Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Remplacer - Page 9

  • Reste de veau ou autres viandes? boulettes étonnantes

    200 g de reste de veau ou volaille: 150 g de riz, 1 œuf, 1 laitue, 100 g de crème liquide, sel, poivre

    Hachez la viande, lavez le riz, mélangez le riz CRU, la viande, l'œuf.

    Formez des boulettes que vous enveloppez dans des feuilles de laitue ébouillantées pour quelles soient malléables.

    Roulez serrées et disposez dans un plat bien serrées les unes contre les autres, (un plat à four bien beurré).

    Arrosez de crème liquide et faites  cuire 45 minutes à four moyen; il faudra rajouter sans doute du liquide, faite un mélange crème-eau.

    Remplacez les feuilles de laitue par des feuilles de chou ou des feuilles de vigne. Donc, pas de roulade dans du papier plastique!!!

  • Tomati, taomata, taratata!

    Voilà pourquoi il ne faut pas garder ses tomates au réfrigérateur

    La conservation des tomates 4 jours au réfrigérateur nuit à leurs arômes, de même que leur blanchiment à l'eau chaude.

    Les consommateurs se plaignent souvent de la baisse de la qualité gustative des tomates. Mais d’après une recherche parue dans HortScience, les conditions de conservation à la maison (au réfrigérateur) et de préparation (le blanchiment) nuisent aussi à la qualité aromatique de la tomate.

    La tomate présente de nombreux atouts pour la santé. Source de vitamines, fibres, oligo-éléments, elle contient aussi un antioxydant puissant: le lycopène, qui serait un allié pour lutter contre certains cancers et contre les maladies cardiovasculaires.

    Ici, des chercheurs ont voulu étudier l’impact des pratiques des consommateurs sur les arômes de la tomate. En effet, des études ont montré que l’arôme des tomates fraîches a diminué au cours de 50 dernières années ; et les consommateurs s’en plaignent régulièrement. Mais les méthodes de production et de stockage ne seraient pas forcément les seuls facteurs à influencer l’arôme des tomates.

    Pour leur expérience, les scientifiques ont utilisé des tomates rouges mûres de type "FL 47", qui ont été séparées en trois groupes avec trois traitements différents: certaines ont été placées au froid à 5°C pendant quatre jours, d’autres conservées à 20°C pendant quatre jours, et d’autres blanchies dans de l’eau à 50°C pendant 5 min. Ces conditions devaient mimer les pratiques des consommateurs.

    Les chercheurs ont analysé les composés volatils en utilisant la spectrographie de masse et comparé les profils des différentes tomates. 42 composés volatils ont été détectés. De manière générale, l’arôme d’un fruit ou d’un légume est produit par un mélange complexe de composés volatils.

    La réfrigération a supprimé la production d’aldéhydes, d’alcools, de composés hétérocycliques contenant de l’oxygène et/ou de l’azote: pentanal, isovaléraldéhyde, 2-méthylbutanal, hexanal, cis-3-hexénal, trans-2-hexénal, 2- phénylacétaldéhyde, pentanol, 3-methylbutanol, 2-phényléthanol, 1-penten-3-one, géranial (citral), et géranylacétone.

    Le blanchiment a réduit la production d’aldéhydes, d’alcools, d’hydrocarbures, de composés hétérocycliques contenant de l’oxygène et/ou de l’azote, conduisant à de faibles concentrations en: 2-méthylbutanal, pentanal, cis-3-hexenal, trans-2-hexenal, 2-phénylacétaldéhyde, pentanol, 2-méthylbutanol, et 2-phényléthanol.

    Les résultats montrent donc que le blanchiment et la réfrigération, deux pratiques courantes, ont un impact sur la qualité aromatique de la tomate. Il apparaît également  que la conservation à basse température a un impact plus important sur l’arôme de la tomate que le blanchiment à l’eau chaude.

    Source

    Jinhe Bai et al. The Impact of Kitchen and Food Service Preparation Practices on the Volatile Aroma Profile in Ripe Tomatoes: Effects of Refrigeration and Blanching. HortScience 09/2015; 50(9):1358-1364.

