Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Remplacer

  • Salade de pissenlits au chèvre

    Avec ou sans four

    Il vous faut des pissenlits, 100 g de cansalade en brunoise, un petit chèvre par personne par trop fait, du pain en grosses tranches, des croûtons maison aillés, un grille pain, de l'huile de noix et du vinaigre maison. Une petite cuillère à soupe de graisse de canard, éventuellement.

    De temps en temps, on en trouve sur les marchés… sinon, vous pouvez les ramasser vous-même puisqu'ils sont à ramasser au printemps.

    Ne les ramassez pas au bord des routes ou à proximité des champs cultivés qui sont arrosés de pesticides.

    Lavez soigneusement et coupez la base trop près de la terre; à tremper dans de l'eau vinigrée pour tuer les bestioles des champs. Essorez avec votre machine à salade. Pour ceux qui n'en possèdent pas, faites comme je faisais enfant: mettre la salade dans un torchon propre, attrapez les 4 bouts du tissu et secouez le paquet d'un geste brutal de la main en esquivant la hanche pour ne pas vous mouiller. Quand l'eau ne sort plus, la salade est essorée.

    Coupez les feuilles en deux. Les mettre dans un saladier en verre.

    Faites sauter les lardons de cansalade dans une poêle à sec afin d'éviter de devoir absorber l'huile de cuisson dans du papier. Ceci à l'avantage de faire suer la cansalade et ainsi de la débarasser du surplus de graisse (qui est pourtant à conserver dans la poêle pour faire sauter les croûtons aillés ou dits croûtons tintchés).

    Perso, je fais mes croûtons aillés en brisant des petits pains au froment après les avoir aillés avec une belle gousse et je les fais sauter à la poêle dans le jus des lardons. En fait, si vous avez acheté de la poitrine salée que vous avez coupée vous-même en lardons, vous n'aurez pratiquement pas de reste de graisse; il n'y a que les lardons que vous achetez en paquets plastique qui perdent -surtout- de l'eau.

    Faites cuire cela en dernier ressort pour garder au chaud les lardons; Faites une vinaigrette avec l'huile de noix dans un bol et conservez.

    Mettre des grosses tranches de pain à gratiner dans votre four à 200° avec sur chaque tranche un petit fromage de chèvre très poivé.

    Perso, j'utilise une buche de chèvre -la moins chère- puisqu'elle va cuire, coupée en tranches; je poivre fortement la tranche et je sors du four quand le fromage commence à déborder du pain…

    Et aussi, comme je n'ai pas envie de dépenser beaucoup d'électricité pour gratiner le pain avec le chèvre, je faits gratiner dans mon grille pain et je dépose la tranche de buche aussitôt, ce qui fait que le fromage devient bien mou.

    Disposez sur vos pissenlits les lardons et arrosez avec l'huile de noix en vinaigrette, mélangez bien, ajoutez le pain tintché les tranches de pain avec le fromage de chèvre fondu par-dessus.

    Vous verrez, la salade de pissenlits ouvre l’appétit!

     

  • Apprendre à cuisiner soi-même

    Au quotidien, le rythme de vie soutenu et le manque d’idées pour cuisiner nous poussent -bien souvent- à acheter des plats tout prêts.

    Ces repas industriels, au lourd bilan carbone, sont également trop gras, trop salés, contiennent des conservateurs et nous reviennent finalement plus chers que de cuisiner à partir de produits bruts.

    Et, en cette période de confinement où les restaurants ont fermé leurs portes, la tentation d’avoir recours à la livraison à domicile est encore plus grande. Bien plus coûteuse encore que l’industriel, elle génère surtout une quantité phénoménale de déchets d’emballage.

    Si cette période vous en laisse le temps, la meilleure option reste donc de se mettre aux fourneaux, en privilégiant des produits bruts – notamment des fibres (légumes, légumineuses), recommandées par le nouveau plan national nutrition santé. Pour les fruits et légumes frais, veillons à respecter leur saisonnalité. L’Ademe a élaboré un guide pour aiguiller les consommateurs dans le choix des labels à privilégier pour chaque type de produits.

