Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2015

5 fruits et légumes par jour: c'est bon pour notre santé?

Pour garder les pommes et autres fruits dans les frigos, savez-vous qu'ils subissent un lavage avec une substance très dangereuse?

SmartFresh (SmartFresh Quality System) est une marque commerciale d'un produit de synthèse, commercialisé par AgroFresh. C'est un régulateur de croissance, à base de 1-Méthylcyclopropène (1-MCP), largement utilisé comme activateur de qualité pour la conservation des fruits, notamment les pommes.

Le 1-MCP agit par une fixation préférentielle sur les récepteurs de l'éthylène, bloquant ainsi les effets de l'éthylène endogène et exogène. Il est appliqué dans les installations de stockage et les conteneurs de transport pour ralentir le processus de maturation et la production d'éthylène dans les fruits. Cette méthode de prolongation de la durée de vie des produits a été approuvée par l'Union européenne en 2005.

L'usage du 1-MCP peut être combiné avec la technologie de l'atmosphère contrôlée, qui a été la pratique standard dans le secteur de la production fruitière pendant les 50 dernières années. L'ingrédient principal en volume (92 à 94 %) dans SmartFresh est une α-Cyclodextrine4, souvent utilisée pour générer des aérosols ainsi que des arômes complexes. L'α-Cyclodextrine est utilisée pour masquer les goûts et odeurs désagréables. Cette substance est couramment employée pour traiter les agrumes afin d'en réduire l'amertume.

À la fin de 2005, la méthode est mise sur la sellette dans la presse américaine, qui révèle que cette technique est parfois utilisée pour inhiber la maturation des fruits, pendant une période pouvant aller jusqu'à une année, ce qui conduit les consommateurs à acheter des fruits âgés d'un an sans qu'ils en soient conscients. Les fruits traités au 1-MCP ne sont soumis à aucune réglementation en matière d'étiquetage, et sont autorisés y compris pour des aliments certifiés biologiques, qu'il est donc impossible de distinguer des produits non traités.

Bien que le National Organic Program n'autorise pas une utilisation sur les produits biologiques, il n'existe pas de moyens pratiques d'appliquer cette prescription puisque le seul test mis au point par l'Environmental Protection Agency (EPA): la méthode radioanalytique est beaucoup trop coûteuse, même si elle permet de mesurer les résidus sur les fruits jusqu'à 90 jours après le traitement.

Étant donné la commodité d'application de SmartFresh, un petit sachet qui peut être jeté dans une boîte, le rend d'accès facile pour les agriculteurs biologiques. En 2006, les détaillants sont divisés sur l'opportunité d'utiliser cette technique d'amélioration de la qualité. Dans une publication de Greenpeace, True Food Network6, Tony Russell, directeur d'Apple & Pear Australia, affirme que la prolongation de la durée de vie des fruits est nécessaire pour pouvoir vendre des produits comestibles durant toute l'année, et conserver ces fruits en bonne santé. De son côté, Stephen Morris, directeur du Sydney Postharvest Laboratory indique que les teneurs en vitamine C et antioxydants peuvent encore baisser, préoccupation partagée par d'autres dans le secteur de l'arboriculture fruitière.

Il n'y a pas de certitude absolue sur les risques pour la santé humaine de l'utilisation de ce produit qui est destiné à une distribution à grande échelle. Susan Kegley, chercheur principal de " Pesticide Action Network North America ", basé à San Francisco, le perçoit comme présentant " vraisemblablement un très faible risque pour les consommateurs ". D'autres scientifiques considèrent le 1-MCP comme " probablement inoffensif pour l'homme ".

En 2015, ce produit est autorisé dans plus de 45 pays dont : Afrique du Sud, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chili, Chine, Costa Rica, États-Unis, Guatemala, Israël, Mexique, Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Suisse, Turquie, et dans l'Union européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne et Royaume-Uni.

La préparation SMARTFRESH (AMM n°2050073) a été évaluée par l’Agence dans le cadre d’un dossier de demande de transformation d’une autorisation de mise sur le marché provisoire en autorisation de mise sur le marché (dossier n°20 08-0416) sur pommes, poires (poirier et poirier-nashi-cognassier), prunes et kiwis…

Et l'agence française de sécurité sanitaire leur donne son accord de continuer à nous empoisonner.

Anses

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/AVIS_EXMA_SMARTFRESH_cle0229e7.pdf

----------------------------------------------------------

Encore une pierre sur le mur de la honte. A nous de faire les bons choix et d'agir contre ses marchants de mort. Il faut essayer de boycotter au max ce genre de produits. le moyen que nous avons pour les "détruire" c'est en achetant pas leurs produits. Alors ce n'est pas facile, même le bio est loin d'être parfait, mais il faut valoriser les petits producteurs autour de chez soi.

Pour les pommes du supermarché, demandez à votre producteur combien de passage en cuivre et en souffre il aura fallu qu'il fasse dans sa saison… Et on ne parle pas des 25 à 30 traitements que la pomme subit avant d'arriver dans votre assiette.

Vous allez dire: consommons de saison ou consommons bio: le "Bio" selon la norme c'est "moins de produits toxiques" et des "produits naturels"… Çe qui ne veut pas dire "zéro produits toxiques"frtuisfrais.jpg

Sachez que, même en bio, sont effectués des traitements dits “lessivables“ et qu'il ne restera rien sur vos fruits (en principe), mais la pollution des sols existe !

Il ne suffit pas juste de les peler, le produit de conservation dans les frigos et autres pesticides se retrouvent dans la chair! Il faudrait peler le fruit sur 8 mn de profondeur pour en retirer un maximum…

Pour leur ôter environ 70% de produits chimiques les faire tremper dans de l'eau et du vinaigre blanc quinze à vingt minutes l'eau devrait être sale après ce bain; puis, passez-les 5 m“ dans de l'eau au bicarbonate. Et ne pensez surtout pas aux vitamines hydrosolubles, sinon, vous ne mangeriez jamais de fruits!

Personnellement, depuis 3 ans, je ne mange que des fruits et légumes bio ou sinon, au minimum, des produits français et je les passe à l'eau bicarbonatée.

 

 

Les commentaires sont fermés.