Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toulousain - Page 3

  • Comment savoir à qui votre maire a donné son parrainage?

    Une seule adresse :

    https://presidentielle2022.conseil-constitutionnel.fr

    Dans le cadre Recherche:

        Si vous tapez “Le Pen“ (par exemple…), vous aurez la liste de tous les maires, conseillers départementaux et régionaux, députés français et européens, qui ont apporté leur parrainage à Marine Le Pen

        Si vous taper “Tartempion“ , vous aurez la liste des candidats auxquels les maires, conseillers régionaux, etc. qui s’appellent Tartempion ont apporté leur parrainage.

    Vous pouvez également, en cochant la case adéquate effectuer votre recherche par commune, département ou mandat de l’élu.

    ***

    Actualisation des parrainages au 24 février :

    Mélenchon : 540 (+98)

    Zemmour : 415 (+65)

    Le Pen : 414 (+21)

    Dupond Aignan : 457 (+35)

  • Le parlé toulousain... celui des natifs de Toulouse - 1

    A

    A bisto de nas: au pifomètre. De l'occitan "a vista de nas", "à vue de nez"

    Abattis: expression: je vais te caresser les abattis! battre quelqu'un

    Adieu! ou Adiou! (se prononce: a di ou!): interj. "Salut !" De l'occitan "adiu", usitée aussi bien pour aborder quelqu'un que pour en prendre congé

    Antchoubi! ou antchouli!: exclamation, expression de surprise (comme boudu!)

    Arranquer: arracher

    Astiaou: emmerdeur

    Atal: permet d'indiquer une mesure approximative en l'accompagnant d'un geste de mains évoquant la dimension. De l'occitan atal, ainsi. "Il a pesqué un poisson, il était atal, té!" (Pesqué: péché)

    Atcher: regarder (déformation de l'occitan agachar, regarder) “atche le drolo“ (regarde ce gosse insupportable)

    Atchouler (s'), atchouffer (s'): tomber sur le cul. De l'occitan cuol (prononcer tchoul: cul)

    Avé: avec

     

    B

    Ba pla: va plan, "ça va bien" souvent on rajoute un bruit de lèvres, genre “hooo“ les “o“ diminuent et disparaissent sous les lèvres closes

    Peut être aussi posé sous la forme interrogative Bas pla? "tu vas bien?"

    Bader: de l'occitan badar – t'a pas fini de me bader!?

    1. regarder avec curiosité ou intérêt et fascination

    2. être dans les nuages, demeurer sans rien faire – arrête de bader, fais ton boulot!

    Baderne: niais, nigaud; veilles badernes “vieux co…."

    Baloche: fête populaire de village ou de quartier avec bal, qui revient tous les ans.

    Barjaque: un peu fou ou “complètement barjaque, té“!

    Barjot: fou – Barjotte: folle

    “Tous les fous ne sont pas à Baraqueville!" Baraqueville: hôpital des fous.

    Bartas: buissons qui bordent les fossés au bord de la route

    Bay: "va ", n'affecte pas le locuteur. "Bay, advienne que pourra" ou Vay – l'y“ se prononce “ï“

    Bé: é oh bé! -  éh bé, selon l'intonation, marque l'hésitation, l'étonnement, la réprobation.

    “Bé un (le “u“ se dit “ou“) cop“: expression parlé: bois un coup-

    Bèbe: faire la bèbe, bouder

    Bedel: un veau

    Bèï caga: pour renvoyer quelqu'un l'envoyer promener. De l'occitan "vèi cagar", "va chier"

    Bernard-pudént, bernat-pudént: punaise (la bestiole !)

    Bestiasse: abruti(e), fou

    Bestiou, bestioulet: nigaud

    Bicouse: mèche de cheveux rebelle

    Birouléger: virevolter – le “u“ se dit “ou“

    Bombasse: jeune fille, femme (utilisé lorsqu'on n'a pas les mots pour décrire une femme magnifique)

    Bon peu (un ~): une certaine quantité, assez importante. Traduction littérale de l'occitan "un bon pauc" - le u se dit ou

    Boudu!: exclamation et expression de surprise ou d'agacement. "Boudu que calou aujourd'hui" approximativement "bon Dieu qu'il fait chaud aujourd'hui" - souvent renforcé par le célèbre "boudu con" ! - De l'occitan "bou Diu" (le “u“ se dit “ou“) = "bon Dieu"

    Boudoufle: bébé joufflu

    Bouillave: boue; mais aussi: faire trop l'amour “ça bouillave sec“

    Bouffarel (l'ange): nom donné à une personne joufflue. "Regarde-le, on dirait l'ange Bouffarel!"

