Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment est calculée la matière grasse du fromage?

Le fromage a sa place dans une alimentation saine et équilibrée. Il est riche en protéines et en calcium. L’idéal pour garder la ligne est d’en consommer 30 à 40 grammes par jour afin de couvrir les apports nutritifs qu’il peut combler grâce à sa composition.

À noter que, généralement, les fromages à pâte dure sont plus riches et contiennent moins d’eau que ceux plus mous. Les concernant, la teneur en matière grasse indiquée sur l’étiquette est assez fidèle à la réalité. Aujourd’hui, les producteurs sont légalement obligés d’annoncer le pourcentage de matière grasse sur extrait sec, c’est-à-dire sans tenir compte de l’eau présente à l’intérieur du fromage.

Par exemple, si vous vous rendez au supermarché, vous verrez que l’étiquette du Camembert affiche 45% de matière grasse. Or, ce fromage contient environ 54 grammes d’eau pour un morceau de 100 grammes. Étant donné que le calcul de pourcentage se fait sur le poids sec, cela veut donc dire qu’il n’y a pas 45 grammes de matière grasse mais bien 21 grammes. Dans la réalité, le Camembert ne possède donc que 256 Kcal.

Les 8 fromages les plus caloriques

- Le Brie et l’emmental (entre 350 et 355 Kcal pour 100 grammes)

- Le mascarpone (au minimum 350 Kcal pour 100 grammes)

- Le roquefort et le gouda (360 Kcal pour 100 grammes)

- Le bleu de Bresse (370 Kcal pour 100 grammes)

- Le cheddar (380 Kcal pour 100 grammes)

- Le Beaufort et le comté (entre 380 et 400 Kcal pour 100 grammes)

- Le parmesan (au minimum 390 Kcal pour 100 grammes)

- L’Ossau-Iraty et le Brillat-Savarin (plus de 400 Kcal pour 100 grammes)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel