Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2016

La mode en cuisine en 2016

Comme on dit dans le pays toulousain: "faut suivre la mode ou quitter le pays! (ça fait de la place"!).

Le café filtre dans la bonne vieille cafetière en fer, émaillée à l'intérieur.

La cafetière filtre manuelle revient en force, les torréfacteurs ont de nouveaux de beaux jours devant eux. Les capsules qui coûtent une fortune et polluent l'environnement m'ont toujours révoltée, l'industrie agro-alimentaire est toute puissante. Heureusement, j'ai l'impression qu'on assiste actuellement à un retour en arrière. Les gens prennent enfin conscience qu'ils peuvent être empoisonnés par leur alimentation.

D'autant plus que vous allez trouver un arôme plus puisant en faisant ce geste à votre poudre habituelle. J'ai déjà mis une note à ce sujet, à retrouver avec la boîte de dialogue “recherche“.

Les tagliatelles de légumes

Bon marché, très faciles à réaliser et jolies à regarder, elles vont être de plus en plus présentes sur les cartes de restaurants. Carottes, courgettes, butternuts, navets, concombres se prêtent facilement à l'exercice.

Taillées simplement à la mandoline ou avec un couteau économe, les tagliatelles se font sauter deux ou trois minutes dans une poêle ou un wok et habillent de saines couleurs nos assiettes. Vous pouvez également les dévorer crues, l'été, arrosées d'un simple jus de citron.

Vous trouverez un couteau à économe large sur mon site: www.tradi-cuisine.com

Le millet

Le quinoa est devenu banal, le boulgour aussi. Place au millet. Cette céréale qui nourrit une partie de l'Afrique et de l'Asie est pleine de qualités. Riche en sels minéraux, non raffinée, elle a un petit goût de noisette agréable et s'avère plus facile d'emploi que le quinoa. On peut la cuisiner comme le riz, en risotto, ou simplement la faire cuire à l'eau. Le millet se trouve sous forme de grains, de flocons, de farine et même de galettes dans tous les magasins bio. L'igname fera pareil dans peu de temps.

La laitue de mer

Des algues quoi! Il faudrait toujours consommer des algues car elles sont pleines de vitamines et de sels minéraux. Mais le terme ne fait pas rêver, alors que parler de "laitue de mer", c'est plus “joli“, beaucoup plus accessible à l'entendement. Plus parlant, quoi!

Il s'agit d'une plante aquatique très verte, aux larges feuilles, d'où son nom, assez forte en goût. Très iodée. On la trouve très facilement fraîche ou séchée, sur Internet. Mais, il existe des tas de variétés différentes à consommer dans des recettes qui sont florès sur le net.

L'huile d'avocat

Elle est riche en acides gras mono-insaturés (comme l'huile d'olive) et en vitamine E. Elle contient de la myéline qui fait du bien aux sépians et sépianes (avec la lécithine de soja).

Il va y avoir une demande sur les huiles utilisées en cosmétique et comestibles. C'est notamment le cas des huiles d'argan, d'amande douce, de coco. J'aime l'idée d'un produit dont je peux me tartiner et mettre aussi dans la salade! Il faut cependant toujours choisir une huile d'avocat bio, de première pression à froid et de couleur vert foncé. Si elle est claire, c'est qu'elle a été raffinée. Vous en trouverez sur mon site:

www.biotine-sep.com

Le pain de qualité

Exigence des consommateurs ou des professionnels? Un peu les deux... Toujours est-il qu'on trouve de plus en plus, partout en France, de très bons pains fabriqués avec des farines de blés anciens, moins chargés en gluten. Une tendance qui devrait se renforcer. Et puis, après tout, pourquoi ne pas le fabriquer vous-même? il y a tant de recettes sur internet que le plus difficile ce n'est pas de réussir son pain, c'est de trouver SA bonne recette préférée.

Les nourritures en bol

Ce contenant serait en passe de remplacer l'assiette, de devenir le contenant idéal pour accueillir toutes sortes de nourritures solides et liquides. Qu'il soit sous influence asiatique ou autre, c'est aussi le compagnon idéal de la soupe. On le sait, il faut manger de la soupe, c'est excellent pour tous et donc vive le bol!

Faites-le à la manière toulousaine et pyrénéenne: laissez une peu de soupe dans votre assiette, pas plus de deux cuillères à… soupe, et versez la valeur de 5 cuillères à soupe (!) de votre vin de service qui ne peut être que du vin bien de chez nous, bien trapu, bien charpenté, bien couillu: Cahors, Buzet, Saint Chinian, Corbière… Et buvez à même l'assiette en faisant slurppp! Cela s'appelle "faire chabrot"; recherchez ma note où je l'explique avec des photos (catégorie "recherche".

Cependant, on n'achète pas de soupe en sachet (plastique bisphénol) en boîte cartonnée (plastique bisphénol plus l'encre qui passe à travers le contenant et contamine le contenu).

Faites, très vite une excellente soupe: avec des légumes en pot de verre ou bien surgelés.

(Ne décongelez jamais quel-qu’aliment que ce  soit dans son sachet: sortez vos légumes  en ouvrant le sachez plastique AVANT. Cela vous évitera la contamination du “plastique“ sur vos légumes

De même, passez vos légumes pasteurisés en pots de verre dans une passoire en inox et rincez bien sous l'eau).

Une fois ces précautions prises, il est facile de verser vos légumes dans une grande marmite ou casserole, en inox bien sûr, de verser de l'eau en bouteille en quantité nécessaire et puis de faire bouillir au moins 8 à 10 minutes si les légumes sont cuits ou 25 minutes à plus si les légumes sont crus. Ajoutez crème fraiche, sel, poivre selon votre goût, herbes aromatique et autres épices et mixez.

Versez dans un bol en verre ou céramique avec du persil frais ciselé fin.

Personnellement, pour aller plus vite, je cisèle mon persil au ciseau et je prends du persil frisé. Ramené en tas au bout des doigts, il se cisèle du premier coup et très facilement au dessus du plat.

Mangez tranquillement, bien assis à la table familiale. Si vous travaillez et devez déjeuner à l'extérieur, faite votre popote la veille au soir (afin que l'odeur de cuisine ne dérange pas votre petit-déjeuner matutinal) et emportez-là pour manger dans la cafétéria de l'entreprise ou sur un banc public… en hiver, bien sûr, trouvez un petit troquet ou un gentil estaminet où le patron, à force de voir votre tête à midi, sera bien heureux de vous accueillir à “la mode française“ que nous envie le monde entier et qui fait suer certains… suivez mon regard. Pour emporter votre cuisine maison, utilisez des contenants sans plastique, bien sûr! il existe des boîtes hermétiques en verre.

Le verre il casse? ha oui, et votre corps, il ne casse pas avec tous ces produits de la pétrochimie que vous ingérez depuis avant votre naissance? Au moins, en prenant des précautions pour ne pas éclater votre boite à sandwich, vous apprendrez à être plus soigneux et plus attentif; chose que le zapping et la vitesse du geek ne vous ont certainement pas enseigné!

Faites donc, sans aucune honte, l'éloge de la lenteur. La nécessité de manger lentement est une notion que les Français commencent à intégrer à défaut de l'appliquer.

Et finalement, cette longueur de temps est la seule vraie façon de maigrir. Il faut; en effet, 15 à 20 minutes pour que les signaux envoyés par le centre de satiété du cerveau se mettent en route. Ingérer les aliments en prenant son temps permet donc d'être plus vite rassasié. Un rapport à la nourriture qui devrait progresser en 2016. Sinon, réfrénez-vous à la manière du régime Victorien: n'avalez jamais aucune bouchée sans l'avoir auparavant mastiquée 32 fois! Et oui, il est prouvé quand faisant cela, vous maigrissez! pas mincir, maigrir!

À la baisse, le gluten

La mode du régime sans gluten nous vient de Californie, véhiculée par les idiot utile des médias et les pipoles –sans plus de QI qu'une betterave- suiveurs, d'où proviennent également les régimes les plus délirants; elle ne sévit pas qu'en France, elle a gagné tout le monde occidental, sur-nourri à la peau du ventre bien tendue.

Or, il faut bien comprendre si vous avez succombé à ces bêtises que seulement 1 à 2 % de la population française (environ 60.000 personnes) souffriraient réellement d'une intolérance au gluten et nécessiterait une alimentation adaptée.

Nouvelles têtes de gondole du marketing alimentaire, les produits sans gluten profitent selon les professionnels de santé du flou qui entoure cette maladie cœliaque aux formes cliniques très diverses que seuls des examens médicaux sérieux permettent de diagnostiquer.

IDIOT TOTAL: les jeûnes; non mais, payer 800 ou 1000 euros la semaine un stage de jeûne… faut être vraiment à côté de ses pompes!

Et les jus d'herbes pour la détox! Nouveau délire dans lesquelles se baignent les fachionnes victimes; payer de 50 à 200 € ou plus un jus de légumes (alors qu'il suffit d'acheter une machine que vous alimenterez vous-même de légumes et fruits bio pour moins de 100 euros), je trouve que cela fait cher l'eau persillée!

Avec les chaleurs de l'été, vous ne consommez que des crudités et des salades: la voilà, la détox de votre corps…. pas la peine d'aller dépenser ailleurs ce que Dame nature a prévu dans son bon sens pour votre bonne santé.

 

Les commentaires sont fermés.