    Bouffe: baffe, gifle

    Bougne, bugne : bosse au front, grosseur, enflure. Coup, choc.

    Boulard : grosse bille à jouer

    Bouléguer: remuer, mélanger. De l'occitan bolegar (prononcer " boulega ")

    Bourmal (mettre un): mettre un coup de poing

    Bournich: maladroit : expr. petit et degourdich, gran estala bournich = petit et dégourdi, grand et maladroit

    Bourmélous, -ouse: morveux, au propre et au figuré

    Braguer: rajuster le pan de chemise dans le pantalon

    Brandouiller: branler, bouger

    Branque, Branquignol: fou

    Brave: un peu bête, idiot.

    Brêle: bon à rien, nul ou nulle

    Bringue (à toute): très vite, à toute allure. Syn; : à toute blinde.

    Bringaïre: fêtard

    Bringuer: faire la fête, (on dira aussi faire la bringue)

    Bufadou ou bouffadou: soufflet, bâton percé en longueur pour attiser le feu

    Buffe: sexe féminin

    La blague: quand est-ce qu'une femme ressemble le plus à un cow-boy?

    quand elle est sur son bidet et qu'elle a la buffe à l'eau!

    Buffer: souffler, souffle court; le vent d'autan souffle fort: buffo bén! buffo bio!

    Bugne: un coup

    Bugné: qui a reçu ou qui s'est donné un coup: "je me suis bugné"

     

    C

    Cabourd: brute, dingue, une personne qui agit de façon brutale et irréfléchie: cabourde

    Cagade: (vulg.) chiure; échec; rater quelque chose, action très maladroite… "Il a fait une cagade"

    Cagadou ou cagatou: wc

    Cagagne:

    1. diarrhée

    2. blues, cafard, manque de chance

    Cagaïre: emmerdeur ou emmerdeuse

    Cagasse, cagagne  (vulg.) diarrhée, chiasse

    Caganes (les), cabèches: Les toilettes

    Cagnard, cagnàs: grosse chaleur, canicule

    Cagne: flemme

    Caguette: bébé chieur, petit nom de bébé

    Caguer:

    1. chier

    2. s'en moquer: j'en ai rien à caguer!

    Canaillou, -ne: fripon, -ne

    Caner: crever "je suis cané"

    Cansalade, ventrêche: lard de la poitrine et du ventre du cochon. De l'occitan cansalada

    Caouèc, -èque: idiot, fou

    Cap d'ase: tête d'âne

    Cap de mul: tête de mule

    Cap de porc: tête de porc

    Capèl, capèu, capet, capelut: chapeau

    Carbonade: grillade de cochon. De l'occitan carbonada

    Care: honte, "j'ai pris la care devant tout le monde"

    Cascant: sale

    Casquer: recevoir des coups

    2.: payer cher!

    Castagne (châtaigne): bagarre

    Cepe: couillon, "dis pas n'importe quoi, grand cepe va "

    Chichourle (fan de): Exclamation. Grosse surprise : " Oh, fan de chichourle! "

    Chocolatine: pain au chocolat

    Churluper ou churluquer: faire du bruit en absorbant un liquide comme la soupe avec la cuillère; on ajoute parfois tchu devant: tchurluper

    Cligner, clugner: compter (à cache-cache)

    Clos: crâne: "je me suis fait mal au clos!" Prononcer "closs". Occitan clòsc, coquille, crâne.

    Cluques: les lunettes

    Coucougne: petit nom de bébé

    Coucougner, coucouner, coucounéjer: dorloter, cajoler

    Couffe, couffade, couffignolerie: erreur, gaffe

    Couffle: être couffle: avoir trop mangé

    Couillonnét ou "couillounous": petit couillon

    Couillonner: rouler, arnaquer

    Coustelous: morceaux de côtes de porc

    Cramer: brûler, peur être aussi employé lorsqu'une personne a perdu contre un adversaire: "il s'est fait cramer"

    Craque: mensonge, "raconter des craques" = "raconter des histoires"

    Croustade: gâteau de recettes diverses suivant les lieux, le plus souvent: tarte aux pommes

    Croustet: le quignon, l'extrémité de la baguette, morceau de pain comportant de la croûte, c'est aussi le petit bout de pain qui traîne après le repas. “malfiso! (attention): Tu sortiras pas de table tant que tu laisse des croustets!"

