Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toulouse - Page 4

  • L'été de la figue

    J'attends -toujours avec impatience- la saison de la figue! Hélas, elle ne dure pas longtemps…

    Une bonne figue est une figue charnue et ferme. Lorsque vous en achetez (ou en cueillez), elle doit être parfumée et mûre à point car après récolte, elle ne mûrit plus.

    La figue est meilleure juste après cueillette ou achat, car elle est alors très fraîche et n’a pas eu le temps de se dessécher. Mais elle peut néanmoins se conserver 4 jours à l’air libre.

    La figue est sensible au réfrigérateur, si vous souhaitez l’y conserver quand même, enveloppez-la dans un torchon pour éviter qu’elle absorbe les odeurs des autres aliments, et sortez-la 30 minutes avant consommation pour retrouver les arômes neutralisés par le froid. Vous pouvez la conserver environ 8 jours au réfrigérateur, moyennant ces quelques précautions.

    Crue ou cuite, la figue peut se consommer de différentes manières pour mieux vous surprendre.

    Avant de déguster ce fruit rempli de saveurs, vous pouvez le rincer et le sécher (pour éviter que sa peau, très poreuse, ne se gorge d’eau et se déchire). Ou si vous ne voulez pas le laver, vous pouvez l’essuyer à l’aide d’un torchon propre. Si elle ne vient pas du jardin ou n'est pas bio, vous faites une pâte avec du bicarbonate et frottez avec un papier absorbant; ensuite, passez-là sous l'eau pour retirer le bicarbonate.

    La figue est très simple à prépare: pas besoin de l’éplucher. Mais si besoin, il suffit d’une petite coupe au niveau du pédoncule, là où la peau est légèrement plus épaisse.

    Vous pouvez éventuellement l’émincer en fines tranches à l’aide d’un couteau bien aiguisé (si ce n’est pas le cas et que le fruit est très mûr, il risque de s’écraser lors de la découpe).

    Vous pouvez également farcir le fruit en l’incisant d’abord en croix en partant du pédoncule, puis en écartant les coins et en mettant la garniture au milieu. Fromage, glace, pâte d’amande, noix…

    Au four, la cuisson prend environ 20 minutes pour la figue entière, mais elle peut aussi être fendue en deux ou quatre ou encore en morceaux.

    À la poêle, il faut environ 5 minutes pour la faire revenir, en morceaux ou ouverte en deux.

    Et pour réaliser une confiture de figues, il faut compter entre 40 et 60 minutes de cuisson dans un confiturier.

    La figue se marie avec beaucoup de plats et de saveurs différentes, crue comme cuite.

    La figue crue se consomme par exemple :

    Dans un fromage blanc ou un yaourt

    Dans une salade de fruits

    En entrée (salade d’endive, de noix avec du fromage)

    Avec un tartare de saumon (ma recette plus bas)

    La figue cuite peut :

    Être rôtie avec du miel

    Accompagner un magret

    Relever un rôti de porc

    Sublimer un gâteau genre muffin

    Surtout, pas DANS le foie gras!!!! lire plus bas ma vidéo

     

    POUR LE TARTARE DE SAUMON

    il faut un repos de 2 h minimum

    Pour 4 personnes :

    500 g de filets de saumon

    2 figues bien mûres

    2 citrons jaunes et 1 citron vert

    1 échalote, 1 gousse d’ail

    2 cuillère à soupe de très bonne (et chère) huile d’olive ou de noisette

    Quelques branches d’aneth

     

    Tartare de saumon

    Pressez les deux citrons jaunes, et prélever le zeste (c'est-à-dire, uniquement la peau avec un appareil à griffer et pas le ziste qui est fait avec un économe) du citron vert.

    Hachez finement l’échalote et l’ail puis ciseler l’aneth et réserver.

    Coupez le filet de saumon en dés avec un couteau hyper-aiguisé. Lavez et pelez les figues, puis les couper en dés (avec un couteau bien aiguisé pour éviter d’écraser la pulpe du fruit).

    Dans un plat, mélangez tous les ingrédients préalablement préparés avec l’huile d’olive ou de noisette.

    Réservez le tout au réfrigérateur minimum 2 h en mélangeant de temps en temps.

    Avant de servir, bien mélanger à nouveau la préparation puis dressez les assiettes.

    Ce plat peut s’associer avec un gratin de légumes, une salade verte ou des pommes de terre cuites au four.

  • Aïe

    En cette période de réduction des mesures barrières contre la COVID-19, et considérant l'expérience australienne où une vague estivale inattendue de bronchiolite du nourrisson a été observée lors de l'été austral 2020-2021, la question se pose de savoir si le même phénomène est possible en France cet été.

    Les autorités sanitaires des États-Unis, pays où les mesures barrières ont été levées plus tôt que dans notre pays, signalent une augmentation significative du nombre de cas de bronchiolite dans les états méridionaux (les premiers à supprimer l'obligation du port du masque) et alertent les professionnels de santé sur une possible épidémie estivale (faisant suite à une faible épidémie hivernale, comme en France l'hiver passé).

    En France, un frémissement du nombre de cas a été signalé ces dernières semaines par Santé publique France avec une augmentation de 42 % du nombre d'hospitalisations liées à la bronchiolite entre début mai et mi-juin 2021. La vigilance reste donc de mise, d'autant plus que l'expérience australienne indique un âge moyen des enfants infectés supérieur à l'âge habituel de survenue de la bronchiolite et que les symptômes observés chez ces jeunes enfants sont proches de ceux de la COVID-19.

    Alors qu'une saison typique de bronchiolite est à l'origine, chaque semaine, de 5 à 6 000 passages aux urgences pédiatriques et d'environ 2 000 hospitalisations, la saison hivernale 2020-2021 a culminé autour de 2 200 passages et 1 000 hospitalisations hebdomadaires

    De plus, le signalement récent de deux foyers de COVID-19 dans des établissements scolaires en Israël (probablement en lien avec le variant delta – indien) plaide pour une recherche systématique de la cause d'une infection respiratoire chez un enfant, afin de distinguer entre virus respiratoire syncytial (responsable de la bronchiolite), SARS-CoV-2 ou un autre agent pathogène (rhinovirus, virus parainfluenza ou l'un des coronavirus du rhume, par exemple).

    Assisterons-nous à une vague estivale d'infections à VRS chez les nourrissons ? La question se pose au vu des données recueillies en Australie et aux États-Unis.

    En Australie, un été marqué par une explosion du nombre de cas de bronchiolite

    Aux États-Unis, une augmentation significative du nombre de cas depuis la fin de l'obligation de porter le masque

    De plus, il faut savoir que des médecins de Houston, Texas, ont signalé que le nombre hebdomadaire de cas de bronchiolite dans cette ville avait augmenté de 160 % en mai 2021 (comparé aux valeurs moyennes recueillies entre juin 2020 et mars 2021).

    Donc, en France, il est essentiel que les professionnels de santé restent particulièrement attentifs aux infections respiratoires infantiles cet été et jouent leur rôle dans le repérage précoce d'une éventuelle vague estivale de bronchiolite ou l'apparition d'infections par le variant Delta de SARS-CoV-2.

    Les données épidémiologiques françaises sur la saison 2020-2021
    Le point épidémiologique Bronchiolite de la semaine 17 (du 26 avril au 2 mai 2021), Santé publique France.

    Le point épidémiologique Bronchiolite de la semaine 23 (du 7 au 13 juin 2021), Santé publique France.

    Il a été remarqué que, plus la bronchiolite du nourrisson est sévère, plus la grippe saisonnière, arrivant une 15e de jours plus tard, en moyenne, est sévère!

  • Une recette de yaourt végétal maison

    à réaliser sans yaourtière…. pour ceux qui ont des problèmes avec le lait de vache... recette inventée pour une copine allergique

    Préparation : 5 min

    .. et, cerise sur le gâteau, la préparation est de  5 mn… mais, il faut laisser fermenter

    1 L de lait de soja nature

    1 yaourt de soja (125 g) ou une préparation de ferments lactiques pour yaourt

    Facultatif et selon les goûts: arômes, épices, sucres, édulcorants, confiture...

    Il faut stériliser -au préalable- des petits pots en verre à fermeture hermétique en les laissant 5 min dans une casserole d'eau frémissante. Laisser sécher naturellement sur un linge, à l'envers… c'est-à-dire le tchul au dessus: (voir le dico toulousain)

    Préchauffer le four à 40°C.

    Faites chauffer le lait de soja à feu moyen pour qu'il atteigne environ 50°C. Ce serait d'avoir un thermomètre liquide sinon, si le lait est trop chaud, vos yaourts ne seront pas bien épais. Laissez refroidir quelques minutes en le sortant du feu puis, hors du feu, ajoutez un yaourt de soja ou des ferments lactiques et mélanger.

    Ensuite, remplir les pots de yaourt.

    Vous pourrez Laisser fermenter dans le four pendant 3 h avat éteindre le four sans l'ouvrir. Laissez les yaourts reposer encore 8 h sans trop les bouger. Réfrigérez et conservez 1 semaine environ.

    En plein cagnas, vous mettez les pots dehors, dans une cocotte minute que vous aurez monté en température (avant de mettre les pots, il faut jeter l'eau) et laissée en plein soleil, bien fermée et recouverte d'un linge épais propre. A laisser le plus de temps possible au soleil. Economie d'énegie du four

    Lisez aussi avec la boîte outil “Recherche“ la recette des yaourts à la cocotte-minute.

  • Recette Gratin de pâtes au chorizo

    au jambon de pays ou à la cansalade toulousaine, vous pouvez rendre bien plus piquant avec des flocons de piment d'Espelette

    J'adore ce plat!

    Pour 4

    500 g de pâte (rigati, penne…), 4 tranches jambon de Bayonne, coupées en lamelle et ajoutée soit à la sauce tomate, soit étalées sur le gratin deux minutes avant d'éteindre le four.

    Vous pouvez remplacer le jambon par des dés de cansalade poivrée

    4 tomates bien mûres, 1 chorizo, au choix, doux ou piquant

    1 petite boîte de concentré de tomates; 1 oignon jaune

     Du fromage râpé, sel et poivre

    Herbe de Provence

    Découpez le chorizo en rondelles fines. Faites dégorger sa graisse dans une cocotte sur feu moyen.

    Égouttez ensuite le chorizo et découpez-le en morceaux. Remettez dans la cocotte et rajoutez l’oignon épluché et découpé finement. Assaisonnez au goût avec du sel, du poivre et des herbes de Provence.

    Faites revenir le tout à feu vif pendant 5 minutes. Ajoutez ensuite les tomates pelées et taillées en dés.

    Pour peler les tomates, mettez-les 8 à 10 minutes dans de l'eau bouillante (vous pouvez éteindre le feu)

    Mélangez et laissez cuire pendant 5 minutes. Ajoutez ensuite le concentré de tomates et le jambon émincé.

    Laissez cuire la sauce sur feu doux pendant environ 10 minutes.

    Pendant ce temps, mettez les pâtes à cuire dans une casserole d’eau bouillante salée. Égouttez-les et réservez après les avoir embeurrée car, c'est cela qui évite que les pâtes collent une fois égouttées.

    Versez la moitié des pâtes dans un plat à gratin, huilé à l'huile d'olive. Vous pouvez aussi commencer d'abord par passer une gousse d'ail et l'huile ensuite. Recouvrez d’une fine couche de fromage râpé.

    Pour plus de craquant, vous pouvez saupoudrer de chapelure.

    Ajoutez ensuite la préparation au chorizo avant de recouvrir avec le reste de pâtes. Terminez par une couche de fromage râpé.

    Enfournez pendant 20 minutes à 200°C.

    Se mange assez chaud