Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toulousains

  • Des traces de glyphosate trouvées dans des produits de consommation courante

    Des traces de glyphosate trouvées dans des produits de consommation courante

    Sur 30 produits de consommation courante analysés, 16 contenaient des traces de cet herbicide controversé.

    L'ONG Générations futures a fait analyser 30 produits de consommation courante. Elle publie ses résultats jeudi 14 septembre : sur 30 produits, 16 renferment contiennent des traces de l'herbicide.

    Le glyphosate est le principal actif du Roundup. Il s’agit d’un herbicide non sélectif, découvert en 1970 par un chimiste de Monsanto. C’est l’herbicide le plus utilisé dans le monde.

    Des membres de l’ONG ont acheté des produits dans deux supermarchés français : paquets de lentilles, de pois cassés, pâtes, biscottes, céréales pour le petit-déjeuner.

    Il y a surtout des traces de glyphosate dans les céréales (Muesli Alpen Swiss, Weetabix Original, Muesli Jordan Country crisp, Country store Kellogs, Granola flocons d'avoines grillés aux pommes Jordans, All Bran Fruit'n Fibre Kellogs) ainsi que dans les lentilles (Lentilles vertes Vivien Paille et Lentilles blondes Leader Price) et les pois chiches (Pois chiches St Eloi et Pois chiches Leader Price).

    Les taux relevés peuvent atteindre 2 microgrammes/kg d'aliment. L'ONG estime que cela pose à terme un risque pour l’organisme.

    L’Agence internationale de recherche sur le cancer, qui dépend de l’OMS, a classé le glyphosate « cancérogène probable » en 2015. La Californie lui a emboîté le pas en 2017, mais pas l’EFSA en Europe, ni l’EPA aux Etats-Unis, ni l’Autorité canadienne de régulation des pesticides, ni l’Agence de sécurité alimentaire du Japon, des positions contrastées qui reflètent des interprétations divergentes des données scientifiques.

    En juillet 2017, la Commission européenne a proposé le renouvellement pour 10 ans de la licence du glyphosate.

    Source : Générations futures

  • Les meilleurs aliments pour les cheveux

    Comme celle de la peau, la santé du cheveu est étroitement liée à l’alimentation. Pour des cheveux sains, denses et forts voici les nutriments à privilégier.

    Les cheveux sont constitués de protéines, leur présence dans l’alimentation est donc importante afin d’éviter d’avoir des cheveux trop secs ou cassants. Selon une étude tunisienne de 2010, l’apport en protéines est aussi particulièrement important contre la perte de cheveux (alopécie) (1).

     Choisir de préférence de la volaille, des œufs ou des laitages (bio de préférence) ou, côté protéines végétales, des légumineuses et des noix (et graines).

    La première cause de perte de cheveux est le manque de fer, ou anémie. Le bulbe du cheveu nécessite un bon apport sanguin, et donc suffisamment d’hémoglobine (la cellule sanguine constituée en partie de fer). La viande rouge, la volaille et le poisson procurent du fer hautement assimilable mais on trouve aussi du fer dans les lentilles, les choux et les salades. Souvent les bonnes sources de protéines sont aussi de bonnes sources de fer, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour vos cheveux. Le zinc est un autre minéral important pour le cuir chevelu (2).

     En cas de déficit en zinc, la pousse du cheveu est ralentie, le risque de pellicules plus important. On trouve du zinc principalement dans les noix et graines, les huîtres, le foie (veau, porc, agneau), l’agneau.

    De la vitamine C

    Associées aux bioflavonoïdes des végétaux dans lesquels elle se trouve, la vitamine C permet de protéger la micro-circulation capillaire. Elle est aussi importante pour bien assimiler le fer.

    Des oméga-3

    Les oméga-3 se trouvent dans les cellules qui bordent le cuir chevelu et participent également à l’hydratation du cuir chevelu et des cheveux. Comme ils ne peuvent être fabriqués par l’organisme ils doivent être apportés par l’alimentation via les poissons gras (saumon, hareng, sardines, maquereaux…), l’huile de colza, les noix et les graines de lin.

     Une étude française a évalué l’impact de compléments alimentaires à base d’oméga-3 sur la santé capillaire de 120 femmes et a conclu qu’elle permettait en 6 mois d’augmenter sensiblement la densité des cheveux tout en réduisant leur chute (3).

    En été surtout: vitamines A et E

    Si elles sont importantes toute l’année ces deux vitamines sont cruciales l’été pour éviter le déssèchement et les dommages du soleil.

    Pour la vitamine A, privilégiez les végétaux colorés (rouge, orange, jaune, vert…) riches en caroténoïdes précurseurs de la vitamine A. Pour la vitamine E tournez-vous essentiellement vers les fruits à coque (noix en tout genre, noisettes, etc.) et l'avocat.

    En résumé: si vous mangez suffisamment de fruits de mer, de graines et de végétaux variés, bref si vous avez une alimentation méditerranéenne alors vos cheveux ont toutes les chances d’être en bonne santé.

    Le masque capillaire nourrissant

    Toutes les deux semaines, vous pouvez appliquer sur vos cheveux le mélange suivant: un jaune d’œuf battu avec la moitié d’un avocat écrasé et une cuillère à soupe de miel. A étaler sur des cheveux propres et mouillés, laisser agir 20 à 30 minutes avant de rincer soigneusement.

    Références

     (1) El Fékih N, Kamoun H, Fazaa B, El Ati J, Zouari B, Kamoun MR, Gaigi S.[Evaluation of the role of dietary intake in the occurrence of alopecia]. Rev Med Liege. 2010 Feb;65(2):98-102.

     (2) Thompson JM, Mirza MA, Park MK, Qureshi AA, Cho E.: The Role of Micronutrients in Alopecia Areata: A Review. Am J Clin Dermatol. 2017 May 15. doi: 10.1007/s40257-017-0285-x.

     (3) Le Floc'h C, Cheniti A, Connétable S, Piccardi N, Vincenzi C, Tosti A.: Effect of a nutritional supplement on hair loss in women. J Cosmet Dermatol. 2015 Mar;14(1):76-82. doi: 10.1111/jocd.12127. Epub 2015 Jan 8.

  • Boulettes-galettes; les préférés des enfants

    Pour 4 personnes:

    Pour les boulettes:

    600 g de chair à saucisse;1 oignon; 40 g de chapelure ou mie de pain rassie

    1 jaune d'œuf; Sel – Poivre - Noix de muscade

    Huile d'olive ou graisse de canard

    Pour la sauce:

    5 cuillères à soupe de moutarde; 2 cuillères à soupe de beurre

    1 cuillère à soupe de farine; 20 CL de crème fraîche (environ ½ verre) et autant de bouillon de volailles

    Pour les galettes de riz: 150 g de riz cuit, 1 œuf, 3 cuillères à soupe de crème fraîche liquide; 1 cuillère à soupe d'huile d'olive, - Sel - Poivre

    Pelez et émincez l'oignon en cubes. Le faire revenir dans une poêle avec un filet d'huile d'olive ou une cuillère soupe graisse de canard;

    Dans un saladier en VERRE, mélangez la moutarde et le miel. Mélangez la viande avec l'oignon, une cuillère à soupe du mélange moutarde et miel, la chapelure, le jaune d'œuf et de la noix de muscade râpée. Salez. Former les boulettes et les faire cuire à la poêle dans de l'huile d'olive à feu vif et en secouant bien.

    Dans un autre saladier, battre l'œuf avec 3 cuillères à soupe de crème. Salez, poivrez. Ajoutez le riz. Bien mélanger le tout. Faites chauffer assez d'huile dans une poêle. Formez des galettes et les cuire 4 minutes de chaque côté à feu moyen. Réservez au chaud.

    Dans la poêle dans laquelle les boulettes ont cuit, faites fondre 2 cuillères à soupe de beurre et ajouter la farine pour préparer un roux. Mouiller avec 250 mL de bouillon en plusieurs versements. Ajouter ensuite la crème et le reste du mélange à la moutarde. Bien mélanger pour obtenir une sauce lisse. Salez.

    Versez, bien chaud, sur les boulettes disposées d'un coté de l'assiette et les galettes bien chaudes de l'autre.

     

  • Croquettes de pâté au piment d'Espelette

    Ingrédients pour 5 personnes

    350 g de pâté de foie; 350 g de pâté de campagne, 2 oignons rouges, 4 tiges de ciboulette

    4 jaunes d’œuf, 150 g de pousses ou de feuilles d’épinards, huile d’olive

    2 cuillérées à soupe de coriandre; 300 g de chapelure, 30 g de crème de piment d’Espelette, Moutarde maison piment d’Espelette ; Gelée de piment d’Espelette

    Faites revenir les oignons rouges à l’huile d’olive et les faire cuire ensuite avec les pousses ou feuilles d’épinard pendant 30 secondes. Assaisonnez et laissez refroidir.

    Pendant ce temps, hachez grossièrement les pâtés de foie et de campagne, dans un saladier en verre en y ajoutant les œufs puis le contenu de la poêle refroidi.

    Mélangez le tout et formez des boulettes de 30 g chacune entre les mains que vous aurez préalablement mouillées (pour ne pas que l'appareil colle).

    Panez les boulettes dans la chapelure et les faire frire 3 mn à 180°.

    Pour la sauce, mélangez la crème de piment avec de la moutarde maison au piment, la gelée de piment. Servez les croquettes avec la sauce ainsi réalisée et éventuellement quelques feuilles de roquette, de cresson, de pissenlit....

     

  • Pour accompagner les charcuteries et pendant le casse-croûte

    Fougasse aux fritons

    La Fougasse a la particularité d’être fortement relevée au poivre. Les chasseurs en consomment beaucoup avant les battues aux sangliers - ce qui en augmentait considérablement la production.

    La fougasse aux fritons (ou aux grattons) était généralement préparée en campagne, pour le jour où les paysans tuaient le cochon. Ils utilisaient les restes de saindoux, fritons ou ratons et portaient leurs fougasses au boulanger qui les faisait cuire dans le four communal. Le four communal, ça fait bien de dire cela.

    Mais c'est une explication qui ne tient pas la route: quand on voulait, autrefois, manger sa fougasse, il valait mieux avoir son propre four plutôt que d'atteler les bœufs à la charrette et descendre au village....

    Feuilleté de forme rectangulaire, jaune doré et avec des losanges sur le dessus dus aux incisions faites avant cuisson, cette fougasse se compose de pâte à pain, de margarine et de graisse de canard pour les gens du sud-ouest, de poivre et de fritons de porc.

    6 personnes 

    1 pâte à pain; 100 g de graisse de canard, 150 g de fritons d'oie ou canard

    Sel/poivre

    Préchauffez le four à 240 °C. Abaissez la pâte à pain et enduisez-la de graisse de canard, poivrez bien et disposez les fritons.

    Étalez de nouveau la pâte en forme de rectangle.

    5.Repliez en trois puis étalez de nouveau en un grand rectangle. Cette opération se répète trois fois, c’est ce qui va créer le feuilletage. Mettre dans un plat en verre que vous aurez largement chemisé à la farine, faites 3 incisions à l’aide d’un couteau sur la pâte.

    Laissez reposer 1 heure au chaud. Dorez au jaune d’œuf battu et salez légèrement.

    Enfournez 15 à 20 minutes.