Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2016

Le bonheur est à TOULOUSE, la preuve!!!!

Classement. Toulouse, championne du monde du bonheur au travail

Selon un classement publié par le réseau social LinkedIn, jeudi 6 octobre, Toulouse est championne du monde des villes où les salariés sont les plus épanouis. Précisions.

Toulouse est la ville du monde où l’on se sent le mieux au travail. C’est ce qui ressort d’un classement, publié jeudi 6 octobre, par LinkedIn. D’après le réseau social, 67% des salariés toulousains sont épanouis. Ce qui place la Ville rose en tête du classement devant Berlin, New York et Paris, grâce à la diversité des offres d’emploi qu’elle propose, le cadre de vie et le niveau de rémunération.

Voici le top ten :

    Toulouse, France : 67 %

    Halifax, Canada : 65 %

    Charlotte, Etats-Unis : 64 %

    Dortmund, Allemagne : 63 %

    Berlin, Allemagne : 60 %

    Stuttgart, Allemagne : 59 %

    Cologne, Allemagne : 58 %

    Hambourg, Allemagne : 57 %

    New York, Etats-Unis : 54,9 %

    Strasbourg, France : 54,8 %

 

La France, en sixième position

L’étude, réalisée par Censuswide en juillet 2016, s’est penchée sur plus de 10 000 professionnels en Allemagne, en France, au Canada, en Australie, à Singapour, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Sur le palmarès national, la France se trouve à la sixième place avec 49% de salariés satisfaits, derrière l’Allemagne (56,3%), Etats-Unis (51,5%) et Canada (49,4%), le Royaume-Uni (49,3%), l’Australie (49,2%).

Selon cette enquête, dans l’Hexagone, les principaux facteurs d’épanouissement sont la rémunération (pour 50,5% des sondés), la relation avec leurs collègues et l’autonomie (41,7 %), ou encore le lien avec son supérieur (25,7 %).

 

capitole.jpg

 

 

 

 

Place du Capitole à Toulouse

Le Capitole est la Mairie de Toulouse

C'est le plein centre de la Ville Rose

 

Les commentaires sont fermés.