Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cuisine Toulousaine et Occitane - Page 6

  • Facile, simple, pas chère

    ROULES DE DINDE

    • Panés
    • Avec sauce crémeuse

    Ingrédients (6 personnes)

    6 filets de poulet coupés fin ou applatis avec un rouleau à patisserie

    4 œufs, ail, persil, panure

    1 kg de champignons forestiers

    Etalez les filets de poulets sur un torchon très propre, bien sûr,

    Faire revenir les champignons à l'ail et au persil (5 minute).

    Disposez le tout au milieu de chaque filet de poulet.

    Les rouler, attachez chacun avec un cure dent.

    Panez le tout et faire cuire dans votre poêle: Ne pas oublier de retourner les filets de poulet et d'adapter la cuisson selon l'épaisseur de la viande.

    2 - En sauce:

    Ne pas panner les escalopes et en faisant une sauce a la crème avec les champignons pour en napper les escalopes.

    Faites rissoler des cubes oignons dans un peu d'huile d'olive ou de graisse de canard (rappel: la graisse de canard a les mêmes propriétés diététique que l'huile d'olive, c'est prouvé), quand les oignons sont bien bruns, faites rissoler des champignons, ajoutez 3 à 4 cuillères de crème fraiche épaisse et monter en bouillant deux minutes, servir sur les escalopes, le tout bien chaud.

     

  • Que faut-il avoir dans son placard?

    Bien avant le réfrigérateur (qui peut tomber en panne, qui peut s’arrêter en cas de coupure d’électricité) et le congélateur (qui peut subir les mêmes sorts et qui n’est pas rentré dans toutes les maisons faute de place), les placards de cuisine sont indispensables. Question de survie alimentaire !

    votre liste de courses type à adapter selon vos habitudes alimentaires

    Les ingrédients en conserves

    Les conserves sont n°1 des placards; Avec des dates limites d’utilisation optimale (DLUO) de plusieurs années, et avec un choix qui couvre tous les légumes, les fruits et même les plats cuisinés, les conserves sont quasiment indispensables. Selon les produits on a le choix entre des bocaux et des boîtes de conserve. Et si on possède un potager et/ou un verger, on peut faire des conserves soi-même. Selon les produits on a le choix entre des bocaux et des boîtes de conserve. Mais, préférez les bocaux en verre; en effet, l'intérieur des boîtes de conserve est recouvert d'un vernis chimique qui passe régulièrement dans les produits conservés, notamment s'ils sont acides.

    Les conserves de légumes

    Les légumes en conserve sont abordables, nutritifs, de bonne qualité et faciles à utiliser.  Cela ne veut pas dire que nous devrions éliminer les produits frais de notre alimentation, mais plutôt introduire un équilibre entre tous les types de produits frais ou surgelés.

    cœur de palmier; pousses de soja, cœur d’artichaut ou plutôt fond d'artichaut

    Les artichauts frais sont certes meilleurs que les artichauts en boîte, mais ils demandent un temps de cuisson assez long. Alors, la boîte de coeurs d’artichaut tout prêts est quand même une alternative géniale pour cuisiner de savoureuses recettes en un temps record !

    Maïs; macédoine, haricots verts, petits pois avec ou sans carotte,flageolets, haricots rouges, lentilles, pois chiche; ratatouille; champignons

    Les champignons en boîte peuvent nous sauver le dîner car ils sont rapides et faciles à préparer. Finie la corvée de nettoyage : une fois les champignons vidés de leur eau, rincés et égouttés, on peut les glisser dans quasiment n’importe quelle recette.

    tomates sous toutes leurs formes : entières, concassées, concentrées, en coulis

    Les conserves de poissons et crustacés

    thon (au naturel si possible)

    maquereaux mais je préfère les pilchards à la tomate ou à la moutarde; En plus, il est économique et bon pour la santé.

    sardines

    Pratiques car elles se conservent longtemps, les sardines en boîte sont l’aliment de dépannage par excellence.

