Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

officiel

  • Bon à savoir

    Le Smic est revalorisé chaque année au 1er janvier.

    Il est indexé sur l’inflation mesurée pour les 20 % des ménages ayant les revenus les plus faibles. La revalorisation du Smic est effectuée sur la base de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés.

    Repères 

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2300

    https://www.urssaf.fr/portail/home/taux-et-baremes/smic.html

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/1375188

     

    À compter du 1er août 2022, le montant mensuel du Smic brut est de 1 678,95 euros sur la base de 35 heures hebdomadaires avec un Smic brut horaire de 11,07 euros.

    Le montant du Smic net mensuel est de 1 329,05 euros avec un Smic net horaire de 8,76 euros.

    Le Smic, instauré en France depuis la loi du 2 janvier 1970, est le salaire minimum légal pour les salariés âgés de 18 ans et plus. Cela assure aux travailleurs une rémunération pour leur garantir un niveau de vie minimum. Pour respecter cet objectif, le montant du Smic est déterminé chaque année selon des indicateurs liés à l’inflation et au pouvoir d’achat.

    Smic veut dire: Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance

    Il existe des exceptions à ce salaire minimum pour les salariés. Des abattements sont applicables pour les personnes mineures et les salariés en contrat d’apprentissage. Leur rémunération est par conséquent moins élevée que le Smic “classique”… https://www.aide-sociale.fr/smic-horaire-brut-net/

     

    Avant 1970, on l'appelait: Smig ou Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti

  • JE M'EN DOUTAIS, C'EST FAIT!

    Depuis que j'ai entendu cette histoire stupide de "sobriété énergétique", j'ai pensé aussitôt "compteur Linky!".

    Je me suis dit: je suis sûre qu'"ils" vont nous faire un coup de Trafalgar avec ce truc qu'"ils" nous ont imposé il y a deux ou trois ans….

    JE VIENS D'ENTENDRE AUX INFOS QU'A PARTIR DU 15 OCTOBRE, LES BALLONS D'EAU CHAUDE NE SE DECLENCHERAIENT PAS DANS LA JOURNEE….

    Et à votre avis, comment peuvent-ils imposer cela?

    Avec le compteur Linky qu'ils VOUS ONT IMPOSE

    Même le génial Orwel (qui a écrit "1984") n'a pu penser à cela… Voilà comment "ils" nous fliquent, nous interdisent, viennent jusque dans nos vies intimes…

    Sardine Ruisseau nous a fait rire avec son histoire de surveiller jusque dans notre chambre à coucher combien de fois le mari pouvait nous bai….

    La mégère non apprivoisée et non apprivoisable savait déjà ce qui nous pendait au nez!

    En plus des francocides, du chômage et autres problèmes gravissimes du quotidien, nous voici attaqués dans notre intimité… un jour, "ils" nous obligeront à penser à leur convenance ou"ils" nous pulvériseront!

    LA PREUVE

    Pour évite des coupures, Enedis prévoit de réduire les plages horaires d’heures creuses, où l’électricité est moins chère, afin d’éviter un surplus de consommation à certains moments de la journée. La filiale d’EDF pourra envoyer des consignes directement aux compteurs Linky installés dans les foyers.

    Ce type d’abonnement incite les consommateurs à décaler certaines de leurs consommations à des heures où l’électricité coûte moins cher. Ce qui leur permet de réaliser des économies, et soulage le réseau lors des pics de consommation.

    […]

    Le Parisien

     

    ATTENTION: info VITALE a connaître

     

     

  • Notre agriculture va mal, l'avenir de notre portemonnaie

    Les sénateurs " somment " le gouvernement de redresser l’agriculture France

    Une agriculture en déprise abandonnée par l’état et la quasi-totalité des hommes politiques.

    L’agriculture française va très mal depuis 20 ans à cause des gouvernements successifs. Pour les sénateurs, l’agriculture continue de s’effondrer! Et "la France est devenue une puissance agricole qui décline de plus en plus" pour les rapporteurs de la commission des affaires économiques réunie ce 28 septembre 2022 au palais du Luxembourg.