    La clé contre le gaspillage réside alors dans la gestion des volumes, pour ne pas cuisiner plus que nécessaire.

    Gérer les quantités

    En période de confinement, les rayons vides des magasins depuis quelques semaines nous ont montré que de nombreuses personnes, craignant la pénurie, ont tendance à faire des réserves, de façon parfois un peu anarchique.

    Le secret pour éviter le gaspillage lorsque l’on cuisine soi-même est d’anticiper un peu les menus, au moins sur deux ou trois jours, afin d’établir une liste de courses cohérente, et éviter ensuite de se laisser tenter par des aliments qu’on ne saura pas employer ensuite. C’est d’ailleurs plus simple d’anticiper en cette période où le nombre de personnes à table ne risque pas de varier pendant plusieurs semaines !

    Avant de dresser la liste, n’hésitons pas à faire le point dans nos placards et dans nos frigos sur les ingrédients que nous avons déjà – surtout pour les produits frais, dont il est important de respecter la date limite de consommation (contrairement aux produits moyennement ou peu périssables, que l’on peut manger bien après avoir dépassé la date de durabilité minimale).

    À l’heure de cuisiner, le verre doseur sera également un allié précieux pour éviter de préparer des quantités faramineuses… que vous risquez de jeter ensuite. Inutile d’en acheter un si vous n’en possédez pas, des tutos sur Internet permettent d’en fabriquer soi-même.

    Cuisiner les restes

    Malgré tous les efforts d’anticipation, il arrive qu’à l’issue d’un repas, nous nous retrouvions avec des restes.

    Que faire d’un bol de pâtes lorsque l’on est quatre ou cinq à table ? Un défi qui pousse à la création. En cas de manque d’imagination, vous trouverez mon blog, une multitude d’idées pour réintégrer ces aliments à de futurs plats.

    Le principal risque étant d’oublier ses restes au fond du réfrigérateur et qu’ils s’abîment. Pensons donc à les réutiliser rapidement, et pour cela ne les laissons pas dans une boîte opaque au fond du frigo mais plutôt dans un contenant transparent, en verre par exemple.

    theconversation

    Quand aux restes du réfrigérateur, perso, bien sûr, je les range dans des contenants en verre; je me suis fait une obligation -depuis toujours- de les ré-intégrer dans un nouveau plat au maximum dans les deux jours.

    Par exemple, si votre recette exige uniquement le jaune d'œuf, laisser le blanc dans un bol en verre, couvert, dans le réfrigérateur et le soir même ou le lendemain, faites une omelette en récupérant ce blanc. Si vous avez de nombreux blancs, faite une meringue à peine sucrée en battant ces blancs avec une cuillère de farine et au four: vous augmentez la puissance de chaleur au fur et a mesure de la cuisson.

    Vous pouvez aussi faire une omelette blanche: battez les blancs en omelette et jetez dans votre poêle noire bien chaude et huilée et faite cuire comme si vous aviez les jaunes. Les blancs vont se cuire rapidement. Découpez-les en lanières longues et rajoutez dans une salade de tomate, betterave ou une salade de pois-chiches, maïs, etc…

  • Croque-Monsieur à la poêle

    Toutes mes recettes toulousaine... pour les fauchés, ceux qui n'ont pas le temps, ceux qui n'ont pas de four....

    Pour 4 personnes

    50 g de beurre; 8 grandes tranches de pain de mie; 8 fines tranches d’emmental

    2 grandes tranches de jambon blanc; on dit aussi  jambon de Paris

    Poivre

    Mettre le beurre à température ambiante pour le faire ramollir et qu'il devienne "pommade".

