Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cuisine Toulousaine et Occitane - Page 5

  • Choisissez toujours Français

    Le Cifog lance sa marque collective Origine France

    Dans sa stratégie de reconquête après la crise de la grippe aviaire de 2015-2016, le Comité interprofessionnel du foie gras (Cifog) a dévoilé mardi 15 octobre à la presse son logo Origine France, qui sera commun à tous les acteurs de la filière, afin d’en faire un critère de reconnaissance.

    Les produits seront ainsi certifiés "foie gras de France", “magret de France“ ou “confit de France“, des sigles complémentaires avec l'IGP et le label Rouge. “Cette marque prouvera que les animaux sont nés, élevés, abattus, transformés, conditionnés et étiquetés en France“, précise Michel Fruchet, président du Cifog.

     

  • Coq au vin

    En fait, cela m'étonnerait que vous trouviez un coq chez votre volailler.

    Sous cette appellation, on vend des grosses poules pondeuses qui ne pondent plus autant. On les réforme.

    Un âge minimal de réforme est imposé dans l'Union Européenne: 35 jours pour un élevage en cage, 56 jours pour un élevage au sol, 81 jours pour un élevage en plein air, biologique ou non, par souci de rentabilité, alors que l'espérance de vie moyenne d'une poule est de 8 ans. Pour le coq, c'est à peu près pareil mais, bien sûr, il n'y en a pas dans l'élevage industriel.

    Les poules font des œufs sans coq…  mais, leurs œufs ne peuvent être couvés. Donc, pas de poussins.

    Ne soyez pas hystérique en rejoignant ces associations de vert(do) qui rachètent les poules d'élevage pour les donner, pour les mettre en retraite, chez les particuliers. Si les Français demandaient très souvent ces poules pour les recettes ci-après, le boucher aurait vite fait de récupérer les pondeuses réformées des fermes bio.

    D'ailleurs, je m'étonne que les agriculteurs n'aient  jamais pensé à vendre leurs poules de réformes à l'industrie agro-alimentaires qui font des conserves (pleines de conservateurs) de “coq“ au vin….

    Le coq au vin est un mets emblématique de la cuisine française, (le coq est notre emblème national et il est comme notre tempérament de Français: d'ailleurs, c'est le chef de la tribu des Arvernes en Auvergne, Vercingétorix, qui fait envoyer pour le narguer, un coq gaulois, en symbole de la combativité, agressivité, hargne, vaillance et orgueil des guerriers gaulois, à son assiégeant, l'empereur romain Jules César, lors du siège de Gergovie1 en 52 av. J.-C., durant la Guerre des Gaules.

     

    Jules César le nargue à son tour en l'invitant à un dîner, dernier repas de la journée des Romains, où il lui fait servir son coq mijoté au vin. L'histoire dit que Vercingétorix et ses 30 000 guerriers arvernes infligent une défaite militaire historique écrasante, cuisante, et humiliante, à Jules César et aux 30 000 hommes de ses légions romaines, avant le siège d'Alésia de l'été suivant).

    Apparemment, les Gaulois ont trouvé le coq ainsi préparé bien bon. La recette est faite à base de découpes de coq marinées, puis braisées dans un vin rouge ou blanc, agrémentée d'un bouquet garni, de lardons, de champignons, de carottes et d'oignons. On peut préparer ainsi beaucoup d'autres viandes: bœuf bourguignon ou daube par ex. soit avec du vin rouge ou blanc; des vins de par chez soi, bien sûr.

     

    RECETTE TRADITIONNELLE

    Pour 6 personnes

    1 coq (ou à défaut un poulet, ou une poularde) de 3,5 kg, coupé en morceaux

    1/2 bouteille vin rouge corsé type, Cahors par exemple, ou Buzet

    150 g de cansalade (lardons pour les nordistes) en cubes

    250 g de champignons de Paris; quelques petits oignons blancs

    3 gousses d'ail haché fin et 5 carottes pelées, coupées en quartiers ou en rondelles

    Graisse de canard pour les Occitans, huile que vous voudrez, les autres!

    2 brins de thym; 1 feuille de laurier, sel de mer; poivre noir du moulin

    Persil haché frais.  

    2 kg de pommes de terre Bintge ou BF15 (les anciennes patates, y'a que ça de vrai!);

    Etant donné que c'est une vieille poule ou un coq, ils ont la peau dure; donc, prévoyez une longue cuisson et il faut faire une marinade.

    Un jour en avance, nettoyer et couper le poulet en morceaux. Versez 1/2 bouteille de votre vin rouge bien tanin, sur la volaille.

    Ajouter les petits oignons blancs, les carottes pelées et coupées en quartiers et les herbes aromatiques. Couvrir et mettre au réfrigérateur 1 jour avant de cuisiner.

    Le jour suivant, retirez et faire égoutter le bestiau et ses légumes. Gardez le vin pour la sauce, plus tard.

    Faites brunir le poulet dans la graisse dans votre sautoir. Ajoutez de l'ail aux légumes et faites cuire pendant quelques minutes.

    Mettre la volaille et les légumes dans une cocotte en fonte. Versez le vin de la marinade. Salez. Poivrez. Amenez à ébullition à feu moyen.

    Couvrir et diminuer le feu au minimum. Il faut laisser cuire 3 heures 30. La cuisson paraît longue, mais plus la cuisson est lente, meilleure est la viande. Vous diminuez de moitié en cocotte minute en inox. N'oubliez jamais que la cuisson démarre quand la soupape tourne à peine… inutile de la faire tourner comme une folle… quand vous éteignez le gaz et SANS RETIRER LA SOUPAPE, le plat cuit encore une vingtaine de minute (genre marmite norvégienne). Le tout reste au chaud très longtemps; environ deux heures).

    Préparez à part les pommes de terre vapeur. Il ne faut pas les mettre dans le vin car ce dernier empêchera de les cuire.

    Faites brunir les lardons de cansalade, les oignons blancs et les champignons pendant 10 minutes environ. Quand la volaille est prêt, ajoutez cansalade, oignon et champignons dans la cocotte et remuez pendant 2 à 3 minutes. Goûtez, ajoutez un peu de sel et de poivre si nécessaire. Saupoudrez de persil au moment du service

     

    RECETTE PLUS RAPIDE

    8 morceaux de poulet au choix; 30 g de graisse de canard

    150 g de petits lardons de cansalade (bon sang: n'achetez pas des lardons sous plastique, touts prêts: c'est une indignation au goût); faites l'effort de découper de la cansalade plate et surtout, bannissez les lardons fumés! Je ne le répèterai jamais assez).

    1  gros oignon jaune: 3 carottes

    2 gousses d’ail; 2 cuillères à soupe rases de farine, 1 verre de bouillon

    1 verre à liqueur d'Armagnac; 1 cuillère à soupe de concentré de tomate

    3/4 de litre de vin rouge de chez nous

    250g champignons de Paris; bouquet garni et sel, poivre

    Faites rissoler dans une cocotte en fonte (si possible) les morceaux de poulet et les petits lardons dans la matière grasse avec les oignons

    Rajoutez les carottes en rondelles et l'ail coupés en morceaux. Saupoudrez de la farine quand c'est bien brun. Mélangez soigneusement

    Arrosez de l'Armagnac et faites flamber. Mouillez ensuite avec le vin rouge, le verre d’eau (dans lequel vous pouvez glisser un petit cube de bouillon de volaille) et la cuillerée de concentré de tomate.

    Sel, poivre, bouquet garni. Laissez mijoter à demi-couvert trois-quarts d’heure, feu moyen.

    Dix minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez les champignons coupés en lamelles ou cubes au choix. Il est possible, si nécessaire, de faire réduire la sauce en la laissant sur feu vif.

    Saupoudrez de persil au moment du service

  • C'est la saison!

    La citrouille, le potiron, le potimarron, sont des cucurbitacées classées dans la grande famille des courges. Les courges contiennent différentes molécules bénéfiques à la santé : alcaloïdes, flavonoïdes, acides linoléique, oléique, palmitique. La citrouille possède des propriétés anti-diabétiques, anti-cancéreuses et anti-inflammatoires. On consomme généralement ses graines et sa chair.

    Les graines de courge sont riches en protéines. Elles contiennent aussi des quantités intéressantes d’acides gras essentiels (acide linoléique) et de vitamine E, connue pour ses propriétés anti-oxydantes. Le fruit contient des carotènes, vitamines et minéraux.

    Vous trouverez des graines de courges ici:

    www.biotine-sep.com/ graines

    Voici quelques propriétés médicales de la courge appuyées par différentes recherches.

    Ses graines sont bonnes pour la prostate...