    Cufelle: épluchures, ce qu'on peut mettre dans une poubelle de table

    Cul de guêpe: quelqu'un de maigre

    Cuque: nom que l'on donne à toute sorte d'insectes indéterminés.

    2. Personne petite et fluette.

    Cuquet: larve de phrygane qui sert d'appât à la pêche. Diminutif du précédent

    Currou: croupion de volaille

    Cussou: 1. vrillette ou ver du bois

    2. au figuré: individu avare

     

    Voyelles

    i -  Le i se prononce comme en français : un nis (un nid).

    u - Le u se prononce aussi comme en français (et non "ou" comme en espagnol !) : la luna (la lune).

    a - Le a tonique garde la même prononciation qu’en français: un pastre (un berger).

     Il se prononce " o " en majorité, lorsqu’il est en fin de mot (ou suivi d’un s) : trenta cadièras (trente chaises).

    è Le è se prononce " ouvert ", tout comme en français : un castèl (un château).

    e En revanche, le e qui ne comporte pas d’accent se prononce " é " comme dans été : negre (noir).

    o - Le o se prononce "ou": un ostau (une maison).

    ò -  Avec un accent grave, il reste prononcé "o" : un estilò, un bòsc (un stylo, un bois).

    Groupes de voyelles

    Diphtongues Lorsque deux voyelles se suivent à l’écrit, on prononcera les deux à l’oral selon la prononciation indiquée plus haut: una glèisa, un peis, lo coide (une église, un poisson, le coude).

    Le u dans une diphtongue va se transformer en " ou " exceptionnellement: una taula, lo teulat (une table, le toit).

    Triphtongues Lorsqu’il y a trois voyelles qui se suivent, on prononce les trois successivement: nuèit (nuit), fiau (fil), ieu (je, moi).

    Consonnes particulières

    lh Le groupe de consonnes lh se prononce comme dans le français de " escalier " : una fuèlha (une feuille).

    nh Le groupe de consonnes nh est l’équivalent du " gn " en français : una castanha (une châtaigne).

    Selon les régions et les variantes, on trouvera différentes expressions et traductions d’une même idée.

    À vous de reconnaître ou de choisir celle qui vous convient ou que l’on dit chez vous.

  • Lèvres gercées:

    ... comment expliquer cette plaie hivernale (et s’en débarrasser)

     

    À nouveau l’hiver vient… et avec lui son cortège habituel de petits désagréments. À l’approche des températures plus froides, beaucoup d’entre nous se retrouvent les lèvres sèches, gercées parfois au point d’être fendues.

    Le problème n’est pas nouveau : depuis des siècles, les gens essaient de trouver un moyen de s’en débarrasser. L’utilisation de la cire d’abeille, de l’huile d’olive et d’autres ingrédients naturels a été rapportée dès l’époque de Cléopâtre – septième du nom – au premier siècle avant notre ère.

    En 1833, le cérumen humain fut même un temps recommandé comme remède efficace contre les lèvres fendillées. Les premiers baumes à lèvres commerciaux sont apparus sur le marché peu de temps après…

    Mais quelles sont les causes de cette sécheresse labiale? Et, concrètement, existe-t-il des baumes à lèvres qui y remédient réellement? La clé est d’éviter les produits contenant des additifs susceptibles d’aggraver le problème.

    Nos lèvres, souples mais résistantes

    Nos lèvres sont constamment exposées aux éléments, comme le soleil, le vent, l’air sec et le froid. Elles doivent également résister aux agressions dues à notre mode de vie quotidien, allant du contact de la nourriture, aux cosmétiques en passant par les morsures, le frottement des vêtements, aux baisers, etc.

    Ainsi, malgré leur apparence douce et charnue, elles se doivent d’être résistantes et solides.

    Les lèvres se trouvent à la jonction entre la peau qui recouvre notre visage et les divers tissus biologiques qui tapissent notre bouche. En tant que telles, elles ont une structure similaire à celle des membranes muqueuses où vient s’ajouter une couche extérieure de peau protectrice un peu particulière : c’est-à-dire sans follicules pileux, ni glandes sudoripares, salivaires ou sébacées – qui peuvent contribuer à humidifier les tissus biologiques où elles se trouvent.

