Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2016

Cuisses de poulet à la moutarde et au romarin frais.

Après les fêtes, on a souvent le budget serré. Voici une recette facile et pas tellement chère.

Cuisses de poulet à la moutarde

Il faut une cuisse de poulet fermier par personne. Perso, j'aime bien le poulet jaune fermier du Gers; 1 oignon jaune; si vous en trouvez de frais, une botte d'oignons.

2 belles et épaisses tranches de cansalade plate; du bouillon, ½ litre fait avec du cube de volaille; possible de rajouter 30 cl de vin blanc sec, 2 cuillères à soupe de votre moutarde maison bien piquante; 1 cuillère à soupe d'huile ou de graisse de canard; sel, poivre, romarin frais.

Dans une sauteuse ou sautoir.

Facultatif: vous pouvez faire mariner vos cuisses en les mettant dans un plat en verre: arrosez de jus de citron (bio, en bouteille, ayez-en toujours dans le frigo); éparpillez du thym, du romarin, poivre mignonette. Massez bien la viande entre vos mains et laissez macérer de une à deux heures.

Faites sauter les oignons à bien brun dans la graisse et les tranches de cansalade coupées en deux, durant 7 mn à feu moyen en tournant bien et poivrez et salez. Si vous aviez des oignons frais nouveaux*, faites les sauter avec, une fois nettoyés bien sûr. Rajoutez les cuisses et faites les bien dorer de deux côtés. Puis versez le vin blanc et le bouillon dont vous gardez un peu pour diluer votre moutarde dans un bol puis rajoutez-là à votre sauteuse.

Laissez mijoter 35 minutes à couvert à feux moyen en surveillant. Rajouter dans les trois dernières minutes une partie du romarin frais ciselé fin* et le reste sera rajouté au moment du service.

*Oignons frais: au printemps, je me régale tous les jours d'oignons frais que j'achète assez petits; je mange l'oignon frais cru (bien sûr; ne vous inquiétez pas, le goût n'est pas fort du tout et vous ne troublez pas votre haleine….) et je garde le plus possible de vert que je congèle. J'utilise les verts tendres pour donner un goût de frais à mes cuissons de viande rôtie.

*Romarin et toutes les herbes aromatiques; je vous conseille plutôt de les ciseler avec un ciseau le plus fin possible, (utilisez un ciseau simple). Pour bien conserver toutes vos herbes bien fraiches durant des semaines et des semaines: je le place dans un boîte hermétique rectangulaire mais avant de les ranger dans la boîte, je dispose une feuille de papier absorbant bien mouillé. Puis je pose les herbes et je repose par-dessus une autre feuille de papier mouillé (bien serré). Avant de fermer le couvercle, j'asperge celui-ci avec un peu d'eau, je fais tomber le surplus et je referme avant de placer dans un coin du réfrigérateur. De temps en temps (tous les 10 jours environ) je ré-asperge le couvercle; il faut toujours un milieu humide Comme j'utilise ces plantes de mon jardin souvent, je vérifie le taux d'humidité à chaque fois. Si votre papier se trouve mal, jetez-le et remettez-en un…

J'ai réussi à conserver plus de 8 mois des herbes (thym et romarin) et des feuilles de laurier qui elles étaient bien vertes. Seul le thym et le romarin s'étaient effeuillés mais ils étaient bien vertes encore; il suffit de renverser la boîte pour récupérer les brindilles.

J'ai gardé aussi longtemps parce que je voulais savoir combien de temps on pouvait conserver: le laurier est parfaitement vert et joli au bout de 8 mois!

Ha, au fait, c'est pareil pour le persil: dans la boîte, mais ne tardez pas à le consommer car il doit perdre sa vitamine C. Comme je l'ai déjà indiqué, le persil est la plante qui contient le plus de vitamine C de toutes les plantes de la nature!

 

Les commentaires sont fermés.