Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2016

Traitements naturels de l'hypertension

8 traitements naturels de l’hypertension validés par la science

Pour faire baisser la pression artérielle, vous pouvez miser sur des plantes et des compléments alimentaires. Sans compter le sport et certaines méthodes corps/esprits. Tour d’horizon des traitements naturels qui ont fait leurs preuves

Le niveau de la pression artérielle est déterminé par la force avec laquelle le cœur se contracte et par la souplesse des artères. Il est indiqué par deux valeurs: la pression systolique (qui est la pression artérielle maximale) et la pression diastolique (la pression minimale). Ainsi, quand le médecin annonce 12/7 cela signifie que la tension systolique est de 120 millimètres de mercure (mmHg) et que la tension diastolique est de 70 mmHg. Idéalement, la pression systolique devrait être comprise entre 120 et 90, et la pression diastolyque entre 80 et 60.

Au-delà de 14/9, en revanche, on parle d’hypertension. Dans la majorité des cas, la cause de cette hypertension est inconnue. Ce que l’on sait en revanche, c’est qu’elle peut provoquer des lésions cardiovasculaires mais aussi à l’œil ou aux reins. Si l’alimentation joue un rôle important dans la prévention et la régulation de la tension, elle ne suffit parfois pas à la contrôler. Avant de passer aux médicaments qui doivent souvent être pris à vie, et ne sont pas dénués d’effets secondaires, il faut changer d'alimentation, se mettre au sport (avec l'accord du médecin). Et pourquoi ne pas essayer certaines plantes, compléments alimentaires et approches corps/esprit lorsqu'ils se sont révélés aussi efficaces que les médicaments antihypertenseurs, les effets secondaires en moins?

De l’ail

Une méta-analyse australienne de 2008 a conclu que prendre entre 600 et 900 mg d’extrait d’ail par jour, soit entre 3,6 à 5,4 mg d’allicine, le principe actif de l’ail (c’est-à-dire l’équivalent d’une demi à une gousse d’ail frais à peu près) permettait d’abaisser la pression artérielle autant que le ferait un médicament anti-hypertenseur (bêta-bloquant ou inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine). Plus récemment, une équipe de chercheurs chinois est arrivée à la même conclusion en passant en revue toutes les études contrôlées contre placebo.

L’ail peut s’utiliser en cuisine (à raison d’une gousse par jour donc) ou en complément alimentaire (pour les personnes qui n’aiment pas son odeur ou son goût par exemple). Il existe des compléments d’extrait d’ail vieilli dosés à 1000 mg.

Commandez vos plantes ici

 


Plus de potassium (et moins de sel)

Le potassium est un minéral qui joue un rôle important dans la régulation de la pression artérielle (conjointement avec le sodium). Il contribue aussi à la souplesse des vaisseaux sanguins. Il existe un nombre très important d’études montrant qu’un apport plus important en potassium permet de faire baisser la tension artérielle, et de la ramener à des niveaux raisonnables, notamment chez les gros consommateurs de sel. Consultez ici la liste des meilleures sources de potassium.

Vous pouvez aussi prendre du potassium sous la forme de complément alimentaire: 250 à 750 mg de citrate de potassium par jour ont généralement des effets antihypertenseurs (et diminuer en parallèle sa consommation de sel). Les suppléments de potassium sont contre-indiqués dans certaines maladies rénales, consultez votre médecin.

Des suppléments d’arginine

De faibles niveaux cellulaires de monoxyde d’azote et d’arginine sont observés chez des personnes génétiquement prédisposées à l’hypertension, probablement dus à un transport inefficace de l’arginine à travers la membrane cellulaire. Acide aminé essentiel, l’arginine est le précurseur du monoxyde d’azote (NO), la substance qui permet aux artères de conserver leur élasticité. L’arginine aide aussi à produire le facteur de relaxation endothéliale indispensable pour que les artères se dilatent et se contractent à chaque battement de cœur.

Une méta-analyse portant sur 11 essais randomisés, en double aveugle, contrôlés, contre placebo sur 387 participants non hypertendus a montré que la prise de L-arginine par voie orale (4 à 24 g par jour) a significativement abaissé les pressions systolique et diastolique.

 

L’alpha-cétoglutarate d’arginine (en pharmacie en préparation magistrale, magasin diététique ou sur internet) a montré une meilleure biodisponibilité que l’arginine. Il a aussi une plus grande efficacité avec une dose moins importante.

Dose utilisée dans les études: 1000 mg d’alpha-cétoglutarate 3 fois par jour. Privilégiez les poudres toutes simples, sans additifs inutiles. Consultez votre médecin ou pharmacien.

La CoQ10

Substance synthétisée naturellement par notre organisme, la coenzyme Q10 serait efficace contre l’hypertension grâce à ses propriétés anti-oxydantes. Celles-ci aideraient les vaisseaux à mieux se dilater. Prendre des suppléments de CoQ10 permettrait de corriger des anomalies métaboliques à l’origine de l’hypertension.

Prise à raison de 75 à 360 mg par jour, elle améliore la pression artérielle chez les personnes hypertendues selon les études scientifiques.