    Crabe; pourquoi pas? bien essorés, mélangés avec des grains de maïs et avec crème épaisse et persil haché

    Les conserves de fruits

    ananas, poires, abricots, mangues, compotes de pommes nature –sans sucre- ou avec d’autres fruits à mélanger avec un yaourt, une banane écrasée, etc…

    Les ingrédients de base: l’épicerie sèche

    pour les assaisonnements et la cuisson :

    huiles (olive, colza, noix, tournesol, etc.); vinaigres (de vin, de cidre, balsamique, etc.);    pâte de cacahuètes pour cuisiner ou tartiner; moutarde, sel, poivre

    épices (curcuma, cumin, curry, paprika, etc.)

    herbes séchées (thym, laurier, basilic, coriandre, etc.)

    pour vos gâteaux, les tartes, les quiches, les sauces :

    sucre, farine, fécule de pommes de terre ou/et maïzena

    lait UHT, lait concentré, lait végétal peut-être

    chocolat en poudre non sucré ou en plaquette; ne succombez pas à la demande des gosses, prenez du chocolat noir à 85%!

    des fruits confits, œufs (impératif, au réfrigérateur! Des œufs à température ambiante perdent leur "fraîcheur" à vitesse grand V

    Mal conservés, les oeufs peuvent présenter un risque pour notre santé. Ne les laver qu'au moment de réaliser la recette, c'est impératif

    pour les accompagnements :

    pâtes de toutes formes, riz long pour la blanquette et rond pour riz au lait

    semoule plus ou moins fine, farine de maïs

     des légumineuses de toutes sortes, lentilles, haricots secs, pommes de terre, oignons, échalotes, ail

    Quelquefois confondues avec les céréales, les légumineuses représentent pourtant un genre bien à part. Elles ont le vent en poupe dans les assiettes depuis quelques temps.

    pour le petit déjeuner :

    chocolat en poudre, thé, café; biscottes ou petits pains, céréales petit déjeuner, flocons d’avoine, confiture, miel, des fruits secs

    Apprenez à reconnaître le miel naturel (en pots de verre) du faux miel et ainsi profiter de tous ses bienfaits sur votre santé.

    Cette liste est bien sûr loin d’être exhaustive; C’est juste une base. On peut y rajouter bien d’autres produits, plus sophistiqués.

    Pour ne pas laisser des produits se périmer, utilisez la méthode de gestion des stocks du 1er entré, 1er sorti," en mettant devant, à portée de main, les produits les plus anciens.

    Ravitaillez régulièrement votre stock quand vous l’utilisez.

    Achetez les produits en fonction des idées que vous avez pour les accommoder ensemble:

    du thon + des haricots verts + des tomates + des épices – chaud ou froid pour une entrée ou un accompagnement

    de la polenta + de la sauce tomate + des œufs

    du riz + des lentilles + lait de coco + curry ( un plat végétarien)

    de quoi faire un gâteau + fruits en sirop

    lait + œuf + sucre + chocolat + maïzena pour une crème en dessert.

    Perso, j'achète pratiquement que des produits bio, que je conserve dans des pots en verre (récupérés) afin d'éviter les mites alimentaires.

    ATTENTION: contrairement aux bêtises lues sur le net, les ŒUFS se conservent au réfrigérateur: en effet, des œufs frais, non conservés au réfrigérateur deviennent des œufs "normaux" en moins d'une semaine s'ils ne sont pas placés au frais!

  • Ma poêlée de Noël ou des fêtes

    Poêlée de châtaignes et choux de Bruxelles

    Pour 4

    500 g de choux de Bruxelles, 1 boîte de châtaignes sous vide

    100 g de lardons de cansalade, 30 g de graisse de canard (une grosse cuillère à soupe)

    1 c. à café de fond de veau en poudre (facultatif)

    Sel et poivre

    Commencez par couper les pieds des choux de Bruxelles. Si nécessaire, retirez les premières feuilles flétries. Rincez-les ensuite à grande eau.

