Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toulouse - Page 7

  • DES OMÉGA-9? OUI !

    L’huile d’olive est composée à 99 % de matières grasses. Il reste 1 % pour le squalène (un isoprénoïde), des alcools (triterpéniques), des stérols, des phénols et des dérivés de vitamine E (tocophérol).

    L’huile d’olive est la principale source d'oméga-9 (un acide gras monoinsaturé). Elle en contient environ 75 %. Les noix de macadamia contiennent autant sinon plus d’oméga-9 avec environ 77 %.

    Voici la composition approximative de l’huile d’olive:

        % d’omega-9 = 75 %

        % d’omega-6 = 9 %

        % d’omega-3 = 1 %

        % gras saturé = 15 %

    Autres bonnes sources d’acides gras monoinsaturés oméga-9:

        Noisettes

        Amandes

        Avocat

        Pacanes

        Huile de canola

        Noix d’acajou

        Pistaches

        Arachides

    DES OMÉGA-3?

    Il y a 9 fois plus d’oméga-6 que d'oméga-3 dans l’huile d’olive. Dans 1 c. à soupe, on retrouve moins que 1 g d’oméga-3. Ce n’est pas beaucoup.

    C'est pour cela que, pour mes salades et crudités, j'utilise de l'huile de noix ou de noisettes!

     

     

  • Les sardines en boîte: moi j'adore!

    Et vous?

    Ces petits poissons débordent de nutriments. Une portion de 85 g contient pas moins de 18 g de protéines.

    Les sardines recèlent également du sélénium*, 1 800 mg d’acides gras oméga-3 EPA et DHA et près de la moitié de la vitamine D quotidienne recommandée. Je vous suggère d’en manger trois boîtes par semaine.

    Une boîte pour un repas composé:

    de sardines -à consommer AVEC leur huile, de préférence de l'huile d'olive, vous cumulerez ainsi les bienfaits thérapeutiques d'une et de l'autre.

    Avec des crudités, râpées ou détaillées de vos blanches mains et pas de la ragougnasse en boîte: carottes râpées, chou blanc ou rouge râpé, radis en rondelles, concombre en brunoise, tomate, etc…

    ou, pourquoi pas, une bonne poignée de choucroute CRUE, ne pas la faire cuire. Formidable pour vos intestins.

    Le tout bien saupoudré de persil frais haché.

    Pour continuer votre repas d'été, du fromage frais nature et un fruit.

    CONCERNANT le sélénium: on a découvert que les Chinois qui avaient beaucoup de sélénium (par la cuisine) dans leurs aliments, faisaient une moindre grave covid-19 que les autres.

    Donc, mangez des sardines.

    RILLETTES DE SARDINES

    J'ai déjà du mettre cette recette si facile!

    Une boîte de sardines à l'huile d'olive, 120 à plus de fromage frais épais; persil, coriandre en poudre, poivre, etc…

    Dans un saladier en verre, mettre les sardines SANS L'HUILE, écrasez-les suffisamment à la fourchette, mélangez le fromage frais, les herbes et autres épices.

    Recouvrez sur des toasts ou autres pains grillés. A servir à l'apéritif, bien sûr.

  • Avocat

    Entrée d'été: roulé avocat thon

    1 avocat. 4 grandes feuilles de laitue. 1 boite de thon au naturel

    1 échalote ou petit oignon rouge

    Le jus d’un citron. Du sel et du poivre.

    Récupérez les feuilles de laitue, faites-les tremper dix minutes dans de l'eau bicarbonatée. Egouttez le thon. Écrasez-le à l’aide d’une fourchette.

    Émincez votre échalote ou l'oignon rouge

    Coupez la chair de votre avocat en petits dés. Arrosez de jus de citron, assaisonnez de sel et de poivre.

    Mélangez l’avocat avec le thon, ajoutez l’échalote émincée.

    Répartissez la préparation dans les feuilles de laitue et roulez le tout.

    Fixez vos roulés avec une pique en bois et servez frais

    Autre prosition pour l'avocat:  le farcir avec un mélange de fromage frais épais (carré frais gervais, Brousse, etc.) et de roquefort, ou simplement le déguster avec du poivre rose, de l'aneth frais et quelques gouttes de vinaigre balsamique.

    Bis repetitas: achetez uniquement des avocats du Pérou ou, si vous ne pouvez pas faire autrement, des avocats à grosse peau d'Israël.
    On le trouve souvent pas mûr du tout; pour le faire mûrir dans votre corbeille:

    posez-le près de pommes et attendre tranquillement;

    enfermez-le sans un sac plastique avec une banane ou pomme;

    enfermez-le dans une boîte hermétique remplie de farine; il doit mûrir en 24 h

    Bien sur, vous savez comment l'ouvrir: découpez-le en long jusqu'au noyau et faire tourner les deux parties comme on ouvre une capsule de bouteille.

    Bientôt, on pourra acquérir des avocats de Corse...

    Des avocats, j'en mange toutes les fois que je trouve des avocats du Pérou.. à la cuillère, sans autre forme de procès. C'est bien gras: inutile de rajouter de la mayo ou de la vinaigrette. D'ailleurs, en été je fais souvent une salade avec concombre, radis, betterave ou autres et avocat... je n'assaisonne pas du tout: je me contente de la graisse de l'avocat.

  • Comment perdre 5 kg en 4 jours (scientifique)

    Perdre du poids reste un objectif pour de nombreuses personnes. Et s’il peut paraitre simple de réduire ses apports caloriques, la difficulté réside souvent dans la lenteur de la perte, et dans la reprise pondérale qui suit. Deux équipes scientifiques, l’une espagnole, l’autre suédoise revendique des résultats étonnant: 5 kilos perdus en 4 jours, sans reprise pondérale pendant des mois…Comment ont-ils fait?

    Les conseils diététiques administrés à ceux qui veulent perdre du poids sont classiquement d’associer un apport calorique faiblement diminué avec de l’activité physique afin que les variations se fassent lentement. Le résultat étant lent, nombreux sont les échecs par abandon. C’est pour cela que les deux équipes scientifiques ont décidé de tenter autre chose : une baisse calorique majeure et une reprise d’exercise physique intensive sur 4 jours. Ils souhaitaient en particulier validé l’effet de ce double effort sur la réduction de la masse grasse.

    15 hommes en surcharge pondérale ont accepté de participer. Ils subissaient un rationnement calorique à 360 Calories par jour soit une réduction environ de 1800 Cal/jour par rapport à leurs apports antérieurs quotidiens: les 360 Calories sont apportées sous forme de boisson hyper-protéinée (8 participants) ou de boissons sucrées (7 participants). Cette restriction calorique importantes à ne pas mettre en place sans surveillance médicale s’associait à un entrainement physique intense: 45 minutes de rameurs faisant travailler les bras et les jambes, puis marche pendant 8 heures dans la campagne avec seulement 10 minutes de pause par heure. Ils avaient le droit à des boissons faiblement caloriques pendant la marche.

    Selon le Pr José Calbet, Profeseur à l’université de Las Palmas de Gran Canaria (Espagne) et le Pr Hans-Christer Holmberg de Université d’Ostersund (Suède), qui dirigeaient les travaux, aucun des patients ne s’est plaint de faim, et aucun n’a abandonné.

    Après 4 jours seulement, la perte de poids moyenne de chaque homme était de 5 kilogrammes et la moitié de cette perte provenait d’une réduction de la masse graisse, en particulier de l’abdomen. Les muscles ont été protégés, que les apports caloriques aient été faits sous forme de boissons hyperprotéinées ou de boissons sucrées.

    Après ces 4 jours, tous les participants sont rentrés chez eux et ont pu reprendre leurs habitudes. De retour 1 mois plus tard aucun n’avait repris de poids et au contraire la plupart avaient encore perdu plus de 500 grammes. Une année après la fin de l’expérimentation, la perte de poids, en particulier la perte en masse grasse se maintenait toujours

    Ces résultats étonnants et encourageants devraient être répliqués chez la femme ainsi que sur un plus grand nombre de participants. Ils restent pour l’instant difficile à expliquer car totalement contradictoires avec ce qui est habituellement observé, une reprise rapide après toute perte. Une réduction calorique aussi importante que celle mise en place dans l’étude ne doit pas être tentée sans contrôle médical.

     Source

    A time-efficient reduction of fat mass in 4 days with exercise and caloric restriction

    1. A. L. Calbet, J. G. Ponce-González, I. Pérez-Suárez, J. de la Calle Herrero, H.-C. Holmberg

    Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports Article first published online: 6 MAR 2014