Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2015

La vérité sur les anti-oxydants

Dans son ouvrage "Bad Science", le scientifique Ben Goldacre démonte plusieurs mythes, dont celui des suppléments d’antioxydants. Manger des baies ou des carottes plutôt que des frites et du gâteau au chocolat sera certainement bon pour vous, mais n’allez pas croire que c’est parce que les antioxydants qu’elles contiennent viendront vous protéger des radicaux libres qui causent le cancer! Cette théorie ne fut qu’une fausse bonne idée.

En 1981, l’épidémiologiste Richard Peto a publié une étude dans Nature démontrant que les gens ayant un niveau élevé de bêta-carotène (un antioxydant) développaient moins de cancer. Par la suite, en Finlande, une étude portant sur 30.000 personnes à risque de cancer pulmonaire a démontré que le groupe recevant des suppléments de bêta-carotène et de vitamine E a eu une incidence plus élevée de cancer qu’avec le placebo. Puis, l’étude CARET visait à administrer des suppléments de bêta-carotène et de vitamine A à un groupe expérimental, contre un placebo pour le groupe de contrôle composé de 18.000 personnes fumeuses ou exposées à l’amiante au travail pendant 6 ans. L’étude fut interrompue avant la fin car le groupe expérimental comportait 46% plus de décès du cancer du poumon que le groupe de contrôle.

Il est vrai que les antioxydants jouent un rôle important dans la prévention du cancer en réagissant avec les radicaux libres susceptibles d’endommager les cellules. Mais ce que ces expériences ont démontré est que l’absorption anormalement élevée d’antioxydants par l’alimentation ne permet pas de prévenir le cancer. C’est ce qu’a récemment confirmé la méta-analyse de la Cochrane Collaboration: les suppléments d’antioxydants augmentent le risque de décès. Pourtant, une industrie entière est née de cette théorie invalidée par l’expérimentation, et elle n’est pas près d’être éradiquée.

Contrepoint.org

 

Les commentaires sont fermés.