Les oméga-3

Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés (AGPI) indispensables. Certains d'entre eux, l'EPA et le DHA, sont des AGPI à longue chaîne qui interviennent dans le fonctionnement cérébral et cardiovasculaire. Ils sont contenus essentiellement dans les poissons les plus gras, les crustacés, les coquillages. Les oméga-3 permettraient de fluidifier le sang et ils auraient également un effet vasodilatateur sur les vaisseaux sanguins, ce qui explique qu’ils aident à diminuer la pression artérielle.

4 g d’huile de poisson riche en oméga-3 par jour permet de diminuer la pression systolique de 2,1 mmHg et diastolique (1,6 mmHg) en moyenne. Consulter le cas échéant un professionnel de santé surtout si vous prenez un traitement anticoagulant.

Les isoflavones de soja

Les isoflavones de soja augmentent la vasodilatation artérielle et diminuent la pression sanguine probablement en réduisant le stress oxydant et en améliorant la disponibilité du monoxyde d’azote.

Deux analyses de 25 essais cliniques randomisés portant sur un total de plus de 1300 sujets confirment que la prise d’isoflavones de soja aide à abaisser la pression sanguine des patients hypertendus (mais reste sans effet chez les personnes à la pression artérielle normale).

Dans les études, 135 à 275 mg par jour d’isoflavones pendant 3 mois au moins sont nécessaires pour observer les effets les plus importants.

L’exercice physique

Une activité physique régulière diminue la tension artérielle des personnes hypertendues, de nombreuses études l’ont montré. De l’exercice aérobique modéré à élevé (marche rapide, course, vélo, etc.) permet ainsi de diminuer de 11/5 mm Hg la tension systolique/diastolique. Un résultat supérieur à celui de nombreux compléments alimentaires. Pour marcher ou faire du vélo de manière modérée pas besoin de beaucoup de matériel, ni d’une condition physique exceptionnelle. Chacun peut s’y mettre, à son rythme.

Associer l’huile de noix de coco à l’exercice physique pourrait s’avérer une bonne idée selon une étude expérimentale.

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est une méthode antistress très simple et très rapide à mettre en œuvre. Accessible à tous, elle s’obtient grâce à une respiration lente, ample et régulière de 6 cycles par minutes (l’inspir sur 5 secondes, l’expir sur 5 secondes): le rythme cardiaque et la respiration se synchronisent et entrent alors en résonance.

Pratiquée à raison de 3-4 fois 5 minutes par jour, pendant 7-10 jours au moins, la cohérence cardiaque permet de réduire la tension artérielle chez des personnes souffrant d’hypertension légère à modérée.

Les médecins reconnaissent que cette approche peut être bénéfique, en première instance, avant d’essayer un traitement médicamenteux. Après arrêt, l’effet peut durer jusqu’à quelques semaines, mais la cohérence cardiaque demande une pratique régulière pour des effets longue durée.

Références

Mark C. Houston, Karen J. Harper: Potassium, Magnesium, and Calcium: Their Role in Both the Cause and Treatment of Hypertension. J Clin Hypertens. 2008 10(7 Suppl):3-11.

Ekmekcioglu C, Elmadfa I, Meyer AL, Moeslinger T. The role of dietary potassium in hypertension and diabetes. J Physiol Biochem. 2015 Dec 3.

Schlaich MP et al.: Impaired L-arginine transport and endothelial function in hypertensive and genetically predisposed normotensive subjects. Circulation 2004 Dec. ; 110(24):3680-3686.

Dong JYet al.: Effect of oral L-arginine supplementation on blood pressure. A meta-analysis of randomized, double-blind, placebo-controlled trials. Posted 12/29/2011; American Heart Journal. 2011;162(6): 959-965.

Börjesson M, Onerup A, Lundqvist S, Dahlöf B.: Physical activity and exercise lower blood pressure in individuals with hypertension: narrative review of 27 RCTs. Br J Sports Med. 2016 Jan 19. pii: bjsports-2015-095786. doi: 10.1136/bjsports-2015-095786

Effect of garlic on blood pressure: A systematic review and meta-analysis Ried K, Frank OR, Stocks NP, Fakler P, Sullivan T BMC Cardiovascular Disorders 2008, 8:13

Xiong XJ, Wang PQ, Li SJ, Li XK, Zhang YQ, Wang J.: Garlic for hypertension: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Phytomedicine. 2015 Mar 15;22(3):352-61.

Ho MJ et al.: Blood pressure lowering efficacy of coenzyme Q10 for primary hypertension. Cochrane database systemic review 2009;(4): CD007435.

Rosenfeldt FL al.: Coenzyme Q10 in the treatment of hypertension a meta-analysis of the clinical trials. J Hum Hypertens 2007 Apr;21(4):297-306.

Geleijnse JM et al.: Blood pressure response to fish oil supplementation: metaregression analysis of randomized trials. J Hypertens 2003 Aug.;2(8):1493-1499.

Taku K et al.: Effects of soy isoflavone extract supplement on blood pressure in adult humans: systematic review and meta-analysis of randomized placebo-controlled trials. J Hypertens. 2010 Oct.;28(10):1971-1982.

Liu XX et al.: Effect of soy isoflavones on blood pressure: A meta-analysis of randomized controlled trials. Nutr Metab Cardiovasc Dis 2011 Feb.

Tiller WA, McCraty R, Atkinson M.: Cardiac coherence: a new, noninvasive measure of autonomic nervous system order. Altern Ther Health Med. 1996 Jan;2(1):52-65.

 

Les commentaires sont fermés.