi - de son vrai prénom Constantin, et surnommé "Tintin" - représente l'île de Beauté. Il y est né le 29 avril 1907. À Ajaccio. On l'appelait d'ailleurs "le Napoléon du disque", "l'Empereur de la romance" ou encore le "Rossignol du siècle". Il était un demi-dieu avant guerre. Ses fans étaient atteints d'une drôle de maladie contagieuse: la "tinorossite". Des hordes de femmes se jetaient sous les roues de ses voitures, voulaient lui arracher son pardessus. Ce côté Rudolf Valentino, Casanova insulaire. Superstar à la "voix de velours"; 400 millions de disques vendus. Tino reste le plus gros vendeur de disques français de tous les temps.

Sacha Guitry, qui le fit tourner - un rôle de gondolier - dans Si Versailles m'était conté, disait de lui: "Le Corse le plus célèbre, dont la voix est un poème“. Lorsqu'il lui dédicaça son Napoléon, il écrivit, plein d'esprit: "Au plus célèbre des Corses moins un." Son ami intime Marcel Pagnol - Rossi interprétera le rôle de Franz Schubert dans La Belle Meunière - déclara: "Comme il fait jour dans un hémisphère, quand il fait nuit dans l'autre, il est émouvant de penser que sa voix d'or n'a jamais cessé de chanter depuis trente ans." "Une voix qui agit sur les hormones", ajouta-t-il. Tel Elvis Presley. Charles Trenet y alla de son couplet: "Il y a une voix comme celle-là par siècle, et celle de Tino a ceci d'extraordinaire qu'elle a été tirée à un seul exemplaire." Voix de miel, donc, qui couvrait trois octaves, comme hors du temps.

Une chanson qui bat tous les records de vente

Petit papa Noël est sans aucun doute la chanson la plus célèbre du chanteur. Elle date de 1946, fut écrite par Raymond Vincy et composée par Henri Martinet, sur une orchestration de Raymond Legrand. A été enregistrée pour le film Destins, de Richard Pottier.

"Devant le Petit papa Noël, je me sentais dans mes petits souliers", déclarait Tino Rossi un an avant sa mort. La chanson est rééditée tous les mois de décembre, battant tous les records de vente: 30 millions d'exemplaires en quelques dizaines d'années. Soit 300.000 par an. Voilà ce qu'on appelle une rente. Le "single" le plus vendu en France avec Ne me quitte pas, de Jacques Brel. Une parcelle de notre enfance se souvient d'un 24 décembre à l'heure où, impatient de l'aube prochaine, on tentait de s'endormir: "Petit papa Noël/Quand tu descendras du ciel/Avec des jouets par milliers/N'oublie pas mon petit soulier/Mais avant de partir/Il faudra bien te couvrir/Dehors tu vas avoir si froid/C'est un peu à cause de moi."

Jacques Chancel se souvient de son "Grand Échiquier" consacré au chanteur. Nous étions le 29 janvier 1981, presque deux ans avant la disparition de l'artiste (26 septembre 1983). Trois heures et demie de direct: "Il avait reçu un accueil très chaleureux. Quelqu'un de gentil, d'emprunté, un homme du peuple qui devint un notable. Très étonné que je le reçoive. Il incarnait le crooner français. (…) On ne fait pas plus simple que la chanson Petit papa Noël, c'est une mélodie de quelques notes, une comptine pour enfants très accessible qui s'est imposée partout. Je l'ai entendue à Tokyo, à New York… C'est une chanson qui me dépasse complètement. Je sacrifie à la tradition chaque Noël avec enfants et petits-enfants."

André Flédérick fut le réalisateur de l'émission. Il se souvient d'avoir interviewé le compositeur de la chanson. Henri Martinet, qui ne roulait pas sur l'or, était pianiste d'hôtel à Marseille. "Lorsque j'ai rencontré Tino Rossi, raconte Flédérick, il était très charmant, très cool. C'était un monsieur un peu rond, il adorait la table, la bonne bouffe, il avait beaucoup d'argent mais ne se comportait pas comme un bourgeois. Il faut se souvenir qu'il était un petit pêcheur avant de devenir une grande vedette. Toutes les femmes étaient fières de tourner avec lui. Il n'était pas farouche. Quant à Petit papa Noël, vous l'entendez une fois, vous pouvez la chanter immédiatement. La voix de Tino colle parfaitement à cette période de fêtes!" La chanson, qu'il interpréta la première fois en public sur la scène de l'ABC, fut reprise par quelques interprètes: Chantal Goya, Dorothée, Henri Dès, Dalida, Mireille Mathieu, Michèle Torr et… le groupe Trust - eh oui! - en 1988. Et c'est avec cette chanson que Tino Rossi devient, en 1949, le premier chanteur français à obtenir un disque d'or. De l'or massif 24 carats. C'était lui, le père Noël.

 

08/12/2015

Rions!