    À l’heure où le commerce international de produits agro-alimentaires n’a jamais été aussi dynamique, la France est l’un des seuls grands pays agricoles dont les parts de marché reculent: elle est passée de deuxième à cinquième exportateur mondial en vingt ans. Son excédent commercial, en retrait, n’est plus tiré que par l’effet prix des exportations, surtout des vins et spiritueux, et non par les volumes.

    En parallèle, les importations alimentaires en France explosent: elles ont doublé depuis 2000 et représentent parfois plus de la moitié des denrées consommées en France dans certaines familles. LA FRANCE, "GRENIER DE L’EUROPE", EST DESORMAIS DEFICITAIRE avec l’Union européenne en matière alimentaire depuis 2015. Hors les vins, elle est même déficitaire avec le monde entier. Constat très accablant!

    Parce qu’il refuse de prendre à bras le corps le sujet de la compétitivité de la Ferme France, l’État fait fausse route en matière agricole depuis une vingtaine d’années, selon un rapport de la commission des affaires économiques du Sénat adopté ce mercredi 28 septembre 2022.

    Pour les rapporteurs Laurent Duplomb (Les Républicains – Haute‑Loire), Serge Mérillou (Socialiste, Écologiste et Républicain – Dordogne) et Pierre Louault (Union Centriste – Indre‑et‑Loire), en suivant cette unique stratégie du "tout montée en gamme", le risque est réel de voir un affaissement du potentiel productif agricole français, au détriment de notre souveraineté alimentaire.

    Surtout, à terme, cette dynamique conduira à réserver l’alimentation française à ceux qui peuvent se le permettre, condamnant les plus modestes à se nourrir de produits importés des quatre coins du monde. Ce phénomène est déjà visible aujourd’hui.

    Ces deux risques, les sénateurs entendent les conjurer en proposant de rectifier le cap.

    Les rapporteurs proposent de corriger le tir en mettant en œuvre un plan "Compétitivité de la Ferme France" à horizon 2028, détaillé dans le rapport autour de 5 axes et 24 recommandations précises.

    Au regard du contexte actuel, marqué par la concomitance d’une crise du pouvoir d’achat et d’une hausse des charges historique des agriculteurs et des industries agro-alimentaires, les sénateurs rappellent, de manière transpartisane, l’urgent impératif d’une politique de compétitivité en agriculture.

    Mener une politique de maîtrise des charges des agriculteurs tout en dopant l’attractivité des produits français à l’extérieur: tels sont les remèdes prescrits contre les maux agricoles français. Parmi les propositions, une série de mesures fiscales, des dispositions en soutien de l’innovation dans le domaine environnemental, une révision de la politique d’accompagnement à l’exportation et un renforcement des protections contre la concurrence déloyale.

    Ces propositions s’appuient sur un constat résultant d’une enquête de plusieurs mois ayant permis de recueillir l’avis de près de 200 experts et professionnels sur la stratégie promue par les pouvoirs publics: depuis plusieurs années, la politique agricole en France promeut uniquement la montée en gamme pour toutes les filières comme solution aux difficultés rencontrées sur les marchés internationaux.

     

    En s’appuyant sur l’exemple de cinq denrées alimentaires parmi les plus consommées par les Français (pomme, tomate, blé, lait, poulet), le rapport dresse un constat sans appel des lacunes de notre politique agricole: sans prêter une attention suffisante aux charges des agriculteurs, sans améliorer la productivité de notre amont agricole par l’innovation et l’investissement, sans défendre suffisamment nos producteurs dans les accords de libre‑échange, la stratégie des pouvoirs publics pousse les agriculteurs dans une impasse.

    Les sénateurs tirent la sonnette d’alarme et craignent que sans changement de cap, la France agricole ne cesse de reculer, car ce qui est perdu aujourd’hui ne sera jamais récupéré. Les problèmes de compétitivité aboutissent depuis quelques années à une baisse très rapide des parts de marché à l’exportation alors que le marché mondial est en forte croissance, à un repli de la production agricole française dans de nombreuses filières et à une explosion des importations sur le marché "cœur de gamme".