    Portez une grande casserole d’eau à ébullition et faites-y blanchir les choux de Bruxelles pendant 5 minutes. Égouttez-les. Pour économiser le gaz, faites chauffer l'eau dans un bouilloir en inox

    Faites bouillir à nouveau un grand volume d’eau salée. Plongez-y les choux pendant 15 minutes. Égouttez-les.

    Vous pouvez les faire cuire dans une cocotte-minute durant ¼ d'heure selon la grosseur de vos choux de bruxelles.

    Entretemps, chauffez à feu doux (sinon cela va fumer) 30 g de graisse de canard dans une poêle. Ajoutez les châtaignes. Faites revenir à feu vif pendant environ 10 minutes pour les faire dorer.

    Faites dorer à bien brun les lardons dans une autre poêle sans ajouter de matière grasse pendant 7 ou 8 minutes. Déposez-les ensuite sur du papier absorbant pour retirer l’excès de gras.

    Ajoutez les choux de Bruxelles ainsi que les lardons lorsque les châtaignes sont dorées. Ajoutez éventuellement le fond de veau en poudre et mélangez.

    Laissez cuire pendant 2 ou 3 minutes. Servez aussitôt.

     

    C'est une recette du sud-ouest... vous pouvez remplacer les châtaignes par des cèpes

  • Notre magnifique basilique Saint-Sernin

    Les sarcophages des comtes de Toulouse de la basilique Saint Sernin se dévoilent

    Un des sarcophages de la basilique Saint Sernin, actuellement en restauration, a été ouvert.

    Le jeudi 16 avril dernier, un des mystérieux sarcophages de la basilique toulousaine a été ouvert par archéologues et restaurateurs, en présence du maire.

    Selon France 3 Régions, ils contiendraient les restes de la famille des comtes de Toulouse. Un autre avait déjà été ouvert la semaine passée. Il renfermait les restes de deux personnes d’un âge avancé selon les spécialistes. Au nombre de trois, les tombes sont installées à l’extérieur de l’édifice et n’ont pas fini de révéler leurs secrets.

    Des mystères bientôt résolus

    Au sein d’une niche aménagée au XIIIe siècle, les trois sarcophages siègent à Saint Sernin, une des plus grandes églises romanes d’Europe, depuis des centaines d’années. Les experts ne s’accordent pas à dire qu’ils y ont été placés à la même époque, mais les recherches concernant ces mystérieux tombeaux avancent sensiblement. Les anthropologues ont révélé que ce deuxième sarcophage contiendrait également deux personnes. La basilique est également connue pour abriter les restes de Saint Saturnin, le premier évêque de Toulouse et quelques 200 autres reliques.

    Si leur travail ne fait que débuter, le dirigeant des opérations, conservateur de l’architecture régionale, prévoit d’ici deux ans " une étude complète sur les ossements et leur interprétation". A la toute fin des années 90, un des tombeaux avait révélé que les restes y étant entreposés appartenaient à un individu âgé d’une quarantaine d’années. Pensant en premier lieu et à tort au comte de Taillefer, l’homme, de grande taille et richement vêtu, avait par la suite été baptisé "comte de l’an mil".

    Un dernier sarcophage, de petite taille et sûrement destinée à un enfant, est encore visible dans l’enfeu de la basilique. Après restauration, les tombes retrouveront leurs places originales avec leurs ossements.

    A midi, les cloches de Saint-Sernin sonnent un Avé Maria qui, chaque fois, me font entrer dans une émotion incroyable et embuent mes yeux… En effet, j'allais chez ma marraine (qui habitait tout près de l'église- au moins une fois par mois en espérant ce chant incroyable, réalisé avec la supérieure maîtrise de nos fondeurs français de cloches: une réalisation fantastique, une Avé Maria qui vous donne -instantanément- envie de devenir catholique!