    Personnellement, je ne mets jamais les tomates au réfrigérateur: je le place TOUJOURS à l'envers, c'est-à-dire le pédoncule sur mon comptoir.

    Il faut cependant bien les laver, 2 fois et la seconde fois les laisser tremper 10 m' dans une eau bicarbonatée. On les garde ainsi plus longtemps fraîche.

    Si vous achetez des tomates en branches, outre les précautions précédentes, il faut retirer la branche car cette dernière et les feuilles survivent en “tirant“ des nutriments de la tomate elle-même.

    Pour faire une sauce tomate, je n'utilise jamais des boîtes en fer pleines de bisphénol ou autre vernis chimique posé à l'intérieur et donc, en contact avec les tomates.

    J'achète des tomates en quartiers pelées de Picard surgelés puis lorsque je veux les utiliser, je les sors IMPÉRATIVEMENT du plastique AVANT de les laisser décongeler. Tous les fruits et légumes surgelés le sont AVANT d'être disposés dans les sacs plastiques dangereux qui, en décongelant, relarguent des saletés dans vos légumes.

    J'achète de la purée tomate dans des bouteilles de verre et je mélange le tout pour obtenir une sauce tomate bien plus saine. (avec oignon, cansalade, champignons, etc, selon ma recette).

     

  • Très, très bon à savoir pour une vaisselle à la main économique et très propre...

    Comment faire une vaisselle à la main hyper économique

    Je suis stupéfaite de voir qu'aucune aide à la personne n'est capable de faire une vaisselle dans les règles de l'art économique! je n'arrive pas à croire que ce simple geste du quotidien est devenue une aberration totale de dépenses d'eau et de produit vaisselle...

    Bon sang, mais c'est si compliqué que cela de comprendre que mettre son liquide vaisselle sur l'éponge et faire couler advertam aeternam le robinet cela dépense autant qu'une baignoire pleine?

    Je n'ai pas de lave vaisselle.... nous ne sommes pas nombreux à table....

    mais, cela veut dire quoi? de faire une petite vaisselle dans le lave-vaisselle?

    Non, ce n'est pas économique!

    Si vous suivez mes indications en bas de page vous saurez que vous économiserez énormément d'eau avec une bassine d'eau savonneuse et pas du tout du liquide à vaisselle dans un bol!!!!

    Quant à ceux qui utilisent un lave-vaisselle pour deux ou trois assiettes: comment lavez-vous vos casseroles, votre plat à four, votre poêle en fer, votre lèche-fritte du four?

    Si vous faites comme j'imagine, non, non, ne m'invitez pas à manger chez vous!!!....

    J'ai un four pyrolyse  neuf depuis deux ans et demi: je n'ai pas utilisé la pyrolyse une seule fois et mon four est hyper propre!

     

    Pour ceux et celles que cela intéresse, voici une recette de fabrication de son produit vaisselle

    Pour 1 L. de produit

    1 savon de Marseille / Alep (sans huile de palme) – 100 g.*

    entre 0.8 et 1 L. d’eau

    2 C. à soupe de vinaigre blanc

    2 C. à soupe de cristaux de soude – à ne pas confondre avec la soude caustique vous risquez de vous brûler gravement (ou, à défaut, de produit vaisselle biologique)*

    Une vingtaine de gouttes d’huiles essentielles, au choix: teatree, citron, eucalyptus, thym, orange…

    (optionnel) 1 C. à soupe de lécithine de soja ou tournesol *

    Attention!

    Pas de savon glycériné (faut de quoi, vous aurez un dépôt gras sur votre vaisselle). Vous pouvez utiliser également du savon noir, pour un résultat plus liquide, mais veillez à mettre moins d’eau au préalable, le savon noir n’ayant pas les propriétés solides du savon d’Alep ou de Marseille.

    Si l’eau de votre région est particulièrement calcaire, mettez davantage de vinaigre dans la recette ou bien ajoutez un peu de vinaigre dans votre eau de rinçage.

    La lécithine est optionnelle, mais elle permet d’éviter que le produit biphase (séparation de la phase aqueuse et de la phase solide), ce qui arrive parfois selon les ingrédients utilisés. A défaut de lécithine, si votre produit se sépare, il suffit soit de repasser un petit coup de mixer, soit de bien secouer la bouteille avant de l’utiliser. Dans tous les cas, cela n’entraîne pas de perte de qualité du produit.

