Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2015

Râbles de lapin aux pruneaux

Vous ne devez pas savoir comment dépouiller un lapin... mais, autrefois, nous les achetions vivants et c'était à nous de les dépouiller... c'est assez facile, croyez-moi... le meilleur? la sanquette bien sûr. J'adore les foies de lapin... mais, on en trouve rarement. Il ne reste qu'à se rabattre sur les foies de volailles; par contre, plumer une poule, dinde ou autres gallinacées dans un appart' HLM ou autres!!!!! vaut mieux avoir un sacré aspirateur :-)

 

1 râble par personne, 400g de pruneaux d'Agen, 4 navets (petits) 2 oignons jaunes; 2 branches de céleri; huile d'olive ou graisse de canard; 20 cl de muscat; 2 feuilles fraîches de laurier, 2 étoiles de badiane ou 10 cl d'apéritif anisé; 1 beau bâton de cannelle; sel, poivre… vous pouvez aussi ajouter du gingembre frais râpé.

Faites revenir les oignons en cubes et quand ils sont bien colorés, ajoutez les râbles dans une cocotte ou sauteuse à l'huile ou la graisse et faites bien dorer de tous côtés; ajoutez les côtes de céleri coupées en dés; le laurier et remuez bien.

Dans une petite casserole, porter le muscat à ébullition, avec la cannelle, salez et poivrez et ajoutez la badiane ou le pastis, laissez mijoter doucement 20 mn. Si vous le souhaitez, ajoutez votre gingembre ou si vous aimez piquant, du piment d'Espelette.

Ajoutez les navets pelés coupés en gros cubes et les pruneaux dénoyautés ou non coupés en cubes; laissez mijoter une bonne 20e de minutes à feu moyen.

Vous pouvez remplacer gingembre et piment d'Espelette avec une très grosse cuillère à soupe de moutarde en grain que vous aurez laissé éclater au moment de cuire les oignons.

 

rable de lievrepruneaux.jpg

 

 

 

 

 

Ici, ce sont des prunes jaunes.... un voisin m'avait porté de son jardin, alors, comme je n'aime pas gaspiller!

 

Non, non, toutes les photos du blog ne sont pas de moi... quelques unes, cependant.

 

 

Les commentaires sont fermés.