Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cuisine Toulousaine et Occitane - Page 4

  • Sucettes glacées banane au chocolat

    Comme j'aime énormément les bananes, j'ai toujours trouvé des recettes incroyables pour changer du simple fruit à la fin du repas.

    Lait à la banane en bas de la note

    Pour 4 personnes

    4 bananes; mûres mais pas trop, il faut qu'elles “se tiennent“

     200 g de chocolat pâtissier (achetez celui qui contient le plus fort taux en chocolat)

    50 g de pralin concassé (ou noisettes, cacahouètes, amandes concassées…)

    Couper les bananes en morceaux de 5 cm. Piquer les fruits sur des pics à brochettes. Mettre au congélateur 1 heure.

    Faites fondre le chocolat au bain-marie. Enrobez les bananes de chocolat fondu et saupoudrer ensuite de pralin.

    Disposez les sucettes au congélateur entre 3 et 4 heures pour qu'elles soient bien glacées.

     

    Pour le lait à la banane

    Par personne

    Une belle banane très mûre (récupération d'un fruit un peu trop mûr)

    Du lait: entier, frais, bio, écrémé, riblot, de chèvre, de brebis, etc.

    1 demi-cuillère à café de cannelle ou de poudre de véritable vanille et pas du toc chimique

    Votre blended au bol en verre (et pas en plastique)

    Des feuilles de menthe, cristallisée, c'est facile à faire, voir ensuite

    Une demi-cuillère à soupe de sucre en poudre…

    Mettre dans le bol du mixer la banane, le lait et la cannelle ou vanille

    Un petit tour de quelques minutes, un petit tour au réfrigérateur et servez frais.

    Pour la menthe cristallisée:

    de belles feuilles de menthe, un sirop de sucre pas trop épais

    une assiette plate et une grille pour égoutter

    Faire le sirop, laissez le tiédir, tremper les feuilles de menthe et posez-les sur la grille; laissez sécher avant utilisation.

    NB: vous ferez pareil avec tout un tas de fleurs et surtout, les violettes cristallisées, un super plaisir de mon enfance!

     

  • La preuve des mensonges du gouvernement

     

    http://demaincestaujourdhui.hautetfort.com/archive/2020/06/18/la-preuve-des-mensonges-du-gouvernement-6246606.html

     

     

  • Le café glacé

    Enfant, je passais des heures devant la cafetière pour faire le café de toute la famille: mon papa en buvait pas loin d'un litre par jour…

    Lui, il le voulait fort, pas ma mère qui, au contraire voulait y mettre de la chicorée. Nous avions une cafetière émail de deux litres… Il me fallait, dès l'âge de 8 ans,moudre les grains avec un petit moulin mécanique, ce qui fait que je devais le remplir au moins trois fois pour qu'il soit suffisamment en quantité pour un café un peu fort. J'étais un shadock déjà!

    Je déteste le café bouillant. Je le préfère tiède et en été, je le bois froid. Pas glacé, froid. Et  il me tarde qu'il fasse suffisamment chaud pour m'éviter de salir une casserole!

    Je vous ai déjà indiqué que je n'utilise plus, depuis 8 ans, de machine électrique. Depuis que j'ai appris que la chaleur fait relarguer des trucs improbables dans le café. Déjà que l'eau du robinet est pleine de molécules pharmaceutiques diverses et avariées!

    Donc, je fais désormais, bouillir de l'eau en bouteille et je passe l'eau (à 88°) sur mon café, disposé dans deux filtres à café.

    Pourquoi deux? parce que certains matins, je suis trop pressée, je verse un peu trop fort mon eau et, devinez quoi? le filtre n'y résiste pas. Avec deux, au moins, pas de soucis! Je ne veux pas lire l'avenir dans le marc de café… Non mais, quelqu'un comme moi!

    Pour réaliser un café glacé il y a plusieurs méthodes:

    Infusion à froid (très long)

    Pour ce café glacé il faut mettre entre 2 et 4 cuillères à soupe de café dans le fond d’une carafe, selon la force désirée. Ensuite, ajouter l’eau froide dans la carafe et laisser infuser environ 12 h.

    Quand l'eau est froide, le café à du mal à macérer… c'est pourquoi, votre café ne passera pas très vite sur le filtre, si l'eau est un peu froide.

    Mélanger la boisson puis filtrer à l’aide d’un tamis et d’un filtre posé à l’intérieur. Vous pouvez ajouter des glaçons si vous le souhaitez.

    Café brassé (plus rapide)

    Réaliser un café comme d’habitude, puis le verser dans un mixeur avec ¼ ou ½ verre de lait, et de la glace pilée. Mixer le tout jusqu’à l’obtention d’une boisson onctueuse.

    Ce café peut être aromatisé avec de la cannelle, du miel ou d’autres épices.

    Liqueur de café

    J'ai déjà mis la recette déjà mais bon, je suis brave; bis-répétitas

    En premier, vous faites un café épais; vous utilisez la moitié d'un paquet de café en poudre et vous le faites passer avec très peau d'eau. (chaude bien sûr)

    Vous faites une cafetière normale et versez à travers le filtre déjà utilisé précédemment. Si vous voulez que votre café soit fort, pour une petite cafetière, on rajoute une cuillère de poudre en sus, et bien plus si la cafetière est plus... "litrée"...

    A conserver au frigo pas loin de 3 à 4 semaines. A verser dans des pâtes à gâteaux, des yaourts, des crèmes, glaces, etc.

    Pour la vraie liqueur, dans le café normal, avant de rajouter au café épais, faites fondre du sucre en poudre, plus ou moins selon votre désir. Vous conservez dans les même conditions au frigo mais vous le garderez quelques semaines de mieux.

  • Lait fermenté

    Je vous ai déjà parlé du lait Ribot ou lait fermenté ainsi que des valeurs nutritives… j'ai même donné la recette à faire, très facile.

    Personnellement, j'en consomme tous les jours depuis plus de 15 ans: pas recommandé aux personnes qui ont des soucis graves intestinaux (mais, demandez à votre médecin s'il est interdit ou intéressant pour ce que vous avez); sachez qu'en buvant du lait fermenté, adieu la constipation! donc, interdit aux cancéreux.

    C'est parfait pour les personnes âgées ou alitées. Il contient de nombreux nutriments pour votre organisme. (cherchez dans la boîte à outils: Recherche) en inscrivant par ex. Lait fermenté.

    Il remonte les défenses immunitaires de façon exceptionnelle; perso, il m'a aidé à ralentir la neuro-dégénérescence malgré la SEP PP. De plus, il ré-implante d'excellents bactéries dans le microbiote intestinal.

     

    Les crépettes aux myrtilles

    200 g de farine; 1 cuillère à café de bicarbonate de soude

    60 g de sucre roux (facultatif aux diabétique ou, si comme moi, vous avez supprimé le sucre):

    25 cl de lait ribot (lait fermenté); 1 cuillère à café de sel

    2 oeufs bio; 200 g de ricotta ou autre fromage frais Français

    40 g de myrtilles cultivées en France, pas la peine d'engraisser les autres…

    Il faut faire un caramel:

    200 g de sucre

    30 cl de crème fleurette

    100 g de beurre demi-sel ou non

    Quand vous achetez du beurre, prenez le beurre ayant une AOP: vous n'imaginez pas toutes les salop…  qui sont amalgamées avec les beurres industriels. En allant à la ferme, vous soutenez nos ami-es agriculteurs… On en trouve en supermarché, c'est un peu plus cher mais le goût vous donnera envie d'y revenir. Heu, vérifiez bien le label AOP: on peut congeler des tablettes, au cas où vous trouviez un jour, une promotion.

    Commencez par verser les ingrédients secs (farine, bicarbonate, sucre roux et sel) dans un saladier assez grand, en verre.

    Ajoutez le lait ribot (25 cl, c'est à peu près moins d'un demi-verre à moutarde) et les jaunes d’œufs (conservez les blancs pour les monter en neige) préalablement battus.

    Ajoutez le fromage frais et mélangez.

    Enfin, ajoutez les blancs d’œufs montés en neige avec 1 pincée de sel.

    Incorporez les myrtilles et mélangez délicatement. Laissez reposer à température ambiante 45 mn.

    Faites chauffer une petite poêle en fer (bien culottée pour ne pas qu'elle accroche) légèrement beurrée. Déposez une petite louche de pâte.

    Laissez cuire à feu moyen 3 mn de chaque côté, en retournant la crépette avec une spatule. Maintenez-les crépettes au chaud en les couvrant d'un torchon blanc, bien propre. Vous pouvez les poser sur une assiette au dessus d'un bain-marie

    Préparez le caramel: faites chauffer le sucre dans une poêle à fond épais. Lorsque le sucre commence à prendre une jolie couleur de caramel, saisissez la queue de la poêle et faites naviguer le sucre sur toute la surface du récipient pour obtenir une couleur homogène.

    En même temps, faites chauffer la crème jusqu’à ce qu’elle prenne une couleur légèrement ambrée. Incorporez la crème au sucre caramélisé, tout en fouettant énergiquement.

    Ajoutez le beurre coupé en morceaux et continuez de fouetter jusqu’à obtenir une pâte homogène.

    Servez une ou deux crépettes par personnes et versez généreusement le caramel, c'est bon à déguster… avant les autres!