    La France traverse une crise majeure en matière de souveraineté alimentaire, à l’heure où la guerre russo-ukrainienne rappelle toute l’importance géostratégique de l’arme agricole. La tendance à la réduction du potentiel productif agricole est préoccupante. Renommer le ministère de l’Agriculture est une chose, corriger le tir en est une autre à l’heure de la paupérisation agricole de notre pays. Que dire des augmentations d’importations des tomates- cerise marocaines multipliées par 233 depuis 1995?

    Au moment où un poulet sur deux consommé en France est importé! Et où le cheptel de vaches laitières a diminué de 25%.

    Francis GRUZELLE

    Journaliste et écrivain - Carte de Presse 55411

  • Des appellations qui changent tout le temps

    Que veut dire DDM? DLUO?

    La mention " à consommer de préférence avant le... " correspond à une Date de Durabilité Minimale (DDM), appelée auparavant Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO). Elle s’applique aux produits qui sont secs, stables, lyophilisés, stérilisés, congelés. Cette date est destinée à prévenir le consommateur qu’après, le produit ne répondra plus aux critères organoleptiques d’origine, les qualités gustatives et nutritionnelles peuvent être diminuées. Par exemple les biscottes seront peut-être un peu moins croquantes, les bonbons un peu plus secs ou collants ou un peu moins de goût, mais en aucun cas il n’y aura un risque sanitaire.

    Quels aliments peut-on consommer sans risque après la DDM?

    Certaines denrées alimentaires peuvent être consommées sans risque pour la santé après la DDM indiquée par le fabricant, mais il faut veiller à les stocker dans de bonnes conditions.

    Pâtes et riz

    Ils peuvent être consommés jusqu’à un an après leurs dates, par contre il faut faire attention à leur stockage : au sec, dans une boîte hermétique.

    Pain

    Il peut être consommé bien après la date, à condition qu’il n’y ait pas de moisissure dessus bien évidemment. S’il est trop dur pour le consommer tel quel, vous pouvez réaliser des toasts, de la chapelure, du pain perdu, ou des croûtons pour la soupe (avec un peu d’ail frotté dessus, un vrai délice).

    Chips, crackers, oléagineux, céréales, gâteaux, café …

    Ces aliments peuvent être consommés des mois après leurs dates, toujours à condition d’être bien conservés (au sec et dans un récipient fermé).

    Miel, sucre, épices, sel …

    Ils sont très stables et vont pouvoir être conservés … ad vitam aeternam. Même après des années, ces produits ne seront pas toxiques !

    Boîtes de conserve

    Elles se gardent des années après leurs dates, il faut juste vérifier qu’il n’y ait ni rouille ni gonflement de la boîte ! Pour optimiser leur conservation, il faut les mettre à l’abri de l’humidité, dans un endroit sec.

    Produits lyophilisés

    Soupes en sachet, purées de pomme de terre en sachets, lait en poudre … tous ces produits peuvent être conservés longtemps du moment que leur emballage n’est pas gonflé, ouvert ou encore abîmé.

    Chocolat

    Il peut être consommé jusqu’à 2 ans après sa DDM ! Attention la pellicule blanche qui peut se déposer dessus n’est pas de la moisissure ou un produit toxique, cela signifie juste qu’il a perdu un peu de son goût d’origine.

    Produits surgelés

    À condition que la chaîne du froid ait bien été respectée, ils peuvent se garder des mois après leur DDM. Le seul risque que vous encourrez, c’est la perte légère de leur texture ou de leur goût.

    Boissons gazeuses, sodas

    Ils sont riches en additifs et conservateurs ce qui vous permet de les consommer entre 4 et 9 mois après leur DDM.