    Râpez votre savon (étape non nécessaire si vous utilisez du savon noir) :

    1. Mettez-le dans une casserole, couvrez-le d’eau et faites-le fondre à feu doux-moyen, en touillant très régulièrement, jusqu’à obtenir un mélange homogène :
    2. Ôtez la casserole du feu et ajoutez ensuite, en mélangeant à chaque fois, les autres ingrédients. D’abord, le vinaigre blanc :
    3. Puis la soude en cristaux :
    4. Et enfin, les huiles essentielles (10 teatree, 10 citron, 5 eucalyptus chez moi) :
    5. Mélangez bien le tout et mettez en bouteille une fois le mélange stable :

    Se conserve extrêmement bien malgré l’absence de conservateurs de synthèse, mais libre à vous de diviser les doses par deux pour un premier essai. Ce produit maison est un excellent dégraissant et un formidable anti-bactérien (au potentiel boosté selon les huiles essentielles utilisées).

    Avis aux non-initiés: ce produit vaisselle mousse moins qu’un produit classique du commerce. Je sais, psychologiquement, c’est dur, mais ça ne change pas grand chose à son efficacité.

    Ce ‘produit vaisselle maison n’est également pas un ‘liquide’ vaisselle: sa consistance est davantage proche d’une crème dense, parfois solide selon le savon utilisé, ce qui en fait un produit plus concentré que ses compagnons du commerce. Libre à vous de le diluer davantage pour en faire un ‘liquide’ vaisselle, quitte à perdre un peu de son pouvoir dégraissant.

    Dans ce cas, pour un résultat plus facile à utiliser, mettez-le en pot à large couvercle plutôt que dans un flacon à bec verseur et prélevez à chaque utilisation un peu de produit à l’aide de l’éponge ou d’une spatule.

    Maintenant: comment faire une vaisselle à la main économique

    Pour obtenir la sacro-sainte mousse et faire des économies de produit et d'eau ne faites pas comme une majorité de Français incultes et mal éduqués par leur mère, à savoir : verser le produit à même les assiettes et couverts sales, robinet grand ouvert pendant toute la vaisselle.

    Saviez-vous que, de la sorte, le débit est d’environ 15 L. d’eau par minute? En 15 minutes, vous aurez utilisé 225 L. d’eau. Au prix ou elle coûte….

    Le mieux est de prévoir deux bacs différents (ou une bassine) Dans le premier, vous aurez rempli d’eau au préalable et  versé le liquide vaisselle. En ayant prévu une eau assez chaude qui dégraisse bien pour commencer et faciliter votre nettoyage à l'éponge. De plus, cela mousse bien. Il faut très peu de ces produits vaisselle qui sont hyper-concentrés.

    Si, lorsque vous videz la bassine à la fin de votre travail il y a trop de mousse à faire partir, surtout ne faites pas couler l'eau des heures: prenez du savon de Marseille, lavez-vous les mains au-dessus de la mousse; cette dernière va disparaître en un clair d’œil.

    Vous avez auparavant déposé dans votre bac, ou mieux une bassine: les assiettes, les couverts et les verres. Les autres ustensiles à laver sont en attente sur le côté de la bassine.

    Lavez d'abord les verres et posez-les dans l'autre bac: robinet d'eau claire fermé pour commencer.

    Lavez soigneusement les couverts et non pas en les passant de l'eau savonneuse à l'eau claire: il peut rester de la nourriture entre les dents des fourchettes par exemple. Posez les couverts dans le bac, toujours robinet fermé.

    Lavez ensuite les assiettes avec l'éponge et passez-les dans le bac de rinçage: alors, là, maintenant seulement ouvrez le robinet d'eau claire courante pour rincer rapidement les pièces de vaisselle déjà lavées.

    Trempez ensuite et au fur et à mesure toutes les autres pièces de la vaisselle en procédant de la même façon: on ne rince jamais à l'eau claire que plusieurs pièces. Pendant que vous tournez et retournez par exemple un bol sous l'eau claire, l'eau qui continue de couler va faire un pré-rinçage des autres pièces du bac.

