Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toulous

  • Qui a inventé le mot gastronomie?

    J'attends vos réponses

  • Quels sont nos besoins en protéines?

    Les apports recommandés sont estimés à 10 à 15% de la ration calorique totale avec un minimum de 70 g par jour pour un homme et de 60 g par jour pour une femme, sachant que la moitié doit être apportée par des protéines animales.

    Les signes cliniques d'un apport insuffisant de protéines sont:

    - une fonte de la masse musculaire,

    - une diminution de la résistance aux infections,

     - une grande fatigue physique, psychique et sexuelle,

     - une modification du comportement social,

    - un blocage de la synthèse des anticorps et un arrêt du processus de la cicatrisation.

    Mais attention à la consommation excessive de protéines qui favorise la production de déchets organiques tels que l'urée et l'acide urique (responsable des crises de goutte). Ceci pourrait engendrer sur le long terme, une fatigue des reins.

     De plus, les protéines animales étant pour la plupart souvent accompagnées de graisses animales et de cholestérol (ex: viande, œuf, fromage…). Une consommation abusive de ces produits pourrait également augmenter les risques de maladies cardio-vasculaires.

    Cependant, sachez qu'une consommation quasi exclusive en protéines (ex: diète protéinée sans suivi médical ou trop longtemps suivie) entraîne un déséquilibre alimentaire (manque de glucides, d'acides gras essentiels, de minéraux, vitamines…) à l'origine de certains effets secondaires graves tels que:

    - troubles digestifs (nausées, vomissement, douleurs abdominales, diarrhées, constipation…),

    - taux d'acide urique élevé, crise de goutte,

    - malaise hypoglycémique,

    - perte de cheveux, sécheresse de la peau,

    - difficultés de concentration, maux de tête,

     - crampes musculaires.

     

  • Dame blanche maison

    Purée de marrons

    Ingrédients

    40 cl d’eau de source; 400 g de sucre (ou moins);

    1 kg de marrons entiers frais ou un pot en verre déjà épluchés

    1 gousse de vanille ou de la poudre de VRAIE vanille

    Incisez les marrons sur la partie la plus pointue. Épluchez-les et mettez le tout dans une casserole d'eau froide. Faites bouillir 10 minutes, puis passez-les au mixeur.

    Ou bien: Rincez le pot de marrons en verre -longuement- à l'eau courante et versez dans le mixeur. Mettez moins de sucre que ci-après.

    Dans une casserole à fond épais en inox, mélangez le sucre, l'eau et les graines de la gousse de vanille. Portez à ébullition, puis laissez tiédir.

    Versez progressivement le sirop dans la purée de marrons, puis mixez à nouveau.

    Faites une chantilly épaisse un peu sucrée avec du sucre vanillé maison; dans un verre large ou verrine, remplissez de crème marron et déposez la chantilly sur le dessus.

    Passez une heure au frais.

     

  • Le foie gras en France

     

    Le foie gras en France en 2019 = 18.818.000 kg

    En 2019, la production française de foie gras était de 18.818 tonnes selon le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (CIFOG).

    En 2017, la production française de foie gras avoisinait 11 000 tonnes.

    En 2015, 19 200 tonnes de foie gras ont été produites dont 97% de foie gras de canard.

    EN 2013, 20.447 tonnes avaient été produites, dont 19 833 tonnes de foie gras de canard et 614 de foie gras d'oie.

    Combien coûte le foie gras en France ?

    La baisse de production durant deux ans a poussé à la hausse le prix moyen du foie gras aux alentours de 52 € le kilo en 2018.

    Combien de canards pour le foie gras en France ? 32 000 000

    Selon RTL en octobre 2017, la production française de foie gras a baissé de 36% en 2017 à cause de la grippe aviaire : on est passé de 36 à 23 millions de canards pour le foie gras de 2015 à 2017, et ce chiffre est remonté à plus de 30 millions.

    La consommation de foie gras en France

    Selon les témoignages, les Français ne "renoncent pas à se faire plaisir avec le foie gras". De plus, le "caractère typiquement français du foie gras" est parfaitement en phase avec leurs attentes.

    La consommation de foie gras en 2017 = 13 390 000 kg

     

    En 2017, au total 13 390 tonnes de foie gras ont été commercialisées sur le marché français, importations inclues, soit 4860 t de moins qu’en 2016.

    De plus en plus d'adeptes du Foie Gras

    Selon Kantar WorldPanel, le nombre de ménages acheteurs a progressé de 35,9% en 2001 à 45,8% en 2011. A l’international, le Foie Gras est également de plus en plus apprécié.

    La consommation de foie gras en France en 2016 = 4836

    En 2016, les Français ont acheté 4836 t de foie gras en grandes surfaces contre 5336 t en 2015, une diminution en raison d’une réduction de l’offre suite aux épisodes de grippe aviaire qui ont touché les élevages du Sud-Ouest.

    Selon un sondage CSA 2015,  93% des Français déclarent consommer régulièrement du foie gras qui reste donc un produit plébiscité par les consommateurs.  En 10 ans, le taux de Français consommateurs de Foie Gras a ainsi progressé de 5 points : passant de 77% pour atteindre le taux record de 82% en 2011 et 93% en 2015 (statistiques Agricoles Annuelles, Ubifrance) .  

    78% des Français attachent de l’importance au fait que leurs repas de fêtes soient composés de produits d’origine française Sondage Ipsos pour France Bleu paru le 4 décembre 2012).

    Un ménage français achète 657 g de foie gras/an dont 78% de produit prêt à consommer

    Foie gras : cru ou prêt à consommer ? = 78%

    En France, on peut acheter du foie gras sous différentes formes : 22% sont proposés sous forme de foie gras cru et 78% en foie gras prêt à consommer dont 56% pour le foie gras entier et 44% pour les blocs de foie gras.

    La filière foie gras représente environ 100 000 emplois directs et indirects en France et ferait vivre 30 000 familles.

    La production de foie gras en France

    La grande région du Sud-Ouest comprenant l’Aquitaine le Limousin, l’Auvergne et le Midi-Pyrénées produit 72% du foie gras en France. Le grand Sud-Ouest comprenant la Bretagne, l’épée la Loire et le Poitou-Charentes, assure 26% de la production nationale de foie gras.

    La zone du Sud-Ouest, réunissant Aquitaine, Limousin, Auvergne et Midi-Pyrénées, est à l’origine de  72% de la production française de Foie Gras.

    Les exportations de foie gras = 4.970 tonnes de foie partent à l'exportation.

    La France reste le 1er producteur, consommateur et exportateur mondial de foie gras.

    La balance commerciale française (1er producteur mondial de foie gras) est restée largement excédentaire, à +39 millions d’euros en 2012, en léger recul de 2 millions d'euros. Le Foie Gras a ainsi contribué positivement à la balance du commerce extérieur français à hauteur de 40,7 millions d'euros en 2011.

    Le marché du foie gras en 2012 et 2013 s'est caractérisé par une montée en gamme des achats et par la persistance très belle image du foie gras chez le consommateur. Les achats des Français sont montés en gamme : le Foie Gras entier Prêt-à-Consommer a gagné +6,1% : en 2012, il s’est ainsi vendu davantage de Foie Gras entier que de Foie Gras en Blocs avec Morceaux, qui perd sa position de leader.

    Du côté des présentations, le mi-cuit confirme, quant à lui, sa pôle position avec 74,5% des ventes sur l’année (+1,1%) et 79,7% sur la saison (+1,7%). A noter la forte progression des achats des ménages en foie gras cru (+15,9%). (Source : Symphony Iri Group)

    Le Foie Gras est très apprécié des Français : 93% ont déclaré aimer le Foie Gras en 2015. Les Français sont de plus en plus nombreux à dire qu’ils l’aiment "beaucoup": 41% en 2012, 33% en 2009, 72% en 2013 (Source : CIFOG/CSA 2015)

    En GMS, les Fêtes de la Saint Martin ont représenté près du 1/3 de la progression des ventes de la saison (Source: Symphony Iri Group). Cela reflète la pertinence de la stratégie d’avancement de la saison des fêtes initiée par les professionnels du Foie Gras en 2009. Avec la tradition de la Saint Martin, ils invitent les Français à faire la fête avant les fêtes, dès le mois de novembre. Pour que le Foie Gras continue à faire la différence en 2013, les professionnels renforcent leur dispositif d’information à l'occasion de cette période stratégique.

    Le marché du foie gras en France

     Le foie gras se vend sous différentes formes: cru, entier, (mi-)cuit, en bloc, en conserve…. le "fois gras entier" étant considéré comme le plus savoureux. Le foie gras de canard cru a l’avantage d’être environ 40% moins cher qu’un foie cuit, mais il faut après le préparer

    81% du foie gras consommé en France sont vendus en grande surface.

    Le prix moyen en 2008: 24,07 € le kilo de foie gras et environ 80 € une fois transformé (+3,4% / 2007)

    20% du foie gras vendus en France proviennent de Hongrie et de Bulgarie.

    Le nombre de canards ou d'oies qu'il faut gaver pour produire le foie gras mondial. Le foie utilisé est aujourd’hui presque exclusivement celui des canards (mâles) dont le gavage est moins long que celui des oies. Ces canards dits " mulards "  sont des canards stériles et muets qui ne savent pas voler.

    Le gavage est interdit dans plusieurs pays d'Europe et en Californie

    Quelle est l’origine du foie gras ?

    Si en France on considère que le Sud-Ouest est le berceau du foie gras, son origine se situe plutôt en Égypte et à une date beaucoup plus ancienne. Ce sont les paysans de l’Égypte antique qui sur le Nil ont constaté que les oies sauvages se nourrissent plus avant de partir pour leur voyage de migration annuelle. Ils ont ensuite systématisé le gavage systématique pour améliorer les qualités gustatives du foie des oies. De nos jours, on consomme de plus en plus du foie gras de canard.

    La production de foie gras en France

    La France est le 1er producteur, consommateur et exportateur mondial de foie gras : la France produit  75% à 78% du Foie Gras mondial et le Foie Gras fait aujourd'hui officiellement partie du patrimoine culturel et gastronomique protégé en France. La France exporte du foie gras vers l'Espagne, la Belgique et le Japon.

    La plupart du foie gras mondial est produit, transformé et consommé en France (83% de la production, 98% de la transformation et 90% de la consommation mondiales).