Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2015

C'est pas cher!

Il y a peu, j'ai mis la recette des Paupiette à Paulette

ou à qui vous voulez… faut pas être sectaire!

Mais le farci à la saucisse de Toulouse, vous pouvez l'utiliser également dans beaucoup de produits différents… légumes: tomates, pommes de terre, poivrons, courgettes, aubergines, calamars, enfin, tout ce qui fait “ventre“.

Un magret de canard? faites-moi le plaisir d'ôter la graisse du mégret de la viande. Cette graisse, vous la ciselez et vous la faites fondre dans une poêle noire, à feu très doux et vous récupérez de la bonne graisse de canard pour faire sauter vos pommes de terre ou pour utiliser dans tous les recettes où, justement je vous indique d'utiliser de la graisse de canard.

Le premier qui me dit que ce n'est pas bon pour la santé la graisse de canard, je lui réponds de cliquer dans la boîte recherche du blog et il verra une note où, justement il est prouvé que la graisse de canard est au même niveau que l'huile d'olive au niveau diététique. Ben oui, quoi, le french paradox, ce n'est pas que notre petit vin local, c'est aussi pour la graisse de canard qui est plus que très bonne pour nouszôtres!

Donc, vous ouvrez le magret en portefeuille, vous bourrez de farci à la saucisse, vous ficelez le magret et vous le faites saisir, d'un côté et de l'autre avant de faire cuire à couvert et feu doux une 15e de minutes; bien évidemment, le farci aura déjà bien cuit dans une poêle: c'est du farci cuit que vous mettez dans votre magret, sinon, votre magret sera trop cuit et deviendra une simple viande de canard; cela n'aura pas du tout le même aspect et goût, du coup, inutile de mettre du magret, c'est plus cher… pas la peine de casser trois pattes à un canard!...

La cuisine toulousaine de l'ancien temps, elle était mijotée uniquement avec des viandes à bouillir… et maintenant, c'est toujours valable!

Remplacez le magret par un suprême de dinde ou de poulet.

Une épaule de veau fait aussi bien l'affaire.

Si vous êtes fauché-es, ce farci vous allez le cuire sans autre forme de procès.

Prenez un chou, détachez les feuilles, faites blanchir ces feuilles 5“ et utilisez-les pour entourer le farci… et vous faites cuire dans un bouillon, à mi-hauteur, dans une sauteuse, une marmitte ou au four, sous couvert.

Vous connaissez les capelouts? (ont dis aussi capels) ce sont les grands chapeaux de paille des ménines (grand-mères)… comme le vent d'autan bufo vent (prononcez bent), pour éviter que le capelout s'envole, les femmes d'autrefois avaient ajouté un ruban et attachaient, sous le cou, capelout qui étaient bien obligé de rester en place.

Le farci, bien sûr, vous ne le mettez pas dans un capelout.

Vous utilisez un chiffon propre (morceau de drap récupéré), suffisamment grand pour entourer le farci et, comme une aumônière, vous le fermez avec de la corde à rôti.

Dans du bouillon, cuire à feu moyen dans les 40 “ en cocotte.

Vous coupez la corde, vous sortez le tissu, vous découpez en lanières ou cubes votre farci. Bien évidemment, si vous augmentez la quantité de saucisse, vous obtenez une belle boule qui régalera l'ensemble de la famille.

 

Les commentaires sont fermés.