Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pour la future prochaine année...

    Je vous prie d'accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l'occasion du solstice d'hiver et du premier de l'an: en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées.

     Ces vœux concernent plus particulièrement la santé, ceci ne supposant de notre part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni de nous immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques;

     

    Nota Bene:

    Le concept d'année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés. Son emploi n'implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d'autres cultures n'est absolument pas mise en cause. Notamment:

    - le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l'an 1434 de l'Hégire (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d'islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israélo-palestinien ;

    - le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5773, ne constitue ni un refus du droit d'Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l'humanité ;

    - le fait de ne pas dater ces vœux du 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l'année du Dragon d'Eau, 78ème cycle, n'implique aucune prise de position dans l'affaire dite " des frégates de Taïwan " ;

    - le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l'an 221 de la République Française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des Institutions.

    Enfin, l'emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur. Son choix tient au fait qu'elle est la seule couramment pratiquée par l'expéditeur. Tout autre idiome a droit au respect ainsi que ses locuteurs.

    Clauses de non-responsabilité légale:

    En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure.

    Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait. Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnité ni royalties.

    Leur reproduction est autorisée. Ils n'ont fait l'objet d'aucun dépôt légal. Ils sont valables pour une durée d'une année, à la condition d'être employés selon les règles habituelles et à l'usage personnel du destinataire. A l'issue de cette période, leur renouvellement n'a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l'expéditeur.

    Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d'âge, de genre, d'aptitude physique ou mentale, de race, d'ethnie, d'origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d'appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les destinataires.

    Leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis et l'absence, totale comme partielle, de réalisation n'ouvre pas droit à compensation.

    En cas de difficultés liées à l'interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l'expéditeur.

     

    gifs_animés_ange_fée.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En résumé et sans aucune réserve, BONNE ANNÉE 2016 !

     

     

  • Poches en plastique du commerce: elles vont disparaître... mais;

    Paraît que les Parigots ils disent: sachet… toujours faire les marioles… dans un sac on met des choses comme dans nos poches. Donc, des poches comme emballages, c'est normal quoi, non?!!

    C'est l'une des mesures phares de la loi pour la transition énergétique portée par Ségolène Royal et promulguée le 18 août dernier. L'interdiction de la distribution de sacs plastique aux caisses des magasins et supermarchés, dont l'entrée en vigueur était prévue au 1er janvier 2016, a finalement été repoussée de trois mois. La Commission européenne a demandé des précisions sur le décret qui doit être publié afin de fixer les modalités de cette interdiction. Concrètement, que prévoit ce texte?

    • Quels sacs seront interdits?

    L'article 75 de la loi de transition énergétique, qui modifie le code de l'environnement, stipule qu'"il est mis fin à la disposition, à titre onéreux ou gratuit, à compter du 1er janvier 2016, de sacs de caisse en matières plastiques à usage unique destinés à l'emballage de marchandises au point de vente". En clair, sont visés les sacs donnés ou vendus quelques centimes lors du passage en caisse au supermarché et dans les commerces. Le projet de décret soumis à la consultation publique précise qu'il s'agit des "sacs, avec ou sans poignées, composés de plastique", et en définit les dimensions - "d'un volume inférieur à 10 litres, ou d'une épaisseur inférieure à 50 microns" - qui correspondent aux normes de fabrication les plus répandues. Il s'agit en fait des sacs les plus fragiles et les plus difficiles à recycler. Les sacs plus épais et réutilisables, comme les cabas vendus aux caisses, ne seront pas interdits. Un marquage devra toutefois être apposé sur ces contenants pour indiquer "que le sac peut être réutilisé et ne doit pas être abandonné dans la nature".

    • Et dans le cas particulier des sacs "dégradables"?

    Le projet de loi prévoit également l'interdiction des sacs plastique dit "oxo-fragmentable", qui est certes dégradable - il se désagrège en fines particules - mais "non assimilable par les micro-organismes et non compostable conformément aux normes en vigueur". Le texte pointe la nocivité de ces résidus pour l'environnement.

    • Les sachets pour les fruits et légumes en vrac sont-ils concernés?

    "Les sacs fournis comme emballage primaire pour les denrées alimentaires en vrac ne sont pas considérés comme des sacs de caisse", stipule le projet de décret. D'après la loi, toutefois, les sacs "fruits et légumes" à usage unique devront également disparaître à compter du 1er janvier 2017. À une exception: "les sacs compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées" resteront autorisés.

    C'est-à-dire des poches fabriquées à partir d'épluchures ou autres déchets organiques pouvant être collectés pour faire du compost. Cette mention devra être indiquée sur le sac, tout comme la "valeur chiffrée de sa teneur biosourcée". La teneur minimale de matières biosourcée devra être de 30% à partir du 1er janvier 2017, 40% à partir du 1er janvier 2018, 50% à partir du 1er janvier 2020 et 60% à partir du 1er janvier 2025.

    • Quels commerces devront appliquer cette loi?

    Tous les commerces "de biens, de denrées ou de services" sont concernés par la loi. La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) et l'Union nationale des syndicats de détaillants en fruits, légumes et primeurs (UNFD), évaluaient l'an dernier à 300 millions d'euros le surcoût de cette disposition et mettaient en garde contre une hausse des prix pour les fruits et légumes.

    La Fédération de la plasturgie, elle, a estimé que l'interdiction menace quelque 3000 emplois en France. Alors qu'il était initialement envisagé que les commerçants puissent écouler leurs stocks de sacs en plastique après l'entrée en vigueur de la loi, cette possibilité n'a finalement pas été retenue dans le dispositif final, a récemment confirmé le ministère de l'Environnement.

    Le sac plastique en chiffres

     

    • 17 milliards de sacs plastiques sont encore consommés chaque année en France, dont huit milliards sont abandonnés dans la nature, selon le ministère de l'Environnement. Dans le détail, 5 milliards sont distribués en caisse et 12 milliards sont utilisés pour les fruits et légumes.
    • 700 millions de sacs jetables sont distribués dans les grandes surfaces alimentaires. Des progrès ont été réalisés: ce nombre est passé de 10,5 milliards en 2002 à 600 millions à ce jour.
    • 80% des sacs en plastique consommés en France sont importés. Ce taux s'élève à 90 % pour les sacs "fruits et légumes" qui sont quasi intégralement importés depuis l'Asie.
    • 1 seconde, 20 minutes et 100 à 400 ans : les trois chiffres-clés de la durée de vie d'un sac plastique. Sa fabrication, en plus d'être très simple, est extrêmement rapide: 1 seconde. Son utilisation commence au moment où il est distribué chez le commerçant et se termine chez le particulier. En moyenne, elle dure 20 minutes. Après, le sac est en général jeté. Il met entre un et quatre siècles pour se dégrader dans la nature, rappelle l'Agence régionale de l'environnement de Haute-Normandie (Arehn) dans un dossier spécial.
    • 5 grammes - Il s'agit du poids actuel d'un sac en plastique. Il a perdu 75 % de son poids en 15 ans pour des performances inchangées: il peut transporter jusqu'à 10 kilos.

     

     

  • Boire un coup?

    En hiver, la tradition était de boire du vin chaud à la cannelle; on nous en donnait car, quand vous faites flamber le vin, l'alcool est dissous.

    J'en réalisais presque tout les jours

    Dans une casserole, verser du vin rouge et faites bouillir; dégagez l'alcool en mettant le feu et attendre que le feu s'arête de lui-même puis ajoutez du sucre et un tuyau de cannelle, des écorces d'orange, de citron ou de mandarine (que vous avez gardé lorsque vous mangiez des fruits: à l'époque, ils étaient tous des fruits bio). Laissez cuire à bouillons quelques 5 minutes et couvrez pour laisser infuser les écorces.

    Pour plus épicé, vous pouvez mettre un chouïa de muscade ou 1 ou 2 clous de girofle.

    Pour les parents, on arrosait un morceau de sucre d'Armagnac ou de rhum (un canard) au dessus de la tasse de vin chaud et on mettait le feu au sucre ce qui donnait un goût un peu fumé.

    Voilà pourquoi, vous ne trouvez pas vraiment de charcuteries fumées dans la région toulousaine: on se faisait le brûlé nous même avec oignon, sucres brûlés…on n'a jamais arrosé de fumet de fumée (oui!) à la chimie cancérigène que vous achetez immanquablement lorsque vous achetez de la charcuterie fumée (pour vos choucroutes, les nordistes! le taux de cancers digestifs doit être élevé par chez vous!).

    Bon, pour les fans de James Bond, voici la recette de son breuvage préféré: remarquait qu'il fait la part belle au vin cuit français!

     

    CASINO ROYALE

    3 mesures de gin

    1 mesure de Wodka

    ½ Noilly Prat ou du Lillet

    1 citron jaune et des glaçons

    Vous mettez dans un shaker les ingrédients mais les glaçons dans le verre et vous versez par-dessus les glaçons.

    Au fait, shaker et mesureur d'alcool: c'est ici