    Moutarde, ketchup, confitures

    Si le produit n’est pas ouvert il peut être conservé des mois après leurs dates limites. S’ils sont ouverts, il faut les placer au frais, ils sont encore consommables, mais toujours vérifier leur goût et s’ils sont exempts de moisissure. En moyenne, la mayonnaise se garde 2 à 3 mois, le ketchup 6 mois environ et la moutarde jusqu’à 1 an environ. Par contre, pour la mayonnaise maison pas plus de 24 h.

    Crème et lait UHT, stérilisé

    S'ils ne sont pas ouverts, ces produits peuvent être consommés jusqu’à 2 mois après leur DDM. Mais s’ils sont ouverts, les placer au réfrigérateur et les consommer dans les 4 jours.

    Huiles

    Elles peuvent être consommées après leur DDM, mais leur goût risque d’être altéré, même si ce n’est pas toxique.

    Fromages

    Ils s’affinent avec le temps, ils peuvent donc être consommés au-delà de la date limite. Certains fromages comme le roquefort ou le camembert contiennent naturellement des champignons NON pathogènes donc même après leur DDM ils peuvent être consommés. Pour les fromages à pâte dure comme le gruyère, s’il y a présence de moisissure en surface, il faut la retirer avant de consommer le produit. Mais s’il y en a même dans le cœur du produit, il vaut mieux éviter de le consommer.

    Ces informations sont fournies à titre indicatif, si vous avez le moindre doute sur un aliment (boite de conserve déformée, odeur désagréable, couleur anormale, absence de "pop" à l'ouverture d'un bocal...), ne prenez pas le risque de tomber malade, jetez-le (ou compostez-le, si le produit le permet).

    Les produits avec une " Date limite de consommation " (à consommer jusqu'au)

    La date de limite de consommation (DLC) ou la mention " à consommer jusqu’au " est indiquée par les fabricants sur l'emballage des produits périssables, à risque bactériologique. Elle est sous la forme jour/mois/année. La date limite de consommation est valable pour les aliments dont l'emballage n'a pas encore été ouvert et sous réserve que les aliments aient été conservés dans de bonnes conditions en respectant la température de conservation et sans rupture de la chaine de froid.

    Il faut généralement consommer ces produits avant qu’ils atteignent leur DLC, mais certains peuvent néanmoins être mangés après leur DLC, permettant ainsi de limiter le gaspillage alimentaire.

    Quels aliments peut-on consommer après la DLC?

    Yaourts

    Les yaourts sont naturellement riches en bactéries non pathogènes. Bien conservés au frais et si leur opercule n’est pas bombé, ils peuvent être consommés jusqu’à 3 mois après leur DLC. Attention toutefois prévient l'ANSES, ceci ne s'applique pas aux desserts lactés frais.

    Jambon cru

    Dans de bonnes conditions de conservation, il peut être consommé jusqu’à deux semaines après ouverture.

    L’exception des œufs

    Les œufs n’ont ni DLC, ni DDM mais une DCR (Date de Consommation Recommandée). Elle est fixée à 28 jours après la ponte de l’œuf. Après la DCR, l’œuf est encore consommable pendant quelques semaines si la coquille n’est pas fendue, ni lavée et qu’il est conservé au frais.

    Pour vérifier si un œuf est encore consommable, il faut réaliser le test du verre d’eau. Pour cela, mettre l’œuf dans un verre d’eau :

        S’il reste au fond, il est encore consommable.

        S’il remonte légèrement, il est encore consommable, mais cuit.

        S’il flotte, il vaut mieux éviter de le consommer.

    Peut-on vendre des produits alimentaires périmés?

    Les produits qui comportent une DLC ne peuvent en aucun cas être vendus par un commerçant lorsque cette date est dépassée. Il est en effet interdit de proposer un produit à la vente le lendemain de la DLC sous peine d'une amende voire d'une peine de prison, tout dépend s'il s'agit d'une simple négligence ou d'une vente avec intention de tromper.

    Par contre, vendre un produit dont la DDM est dépassée ne constitue pas une infraction