Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2015

Un petit tour de galette?

La galette des rois

L'Épiphanie est une fête chrétienne qui célèbre la manifestation de Jésus face aux rois mages, le Messie dans le monde. Elle a lieu le 6 janvier. En France, puisque ce jour n'est pas férié, elle est souvent reportée au dimanche suivant ou anticipée au dimanche précédent.

Épiphanie est un mot d'origine grecque, qui signifie " manifestation " ou " apparition. La fête s'appelle aussi "Théophanie", qui signifie "manifestation de Dieu". Cet ancien nom subsiste aujourd'hui dans le prénom féminin Tiphaine (en anglais Tiffany). La fête était à l'origine, jusqu'à la fin du IVe siècle, la grande et unique fête chrétienne de la manifestation du Christ dans le monde.

Célébrée le 6 janvier, cette fête correspond à la présentation de Jésus enfant aux Rois mages. Une chanson populaire raconte comment les Rois mages sont venus d'Afrique. Pour l'Evangile, ils arrivèrent de l'Orient. Peut-être viennent-ils tout simplement du mystérieux pays d'où sont originaires les Saintes Maries de la Mer et qui porta longtemps le nom d'Egypte.

Longtemps, le 6 janvier (Epiphanie) fût plus important que le jour de Noël. Encore actuellement, en Espagne ce sont les Rois mages qui apportent les cadeaux à l'Epiphanie et non à Noel. Les Rois Mages sont bien plus importants dans le cœur des enfants espagnols que le Père Noel et le 6 janvier est l'occasion d'une grande fêtes et de défilés dans les rues espagnoles.

2/ Origine de la fève et de la galette :

Dès le Ve siècle, l'Eglise donna une importance considérable à cet événement. La galette des rois, servie à cette occasion, est une tradition typiquement française qui avait déjà cours au XIVe siècle. La galette était partagée en autant de portions que de convives, plus une. Cette portion supplémentaire, appelée 'part du Bon Dieu' ou 'part de la Vierge', était destinée au premier pauvre qui se présenterait.

En Angleterre, comme en Bourgogne, anciennement, on préférait former un couple 'd'occasion' en mettant dans la galette une fève et un petit pois. Dans de nombreux pays ou région du sud, la galette est remplacée par une couronne en brioche.

La fève dans la galette des rois remonte au temps des Romains. C'est une fève blanche ou noire qui était déposée pour les scrutins. Au début de janvier, les saturnales de Rome élisaient le roi du festin au moyen d'une fève. Si la tradition est d'origine religieuse, elle est devenue une tradition familiale où on se rassemble pour découper la fameuse galette. Celui qui trouvera la fève sera couronné roi... et choisira sa reine.

La première part est toujours la 'part du pauvre', la 'part de Dieu et de la Vierge' et elle était désignée par le plus jeune enfant de la famille. Il y avait aussi la part des absents - le fils aux armées, le parent sur un vaisseau du roi, le pêcheur qui n'était pas rentrés. La part était rangée dans la huche jusqu'à leur retour, une façon tendre de dire 'on a pensé à vous'. S'il se gardait longtemps, sans s'émietter et sans moisir, c'était un bon présage.

La galette des Rois rapide mais bonne (quand j'ai pas le temps...!)

Préparation : 15 min - Cuisson : 40 min

- 2 pâtes feuilletées; 100 g de poudre d'amandes; 75 g de sucre

- 1 œuf; < - 50 g de beurre mou; - quelques gouttes d'extrait d'amande amère

- 1 jaune d'œuf pour dorer; 1 fève !

Disposez une pâte dans un moule à tarte, la piquer avec 1 fourchette. Mélangez dans un saladier tous les ingrédients (poudre d'amande, sucre, œuf, beurre mou, extrait d'amande amère).

Etalez le contenu du saladier sur la pâte, y mettre la fève (sur un bord, pour minimiser les chances de tomber dessus en coupant la galette!). Refermez la galette avec la 2ème pâte, et bien coller les bords.

Dessinez ou non une grille, au couteau dessus et dorer au jaune d'œuf (dilué dans un peu d'eau). Percez le dessus de petits trous pour laisser l'air s'échapper, sinon elle risque de gonfler et de se dessécher.

Enfournez à 210°C (th 7) pendant 30 min environ (surveiller la cuisson dès 25 min, mais ne pas hésiter à laisser jusqu'à 40 min si nécessaire).

 

Variante

Galette des Rois poires-chocolat

- Une fève; Deux pâtes feuilletées

- Une boîte de poires au sirop; Un sachet de préparation pour frangipane

- Un sachet de pépites de chocolat; Un jaune d’œuf; Une cuillère à soupe de sucre.

Etalez la première pâte dans une tourtière, et piquez-la à la fourchette. Nappez avec la frangipane obtenue en rajoutant de l’eau à la préparation en poudre. Enfoncez la fève dans la frangipane. Disposez les poires égouttées et coupées en quartier sur toute la surface de la frangipane.

Saupoudrez de pépites de chocolat. Recouvrez par la deuxième pâte, en joignant bien les bords pour que la galette soit fermée. Battez votre jaune d’œuf avec le sucre, et badigeonnez le dessus de la galette. Enfournez à 180° pendant 30 minutes, en surveillant la cuisson pour éviter que la pâte ne brunisse trop sur le dessus. Servez tiède.

Les commentaires sont fermés.