Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dangers de certains végétaux

On a vu que la peau des fruits et des légumes qui pouvait véhiculer de nombreux agents pathogènes mais il existe d’autres risques à prendre en considération.

Tomates:

les feuilles et branches sont très toxiques

Les champignons:

Attention, si vous les connaissez pas : DANGER ! Car de nombreux champignons toxiques ressemblent à leur voisin comestible.

Comme par exemple, dans les champignons blancs à pied (amanite phalloïde ou amanite vireuse), la gyromitre (fausse morille), Galerina marginata qui est confondue avec la Pholiote qui pousse également sur le bois, plusieurs lépiotes sont toxiques voir mortelles, comme la lépiote brune alors que d’autres lépiotes comme la coulemelle sont parfaitement comestibles...

Ramassez ceux que vous connaissez parfaitement mais dès que vous avez un doute, nous vous conseillons de les mettre dans des sacs séparés et d’aller à la pharmacie afin qu’un expert vous fasse le tri entre les comestibles, les mangeables mais pas très bons, ceux susceptibles de vous rendre malade et les MORTELS !

Les baies ou petits fruits des arbres:

 Ils ont l’air d’être très appétissants mais ils ne sont pas tous comestibles. En effet certains fruits sont toxiques. Il est difficile de tous les nommer tellement la liste est longue. Il s’agit par exemple des baies de Laurier, Houx, Arum, Lierre, Chèvrefeuille, Fusain, Muguet de mai, Corroyère (mûres sauvages en forme d’étoile à 5 parties), Aucuba, Cornouiller, Tamier commun, Ginkgo biloba, Parisette, Cotonéaster, Belladone, Vigne vierge...

 Et de très nombreuses autres baies rouges ou noires. Si vous n’êtes pas certains que cela soit des mûres, myrtilles, cassis ou groseilles, abstenez-vous de les toucher ! Et si vous l’avez fait, lavez-vous bien les mains.

Parallèlement, certaines baies comme celles d’épine-vinette ou vinetier sont toxiques (troubles digestifs) lorsqu'elles sont vertes mais parfaitement comestibles une fois mûres, elles sont alors rouge vif.

 De même, il faut se méfier du Sureau car ses baies sont délicieuses en jus ou en sirop mais ses branches, ses graines et ses racines contiennent du cyanure, tandis que ses fleurs et ses fruits, quand ils ne sont pas assez mûrs, peuvent contenir un alcaloïde toxique.

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel