Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cuisine Toulousaine et Occitane - Page 6

  • Ma vie de courge.....

    Riche en caroténoïdes, la citrouille est bonne pour les yeux et la prostate et contribue à diminuer le risque de cancer.

    La citrouille, le potiron, le potimarron, sont des cucurbitacées classées dans la grande famille des courges. Les courges contiennent différentes molécules bénéfiques à la santé: alcaloïdes, flavonoïdes, acides linoléique, oléique, palmitique. La citrouille possède des propriétés anti-diabétiques, anti-cancéreuses et anti-inflammatoires. D’abord cultivée en Amérique, la courge s’est répandue en Europe, en Asie. On consomme généralement ses graines et sa chair.

    Les graines de courge sont riches en protéines. Elles contiennent aussi des quantités intéressantes d’acides gras essentiels (acide linoléique) et de vitamine E, connue pour ses propriétés antioxydantes. Le fruit contient des carotènes, vitamines et minéraux.

    Voici quelques propriétés médicales de la courge appuyées par différentes recherches. Cependant de nombreuses études ont été faites sur des animaux ou in vitro, les preuves cliniques chez l’homme manquent un peu…

    Ses graines sont bonnes pour la prostate...

    ... Mais il ne faut pas en attendre des miracles, car les preuves restent minces. On les utilise traditionnellement pour soulager les troubles liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate et un essai clinique en double aveugle contre placebo sur 53 hommes a montré qu'une association d'extraits de graines de citrouille et de palmier nain améliore significativement les problèmes urinaires (1). Dans un deuxième essai, des scientifiques américains ont testé l’efficacité d’un extrait de graines de citrouille, de palmier nain et d’ortie sur le même problème mais ne sont pas parvenus à des résultats concluants (2). Une troisième étude, de pharmacovigilance cette fois, menée sur 2245 personnes suggère qu'un extrait de graines de citrouille réduirait de 41% les symptômes de l’hypertrophie de la prostate sans effets indésirables (3). Les substances contenues dans les graines de citrouille agiraient sur la miction mais pas sur le volume de la prostate même si une étude menée sur des rats en 2006 a mis en évidence un effet bénéfique sur cet organe.

    Les caroténoïdes des fruits de courge ont aussi été associés à la prévention du cancer de la prostate (4). De plus, la cucurmosine, une protéine isolée dans le fruit de la courge musquée Cucurbita moschata a montré qu’elle était toxique vis-à-vis de certaines lignées de cellules cancéreuses (5).

    Gélules et tisanes ici:

     

     

     

    1- Carbin BE: “Treatment of benign prostatic hyperplasia with phytosterols”. Br J Urol 1990, 66(6): 639-641.

     2- Marks LS: “Effects of a saw palmetto herbal blend in men with symptomatic benign prostatic hyperplasia“. J Urol 2000 May;163(5):1451-6.

     3- Friederich M: ”Prosta Fink Forte capsules in the treatment of benign prostatic hyperplasia. Multicentric surveillance study in 2245 patients.” Forsch Komplementarmed Klass

     4- Yadav M, Jain S, Tomar R, Prasad GB, Yadav H. "Medicinal and biological potential of pumpkin: an updated review." Nutr Res Rev. 2010 Dec;23(2):184-90. doi: 10.1017/S0954422410000107.

     5- Zhang B, Huang H, Xie J, Xu C, Chen M, Wang C, Yang A, Yin Q. "Cucurmosin induces apoptosis of BxPC-3 human pancreatic cancer cells via inactivation of the EGFR signaling pathway." Oncol Rep. 2012 Mar;27(3):891-7. doi: 10.3892/or.2011.1573

     

  • En France, on ne fait pas ce que l'on veut!

    Un contrôle sanitaire empêché = 5000 euros, une édition dans un kebab de Roubaix

    La Voix du Nord du 10 septembre 2017 nous narre cette histoire de kebab, " Une amende de 5 000 euros pour Gur Kebab pour avoir empêché un contrôle ".

    Le 20 août 2015, des agents de la direction départementale de la protection des populations veulent contrôler un restaurant Gur de Roubaix. Son responsable leur annonce être fermé pour travaux. Une heure plus tard, les fonctionnaires reviennent. La broche à kebab pivote bel et bien. L’histoire s’est terminée au tribunal

    Un immense malentendu? En août 2015, la DDPP (direction départementale de la protection des populations) débarque à Roubaix pour inspecter différents restaurants. Grande-Rue, les agents préfectoraux, chargés notamment de vérifier la qualité des aliments, se présentent face au restaurant Gur. La chaîne de kebab, véritable success story, est dirigée par trois frères. L’un d’eux accueille les fonctionnaires par, notamment, une phrase simple : " Nous sommes fermés pour travaux … " Par une fenêtre, les contrôleurs constatent l’immense chantier occupant les lieux et décident de reporter leur action sine die.

    Une heure plus tard, de retour dans le quartier, les contrôleurs repèrent une certaine frénésie autour du restaurant. Le rideau métallique est ouvert. La broche à kebab tourne. Visiblement, des clients défilent, des commandes sont prises. En même temps, la partie droite des lieux est en travaux. " Nous avons alors annoncé le contrôle et l’avons commencé ", explique l’un des vérificateurs au président Jean-Marc Defossez, lors de l’audience au tribunal correctionnel de Lille. Lui et ses collègues sont rejoints en cuisine par un autre frère Gur. Le ton monte. Un fonctionnaire est pris par le bras. "Je l’ai raccompagné pour sa sécurité, se défendra le commerçant face aux juges. Une énorme poutre devait être déplacée … "

    "Ce restaurant était fermé", insiste Philippe Lefevre, l’avocat des frères Gur. La broche à kebab ne fonctionnait là que pour les personnes travaillant sur place. L’activité commerciale avait été transférée à l’établissement de Leers. Les clients présents à Roubaix ne faisaient que récupérer des repas préparés ailleurs et amenés par les livreurs à scooter“.

    "Nous travaillons depuis vingt-cinq ans, insiste Umit Gur, l’un des responsables. Nous avons l’habitude des contrôles. Nos relations avec les agents sont très bonnes et notre chaîne n’a jamais eu de souci. " Mais pour les juges, le restaurant a bel et bien fonctionné, même si c’était de façon marginale. Et un contrôle a été empêché. Sanction : 5 000 euros d’amende.

    NB : Un contrôle empêché = 5000 euros? Ce n’est pas cher payé, le seul souci est que l’épilogue ait eu lieu deux ans après les faits, un peu long?

    MORALITÉ: mangez la bonne cuisine française.... de préférence, faite maison!

     

  • Conseils sur la sécurité des aliments et les sacs réutilisables

    Conseils sur la sécurité des aliments et les sacs réutilisables", source Dernière mise à jour de la Food Standards Agency du 30 août 2017.

    Les bonnes pratiques d’hygiène s’appliquent non seulement à la maison, mais aussi lorsque vous allez faire vos courses alimentaires. Suivez nos conseils pour réduire le risque de contamination croisée lors de l’utilisation de sacs à provisions réutilisables, tels que des sacs en plastique standard et des sacs échangeables à vie.

     

    Les aliments crus (viande crue, poisson cru et crustacés*, végétaux ayant des salissures et œufs) peuvent contenir des germes ou avoir des germes sur leur surface qui provoquent une intoxication alimentaire. Même les aliments crus emballés tels que le poulet réfrigéré pré-emballé, le poisson, etc. peuvent avoir des traces de microbes dangereux à l’extérieur de l’emballage. Pour minimiser les chances d’intoxication alimentaire, prenez ces mesures de bon sens pour réduire le risque de contamination croisée lors de l’achat de nourriture:

    Mettez toujours dans des sacs séparés les produits alimentaires crus et les produits prêts à être consommés

    Lavez-vous les mains lorsque vous arrivez à la maison

    * Cela concerne spécifiquement les poissons crus et crustacés destinés à être cuits avant d’être consommés. Les poissons crus prêts à être consommés, tels que sushis, sashimis et saumon fumé, destinés à être consommés crus, devraient idéalement être stockés séparément du reste de vos achats.

    Utilisez des sacs séparés pour les aliments crus et les aliments prêts à consommés

    Choisir votre sac de course

    Étiquetez vos sacs

    Utilisez en été des sacs de congélation

    Vérifiez les fuites et la propreté de vos sacs

     Remplacer les anciens sacs

     

  • Sushi, sachimi, chimie, soucis: mangez des saucisses de Toulouse, c'est mieux!

    Lu dans le blog d'un épidémiologiste

    Live Science rapporte que plusieurs restaurants aux États-Unis proposent un plat de poulet cru qu’on appelle du sashimi au poulet ou du tartare de poulet, selon Food & Wine Magazine. Bien que la "spécialité" n’ait pas beaucoup pris aux États-Unis, elle est très largement disponible au Japon. Manger du sashimi de poulet met une personne à un "risque assez élevé" d’avoir une infection causée par Campylobacter ou Salmonella, deux types de bactéries qui causent une intoxication alimentaire, a déclaré Ben Chapman, spécialiste de la sécurité des aliments et professeur agrégé à l’Université d’État de Caroline du Nord.

    Les infections à Campylobacter sont l’une des causes les plus fréquentes d’infections diarrhéiques aux États-Unis, selon le Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les bactéries causent des symptômes gastro-intestinaux, dont de la diarrhée, des crampes et des douleurs abdominales, et parfois elles peuvent causer des nausées et des vomissements, selon le CDC. Il y a environ 1,3 million de cas aux États-Unis chaque année et moins de 100 décès, en moyenne, chaque année de cette infection.

    Les infections à Salmonella causent également des symptômes tels que de la diarrhée, de la fièvre et des crampes abdominales, selon le CDC. Environ 1,2 million de personnes contractent Salmonella chaque année, et environ 450 personnes meurent de l’infection, selon le CDC.

    Chapman a noté que manger du poulet cru est différent de la consommation du poisson cru, qui se trouve dans des sushis. Avec les poissons crus, les germes les plus susceptibles de rendre les personnes malades sont des parasites et ces parasites peuvent être tués par la congélation du poisson, a-t-il dit. Salmonella, d’autre part, " ne va pas être affecté par la congélation ".

    Au Japon, où le plat est plus populaire, le ministère de la santé, du travail et du bien-être a conseillé aux restaurants en juin 2016 de "réévaluer les menus avec du poulet cru et semi-cru", selon The Asahi Shimbun, un journal japonais. Le ministère a exhorté les restaurants à cuire le poulet à une température interne de 75°C. La recommandation du ministère vient après que plus de 800 personnes ont déclaré qu’elles avaient rendues malades plusieurs mois plus tôt après avoir mangé des sashimis de poulet et des rouleaux de "sushis" de poulet, a rapporté The Asahi Shimbun.

    NB : Un blog informe Le sashimi de poulet, pourquoi c’est une très mauvaise idée.

    Cela étant, "En France, l’incidence des salmonelloses humaines est estimée à environ 307 cas/100 000 habitants par an", selon une information publiée du ministère de l’agriculture sur La salmonellose non typhique. Selon une récente étude, Salmonella est classé au premier rang comme cause de décès associée à une maladie d’origine alimentaire, suivi par Listeria monocytogenes et Campylobacter spp.

    Pour la campylobactériose, le ministère de l’agriculture nous dit qu’"En France, on estime l’incidence à environ 842 cas/100 000 habitants par an. "Cela étant, d’autres chiffres circulent …

    Mise à jour du 12 septembre 2017. "La Food Standards Agency conseille de ne pas manger de poulet cru", source communiqué de la FSA du 11 septembre 2017.

    À la suite d’un article paru dans The Mirror (9 septembre) qui suggère que certaines personnes croient que les plats de poulet crus sont sans danger, nous réitérons notre conseil de ne pas manger de poulet cru.

     

  • Attention à la grippe!

     

    BIO UNIQUEMENT!

    Huiles essentielles, gélules, tisanes, thé, huiles de beauté....

     

    photo,femme,fille,mec