Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cuisine

  • Canard à l'orange

    Une vieille recette française; au fait, il y a longtemps que je n'en ai cuisiné!

    Pour 5-6, à mariner la veille

    2 h 20 en cocotte minute; trois heures 20 en cocotte normale

    Un fond d'Armagnac ou de cognac (facultatif)

    Un beau canard évidé et brûlé (pour les restants de plumes)

    2 kg d'oranges - poivre, sel - 1/2 l de vin blanc

    180 g de cansalade en lardons; 1 litre de bouillon maison

    1 ou 2 gros oignons- 2 cuillères à soupe de graisse de canard

    200 g de champignons de paris et trois carottes.

    5 branchettes de thym frais ou 2 branches thym sec

    La veille, déoupez le canard en morceaux après l'avoir brûlé sur la gazinière

    Pressez le jus des oranges et arrosez les morceaux mis dans un grand saladier

    Le lendemain, sortez les morceaux de la marinade (conservez-là) et essuyez les morceaux avant de les faire revenir dans votre cocotte à cuire jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés dans la graisse de canard. Arrosez d'alcool et mettre le feu pour flamber.

    Égouttez bien et réservez dans un plat creux en verre

    Faites revenir les oignons à bien brun et la cansalade. Remettre dans votre cocotte les morceaux de canard, ajoutez le bouillon maison, le vin blanc, le poivre, les champignons de Paris, les carottes coupées en rondelles, les branchettes de thym et mettre à cuire à feu moyen durant trois heures ou 2 h en cocotte minute.

    Passez le jus des oranges et rajoutez au liquide de cuisson, salez, goûtez. Remettre à cuire le plus longtemps possible

    Mettre le liquide dans une saucière pour parsemer dans l'assiette sur du riz, des pommes de terre, etc. servis avec un morceau de canard, servir très chaud.

  • Histoire de la tartine et genèse d’un fantasme:

    la pâte à tartiner chocolatée…

     

    La pâte à tartiner est cette fameuse substance onctueuse que l’on peut étaler sur une base comme le pain – voire une crêpe, une biscotte… En général, le résultat est ce qu’on appelle trivialement "une tartine", dont la définition est celle d’une tranche de pain (potentiellement beurrée) recouverte de ladite pâte sucrée ou salée. Plus de la moitié des Français en consomment régulièrement et 26% n’utilisent que la pâte leader du marché.

    Si ancrée dans les habitudes qu’elle soit, cette pratique est moderne. Le mot "tartine" est lui-même assez récent, et ne date que de la fin du XVIe siècle. Il fait alors partie du jargon populaire, car, pour certain, le fait d’ajouter du beurre sur le pain est une péjoration de la brioche pour laquelle le beurre est mélangé à la pâte.

    La brioche est alors l’ordinaire à la cour, d’où la fameuse phrase (faussement ?) attribuée à Marie-Antoinette – " S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche ". La question du pain est à l’époque brûlante, du fait d’une augmentation de son prix suite à une disette artificiellement créée par des spéculateurs. Quand le peuple oblige le roi Louis XVI et sa famille à quitter Versailles pour revenir à Paris, le 6 octobre 1789, il crie d’ailleurs: "Nous ne manquerons plus de pain! Nous ramenons le boulanger, la boulangère et le petit mitron!".

    DE L’HISTORIQUE DE LA TARTINE

    Une des premières images connues de tartine remonte au XVIe siècle. Il s’agit du "Repas de noces", une peinture de Pieter Brueghel l’Ancien qui représente un repas réunissant des paysans dans une salle bondée – dont, au premier plan, l’enfant à la tartine sur les genoux en train de lécher son index.

    Lire la suite

  • Cordon bleu au canard

    Recette étonnante parce que assez rapide

    Pour finir d'utiliser son huile de frites (je vous rappelle que l'huile de friture ne doit être utilisée qu'une petite dizaine de fois; après chaque utilisation, vous devez la passer finement et la verser dans un pot à verre qui se visse et à la garder dans un placard sombre; à chaque utilisation, reprendre la friteuse bien lavée et essuyée, verser l'huile du pot et rajouter une quantité suffisante de nouvelle huile de pépin de raisin (huile neutre), après une disaine d'utilisation, il convient de changer entièrement d'huile, votre dernière utilisation peut servir à frire du poisson ou des beignets de crustacés par ex.)

    Préchauffer le four à 160 °C.

    Pour 4 personnes:

    - 4 filets de poulet

    - Magret de canard séché

    - 200 g de fromage de vache

    1 peu de farine, 2 œufs, chapelure

    - Panez les filets de poulet entiers.

    -Faites cuire le poulet à la friteuse 5 minutes à 150 °C. (voir ci-dessus)

    - Coupez le fromage et le magret séché en fines tranches.

    - Ouvrir les filets de poulet en deux dans le sens de la longueur. Déposez au centre des tranches de magret et deux de fromage. Refermer les filets.

    - Enfournerz 10 minutes.

     

     

  • Boissons de Noël

     

    LAIT DE POULE

    Pour un quantité de 130 grammes

    20cl de lait; 1 jaune d’œuf bio et très frais

    25g de sucre; 1 pincée de noix de muscade

    1 pincée de cannelle, 1 cl de rhum brun

    Commencez par faire chauffer le lait dans une casserole, ajoutez la cannelle et la noix de muscade. Mélangez au fouet inox, feu moyen.

    A part, mélangez le sucre et le jaune d’oeuf dans votre saladier en verre. Ajoutez le rhum dans la préparation au lait. Puis versez le tout dans la casserole  tout en continuant à remuer, feu moyen

    Vous pouvez garder au frais quelques heures ou bien dégustez votre boisson directement. Saupoudrez cependant le sommet du cocktail d'un peu de cannelle en poudre. ou servir avec un long tuyau de cannelle

     

    VIN CHAUD A LA CANNELLE

    Le vin chaud à la cannelle est fait pour vous réchauffer quand il fait très frisquet.

    Bon vin, sucre et cannelle en poudre, pelures d'orange bio

    Versez la quantité nécessaire dans une poêle inox et chauffez à feu moyen. Mettre le feu pour que l'alcool disparaisse.

    Ajoutez un peu de cannelle en poudre ou des tuyaux.

    Ajoutez des rubans d'orange séchée. Sucrez à volonté.

    Laissez cuire à feu doux puis éteignez. Couvrez et attendez que cela refroidisse un peu en laissant les tuyaux de cannelle et peau d'orange à infuser.

    Servir assez chaud encore.