Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Galettes maïs

     

    Galettes de base, pour 4 personnes: 200 g de farine maïs, ½ l de lait et autant d'eau; 60 g de beurre ou huile olive

    Mélangez lait et eau tiédi et rajoutez à la farine en remuant longtemps pour obtenir une pâte homogène assez épaisse.

    Rajoutez la moitié du beurre fondu (le reste servira à cuire les galettes)

    Formez des galettes avec une large cuillère et faites dorer dans le beurre en tournant des deux côtés. Posez sur papier absorbant

    Se consomment chaudes.

    Vous pouvez rajouter des épices en poudre ou en Huiles essentielles (jamais plus d'une goutte) dans les galettes, des crudités râpées et bien asséchées sur feu doux, du râpé...

    Galettes au maïs, ma recette perso

    Pour 3-4 personnes

    Une petite boîte de maïs non ogm, of course. Rincez le maïs, essorez bien. Le mettre dans un saladier, vous pouvez l'écraser à la fourchette; ajoutez deux œufs, une à deux cuillères à soupe maïzena. Il ne faut pas que ce soit trop épais... sinon, rajoutez un peu de lait, sel, poivre, autres épices, persil.

    Faites chauffer de l'huile de pépins de raisin; laissez tomber une gros cuillerée de pâte au maïs, tournez et retournez, retirez quand cela vous semble assez doré. Déposez sur du papier absorbant, couvrez d'une feuille alu pour maintenir au chaud le temps que vous réalisiez toutes les galettes.

    Galettes de nouilles

    Pour 4 environ: 200 g nouilles, 6 œufs, noix muscade, gruyère, sel, poivre.

    Faites cuire les pâtes al dente dans l'eau bouillante salée, passez-les et remettre sur le feu pour sécher l'humidité. Les disposer dans un saladier; versez par-dessus les 6 œufs battus en omelette; incorporez gruyère râpé, noix muscade râpée ou 1 goutte d'huile essentielle, sel, poivre, persil ciselé...

    Faites cuire comme des crêpes dans une poêle très chaude avec de l'huile ou beurre. Posez sur papier absorbant

    Galettes au fromage blanc

    Pour 4 personne: 250 g de fromage blanc; 70 g de maïzena, 2 œufs, un peu de sucre, de crème fraîche épaisse ou mascarpone; quelques raisins de Corinthe ou brunoise de pruneaux secs, abricots secs...

    Mélangez le fromage blanc et la maïzena soigneusement, laisser reposer un quart d'heure.

    Ajoutez les œufs, le sucre, un soupçon de crème ou mascarpone pour obtenir une pâte épaisse et mélangez bien.

    Faites cuire comme des crêpes en posant dans du beurre bien chaud ou de l'huile: arrondir en crépettes et n'oubliez pas de poser les raisins trempés dans du lait ou rhum; posez sur papier absorbant. Vous pouvez déguster avec miel ou confiture.

     

  • Benjamin-Constant exposé à Toulouse

    Jean-Joseph BENJAMIN-CONSTANT est un peintre, je dirais un coloriste hors pair qui est nait à Toulouse et qui a été formé ici, dans notre école des Beaux-Arts. Jeune fille, ce mot m'impressionnait beaucoup: Beaux-Arts…

    J'ai toujours pensé que ceux qui y étaient “pensionnaires“ étaient des gens de très haut niveau, des super-intellectuels qui se formaient aux Arts les plus élevés…. jusqu'à ce que je rencontre une étudiante, hippie désaxée, toujours entre San-Francisco et Katmandou (bref, une droguée) qui a démoli en quelques minutes le prestige que j'accordais mentalement à cet institut. Ben oui, élevée dans une famille ouvrière, travaillant dès mes 14 ans dans des usines à confection, tout ce qui relevait du mot Beaux-Arts ou Université me semblait un monde, non seulement inaccessible mais d'un intellectuel hors du commun.

    J'ai gardé de nombreuses années ce complexe d'infériorité intellectuelle avant de comprendre peu à peu que les années passées à traîner sur les bancs des amphi n'étaient nullement l'indice du haute intelligence; il y a presque plus de crétins sur-diplomés avec des bacs plus 10 ou 15 qu'il n'y en a d'illettrés dans les classes ouvrières.

    Vous en connaissez beaucoup des tenanciers du bac contemporains qui savent écrire sans faute et qui comprenne le texte lu quand ils arrivent à la fin de la phrase? Si vous me répondez oui, c'est que votre QI est au niveau de celui d'une betterave.

    Benjamin-Constant est né à Paris (hé oui, personne n'est parfait) en 1845 mais il perd très jeune sa mère et se retrouve en 1847 à Toulouse, chez ses tantes. Il est formé par un disciple de Delacroix (pas mal, quand même!) qui est, en ce temps-là, directeur du musée des Augustins.

    C'est d'ailleurs au Musée des Augustins (un des plus beaux de Toulouse) que se trouve la première rétrospective de ses œuvres: les œuvres de Benjamin-Constant sont une peinture orientaliste, très usitée au XIXe siècle. Benjamin-Constant est connu dans toute la France et éprouve un fulgurant succès aux Etats-Unis; son orientalisme lui vient d'un voyage en Espagne puis au Maroc. L'exposition dure jusqu'au 4 janvier 2015.

    Je me souviens avoir un peu étudié son art, vers 10-12 ans, lorsque la classe a visité le Capitole, le palais des Capitouls qui est désormais la mairie de Toulouse, un des emblèmes de la Ville Rose.

    Au fait, si jamais vous avez des nostalgies de Nougaro, sachez qu'en appelant le standard de la mairie de Toulouse, vous entendrez sa plus fameuse chanson nostalgique O Toulouse… un petit coup de Nougaro et d'O Toulouse me met toujours du soleil dans le cœur! Les administrations locales feraient bien d'en prendre de la graine car, souvent, la rengaine d'attente est une improbable musique ringarde “zuShé“ qui nous irrite le tympan.

    Choisir de l'étranger merdique lorsque l'on habite en France pour faire attendre les pa-tiennnnnnns ou les zusagerrrrrrrrrrrrrs, est une attitude de français incultes, débiles et anti-patriotes. Après, on s'étonne que la France se délite!

    Donc, à la mairie se trouve un gigantesque tableau: l'Entrée d'Urbain II à Toulouse. Voir la photo ci-bas.

    Vous passerez toute l'après-midi… mais, pourquoi pas la journée entière: il y a plus de 70 œuvres à contempler…. venez sans être fatigué et ayant avalé un solide cassoulet, je ne voudrais pas que vous soyez atteint-e du syndrome de Stendhal!

    Durant son voyage en Espagne et Maroc, il a été tourneboulé par toutes les couleurs qui ont véritablement changé sa vision du monde et de son art. Vous allez être étonné-e par cette exposition; dans une grande pièce, on été placés les tableaux des odalisques; vous aurez ainsi l'impression d'être dans un harem.

    Toulouse, toulousaine, société, occitanie, cuisine, recette, gastronomie

     

     

     

     

     

    Favorite de l'Emir

    Comme c'est devenu la mode, désormais dans ce monde techno, il y a des bornes multimédias qui vous complètent la visite… emmenez vos enfants, il y a un parcours-jeu qui les intéressera fort.

    Et puis, comme l'exposition a reçu le “label exposition d'intérêt national“, car le ministère de la Culture (sic) lui reconnait une certaine qualité innovante….. je me demande ce que vous attendez pour vous précipiter et faire un bon weekenge dans mon Toulouse.

     

    Toulouse, toulousaine, société, occitanie, cuisine, recette, gastronomie

     

     

     

     

     

    www.augustins.org

    Exposition Benjamin-Constant
    Du 4 octobre au 4 janvier

    Musée des Augustins - musée des Beaux-Arts
    21 rue de Metz
    Métro Esquirol
    Tél : 05 61 22 21 82

    Horaires :
    Tous les jours de 10h à 18h, nocturne le mercredi jusqu'à 21h.
    À partir de janvier 2015 fermeture le mardi.
    Les 24 et 31 décembre : de 10h à 17h.
    Fermeture le 25 décembre 1er janvier et 1er mai.

    Tarifs :
    Normal : 9 €
    Réduit : 5 €

     

    Entrée du sultan Memet

    toulouse,toulousaine,société,occitanie,cuisine,recette,gastronomie

     

     

     

     

     

     

     

  • Violette, la fleur de Toulouse!

     

    Toulouse, la Ville rose, est devenue la capitale des violettes juste après la visite de l'impératrice Eugénie qui ce jour-là portait une magnifique robe blanche imprimée de bouquets de violettes. Elle était si belle, si rayonnante de jeunesse et de beauté que les toulousains, frappés par cette splendeur royale ont décidé de cultiver les violettes.

    D'ailleurs, si cela vous intéresse, voici comment cela s'est passé exactement:

     

    http://www.legende-des-siecles.com/royales/index.html

     

    La culture se faisait au nord de Toulouse. Lorsque j'étais enfant, je voyais des producteurs travailler dans les champs, le soleil reflétait les châssis vitrés. Ils travaillaient toujours courbés, je les voyais en rangs d'oignons: quand la serre était relevée, je voyais à peine le vert des petites feuilles. Les grands tabliers, des instruments à la main (que petite, je ne connaissais pas), les paniers en osier près d'eux, par terre..... Parfois, ils levaient l'échine, regardaient vers le ciel en s'étirant, une main sur les reins et on pouvait presque entendre la colonne vertébrale craquer...... Vraiment très pénible cette profession.

    Les producteurs vendaient leurs fleurettes sur le marché aux violettes des Jacobins et dans les rues du centre-ville, de petits bouquets touffus, liés d'un cordon rouge.Je me souviens d'un monsieur avec un carriole, vétu d'un grand caraco violet, un large chapeau de velours noirs, des pantalons velours côtelés marron, larges attaché avec une grosse corde, et d'énormes bottes aux pieds, qui proposait aux unes ou aux autres ses petits bouquets: il y avait une grande bassine pleine d'eau où étaient rangés des tas de minuscules bouquets violets. Habillé ambiance, le vieux Monsieur!

    Cette culture occupe alors 600 producteurs sur une vingtaine d'hectares. La violette de Toulouse fait partie du groupe des violettes de Parme (parmensis). C'est une plante vivace poussant en touffes ou en pied sur lesquelles les fleurs dépassent de quelques centimètres.

    Cette plante est tenace et résiste à des hivers pas trop froids comme nous en avons souvent, ici à Toulouse; j'en avais trouvé plusieurs pieds au bord du canal du Midi et ayant réussi à retirer la motte de deux, je me suis trouvée à la tête d'une belle envolée de violettes sur ma terrasse; les violettes ont essaimé sur toute la surface du plot en béton qui protégeait du vide, environ 3 m de long et 1,00  de large. Au printemps, j'avais un magnifique tapis de violettes qui a duré de 1978 à 1994 date de notre déménagement. Pour une fois que j'avais la main verte! hélas, ces fleurs sont minuscules et je préférais les laisser en place plutôt que de les couper. Je venais, pendant la floraison, contempler mon joli tapis violet.

    L'hiver de 1956 est très rigoureux et provoque de nombreuses pertes. Je vous reparlerai de mon hiver 56, j'avais 6 ans. En 1992, la culture in vitro de la violette est possible et permet de produire les plants de violette exploités aujourd'hui par une dizaine de producteurs.

    En 2003, la ville de Toulouse organise officiellement la Fête de la Violette.

    La maison de la violette est une péniche au bord du Canal du Midi à deux pas de la gare Matabiau. Elle a ouvert en 2000. On peut y voir une exposition sur la culture de la violette et se procurer beaucoup d'articles à la violette tout en y découvrant toutes les facettes de cette plante.

    A partir de la fleur de violette, plusieurs produits sont réalisés:

    la violette cristallisée dans le sucre : elle apparaît à la fin du XIXe siècle;

    le parfum « violette de Toulouse » créée en 1936 par les établissements Berdoues;

    la liqueur de violette créée en 1950 par M. Serres.;

    le sirop de violette; le miel de violette; et même de l'encens...

    Le sirop de violette est très tonique, pour les enfants notamment, qui adorent sa couleur;

    SIROP DE VIOLETTE

    Faites infuser dans 1 litre d'eau bouillante 250 g de fleurs fraîches. Laisser macérer dix heures environ. Exprimez le jus en le serrant dans un torchon propre et faites-le bouillir à feu doux après avoir ajouté son poids en sucre jusqu'à abstention d'une consistance sirupeuse. Buvez jusqu'à 5 cuillerées à soupe de sirop par jour, entre les repas dans un peu d'eau fraîche. Non seulement il est tonique mais il peut vous aider en cas de toux rebelles.