    Rincez votre vaisselle à l'eau un peu chaude: elle sèchera plus vite et finira de dégraisser.

    Si vous ne lavez pas votre vaisselle immédiatement, plongez-là dans suffisamment d'eau pour éviter que les aliments ne sèchent et soit difficiles à ôter ensuite. De plus, les odeurs de cuisine seront amorties.

    Pour faciliter le nettoyage des plats ou casseroles, vous pouvez verser une cuillerée à café de bicarbonate de soude dans l'eau de trempage. Ce n'est pas mal non plus pour les plaques du four.

    Si votre porcelaine blanche est jaunie, prévoyez, après lavage, un trempage dans de l'eau javellisée pendant une à deux heures puis faites un bon rinçage pour éliminer la Javel.

     

     

     

    Plus de 1000 visites par jour: la tradition, les vieilles recettes cela a du bon!

     

     

     

  • Préparation facile d'un foie gras

    Parce que vous n'avez pas le temps de l'acheter ou que vous n'avez pas confiance à un vendeur n'en connaissant pas à l'ordinaire, vous avez préféré, par sécurité acheter un foie gras chez un grand distributeur de surgelés de qualité.

    Ce foie est dénervé et donc, prêt à cuire. Il vous suffit d'ouvrir les lobes délicatement, après l'avoir laissé décongeler le temps indiqué sur l'emballage.

    Je vous conseille de prendre une jolie terrine qui va du four à la table. Ce genre de terrine peut être un moule à cake. Cherchez bien, on en trouve en tôle émaillée à l'intérieur, peinte à l'extérieur. En fait, je dis cela parce qu'en possède une.... peinture extérieure rouge foncé.

    Je vous conseille cela afin d'éviter d'avoir à placer un film comme on indique dans les recettes généralement mais qui relarguera des tas de produits chimiques à la cuisson sur votre bon foie gras. Vous n'aurez qu'à couper vos tranches à l'intérieur de la terrine. Si cette présentation vous semble trop sommaire, vous pourrez tenter de sortir votre foie une fois cuit en insérant un couteau à lame chauffée ou bien, autre idée, vous aurez placé deux à trois languettes de couenne blanchie et vous n'aurez plus qu'à tirer doucement pour sortir de le foie gras, après l'avoir placé dans un plat en verre rempli d'eau légèrement chaude pour tiédir la graisse.

    Pour commencer, il faut faire tremper votre foie gras avec du muscat doux rouge et le laisser mariner quelques heures au frais, dans un plat creux ovale. Vous pouvez ajouter à ce muscat de macération un demi-verre d'Armagnac ou de l'eau de vie que vous aimez. Nous, ici, c'est l'Armagnac. Point barre.

    Nous, les occitans, nous étions des locavores comme Monsieur Jourdain fait de la prose. A l'insu de notre plein gré de ne pas aller plus loin chercher les bons produits d'Occitanie!

    Rires sardoniques envers les bobos-verdots. (les parigots pleins de fric qui se la joue green durable). Le foie gras, il est durable, tout seul, depuis des lustres, dans le Lauragais. C'est notre pâté quotidien, pourrait-on dire.... Il est durable -surtout- avant qu'on ne l'attaque avec du bon pain de seigle ou de campagne!

    C'est le moment de cuire votre chef d'œuvre: faites préchauffer le four à 100° ou thermostat 3 à 4.

    Sortez délicatement votre foie de son plat de trempage et placez-le dans votre terrine à cuisson mais dans un bain-marie dans le plat ovale que vous aurez vidé de la marinade (que vous gardez précieusement pour l'utiliser dans une sauce). Poivrez suffisamment des deux côtés votre lobe avant de le ranger dans la terrine. Faites donc cuire ainsi durant 40 mn.

    Laissez reposer l'ensemble environ 10 mn. Comme le foie est gras (rire) il “rend“ de la graisse. Retirez-là dans une casserole et filtrez si nécessaire avant de la laisser dans un coin de la cuisine. Il n'est pas nécessaire de la mettre au réfrigérateur. Posez un poids sur votre foie qui, bien entendu reste dans sa terrine. Placez-le au réfrigérateur au minimum 12 heures.

