Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Une bouchée sympa pour l'apéritif

    Rosette de Lyon au cantal (ou gruyère)

    Des tranches fines de rosette de Lyon assez larges autant de cubes de Cantal

    Déposez au centre de chaque tranche de rosette un cube de cantal ou gruyère.

    Relevez les bords de la tranche en forme d’aumônière, la maintenir fermée avec un brin de ciboulette ou un cure-dents.

    Rien ne vous empêche d'utiliser d'autres charcuteries et d'autres cubes de fromage dur.

     

  • Savoir utiliser la crépine et la barde de lard

    FAUT PAS CONFONDRE: LARD (BLANC) ET CANSALADE!

    La crépine, aussi appelée coiffe ou toilette ailleurs que chez nous, ou crépinette par ici, est le péritoine du cochon, c'est-à-dire la membrane qui renferme ses viscères. Très fine et veinée de lipides, elle est fréquemment utilisée en charcuterie pour maintenir ensemble une préparation culinaire comme les pâtés, les crépinettes, les paupiettes, les rôtis, etc. On enveloppe les divers morceaux de viandes, fruits ou légumes pour garder leur texture moelleuse et éviter le dessèchement.

    Elle fond à la cuisson pour ne laisser apparaître sur la pièce cuite que de légères marques. Elle n'altère nullement le goût et se manipule relativement facilement. Conservée dans de la saumure il faudra la rincer à l'eau fraîche et froide avant de l'utiliser au moins 15 mn dans de l'eau vinaigrée. Elle sera plus facile à manipuler. Moins grasse que la barde, elle est plus digeste et permet d'éviter une trop grande consommation de graisse animale.

    LE LARD (blanc)

    Le lard est la graisse située sous la peau du porc.

    Le lard gras appelé “bardière“ par certains toqués de la toque, se situe entre la chair et la couenne du porc. Cette bardière sert à préparer le saindoux, et le lard, proche de la couenne, fournit les bardes pour les rôtis, les volailles ou les pâtés.

    Le lard maigre ou ventrèche est constitué par la poitrine de porc que nous appelons par chez nous: cansalade. Elle peut se présenter roulée ou plate. JAMAIS DE LA VIE, la cansalade plate est fumée…. nos ancêtres occitans ont bien compris que le fumage deviendrait un jour une peinture de produits chimiques, alors, ils ont eût le bon sens de ne pas nous enseigner ce goût fumé qu'on aime ailleurs… tout là-bas, dis, que ce n'est pas occitan, si tu veux savoir la vérité!

    Le lard maigre est utile pour larder les viandes maigres et piquer les rôtis, pour cuisiner les sautés, les ragoûts, les civets. Les lardons issus de ce lard maigre sont souvent associés aux préparations d'omelettes, de quiches, pour accompagner les salades...

    Lorsque les lardons sont coupés très fins, ils sont appelés lardons allumettes.

    Conservation:

    La température de conservation des produits figure sur leur emballage. Mais, en fait, si vous êtes malin-gnes vous achetez de la cansalade chez un bon boucher ou charcutier et vous découpez vous-mês; vous goûtez les vrais lardons que vous avez coupés vous-mêmes et vous ne pourrez plus vous en passer car ceux qui sont emballés dans des sacs plastiques, nonobstant les produits chimiques que vous ingurgitez en plus, sont pleins d'eau (ils vous acheter les lardons les plus chers pour éviter cela) et ils sont tombés dans la salière; pas bon pour le cholestérol!

    Bon, si vous achetez emballés malgré mes avertissements, sachet(z) qu'ils doivent être placés dans la partie la plus froide du réfrigérateur, entre 0 et +4°C.

    La date limite de conservation est généralement de plusieurs semaines.

    Les produits non pré-emballés ou après ouverture doivent être consommés rapidement (dans les 48 heures). Perso, j'en congèle, découpés en petits morceaux pour en avoir toujours sous la main.

    Si vous en mettez au fond d'une terrine, disposez en croix ou superposez dans tous les sens de la terrine.

    Pour barder les angles, découper la barde de telle manière qu'ils soient complètement recouverts. Il est important que la farce soit entourée de barde de tous les côtés.

     

  • BBQ de poitrine de cochon, pieds de mouton, champignons, carottes

    400g de poitrine de cochon; 100 g de pieds de mouton

    1 kg de carottes; 5 g de sel demi-sel; 30 cl environ (le jus de 5 oranges)

    Purée de carottes :

    Emincez finement 600 g de carottes; Faire mousser 50 g de beurre demi-sel dans une casserole rapidement à feu vif, ajoutez les carottes émincées; Une fois celles-ci enrobées, ajoutez 20 cl de jus d’orange, laissez cuire 25 mn et mixer.

    Garniture: Nettoyez et coupez les pieds de mouton en quatre. Réservez; Taillez le reste des carottes en quatre et les faire glacer dans du beurre demi-sel et 10 cl de jus d’orange.

    Cochon:

    Cuire la poitrine pendant 4 h à 150 ° dans un bouillon aromatique (laurier, girofle, thym)

    Faire chauffer un barbecue, disposer la poitrine sur le grill; Comptez 3 mn sur chaque face pour une portion de 100 g pour qu’elle soit bien caramélisée. Laissez reposer la viande 5 mn avant de servir.

     

  • Pommes séchées maison, pas chères

    et plus que délicieuses puisque “c'est moi qui l'ait fait!".