    ... Mais il ne faut pas en attendre des miracles, car les preuves restent minces. On les utilise traditionnellement pour soulager les troubles liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate et un essai clinique en double aveugle contre placebo sur 53 hommes a montré qu'une association d'extraits de graines de citrouille et de palmier nain améliore significativement les problèmes urinaires (1). Dans un deuxième essai, des scientifiques américains ont testé l’efficacité d’un extrait de graines de citrouille, de palmier nain et d’ortie sur le même problème mais ne sont pas parvenus à des résultats concluants (2). Une troisième étude, de pharmacovigilance cette fois, menée sur 2245 personnes suggère qu'un extrait de graines de citrouille réduirait de 41% les symptômes de l’hypertrophie de la prostate sans effets indésirables (3). Les substances contenues dans les graines de citrouille agiraient sur la miction mais pas sur le volume de la prostate même si une étude menée sur des rats en 2006 a mis en évidence un effet bénéfique sur cet organe.

    Les caroténoïdes des fruits de courge ont aussi été associés à la prévention du cancer de la prostate (4). De plus, la cucurmosine, une protéine isolée dans le fruit de la courge musquée Cucurbita moschata a montré qu’elle était toxique vis-à-vis de certaines lignées de cellules cancéreuses (5).

    1- Carbin BE: “Treatment of benign prostatic hyperplasia with phytosterols”. Br J Urol 1990, 66(6) : 639-641.

     2- Marks LS: “Effects of a saw palmetto herbal blend in men with symptomatic benign prostatic hyperplasia“. J Urol 2000 May;163(5):1451-6.

     3- Friederich M: ”Prosta Fink Forte capsules in the treatment of benign prostatic hyperplasia. Multicentric surveillance study in 2245 patients.” Forsch Komplementarmed Klass

     4- Yadav M, Jain S, Tomar R, Prasad GB, Yadav H. "Medicinal and biological potential of pumpkin: an updated review." Nutr Res Rev. 2010 Dec;23(2):184-90. doi: 10.1017/S0954422410000107.

     5- Zhang B, Huang H, Xie J, Xu C, Chen M, Wang C, Yang A, Yin Q. "Cucurmosin induces apoptosis of BxPC-3 human pancreatic cancer cells via inactivation of the EGFR signaling pathway." Oncol Rep. 2012 Mar;27(3):891-7. doi: 10.3892/or.2011.1573

     

    Elle diminue le risque de cancer

    La citrouille est presque aussi riche que la carotte en caroténoïdes, des substances anti-oxydantes qui aident à lutter contre le cancer, les maladies cardiovasculaires ou les coups de soleil. Plusieurs études épidémiologiques ont établi un lien entre consommation de légumes riches en caroténoïdes et diminution du risque de cancer, notamment celui de la prostate, du sein et du côlon.

    Par ailleurs, la cryptoxanthine et l’alpha-carotène, deux autres caroténoïdes, sont capables, in vitro, d’inhiber la prolifération de cellules cancéreuses (1). De ce point de vue, les caroténoïdes alimentaires semblent supérieurs à ceux que l'on peut prendre sous la forme de suppléments (2).

    Des régimes riches en courge ont été associés à un risque réduit de cancer de l’estomac, du sein, du poumon et du côlon-rectum (3).

    1-Nishino H: “Carotenoids in cancer chemoprevention”. Cancer Metastasis Rev. 2002;21(3-4):257-64.

     2- Krinsky NI: “Carotenoid actions and their relation to health and disease.” Mol Aspects Med 2005 December;26(6):459-516.

     3- Yadav M, Jain S, Tomar R, Prasad GB, Yadav H. "Medicinal and biological potential of pumpkin: an updated review." Nutr Res Rev. 2010 Dec;23(2):184-90. doi: 10.1017/S0954422410000107.

     

    Elle protège les yeux du vieillissement

    La citrouille contient beaucoup de lutéine et de zéaxanthine, deux pigments caroténoïdes pour lesquels la rétine a une grande affinité: elle les utilise comme filtre contre la lumière bleue du rayonnement solaire, toxique pour les cellules rétiniennes. En 2001, une équipe des chercheurs de Floride a montré que les personnes ayant les taux les plus élevés de ces deux pigments dans leur rétine avaient un risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) diminué de 82%.

    Plusieurs études ont par ailleurs conclu qu’en consommant plus de lutéine et de zéaxanthine, soit par une alimentation riche en produits qui en contiennent, soit par une supplémentation, on augmente les taux rétiniens des deux pigments. La relation entre consommation de lutéine et zéaxanthine et risque de DMLA devra faire l’objet d’une étude clinique pour être confirmée.

    Bone RA: “Macular pigment in donor eyes with and without AMD: a case-control study.” Invest Ophthalmol Vis Sci. 2001 Jan;42(1):235-40.

     

    Elle augmente peu la glycémie

    La courge possède un index glycémique bas. Une méta-analyse a mis en évidence que des extraits de citrouille pouvaient contribuer à diminuer la glycémie chez l’animal et l’homme (1). Ces résultats confirment ceux obtenus en 2002 par une étude épidémiologique japonaise sur des personnes prédiabétiques et diabétiques. Les effets bénéfiques de la citrouille sont attribués aux caroténoïdes et à certains polysaccharides de la citrouille. Une étude récente suggère que ces substances pourraient prévenir la destruction des cellules qui synthétisent l’insuline et même les régénérer ! (2)

    La courge de Siam aurait un effet hypoglycémiant chez des lapins, mais aussi chez des patients diabétiques. Des polysaccharides de la courge joueraient  un rôle hypoglycémiant: ces polysaccharides augmenteraient les niveaux d’insuline et réduiraient le taux de glucose dans le sang (3).

    1- Caili F: “A review on pharmacological activities and utilization technologies of pumpkin.” Plant Foods Hum Nutr 2006 June;61(2):73-80.

     2- Tao X, Journal of the Science of Food and Agriculture, 2007.

     3- Yadav M, Jain S, Tomar R, Prasad GB, Yadav H. "Medicinal and biological potential of pumpkin: an updated review." Nutr Res Rev. 2010 Dec;23(2):184-90. doi: 10.1017/S0954422410000107.

     

    Elle favorise le système immunitaire et pulmonaire

    Des chercheurs américains ont passé en revue les études menées sur cet bêta-carotène. Leur conclusion : outre ses effets antioxydants, le bêta-carotène d'origine alimentaire favorise le fonctionnement de certaines cellules du système immunitaire en améliorant les échanges et l’activité de certaines cellules immunitaires. Il pourrait également avoir un effet bénéfique sur la fonction pulmonaire mais les fumeurs, s'ils peuvent consommer de la citrouille riche en bêta-carotène, devraient éviter les compléments de bêta-carotène qui peuvent augmentent leur risque de cancer.

    Bendich A., From 1989 to 2001: what have we learned about the "biological actions of beta-carotene"? J Nutr. 2004 Jan;134(1):225S-230S.

     

    Elle possède des propriétés antimicrobiennes

    D'après une revue de 2010, l’huile de pépins de courge inhibe de nombreuses bactéries : Acinetobacter baumanii, Enterococcus faecalis, Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae, Pseudomonas aeruginosa, Salmonella typhi, Seratia marcescens ou encore le staphylocoque doré. De plus trois protéines de courges, appelées MAP2, MAP4 et MAP11, ralentissent la croissance des cellules de levures, MAP11 étant la plus efficace. Une autre protéine, appelée Pr-1, a des propriétés antifongiques.

    Vous trouverez des graines de courges ici:

    www.biotine-sep.com/  macérat huileux

     

    Pour choisir une courge mûre pleine de saveurs et de nutriments voici quelques conseils

    Si vous achetez une courge entière, choisissez-en une qui a encore son pédoncule, afin de garantir une meilleure conservation par la suite.

    Vérifiez l’écorce, elle doit avoir ni traces de coup ni fissuré.

    La courge doit être ferme voire très dure au touché. S’il y a une zone un peu molle c’est signe d’un début de pourrissement, il vaut mieux éviter.

    Si vous achetez un morceau de courge, la chair de la courge doit avoir une couleur uniforme sans tâche, sinon elle deviendra molle et visqueuse.

    Pour conserver une courge entière, un endroit sec et frais fait parfaitement l’affaire pendant plusieurs semaines et jusqu’à 3 mois. Si vous avez une cave ou un réduit dont la température se situe aux alentours de 10-12°C, elle pourra y rester entre 3 et 6 mois selon la variété.

    Si vous préférez couper votre courge ou acheter juste un morceau, aucun souci. Il est alors préférable de conserver les morceaux au réfrigérateur bien emballés avec du film alimentaire pendant quelques jours dans le bac à légumes. Mais, bon, vous savez ce que je pense des films polyéthylène…. essayez avec un  linge propre et fin

    La conservation la plus longue se fait au congélateur: un an environ. Mais il faut alors la cuire au préalable et mettre les morceaux dans un sac ou un contenant hermétique pendant 1 an environ.

    En cuisine

    Pour préparer la courge, lavez-la puis essuyez-la. Attention pour la découpe de la courge munissez-vous d’un grand couteau bien aiguisé ainsi que d’un torchon pour bien la caler sur la planche.

    Coupez-la en deux puis retirez les graines et les filaments au centre avec une cuillère.

    Coupez la courge en quartiers pour faciliter l’épluchage à l’aide de l’économe, mais vous n’êtes pas obligé d’enlever l’écorce, elle est comestible et n’altère pas le goût des préparations.

    Pour la peau, plus ou moins épaisse des courges, une astuce: la retirer seulement après cuisson (elle s’enlève alors toute seule. Notez que le potimarron a une peau très fine qui ne nécessite pas d’être épluchée.

    Puis recouper éventuellement en fonction de la préparation.

    Cuisson:

    A la poêle: vous pouvez faire sauter des dés de courge avec de l’huile d’olive, du beurre (ou encore la graisse de canard) et un peu d’ail pour accompagner des viandes rouges ou des gibiers.

    Au four: en morceaux, en lamelles ou encore entière, vous pouvez la faire cuire avec des épices ou des herbes comme le romarin ou le laurier, de l’ail, des oignons pendant 40 à 50 minutes.

    En soupe: dans un bouillon avec de l’ail, des oignons et une branche de thym, laisser cuire les cubes de courge pendant environ 15 minutes puis les mixer après avoir retiré la branche de thym. Arrosez d'un filet d'huile de noix ou noisettes.

    La soupe de courge est délicieusement relevée par de la muscade fraîchement râpée (ou du gingembre), celle de potimarron peut s’accompagner d’éclats de châtaignes, et toutes les soupes de courge peuvent être parsemées de magret séché et saupoudrée de persil haché au moment de servir.

    Vous pouvez ajouter d’autres épices, de la crème ou du lait de coco, du fromage, des lardons de cansalade… Ma cousine y rajoute une poignée de riz et ensuite, elle mixe.

    Dans une eau bouillante, avec un oignon une feuille de laurier et du gros sel, laissez cuire les morceaux de courge pendant 20 minutes.

    En gratin: faites cuire les morceaux de courge puis écrasez-les en purée. Garnissez un plat à gratin (beurré) de la purée. Parsemez de fromage râpé (du comté pour le goût) puis enfournez pendant 10 minutes à 200°C.

    Vous pouvez les laisser entiers et rajouter de la crème fraîche.

    A l’autocuiseur: cuire pendant environ 5 minutes la courge coupée en gros cube(s avec un verre de crème fraîche: la soupe est presque prête) après la mise en rotation de la soupape et baisser le feu dès que cette dernière tourne: elle doit juste chuchoter. Mixer en soupe.

    Ainsi cuite al-dente, vous pouvez la passer à la poêle dans de l'huile d'olive ou de la crème fraîche liquide; saupoudrez de persil haché au moment de servir.

     

  • Poulet au Crémant de Limoux

    Une bonne recette de l'Aude. Apprise grâce à mon audoise de mère

    Empathie émotionnelle atavique pour tous les habitants du midi, impactés par les inondations récentes...

     

    Pour 5 à 6 personnes

    1 gros poulet fermier découpé en morceaux; 350 gr de champignons émincés

    200 gr de cansalade plate salée, coupée en petits dés (ben, oui, quoi, les nordistes appellent cela des lardons)

    1 bouteille de Créman de Limoux; 1 grand verre d'eau

    2 cuillères à café de farine, 2 cuillères à soupe de graisse d'oie ou de canard

    150 gr d'oignon jaune coupés en cubes; sel, poivre

    2 cuillères à café d'Armagnac; 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

    1 cuillère à café de moutarde maison (vous trouvez la recette en cherchant dans la boîte à outils “recherche“

    Faites revenir le poulet dans la graisse de canard. Salez et poivrez. Quand les morceaux de poulet sont bien dorés, les retirer et les réserver au chaud.

    Faire brunir les champignons et la cansalade en lardons dans le jus de cuisson, faire frire puis ajouter les oignons. Rajoutez le poulet, saupoudrez de farine en pluie.

    Remuez soigneusement 1 mn à feu vif. Mouillez avec l'eau et le Crémant de Limoux. Grattez le fond du récipient pour bien décoller les sucs et la farine qui pourraient être attachés. Laissez cuire à couvert durant environ 1 heure à feu moyen et vérifier de temps en temps la cuisson et remuer.

    Quand le poulet est cuit, disposez les morceaux sur le plat de service chaud. Faites réduire la sauce à feu vif puis ajouter la crème fraîche, l'Armagnac et la moutarde. Goûtez...

    Bien remuer. Servir dans une saucière.

    Ce plat s'accompagne d'un riz blanc ou d'une purée de brocolis ou de haricots verts ou de pomme de terre.

    A ce haut niveau de cuisine familiale, cela devient de la gastronomie!