    À l’aide d'un couteau, étaler une très fine couche de beurre sur chaque face du pain de mie. Placer ensuite une tranche de jambon et une d'emmental sur 4 tranches de pain, puis ajouter une pincée poivre. Poser les tranches de pain de mie restantes, dessus

    Poser les croque-monsieur dans une poêle froide et allumer la plaque de cuisson ou le feu. Laisser colorer à feu doux pendant 5 minutes. Retourner les croque-monsieur lorsqu'ils sont croustillants et colorer l'autre face, à feux doux durant 5 minutes également. Laisser reposer pendant 3 minutes avant de servir.

    Si vous avez trop faim, faites cuire des œufs au plat, à part, et déposez délicatement sur vos croques monsieur que vous devrez baptiser: croque madame!

  • Votre beauté madame: lèvres

    On ne s'en serait pas douté! mais, parfois on se demande si…

    Les lèvres sont la partie du corps dont la peau est la plus fine. Très sensibles aux agressions externes telles que le froid, la chaleur, la pollution ou les produits cosmétiques irritants, elles sont également impactées par les changements qui s’opèrent à l’intérieur de l’organisme. Ainsi, le changement de leur couleur en dit long sur votre état de santé. Bon à savoirs sur vos lèvres et l’état de votre corps.

    La médecine traditionnelle orientale affirme que votre état de santé peut être déterminé grâce à l’apparence de vos lèvres. Leur couleur naturelle la plus courante est le rose; toute autre coloration peut être le signe de soucis de santé.

    Lèvres roses brillantes

    Si vos lèvres sont d’une couleur rose, unie et brillante, vous avez de la chance. Elles indiquent que vous êtes en pleine forme et que votre corps est sain. Profitez-en et faites tout votre possible pour rester ainsi.

    Les lèvres pâles à blanchâtres

    Si vos lèvres sont plus pâles que d’habitude, ceci peut être le signe d’une anémie. Votre corps manque probablement d’hémoglobines ou globules rouges. Pour redonner leur couleur naturelle, les “experts“ recommandent d’adopter un régime alimentaire riche en aliments à forte teneur en fer et vitamine C, tels que les lentilles, les épinards, les oranges, etc.

    Les lèvres d’une couleur rouge intense

    Si vos lèvres sont trop rouges, c’est que votre organisme est surchauffé. Ceci indique également que votre rate et votre foie sont surmenés. Pour remédier à cet état, consommez du melon amer, du céleri et du miel, afin d’améliorer et stimuler le fonctionnement de ces organes. Il est également primordial d’avoir un nombre suffisant d’heures de sommeil et d’éviter le stress.

    Les lèvres violettes ou vertes

    Il n’est pas inhabituel de voir la couleur de vos lèvres changer, quand elles sont exposées à un climat très froid. Mais si vous remarquez que ces couleurs persistent, il vous faudra demander l’avis d’un médecin qui vérifiera l’état de votre cœur et de votre système respiratoire. Cette couleur pourrait indiquer un manque d’oxygénation de votre organisme.

    Les lèvres rouge foncé ou noirâtres

    Cette couleur indique que votre système digestif ne fonctionne pas correctement. Il faudra donc le stimuler en consommant des aliments frais riches en fibres et en minéraux et en évitant les aliments gras et transformés difficiles à digérer. Vous pouvez aussi boire de l’eau citronnée pour éliminer les toxines accumulées dans votre corps.

    Les lèvres aux coins violets

    Si les coins de vos lèvres sont violets, ceci indique que l’équilibre énergétique de votre organisme est troublé. D’ailleurs, cette coloration est généralement accompagnée d’une hausse de votre température corporelle. Dans ce cas, reposez-vous au maximum et évitez de consommer les aliments épicés et transformés.

    Si vous avez vos règles, évitez également de manger certains aliments qui favorisent ce déséquilibre énergétique, tels que les champignons, les œufs, la chair de crabe ou la viande de canard.

    ASTUCE: si vos lèvres sont irrités, gercées: vous avez au réfrigérateur le remède idéal: du beurre (bien sûr que vous aurez acheté AOP, celui qui est le moins trafiqué par l'agro-alimentaire).