    Récupérez votre graisse qui est pâteuse et remettez-là à chauffer doucement puis, versez-là sur le foie gras dans sa terrine. Replacez-le à nouveau au moins 12 heures dans votre réfrigérateur.

    A table, il est conseillé de le sortir du réfrigérateur 10 mn avant de le servir. Un foie gras ne se sert pas glacé ni chauffé à température ambiante trop longtemps.

    Personnellement, je le consomme avec le grenache de trempage, le Thuilié. En fait, celui-ci est mon rikiki d'apéritif; un petit plaisir que je m'accorde chaque fin de semaine.

    Au fait, si vous avez un lobe frais, c'est encore mieux…. c'est la même recette.

     

  • Drôle de saucisson maigre

    250 g de farine, 50 g d'amidon de maïs, un tiers de levure chimique, 100 g d'huile d'olive, sel, un peu d'eau froide.

    150 à 180 g de viande hachée ou de saucisse de Toulouse ou de poulet ou de dinde

    Faites revenir la viande. Faites la pâte et disposez dessus la viande hachée, roulez sur elle-même le plus serré possible. On ne roule pas dans le film plastique pour ne pas avoir une croute de saucisson pétrochimique!

    Dorez à l'œuf (ou bien, passez une peu de lait, cela économise un blanc d'œuf.). Rangez dans un moule à cake beurré et saupoudré de farine.

    Faites cuire au four à 200° durant 25 mn.

    Se consomme froid ou chaud.

     

     Astuces économiques en cuisine: sur mon site. Plus de 1000 visites par jour!

    Plusieurs milliers d'astuces diverses!

     

  • Trucs et astuces de décongélation

    Oubliez la décongélation de vos aliments au réfrigérateur, utilisez de l’eau à la place!

    Un mythe tenace voudrait vous faire croire que la meilleure façon de décongeler des aliments congelés est de le faire lentement au réfrigérateur. Mais des chercheurs en science des aliments disent que ce n’est pas ainsi que l’on fait.

    La plupart des gens savent que les aliments doivent être congelés aussi rapidement que possible afin de conserver la qualité et le goût. La chose se révèle être aussi vraie quand il s’agit de la décongélation d’aliments congelés, une décongélation plus rapide est meilleure.

    "Ceci est quelque chose que les scientifiques des aliments savaient être vraie depuis longtemps. Mais cette connaissance était surtout limitée à l’industrie alimentaire. La plupart des gens ne semblent pas être au courant de cela", a dit Ekstedt.

    Souvent, ce qui se passe souvent c’est que les gens décongèlent lentement leur viande au réfrigérateur. Garder la viande froide pendant la décongélation est important pour limiter la croissance bactérienne, mais il est possible de décongeler rapidement les aliments dans l’eau.

    La recommandation d’Ekstedt est basée sur ses propres expériences à l’Institut avec la congélation et la décongélation de différents types d’aliments. La conclusion: La meilleure façon de décongeler la viande ou le poisson congelé est de le mettre dans l’eau froide. Vous devez mettre votre aliment entouré dans du plastique, bien sûr, pour garder l’eau hors de l’aliment, mais l’eau va décongeler les aliments rapidement et efficacement.

    Ha non alors! le bisphénol du plastique migre dans l'aliment!

    La raison en est simple: l’eau conduit mieux la chaleur que l’air. Et plus l’aliment est rapidement décongelé, meilleur est son goût.

    Les dommages créés par les cristaux de glace

    Une raison est que congélation et la décongélation des aliments rapides préserve leur qualité est due à la formation de cristaux de glace.

    Quand quelque chose, que ce soit la neige ou des des aliments, reste légèrement au-dessous du point de congélation pendant une longue période, cela crée un environnement parfait pour que de gros cristaux de glace se développent.

    Dans les aliments, la formation de gros cristaux de glace pendant la congélation peut faire beaucoup de dommages aux cellules, ce qui réduit la capacité des aliments à bien se tenir dans des liquides après décongelation.

