Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Râbles de lapin à la moutarde

Recette détaillée et mes conseils.

Bon d'accord, c'est un peu calorique, mais tellement bon! J'en ai fait hier soir, voici ma recette.

Par personne: 1 gros ou 2 petits râbles

1 grosse cuillère à soupe de moutarde maison (la mienne est hyper piquante)

2 à 3 grosses cuillères à soupe d'huile d'olive (bas de gamme, pas la peine de vous ruiner, pour les salades, c'est l'huile de noix ou noisettes) ou la graisse de canard récupérée des magrets

30 cl de crème fraîche liquide

½ cuillère à café de gingembre en poudre ou 30 g de frais (facultatif)

40 g de cansalade détaillée en brunoise et 1 petit oignon jaune en cubes

Dans un poêle en tôle, chauffez bien, mettre du bon gras et les oignons en petits cubes, surveillez et retournez pour ne pas que cela brûle; quand ils sont assez roussis, rajoutez la cansalade coupée en… lardons (ben oui, les parisiens, la cansalade, ce sont des lardons)

(non, pas de cansalade fumée.. celle que vous trouvez est chimique, alors à vous d'éviter le cancer de l'estomac);

Faire rôtir l'ensemble à feu moyen en remuant souvent.

Retirez tout de la poêle avec une écumoire: il faut garder de l'huile pour faire cuire les râbles de lapin à feu moyen; faire cuire un côté 10 mn, retournez pour l'autre côté et badigeonnez de moutarde;

Faites cuire encore 10 mn; retournez encore et re-badigeonnez de moutarde maison le premier côté

Remettre les oignons et cansalade. Versez la crème fraîche et saupoudrez du gingembre (facultatif) et cuire à feu doux encore 5 minutes.

Ne laissez pas trop réduire car vous servez les râbles bien arrosés de sauce moutarde et “tchaopinez“ avec du bon pain la sauce moutarde.

Si vous en avez fait un peu plus, vous pourrez recouvrir des petites pommes de terre grenaille ou une assiette de riz (de Camargue, longs gains et -surtout- pas en sachet plastique!

J'achète Français en bonne franchouillarde assumée et revendiquée, qui aime les agriculteurs Français… de toute façon, les riz d'autres pays “puent“: je n'ai acheté qu'une fois du basmati (oui, fas-chion victime moi aussi) et j'ai eu l'impression de manger du riz pourri tellement je trouve qu'il… pue…. n'est pas meilleur que le riz de Camargue, d'une part et en plus, moins cher et… patriote!).

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel