Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bien sûr!!! tout à fait normal!

    Toulouse sera bien la capitale de la nouvelle grande région

    Le gouvernement a tranché. C'est la ville de Toulouse qui a été désignée comme capitale de la future région, ce vendredi matin en conseil des ministres. Pour la répartition des compétences, les préfets de région en diront plus ce vendredi en fin d'après-midi. 

    Sans surprise, Toulouse sera la nouvelle capitale de la future région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, selon les décisions sur la nouvelle organisation territoriale arrêtées vendredi en Conseil des ministres.

     Outre Toulouse, Lyon, Bordeaux et Strasbourg, Lille, Rouen et Dijon ont également été choisies comme capitales régionales.

    Le choix  des nouvelles capitales régionales, dont la liste provisoire a été présentée en Conseil des ministres ce vendredi matin, "peut

     en théorie encore bouger d'ici l'année prochaine", selon le secrétaire d'Etat André Vallini.

     "Les capitales définitives seront fixées par le gouvernement après consultation des futurs conseils régionaux", a rappelé André Vallini sur RMC.

     "Chacun défend son territoire, c'est légitime", a-t-il dit. "C'est tout à fait normal que les maires des villes qui pourraient ne plus être capitales régionales

     se battent pour garder des services de l'Etat et nous allons profiter de cette réforme pour répartir les services de l'Etat de façon plus équilibrée encore". Les chefs-lieux définitifs doivent être fixés avant le 1er octobre 2016.

    L'annonce officielle de la répartition des services de l'Etat a également été faite, ce vendredi, après le conseil des ministres. 9 postes de préfets de région et autant de postes de directeurs généraux d'agences régionales de santé (ARS) vont être supprimés dans l'hexagone dans le cadre de la nouvelle organisation territoriale, selon le compte-rendu du Conseil des ministres vendredi. "63 postes de directeurs régionaux des administrations de l'Etat, ainsi que leurs états-majors" seront également supprimés.

    Le détail pour notre future grande région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon doit être donné ce vendredi après-midi à Carcassonne dans l'Aude lors d'une conférence de presse du Prefet de région.

    Selon Damien Alary, le président sortant de Languedoc-Roussillon, 5 administrations régionales actuelles sur 11 existantes siégeront toujours à Montpellier après la fusion des régions, le 1er janvier 2016. Il s'agit du rectorat coordinateur, de l'Agence régionale de santé (ARS), des affaires culturelles (DRAC), de la jeunesse, les sports et la cohésion sociale et enfin la chambre régionale des comptes.

    Perso, je souhaite que l'ensemble devienne la région “Occitanie“.

     

    Toulouse, toulousain, société, recettes, cuisine, gastronomie, Occitanie

     

     

     

     

    Allez-va, les autres, poutous pour vous réconforter!

     

  • Pour qui votait-on?

    Just Fontaine, qui aura 82 ans le 18 août, est l'une des personnalités préférées des Toulousains.

    Le Stadium municipal de Toulouse doit-il être rebaptisé stade Just Fontaine? Plus de 1000 internautes connectés au site ladepeche.fr soutiennent cette idée, lancée par Philippe Armandary et Marc Bradfer, deux Toulousains mordus de football et admirateurs de la carrière du grand Justo. Toujours détenteur du record de buts en phase finale de Coupe du monde de football (13 buts en 1958), Just Fontaine est né à Marrakech mais il a "choisi" Toulouse, et y réside depuis plus de 50 ans...

    Il a entraîné le TFC, (on dit téfécé) et reste l'un des plus grands ambassadeurs du football français à l'étranger, puisqu'il a été élu dans les 100 meilleurs joueurs de l'histoire, lors du centenaire de la FIFA en 2004. Avec près de 2000 votants, notre sondage donne 55 % de "Oui" et 45 % de "non" à l'idée de renommer le Stadium Just Fontaine.

     "C'est un chiffre tout à fait honorable, commente Philippe Armandary. 45 % de "Non" ? Cela peut aussi surprendre. Il est vrai que beaucoup de gens de la jeune génération ne savent pas forcément qui est Just Fontaine. Et parmi ceux qui le connaissent, nombreux sont ceux qui ne savent pas qu'il est Toulousain. On peut aussi expliquer ce résultat, qui est très encourageant, par le fait que les lecteurs de la génération de Just Fontaine, qui le connaissent le mieux, ne fréquentent pas autant Internet que les plus jeunes, et parfois ils ont du mal avec les consultations Internet..."

    La campagne de MM. Armandary et Bradfer ne faiblit pas. Ils ont déjà reçu le soutien du président de la Région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, et des centaines de formulaires de soutien affluent de toute la France. Le maire de Toulouse, lui, n'est pas resté insensible à la demande des deux Toulousains, mais opterait davantage pour donner le nom de Just Fontaine à l'une des tribunes principales du Stadium. Pour convaincre Jean-Luc Moudenc, Philippe Armandary et Marc Bradfer gardent un atout dans leur manche. Un soutien international de poids qui ferait pencher la balance...

    Au Stadium, on saura si le ballon a franchi la ligne...

    La technologie "Goal Line", ou ligne de but, arrive sur tous les terrains de Ligue 1 de football pour la saison prochaine, et va être installée dans les jours qui viennent au Stadium de Toulouse. Cette technologie permettra à l'arbitre de savoir, en temps réel et sur une montre spéciale qu'il portera au poignet, si le ballon a franchi intégralement la ligne de but sur une action litigieuse.

    Cette technologie a été utilisée lors du Mondial au Brésil en 2014, et avait notamment permis de valider un but du français Karim Benzema. Pour fonctionner, elle nécessite l'installation de sept caméras à 500 images par secondes autour du stade et le plus haut possible (selon les structures). Des câbles souterrains, placés sous les cages, sont également nécessaires au bon fonctionnement de la technologie "ligne de but". Le système s'appuie sur des champs magnétiques qui permettent de calculer l'exacte position du ballon (équipé d'une puce spéciale) et ainsi de déterminer si un but est valable ou pas.

    La question de son coût avait été soulevée en avril dernier, lors de l'annonce de son installation par la Ligue de football professionnel. Les clubs devaient être mis à contribution, mais c'est finalement la Ligue qui devrait régler la facture, de 200 000 € par stade... Pas une paille quand même.

    Comment participer ?

    Sur le site internet de la Dépêche du Midi, ladepeche.fr, vous pouvez voter pour ou contre le projet de renommer le Stadium Just Fontaine. Vous pouvez également envoyer un formulaire de soutien en ligne, à l'adresse

    http ://goo.gl/forms/RBDtJzb4uV, par courrier à : Comité de soutien "Stadium Just Fontaine", Philippe Armandary

    8 rue du Touron, 31320 Castanet-Tolosan, et sur la page Facebook

    www.facebook.com/StadiumJustFontaineToulouse

    Je ne suis pas contre l'honneur à lui faire…. mais quand même: je préfère dire “le Stadium“ que “le Just Fontaine“…

    Trouvez-lui une rue ou une place, SVP

     

  • Les Gaulois sont là!

    Les Gaulois sont aux portes de Toulouse

    Le village gaulois de Rieux-Volvestre, situé à 50 km de Toulouse, offre une reconstitution fidèle du quotidien de nos ancêtres au deuxième âge du fer, entre 450 et 52 av. J.-C.

    La fraîcheur de la Garonne et les sous-bois attirent de nombreux visiteurs au village gaulois de Rieux-Volvestre. Dès son arrivée, le visiteur est impressionné par la fortification du village qui court sur plus de 200 mètres. Un fossé profond est surmonté d'une forte palissade réalisée de pieux en bois. L'ouverture monumentale est fortifiée, elle achève l'ouvrage et permet, grâce à une porte à double battant, de pénétrer à l'intérieur du village. Au gré des chemins, on découvre des maisons faites de terre et de chaume destinées à l'habitation pour certaines, à l'atelier d'artisans pour d'autres. En bordure de Garonne, on assiste à la vie quotidienne de ce peuple, et on découvre le travail des artisans de l'époque gauloise. Ce ne sont pas moins de 10 animations journalières qui permettent de donner vie à ce véritable village gaulois. Tout au long de la journée, les coups de trompes gauloises rythment les diverses démonstrations. Aux quatre coins du village, les animateurs expliquent avec passion et à l'aide de démonstrations les gestes d'autrefois : forge, orfèvrerie, poterie, tissage, boisillage, frappe de monnaie, travail du cuir, etc. Pour les enfants qui savent lire, un jeu les attend qui leur permettra de découvrir d'une façon ludique la vie des Gaulois. Ils pourront aussi participer à un atelier de frappe de monnaie et fabriquer eux-mêmes une monnaie gauloise, celle des Volques Tectosages, habitants de la région toulousaine. Pour les plus grands, l'incontournable visite guidée à 15 h 30. Afin de préparer votre visite, vous pouvez désormais consulter le programme des animations sur le site Internet du village gaulois.

    Infos pratiques

    Le Village Gaulois

    La Chaussée

    31 310 Rieux Volvestre

    Accès : A64 Toulouse Tarbes sortie 25 Saint Julien / Saint Élix le Château, puis direction Saint-Julien

    Horaires : 10 heures - 19 heures tous les jours de l'été.

    Tarifs : 16 euros/adulte, 14 euros par enfant. Réduit : 14,50 euros.

    Renseignements :

    05 61 87 16 38 - www.village-gaulois.org