    Le résultat? une viande sèche et des légumes mous.

    Clarence Birdseye, qui est reconnu comme étant le fondateur de l’industrie moderne des aliments surgelés aux États-Unis, a dit qu’il a découvert le principe lui-même quand il a travaillé au Labrador et il a appris auprès des Inuits indigènes comment glacer du poisson.

    Il a découvert que les poissons qu’il a attrapés à -40°C congèlent rapidement et ont un goût très frais lorsqu’ils sont décongelés. Il a inventé une série de techniques qui ont permis aux aliments à congeler rapidement, prévenant ainsi la formation de gros cristaux de glace.

    A ce jour, l’industrie alimentaire est bien consciente des problèmes posés par la formation de cristaux de glace. En fait, il n’est pas rare d’acheter des légumes surgelés avec un étiquetage qui informe les consommateurs de décongeler rapidement les légumes.

    Jamais scientifiquement documenté

    Bjørg Egelandsdal est professeur à l’Université norvégienne des sciences de la vie à Ås et sa spécialité est la viande.

    "Il n’y a jamais eu de preuves scientifiques derrière les conseils qui disent qu’un aliment devrait être décongelé au réfrigérateur", dit-elle.

    "Peut-être l’idée derrière ce conseil est que la décongélation au réfrigérateur est plus hygiénique. Il est vrai que la viande et d’autres denrées alimentaires doivent être conservées au réfrigérateur si elles ont été décongelées, mais il est certainement préférable de décongeler les aliments dans l’eau si vous vous les utilisez rapidement ", a-t-elle dit.

     

    Un autre moyen rapide pour décongeler potentiellement un aliment est le four à micro-ondes, mais cela peut être difficile avec de la viande, dit Per Einar Granum, microbiologiste à l’Université norvégienne des sciences de la vie.

    Mais si vous prévoyez faire griller votre viande, oubliez le four à micro-ondes. Même si vous utilisez le programme "defrost", c’est "un peu trop brutal pour la viande", dit-il.

    ASTUCES PERSO

    Remplacez décongélation lente au réfrigérateur (en espérant que vous avez sorti l'aliment de son sac plastique ce qui évite la migration du bisphénol dans l'aliment), faites une sorte de bain-marie:

    Mettre l'aliment dans un plat creux lui-même posé dans un plat plus grand rempli d'eau bouillante. Renouvelez cette eau bouillante au bout d'un quart d'heure.

    Bien sûr, cela va plus vite avec un aliment plat, style poisson ou steak. Genre presqu'un heure.

    Pour un poulet entier ou un gigot, c'est plus long, comptez deux heures trente.

    En agissant ainsi, vous êtes sûr que vous avez un aliment moins pollué qu'avec la décongélation dans le plastique.

    Pour des morceaux de viandes à bouillir, bien sûr, vous plongez directement dans l'eau bouillante de la marmite.

    Tous mes conseils et avertissements de la santé sont sur mon site:

    www.tradi-cuisine.com

     

    catégorie du Blog et catégorie Dossiers

  • On remplace l'anti-adhérant des moules à gâteaux

    Pour cuire vos préparations au four

    Si vous ne voulez pas vous intoxiquer…

    Prenez uniquement des moules en verre, en tôle, en grès, en faïence, en fonte si vous en trouvez et bien sûr, jamais de jamais recouverts d'un vernis anti-adhérant.

    C'est dans les vieux pots qu'on fait la bonne soupe.

    Pas de barquette alu, pas de feuille siliconée, pas de papier sulfurisé: tous ces produits sont recouvert d'une couche de verni chimique. Dès que la température monte, le verni relargue des toxiques violents pour votre organisme.

    Si vous faites cuire des gâteaux et autres tartes sucrées, recouvrez largement de beurre (en passant partout) et saupoudrez très largement de sucre en poudre. Versez l'appareil et cuisez normalement.

    Si vous faites des pizzas, des pains, des tourtes etc.; recouvrez largement de beurre ou d'huile d'olive –selon ce que vous cuisez- (en passant partout) et saupoudrez très largement de farine.

    Il va s'en dire que l'huile d'olive convient bien pour les pizzas… Elle a un certain goût, sinon, utilisez une huile de pépins de raisin.

    Tapotez le moule pour faire tomber les surplus de farine ou de sucre (en poudre, j'ai dis).

    Il vous faut uniquement trois huiles à la maison: huile de pépins de raisin pour les poissons et les plats qui n'ont pas besoin d'huile odorante;

    de l'huile de noix, de noisette pour vos salades et crudités.

    Une huile d'olive tout-venant pour la cuisson des légumes, champignons, viandes, volailles etc…

    Inutile d'acheter des huiles d'olives très chères…. les meilleures et les plus équilibrées en omégas bon pour notre organisme, c'est l'huile de noix ou de noisettes.

    Ne vous laissez pas embarquer par les tastes-huiles!

    La noix : Une source d'acides gras essentiels type OMEGA 3

    Certains acides gras sont dits "essentiels" car ils sont indispensables, dès le début de la vie, au développement du cerveau et de la rétine.  Notre organisme ne peut donc pas s'en passer mais il ne sait pas les synthétiser.

    La noix en est riche à 72 %

    60 % d'acide linoléique = AGE oméga-6 (21 % dans l'huile d'olive)

    12 % d'acide alpha linolénique = AGE oméga3 (1,5 % dans l'huile d'olive).

    Les acides gras polyinsaturés participent au bon fonctionnement du système cardio vasculaire. Ils seraient particulièrement bénéfiques aux patients ayant eu un accident cardiaque. On a en effet constaté une baisse du nombre de rechutes.

    Des études épidémiologiques récentes ont montré que la consommation régulière de noix ou d'huile de noix réduit significativement le risque d'accidents cérébraux et cardiaques ischémiques.

    Cela peut ne pas surprendre car si le cerneau de noix évoque le cerveau, une demi-noix n'évoque-t-elle pas un cœur !!!!! ?? Il arrive donc parfois que la recherche scientifique recoupe la mythologie populaire...

    Selon l'Adventist Health study (26 743 sujets) le risque de coronarite et d'infarctus est réduit de moitié chez les consommateurs réguliers ? 5 fois par semaine ou plus ? par rapport aux non consommateurs (Fraser et coll. 1988).

    De même la "Nurses Health Study" menée auprès de 80 000 femmes sur 14 ans a montré un risque relatif d'accident cardiaque réduit (diminution des risques de 35 %) chez les consommatrices régulières (Stampfer et coll. 1998).

    Les résultats d'une étude clinique menée par le Centre des lipides de Barcelone (publiée en juin 2000 ; Zambon et all) ont montré que chez des personnes sujettes à hypercholestérolémie la substitution dans un régime méditerranéen d'une partie des acides gras mono-insaturés par des noix, accentue la baisse :

    du cholestérol total (de 6 à 12 % en moyenne),

    du LDL-cholestérol (4 à 8 %),

    ainsi que des apoprotéïnes B et Lp(a) athérogènes.

    Une étude française sur 857 personnes en zone rurale a de plus, démontré une élévation significative du HDL-C (fraction protectrice / " bon cholestérol ") chez les consommateurs réguliers de noix. (Lavedrine et coll. 1999).

    Les acides gras mono-insaturés, également favorables à la diminution du cholestérol, sont bien représentés (16 à 18 %) tandis que les acides gras saturés athérogènes et thrombogènes n'atteignent que 10%.

    Le cholestérol, totalement absent, est remplacé par les phytostérols.

    L'ensemble fait donc de la noix et de son huile des aliments précieux pour les sujets ayant un excès de cholestérol.

     

    Teneur pour 100 g de cerneaux

    Potassium
    Phosphore
    Magnésium
    Calcium
    Sodium
    Zinc
    Fer
    Vitamine E
    Fibres

    441 mg
    346 mg
    158 mg
    98 mg
    2 mg
    3,09 mg
    2,91 mg
    2,92 mg
    6,7 mg

     

     

    Source : USDA Nutrient Database for standard reference n°14, July 2001

     

    La noix est un aliment énergétique de choix.

    Riche en potassium, en zinc, fer et cuivre, c'est un coup de pouce naturel pour les sportifs.