    Coupe des tissus biologiques de la peau et des lèvres

    Le vermillon de nos lèvres, leur partie plus foncée, a une structure biologique proche de celle de la peau. Mais quelques particularités la rendent plus vulnérable.

    Cette structure unique fait que leur capacité à retenir l’eau est bien moindre que pour la peau “normale“ du visage: d’où leur vulnérabilité particulière au dessèchement.

    D’où viennent les gerçures?

    Nous sommes nombreux à avoir les lèvres sèches à certaines périodes de l’année. Cela peut se produire naturellement ou être provoqué par de divers facteurs, notamment :

        Des inflammations, connues sous le nom de chéilite, potentiellement dues à une affection cutanée ou à une infection (herpès labial, etc.),

        Des allergies,

        Des médicaments qui ont un impact sur les glandes salivaires, les muscles buccaux ou les sensations dans la région labiale,

        Des blessures à la langue, du fait des dents qui frottent contre les lèvres ou d’autres problèmes dentaires,

        Une mauvaise santé bucco-dentaire, qui peut être liée à une négligence générale, à des troubles de l’alimentation ou à de mauvaises habitudes d’hygiène buccale,

        Des brûlures, par exemple en mangeant des aliments trop chauds ou en prenant un coup de soleil (les brûlures peuvent entraîner un gonflement des lèvres, des cicatrices et des cloques dont la douleur met longtemps à s’atténuer),

        Certaines maladies ou troubles, tels le syndrome de Sjögren,

        Une déshydratation, un coup de chaleur, une fièvre ou une chaleur excessive,

        La congestion nasale, qui entraîne une respiration buccale prolongée et peut résulter d’une infection (rhume…),

     

        Un temps ou un vent froid qui court le long des lèvres et en ôte l’humidité protectrice,

        Un léchage persistant, qui peut créer un cycle humide-sec qui assèche excessivement vos lèvres.

    La sécheresse peut également entraîner des douleurs, des démangeaisons ou des picotements. Si le phénomène commence à causer des problèmes sérieux, il peut être utile d’en discuter avec un professionnel de la santé.

    Comment y remédier?

    Il est important d’identifier pourquoi vos lèvres sont sèches. Si c’est simplement parce que vous vous léchez les lèvres, vous devez changer vos habitudes. Si c’est à cause d’un temps froid, venteux ou sec, certains baumes et pommades sont parfois utiles pour les protéger.

    Il convient déjà de s’assurer que l’on est correctement hydraté. Boire des quantités adéquates d’eau est la base, car cela permet de prévenir la sécheresse de la peau en général.

    Ensuite, des baumes à lèvres non irritants et sans arôme ajouté peuvent aider. Ils agissent comme un film couvrant la surface des lèvres et leur permettant ainsi de garder leur humidité.

    Généralement, ces baumes utilisent de la vaseline comme base mais ce n’est pas obligatoire. Des huiles minérales, raffinées pour en éliminer les composés dangereux, peuvent être utilisés pour contribuer à préserver la fonction barrière de nos lèvres.

    Dans la course à la séduction des consommateurs, les fabricants de cosmétiques ont testé un certain nombre de nouveaux ingrédients dans leurs baumes à lèvres. Les plus populaires contiennent ainsi souvent des additifs qui leur confèrent une odeur ou un goût agréable, ou qui adoucissent la sensation de frottement sur les lèvres.

    Certains de ces ingrédients supplémentaires peuvent être utiles. Par exemple, si vous vous exposez souvent au soleil, un baume à lèvres contenant un écran solaire est une excellente idée. Généralement, toutefois, ce n’est pas le cas.

    À éviter…

    Souvent ces composés ajoutés sont très efficaces pour apporter une sensation immédiate de soulagement… mais ils ne contribuent pas à la protection de nos lèvres. Pire, dans certains cas, ils peuvent devenir irritants, voire aggraver la situation.

