Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Officiel - Page 3

  • Cocoriiiiiiiiiico Toulouse!

    Le CHU de Toulouse en tête du palmarès 2018 des meilleurs hôpitaux de France

    Le CHU de Toulouse arrive en première place du classement 2018 des établissements de santé publics et privés,

    Le Centre hospitalier universitaire de Toulouse est encore une fois à la première place du classement des meilleurs hôpitaux de France.

    Le palmarès 2018 des meilleurs hôpitaux de France publié jeudi 23 août 2018 par Le Point place le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse en tête.

    Comme chaque année depuis 22 ans, l’hebdomadaire d’information établit le classement des meilleurs hôpitaux et cliniques de France". 1 400 établissements en médecine, obstétrique, chirurgie et psychiatrie pour 73 spécialités sont passés au banc d’essai, donnant lieu à 118 classements des meilleurs établissements publics et privés", explique le média, qui a également publié un article sur sa méthodologie.

  • DANGER!

    Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

    Depuis les années 70, les autorités de santé luttent contre une rumeur : une substance contenue dans les amandes des noyaux d’abricot aurait des vertus anti-cancer.

    Pourtant, aucune étude clinique n’a montré un tel effet protecteur. Pire, ces amandes contiennent des dérivés du cyanure qui peuvent intoxiquer les consommateurs s’ils en mangent trop.

    Au vu des intoxications persistantes, l’ANSES tire à nouveau la sonnette d’alarme 1 sur les risques de cette consommation.

     Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

     Les amandes des noyaux d'abricot (et celles des noyaux de cerise, de prunes, etc.) contiennent une substance, l'amygdaline (ou laétrile sous une forme légèrement modifiée, ou encore "vitamine" B17)

     Lorsque cette substance est métabolisée, elle dégage du cyanure, qui serait responsable de l'action anticancéreuse alléguée… et des intoxications.

    Avant de reprendre l'avis de l'ANSES qui lance à nouveau l'alerte sur les dangers d'une consommation trop importante de ces amandes, revenons sur l'histoire étonnante de cette croyance.

    Un engouement né aux Etats-Unis dans les années 70

    La laétrile aurait été synthétisée en 1945 par Ernst T. Krebs, Jr, qui aurait repris une théorie du début du siècle sur le développement des cancers et l'utilité du cyanure. " Selon cette théorie, les tissus non cancéreux seraient protégés par une autre enzyme qui neutraliserait la cyanure", résume le Dr Benjamin Wilson pour sceptiques.qc.ca 2.

    Malgré l'absence de preuve d'une quelconque efficacité, des articles vantant les vertus anti-cancer de cette substance paraissent dans la presse américaine et elle est légalisée dans 27 états sur 50.

    Résultat, plus de 75 000 Américains atteints d'un cancer ont pris de la laétrile au début des années 70 en espérant un effet anti-cancer. Le gouvernement fédéral, au vu des risques et de l'absence de preuve d'une efficacité quelconque de ces prises, a interdit la vente de laétrile.

    Mais les familles ont fait valoir en justice le stade terminal de ces patients et leur liberté de choix, obtenant l'accès à cette substance, requalifiée en vitamine. Des arguments à tonalité complotistes ont également été utilisés devant l'absence d'études cliniques réalisées chez des humains, les "laetrile cultists" étant persuadés que les cancérologues refusait ce traitement du cancer pour rester riches (Culliton BJ et al., BMJ, 1979 3).

    Une étude rétrospective publiée en 1979 donne des résultats négatifs

    Sous la pression des familles, les autorités sanitaires américaines ont fini par lancer une étude rétrospective sur les données de patients ayant pris cette substance.

    Seuls 68 cas ont été analysés, sans connaissance du contexte (traitements antérieurs en particulier). Les auteurs ont conclu de cette analyse sur une absence de preuve d'une efficacité anti-cancéreuse (Culliton BJ et al., BMJ, 1979 3 ; E Ernt et al., Cochrane Database, 2015 4).

    Cependant ce résultat négatif, auquel il faut rajouter la décision de la Cour Suprême des Etats-Unis en 1979 5 ne reconnaissant pas le statut de médicament à la laétrile (et donc interdisant sa vente comme médicament), ne suffisent pas à endiguer la volonté des patients et de leurs familles de croire à l'éventualité d'une utilité de cette substance.

    Un mouvement ralenti par le décès de Steve McQueen, décédé rapidement après un traitement à base de laétrile en 1980...

    Une victime célèbre de cette croyance a été Steve McQueen, diagnostiqué fin 1979 d'un mésothéliome pleural 6, probablement contracté lors d'une exposition à l'amiante lors de ses 3 années passées chez les Marines. Début 1980, des métastases sont découvertes et les médecins annoncent à Steve McQueen que son cancer est incurable. Il part alors se soigner pendant 3 mois dans une clinique mexicaine, payant en espèce l'équivalent de 120 000 $ par mois pour recevoir de la laétrile associée à d'autres méthodes non scientifiques (lavements au café, injection de cellules vivantes de bovins et de moutons etc.).

    Ce traitement a été très médiatisé mais, malgré les promesses de guérison du dentiste (!) qui lui administrait ces "traitements", Steve McQueen rentre aux Etats-Unis avec une tumeur abdominale "énorme", inopérable.

    Il tente tout de même de se faire opérer, à nouveau au Mexique, et, après 12 heures d'intervention,  décède d'un arrêt cardiaque en novembre 1980, à 50 ans.

    …puis par les résultats d'un essai clinique du National Cancer Institute publié en 1982

    Le National Cancer Institute (NCI) a alors, toujours sous la pression, décidé de lancer un essai clinique auprès de 178 patients atteints d'une tumeur d'au moins 5 cm (ou d'un foie métastique ) sans métastases osseuses mais incurable avec les traitements de l'époque. Ces patients ont reçu de la laétrile (appelée amygdaline dans cet essai) par voie intraveineuse et orale à différents dosages, ainsi que des enzymes pancréatiques, des vitamines et ont suivi un régime type méditerranéen.

     Selon les résultats de cet essai, publiés dans le NEJM en 1982 7, "aucun bénéfice substantiel n'a été observé en termes de guérison, d'amélioration ou de stabilisation du cancer, d'amélioration des symptômes liés au cancer ou d'allongement de la durée de vie" chez ces patients. Par contre, des symptômes d'intoxication au cyanure ont été relevés chez plusieurs patients. 

    La combinaison des résultats négatifs, de la mort de Steve McQueen et de la décision de la Cour Suprême finissent par stopper l'enthousiasme médiatique américain pour cette substance.

    Mais..

    Malheureusement, les idées fausses ont la vie dure… et internet leur offre une caisse de résonnance difficile à maîtriser

    Comme le montrent des croyances dans d'autres domaines de la santé (autisme et vaccin contre la rougeole, rumeur persistante malgré le retrait de la seule publication évoquant cette possibilité; syndrome d'"électrosensibilité" imputé aux ondes malgré les résultats négatifs des études en double aveugle ; etc.), ou dans d'autres domaines (chemtrails censés empoisonner les populations mais sans l'ombre d'un début de preuve d'intentionnalité malfaisante ; gouvernement secret mondial ; etc.), les idées fausses persistent même lorsque la science parvient à démontrer leur absence de réalité.

    Il est bien sûr tentant et largement compréhensible d'espérer qu'une substance tue les cellules cancéreuses, la bonne foi des utilisateurs n'est pas à mettre en doute.

     Par contre, des vendeurs ou promoteurs d'une "santé naturelle" continuent à affirmer les vertus miracles de cette substance, malgré plus de 40 années d'essais infructueux (sauf chez la souris, mais les humains ne sont pas des souris, et souvent, très souvent, les résultats prometteurs ou spectaculaires constatés chez la souris ne sont malheureusement pas retrouvés sur des hommes et femmes).

    Or, depuis quelques années, internet, et plus particulièrement les sites et forums de thérapies dites alternatives, complémentaires, ont donné un nouvel essor à cette rumeur anti-cancéreuse.

    On voit sur le net, à quel point les vertus anti-cancer des amandes des noyaux d'abricot sont actuellement vantées sur de multiples sites, avec des posologies recommandées et d'autres préconisations. Exemples : "le plus grand camouflage de l'histoire du cancer", "l'amande qui guérit les cancers. – astuces de grand-mère", "Ce que les médecins ne vous diront jamais : les noyaux d'abricot tuent les cellules cancéreuses sans effets secondaires", "Amandes amères d'Abricot bio" (vente en ligne de ces amandes "anti-cancer" importées… d'Ouzbékistan), "la FDA a banni ces amandes anti-cancer (anglais)", etc.

    Il n'est donc pas étonnant que malheureusement, des intoxications surviennent, en sus des faux espoirs suscités par cette consommation sans intérêt démontré...

    Toxivigilance : devant des cas d'intoxication par des amandes de noyaux d'abricots, l'ANSES appelle à la prudence

    Selon l'ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation 1), " les amandes de noyaux d'abricots sont de plus en plus consommées comme remède naturel pour de prétendues propriétés « anti-cancer »" (la laétrile en tant que principe actif, substance purifiée est toujours interdite suite à la décision de la Cour Suprême des Etats-Unis en 1979 5, d'où la consommation de ces amandes).

    L'agence rappelle qu'une consommation en grande quantité (des doses élevées, de 10 amandes par jour en prévention à 60 amandes en curatif, sont préconisées sur les différents sites) expose à un risque d'intoxication au cyanure.

    De fait, 154 cas d'intoxications ont été déclarés au réseau des Centres antipoison français depuis 2012. Il s'agissait d'intoxications mineures, se manifestant principalement par des  vertiges, des malaises, des céphalées, des troubles digestifs, des palpitations cardiaques, ou encore une gêne respiratoire.

    Une intoxication aiguë se manifeste par des symptômes survenant brutalement : convulsions, troubles respiratoires, diminution de la fréquence cardiaque, perte de connaissance, voire coma.

    Pas plus de 3 amandes par jour (et une demi-"petite amande" chez l'enfant) !

    L'ANSES rappelle que l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a fixé la dose maximale quotidienne de ces amandes à environ 1 à 3 pour les adultes et la moitié d'une petite amande pour les jeunes enfants.

    L'ANSES rappelle aussi que les études, compilées notamment par la Collaboration Cochrane en 2015, ne montre aucun intérêt anti-cancer. Il est donc tout sauf recommandé de prendre des doses élevées de cette substance.

    Cette mise en garde et sa large médiatisation (survenant cependant au cœur de l'été…) suffiront-elles à endiguer ce phénomène inquiétant et assez représentatif des débats actuellement en cours sur la pertinence de l'information ("Fake News" vs "Real News", "FakeMed vs EBM", "ésotérisme, religions vs science", etc.) ?

     En savoir plus :

    Amandes d'abricots : un risque d'intoxication au cyanure, Anses, 30 juillet 2018

    La montée en flèche et le déclin du Laetrile, Benjamin Wilson, sceptiques.qc.ca, février 2004

    Apricot pits and cancer, Barbara J Culliton, Wallace K Waterfall, British Medical Journal, 1979, 1, 802-803

    Laetrile treatment for cancer, Stefania Milazzo, Markus Horneber, Edzard Ernst, Cochrane Database Syst Rev. 2015 Apr 28;(4):CD005476

    United States Supreme Court : UNITED STATES v. RUTHERFORD, Cour Suprême des Etats-Unis, juin 1979

    Steve McQueen – Illness and death, fiche Wikipedia (version anglaise). Photo illustrant cet article, également issue de Wikipedia

    A Clinical Trial of Amygdalin (Laetrile) in the Treatment of Human Cancer, Charles G. Moertel et al., N Engl J Med 1982; 306:201-206

    Sources : Anses

  • Le zoziau qui se marre!

         La canicule. N’oublions pas d’arroser nos vieux, nos plantes, notre pastis et notre départ en vacances.

     

        — bernard pivot (@bernardpivot1) 26 juillet 2018

  • ALERTE SANITAIRE

    Rappel de légumes surgelés en provenance de Hongrie : la DGCCRF surveille la bonne application de la procédure par les entreprises françaises

    La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a été informée par le biais du réseau d’alerte européen RASFF de la décision de l’autorité hongroise chargée de la sécurité alimentaire de demander, le 29 juin 2018, à l’entreprise Greenyard de procéder au retrait et au rappel des légumes surgelés (notamment du maïs) fabriqués entre le 13 août 2016 et le 20 juin 2018 dans un de ses sites en Hongrie.

    Des livraisons de produits concernés par ce rappel ayant été faites en France, la DGCCRF a demandé à ses services au sein des directions départementales chargées de la protection des populations concernées afin de vérifier la bonne prise en compte de cette alerte par les entreprises destinataires, en particulier en s’assurant de la bonne information de leurs clients, qu’il s’agisse de consommateurs, de distributeurs ou d’autres entreprises de l’agroalimentaire.

    L’entreprise Lidl a d’ores et déjà a annoncé le retrait et le rappel de légumes vapeur de marque Freshona. Les enquêtes de traçabilité encore en cours sont susceptibles de conduire à de nouveaux retraits-rappels sur d’autres références de produits au cours des prochains jours. Au-delà de l’information que les entreprises concernées doivent aux consommateurs, la DGCCRF récapitulera par une publication sur son site internet l’ensemble des références concernées et mènera des contrôles pour vérifier la bonne application des procédures de retrait. Il est recommandé aux personnes qui détiendraient les produits concernés de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés.

    Plusieurs cas de listériose dans différents pays d’Europe (en Autriche, au Danemark, en Suède, en Finlande et au Royaume-Uni) ont conduit les autorités chargées de la sécurité sanitaire de l’alimentation des pays de l’Union à rechercher les causes de cette contamination. Après enquête, les autorités hongroises ont identifié la cause probable dans une usine de l’entreprise Greenyard implantée sur son territoire. Aucun cas n’a été identifié en France à ce jour.

    Le 3 juillet dernier, l’EFSA faisait un point  https://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/180703 sur ces foyers épidémiques alimentaires à l’origine de 47 cas humains dont 9 décès.

    Pour rappel, la listériose est une maladie qui peut être grave et dont le délai d’incubation peut aller jusqu’à huit semaines. Les symptômes habituels sont une fièvre plus ou moins élevée, accompagnée de maux de tête et parfois de troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements). Des complications neurologiques (méningite, encéphalite) peuvent également survenir dans certains cas. Les femmes enceintes, chez qui les conséquences de la listériose peuvent être graves pour l’enfant à naître, doivent être particulièrement attentives à ces symptômes, ainsi que les personnes immuno-déprimées et les personnes âgés.

    Les autorités sanitaires rappellent par ailleurs que le suivi de règles d’hygiène simples lors de la préparation et de la conservation des aliments permet d’éviter la contamination. Elles sont consultables sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé à l’adresse : http://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/listeriose.

    Liste des produits concernés

    Dénomination

    Marque

    Distributeur

    Légumes Vapeur : Jeunes carottes, petits pois, haricots verts, maïs

    Freshona

    Lidl

    Légumes Vapeur : Carottes, brocolis, maïs

    Freshona

    Lidl

    Chili con carne boulettes au bœuf – 900g

    Carrefour

    Carrefour

    Poêlée de riz au poulet et champignons – 900g

    Carrefour

    Carrefour

    Poêlée Villageoise 2,5 kg

    D'aucy

    distribué uniquement en outremer (Mayotte, Guyane, Martinique et Guadeloupe)

    Mélange Caraïbe 1kg

    D'aucy

    Mélange Mexicain 1kg

    D'aucy

    Salade printanière au jambon supérieur *

     Loste Tradi France

    Carrefour + Intermarché, Super U, Hyper U, Spar, SITIS, Vival, Coccimarket, Leclerc, Auchan, G20, Utile, Proxi, Viveco, Diagonal, J'aime mon frais, Valma, Shopi, Monoprix

    SALADE LANDAISE ET GESIERS *

     Loste Tradi France

    Carrefour + Franprix, Intermarché, Spar, Vival, Coccimarket, Coccinelle, Proxi, Viveco, Les partenaires sud, Croq frais

    SALADE 4 SAISONS AUX TOMATES FRAICHES – barquette 250g *

     Loste Tradi France

    Carrefour + Franprix, Intermarché, Super U, Hyper U, Spar, SITIS, Vival, Coccimarket, Coccinelle, 8 à Huit, Leclerc, Auchan, Simpli Market, G20, Coop Calypso, Nausica Distribution, Couleur Marché, Utile, Proxi, Viveco, Casino Shop, Relai Mousquetaire

    SALADE PRINTANIERE AU JAMBON SUPERIEUR

    TLC

    Carrefour

    SALADE Riz Niçois 700g EAN : 3 700 912 304 186 DLC du : 13/07/2018 au 03/08/2018

     assiette d’Antoine

    Auchan

    SALADE Camarguaise 700g EAN : 3 700 912 304 254 DLC du : 13/07/2018 au 03/08/2018

     assiette d’Antoine

    Auchan

    SALADE CAMARGUAISE – barquette 3kg EAN : 3576280900042 DLC : du 13/07/2018 au 03/08/2018

     assiette d’Antoine

    Auchan

    SALADE LANDAISE – barquette 3kg EAN : 3576280900035 DLC : du 13/07/2018 au 03/08/2018

     assiette d’Antoine

    Auchan

    Taboulé au poulet format vrac ou barquette 1 kg acheté entre le 25/06 et le 13/07/2018

    Claude Léger

    Intermarché

    riz nicois format vrac ou barquette 1 kg acheté entre le 25/06 et le 13/07/2018

    sans marque

    Intermarché

    Petits pois très fins 2,5kg N° de lot : W171423 3l & CM8099H1 DLC/DLUO : 05/2019 & 04/2020 vendus depuis le 25/04/2018

    Pinguin

    Carrefour

    Mélange Mexicain 1kg *

    Leader Price

    Leader Price Guadeloupe, Martinique, Guyane, Nouvelle Calédonie

    Légumes pour potage maraîcher sachet 1 kg Code barre 3564700005767 03 *

    Notre Jardin

    Leclerc

    Salade Délice de la mer 2,2 kg, Lots 01815606 / 01815906 / 01817306 / 01818307 / 01818707, DLC : 03/07/2018 - 06/07/2018 - 20/07/2018 - 30/07/2018 - 03/08/2018 *

    sans marque

    Intermarché

    Bol poulet-crudités 250g, Lot 18190808 / 18191803 / 18191808 / 18192803 / 18193803 / 18193808 / 18194808 / 18197807,DLC : 19/07/2018, 20/07/2018, 20/07/2018, 21/07/2018, 23/07/2018, 23/07/2018, 23/07/2018, 26/07/2018 *

    Monique Ranou

    Intermarché

    informations maj le 19/07/2018