    La noix est un aliment à privilégier pour la nutrition de l'effort (randonnée, VTT, ski ...).

    Son taux important de phosphore en fait un excellent stimulant pour la mémoire.

    Elle est aussi source du précieux magnésium "anti-stress".

    La noix apporte des protéines de qualité, notamment l'arginine, des fibres, un éventail de vitamines B dont l'acide folique B9,des vitamines B1 et B2 et de la vitamine E "élixir de jeunesse".

    Le plus nutritionnel

    Pauvre en sodium (2 mg pour 100 g), la noix est autorisée dans les régimes sans sel.

    Côté calorie, pas de quoi prendre peur !!!

    En noix fraîche 525 Kcal pour 100 g

    En noix sèche 660 Kcal pour 100 g

    Il faut relativiser l'apport calorique de ce fruit : 100 g de noix sèches représentent 10 noix or la consommation européenne n'est que d'une noix par semaine et par habitant !!!!

    A noter qu'aucun des régimes préconisés complémentés ou supplémentés en noix n'a entraîné de prise de poids.

    La concentration exceptionnelle de ce fruit en minéraux en fait, au contraire, un très bon complément à notre alimentation moderne qui en est souvent déficitaire.

    Notre alimentation et les Oméga 3

    Dans son rapport publié le 10 juillet 2003, l'AFSSA (Agence Française de sécurité sanitaire des aliments) recommande d'accroître ses apports alimentaires en Oméga 3.

    En pratique les femmes devraient consommer 1,6 g d'Oméga 3 par jour et les hommes 2 g, or nous en consommons seulement 0,5 g à 1 g par jour.

    Pour augmenter ses Oméga 3, voici 5 astuces faciles à mettre en œuvre :

    Choisissez du pain aux noix ou aux graines de lin,

    Utilisez l'huile de noix pour vos sauces de salades,

    Relevez vos plats de riz, de légumes, ou vos poissons d'un filet d'huile de noix, rajouté juste après cuisson,

    Améliorez vos gâteaux faits maison ou vos salades de fruits avec des cerneaux de noix,

    Comblez vos petits creux en grignotant des noix.

    Ce qu'il faut retenir :

    Pour satisfaire la dose quotidienne de 2 g recommandée en OMEGA 3, il suffit de 2 cuillères à soupe d'huile de noix ou 3 à 5 noix par jour. Ayez donc le réflexe noix !!!

    L'AFSSA préconise aussi que dans le cadre du régime alimentaire global, les apports en acide linoléïque soient, au maximum, équivalents à environ 5 fois ceux en acide alpha linolénique.

    La plupart de nos aliments présentent un rapport proche de 10 voire 12.

    La noix respecte naturellement ce rapport : Oméga 6 (60 %) / Oméga 3 (12 %) = 5.

    Petit rappel santé

    La vitamine E est un antioxydant au même titre que les polyphénols. Elle prévient l'action néfaste des radicaux libres sur les acides gras (peroxydation favorisant leur dépôt artériel) ou d'autres substrats comme le collagène, l'ADN... d'où son action "antivieillissement".

    Les dérivés des Oméga 3 tels que l'EPA (acide eicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque), acides gras insaturés à longue chaîne, ont un effet dans le traitement d'affections inflammatoires touchant les articulations comme la polyarthrite rhumatoïde et les intestins (maladie de Crohn).

    Un excès d'Oméga 6, par rapport au taux d'Oméga 3, peut compromettre la production de DHA et EPA à partir de l'acide alpha linoléïque, car il existe une compétition enzymatique entre Oméga 6 et Oméga 3 pour la production de ces acides gras à longue chaîne.

    Enfin, les Oméga-3 sont les précurseurs de certaines prostacylines (PGI 3) qui ont une action anti-thrombotique et anti-arythmique prouvée: diminution du risque d'infarctus du myocarde et de mort subite.

    En conclusion, on peut donc dire que la noix a un rôle essentiel à jouer dans la prévention et comme appoint thérapeutique des " maladies de civilisation " : athérome, stress, vieillissement prématuré, etc.

    Nuts every day keep the doctor away (Riedl)

    http://www.noixduperigord.com/bienfaits.html