    Sélection de baumes goût agrume, vanille, etc

    Pour votre baume à lèvres, privilégiez les produits les moins agressifs. Donc oubliez tous ceux qui sont enrichis en arômes et goûts artificiels, etc. Pixel-Shot/Shutterstock

    Lorsque vous choisissez un baume à lèvres, soyez donc vigilant. Essayez d’éviter les produits contenant les ingrédients suivants :

        Des parfums,

        Des arômes (menthe, agrumes, vanille, cannelle, etc.),

        Les gloss brillants, qui peuvent intensifier les dommages causés par les rayons du soleil,

        Des couleurs, qui peuvent provoquer des irritations et ne contribuent en rien à la fonction de barrière attendue du baume,

        Du menthol, du phénol ou de l’acide salicylique, qui peuvent en fait rendre vos lèvres plus sèches encore,

        Tous les ingrédients supplémentaires et inutiles tels que le camphre, la lanoline, l’octinoxate, l’oxybenzone ou le gallate de propyle.

    Et veillez à ne pas vous mordre, vous curer ou vous lécher excessivement les lèvres…

    Rester hydraté et appliquer un baume le plus simple possible devrait être une routine intégrée à votre quotidien pour s’assurer des lèvres saines, protégées et hydratées.

    Auteurs: Christian Moro - Associate Professor of Science & Medicine, Bond University

    Charlotte Phelps - PhD Student, Bond University

    The Conversation - CC BY ND

  • Défendons le drapeau FRANÇAIS!!! aux armes!

    Après la carte d’identité en anglais, le drapeau européen côté pile de notre drapeau !

    Quand on vous dit que leur seule préoccupation c’est de nous modifier, de nous ré-éduquer…

    Il faut que nous ressentions la joie de la " double appartenance "…. en vous obligeant à caresser des yeux le drapeau européen faisant corps avec celui de la France, monstrueuse tête de Janus. Janus qui, chez les Romains incarne à la fois les fins et les commencements (Janvier vient de Janus).

    En l’occurrence, ce drapeau double face dont nos ennemis rêvent s’inscrit  bien sur la fin de la nation française et de son indépendance et sur le début du règne sans partage de la dictature européenne…. Sur une face le drapeau national, sur l’autre face le drapeau européen, vous en rêviez ? Des traîtres y travaillent… et ont lancé l’idée dans une tribune parue sur le JDD :

    " Nous sommes prêts à marteler que notre destinée passe par l’union, la seule voie permettant d’éviter aux européens de s’isoler du reste du monde ou de seulement en dépendre, et de compter au sein de celui-ci.

    Afin de signifier la double appartenance de chacune et de chacun des citoyens d’Europe à leur nation et à l’union européenne, on pourrait imaginer que chacun des Etats membres puisse s’approprier un nouveau modèle de drapeau, le drapeau ‘euro-national’.

    Comme la pièce d’un euro, ce drapeau représenterait sur une face, la nation membre et sur l’autre, l’union européenne. Il ne se substituerait ni au drapeau européen existant ni à celui de chaque nation mais rassemblerait les couleurs de l’union et celles de l’Etat membre. Il pourrait flotter au fronton des édifices représentatifs de l’union européenne et lors des événements et manifestations organisés au nom de celle-ci.

    C’est pourquoi il est fondamental pour nous de permettre aux citoyens français de ressentir cette joie d’appartenance à cette double entité européenne et française en affichant le double drapeau sans réserve sur nos monuments nationaux et gouvernementaux pour cimenter la force de notre alliance.

    Le 9 mai prochain, fête de l’Europe, en souvenir de la déclaration Schumann, nous invitons l’ensemble des Européens à hisser haut ce drapeau. Rendez-vous à Strasbourg. "

    Les signataires, vous vous en doutez, sont de grands amis de la France et des Français, Benjamin Stora l’anti-france chargé par Macron de lécher les bottes du FLN algérien, Boris Cyrulnik neurologue et ethnologue de génie mais piètre politique,

    Ils sont plus de 60 comme ça, madre mia! Les cons ça ose tout et le problème c’est et qu’ils sont nombreux et qu’ils vont au-devant des désirs de l’anti-France qui occupe l’Elysée.

    Non mais, ho: de quoi se mêle ces sal…. d'intellectuels de gôche????

    Et ils précèdent leur demande de drapeau double face par un laïus plein de sophismes et de mensonges sur l’Europe dont il n’y a qu’une chose à retenir, c’est que, pour eux, la France ne pourrait dorénavant exister sans et en-dehors de l’Europe et, surtout, que la France n’est plus désormais qu’une région d’Europe…

    Il est évident que tout cela est téléguidé par l’Elysée qui veut terminer son mandat et commencer celui de la Présidence française de l’UE par un coup d’éclat. Qui pourrait être ce drapeau..

    Source: