Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2015

Bœuf sauce au vin

Il paraît que cela s'approche du Bœuf bourguignon... mais il se pourrait qu'ils nous aient copié... non, je plaisante: il est des recettes anciennes qui transcendent "les pays français"

Pour 4 ou 5 il faut: 800 g à 1kg de veine grasse ou de premier talon (c'est plus fin que de la macreuse ou du jumeau mais, bon, faites avec ce que vous trouvez; Surtout, ne regardez plus jamais les étiquettes: la nouvelle dénomination est l'appellation des incultes: demandez bien les morceaux indiqués ci-dessus, vous ferez plaisir à votre boucher… notamment s'il a dépassé les 30 ans…

100 g de cansalade roulée ou plate (n'oubliez pas: elle n'est jamais fumée!); deux cuillères à soupe de graisse de canard ou oie; 1 cuillère à soupe de farine de blé (ou poudre maïs ou fécule pomme de terre); le traditionnel bouquet garni (des branchettes thym et  feuilles laurier enveloppé d'une ou deux feuilles de poireaux et attaché avec la corde à rôti); 300 g de petits champignons de Paris; 2 gros oignons jaunes ou 150 g de petits oignons blancs, poivre mignonette, persil haché ou cerfeuil. Vous pouvez ne pas prendre des champignons mais de jolies carottes nouvelles. ½ l de vin de pays bien tanique (en cuisant, l'alcool disparait), du bouillon, environ deux verres. Et quand on a tout compris de la bonne cuisine mijotée à l'ancienne, on pense à rajouter deux ou plus, gros morceaux d'os à moelle.

En général, on doit cuisiner chaque ingrédient un par un, comme je fais avec le cassoulet et à la fin, tout est ensemble dans la marmite

Si vous avez eu la chance de récupérer une belle et grosse tranche de cansalade plate et fraîche (salée ou non), vous devrez la faire blanchir un peu pendant 10 mn (n'oubliez pas d'écumer); ensuite vous la ferez frire dans la graisse de canard.

Dans votre cocotte en fonte (ou ce que vous avez ou la cocotte minute) faîtes roussir les oignons, les champignons (pensez à nettoyez le pied sableux)et les dés de cansalade (s'ils sont petits) puis, une fois bien revenus, sortez-les et mettez de côté. Dans la graisse restante, faire rissoler le bœuf coupé en gros cubes à feu vif; saupoudrez de farine et remuez bien 2 minutes puis, versez le vin et le bouillon, ajoutez le bouquet garni, le poivre et faire mijoter à feu doux 2 bonnes heures… si vous cuisez à la cocotte, cela va plus vite: 1 h seulement mais, vous n'ajoutez qu'1 verre de bouillon. En fait, le liquide doit couvrir juste la viande.

Si vous rajoutez des carottes c'est le moment de les peler les carottes (ou grattez celles du jardin) et coupez en rondelles, en tronçons, en ce que vous voulez; 20 mn avant d'arrêter le mitonnage, rajoutez le mélange: oignons, champignons ou carottes, la cansalade.

Servez saupoudré de persil haché. Vous accompagnez de riz, de blé ou de spaghettis, de macaroni ou de nouilles thaïlandaises: c'est mon ami Yoshi qui m'a appris que les nouilles de riz larges ne sont pas chinoises ou japonaises mais bien thaïlandaises. D'accord, ces nouilles ne sont pas dans la recette classique mais, cela change de riz (si mes aïeux ibères me voyaient, ils ne seraient pas contents!). C'est vrai, je fais honte à la partie espagnole de ma généalogie, je préfère les pâtes au riz. Désolée pour les Trans-pyrénéens.

 

boeuf a l'ancienne.jpg

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.