    Pour tous ceux qui ont des radiateurs…. un peu large tout de même. Dès que vous commencez à mettre le chauffage, bien sûr. C'est ultra facile, pas chèr du tout tout, la dessiccation est plus longue que l'absorption!

    Prenez des pommes - du jus de citron - cannelle en poudre - anis en poudre - gingembre en poudre

    Epluchez les pommes. Coupez-les en rondelles d'une épaisseur de 3/4 millimètres. Avec un petit emporte-pièce, prélevez le trognon au milieu. Dans une assiette creuse, disposez le jus de citron et trempez les rondelles de pommes dedans et laissez sécher 5 min.

    Dans une autre assiette creuse, mélangez une cuillère à thé de cannelle, une d'anis, une autre de gingembre (mesure pour une pomme). Roulez les rondelles de pommes dedans.

    Enveloppez-les dans du papier absorbant (3 rondelles pour une feuille) et aplatissez-bien. Posez-les sur un radiateur tiède pendant 24 heures. Retournez-les de temps en temps.

    Bon à savoir: Les pommes doivent être souples et élastiques. Trop séchées, on ne sent plus le goût de pommes. Pas assez, elles moisiront. Vous pouvez les conserver deux mois dans une boîte en fer, à l'abri de la lumière.

     

     

  • Haro sur les boîtes de soupe!

    Les soupes au potiron: Que valent-elles au point nutritionnel?

    Rédigé par 8 diététiciens et journalistes scientifiques qui ont analysé 800 aliments du supermarché: ceux qu'on peut acheter, et les faux aliments qu'il vaut mieux éviter de consommer régulièrement car ultra-transformés. Aujourd'hui, l'équipe se penche sur les soupes au potiron

    Le potiron, c'est de saison, et mieux vaut bien sûr l'acheter frais sur un marché ou auprès des producteurs, et le cuisiner à la maison. Mais si vous n'avez pas le temps, et qu'elle figure dans votre liste de courses, quel produit acheter ?

    2 faux aliments

    Chez Royco, on trouve un "Velouté potiron" avec 8,7% de légumes (dont potiron 3,1%), dont la composition fait peur, avec pas moins de 11 ACE* : amidon de pomme de terre, sirop de glucose, arômes, amidon de maïs, beurre en poudre, émulsifiant : E472e, graisse de poule (antioxydant : E310), stabilisants : E340 et E451, acidifiant : acide citrique, protéines de lait.

    C'est à peine mieux chez l'une des stars du rayon, le "Doux plaisir potiron et kiri" de Liebig n'est pas vraiment fréquentable. Parmi les ingrédients, 36% de légumes dont 18% de potiron, le reste étant constitué de carotte, oignon, pomme de terre, purée de tomates à base de concentré. La présence de pomme de terre est toujours un signal d'alerte car c'est un ingrédient pas cher, pas idéal sur le plan diététique, mais qui donne le change en apportant de la consistance.

    Les choses se gâtent un peu plus avec le kiri, un fromage industriel avec des ACE: protéines de lait, polyphosphates, phosphates et citrates de sodium, acide citrique. La soupe elle-même est enrichie en amidon transformé, arômes, glutamate de sodium. Le sucre, présent dans cette formule n'a rien à faire dans une soupe. A noter que cette soupe que nous déconseillons bénéficie d'une bonne note dans le Nutriscore adopté récemment en France! On croit rêver!

    Qu'est-ce qu'on mange alors?

    Le bon choix, c'est par exemple la soupe "Potiron lait de coco et citronnelle" de Green Shot: un peu moins de 42% de légumes (potiron-carotte), avec huile d'olive, lait de coco, citronnelle et gingembre. Ni ACE, ni additif, ni sel.

    ACE

    Aliments ultra-transformés

    C'est l'acronyme créé par LaNutrition pour désigner des “agents cosmétiques et économiques“.

    Il s'agit d'ingrédients qu'on ne trouve pas dans nos placards et que les industriels utilisent pour améliorer artificiellement la texture, l’aspect, la couleur, l’odeur, la saveur, la durée de conservation des aliments fabriqués, tout en réduisant le coût de leur fabrication. Parmi ces « agents cosmétiques », on trouve les 338 additifs autorisés en Europe mais aussi des arômes, du gluten, du lactose, du sirop de glucose-fructose, sirop de glucose, des protéines de lait, du lactosérum, de la maltodextrine, du dextrose, de l’extrait de malt d’orge, de la poudre d’épinards, de l’amidon de blé, des protéines de blé, de la poudre de blanc d’œuf, de l’extrait de levure, etc… Des ingrédients que vous n’avez pas chez vous mais que les industriels fabriquent à tour de bras et savent manier comme personne pour trouver la combinaison parfaite.

    La très grande majorité des agents cosmétiques sont d’origine naturelle et ne présentent aucun risque de toxicité. Aucun n’est forcément néfaste, mais tous sont des marqueurs de l’ultra-transformation. Chargés d'ACE et éloignés de l’aliment de base qui les compose, les aliments ultra-transformés doivent être consommés avec modération sous peine d’impacter votre santé. D’après les chercheurs en nutrition de l’université de Sao Paulo, Carlos Monteiro, Geoffrey Cannon et le chercheur français Anthony Fardet, “les aliments ultra-transformés ne devraient pas représenter plus de 15 % de nos calories“.

     

    Toulouse, toulousain, cuisine, recettes, nutrition, société, santé